Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2022

Sans déconner

Barack Obama a salué un règne marqué par la grâce, Trump a parlé de la paix et de la prospérité qu'elle a apporté. Quand vous êtes encensée également par ces deux-là, c'est bien que politiquement vous ne serviez à rien. Je suis sans doute naïf, mais je ne comprends pas la folie de la presse autour de la mort d'une quasi centenaire dans son sommeil. Je comprends que le sujet soit abordé, elle est restée 70 ans sur le trône, et a rencontré Churchill, Thatcher Blair et donc Liz Truss qui était de trop. D'accord. Mais elle ne servait à rien, fors à vendre de la presse de merde, des mugs et des pulls tricotés immondes et divertir le bon peuple quand la situation était compliquée.

Sincèrement, je m'étrangle ce matin que tous nos grands médias, sérieux, soient en édition spéciale comme si Macron avait été assassiné... Que les journalistes anglais portent des costards noirs, faisant passer le protocole royal au dessus du protocole d'information, c'est leur problème, mais qu'on subisse le flot de pleurs pour une reine qui n'était pas la nôtre, ça me dépasse. Nous avons tranché le problème monarchique il y a plus de deux siècles, les vagues résurgences de ce cancer démocratique au XIXè eurent un succès timide et aujourd'hui, heureusement, plus personne ne veut de cette daube. 

Souriez, faites des mariages arrangés, restez entre vous et saluez poliment la foule que vous ne rencontrerez jamais. C'est ça la vie d'une famille royale dont la modernité en 2022, est que l'un d'entre eux a épousé une métisse (claire, hein, n'exagérons pas) et déjà mère. Quel punk ! Que des monarchies existent encore, c'est triste mais pas dramatique. Ils n'ont pas de pouvoir et mieux vaut une reine inutile qu'un dictateur sanguinaire. M'enfin, ça capte une attention politique folle pour rien. Ce matin, évidemment, je coupe ondes et colonnes pleines de couronnes pour prendre un bon livre, mais cette génuflexion me déprime profondément. Ma seule espérance est que nous soyons des dizaines de millions à faire pareil, mais j'ai trop espéré des revirements du peuple de France en faveur du progrès cette année et ça n'est pas venu.  

Commentaires

-
-Buvons un coup, buvons en deux.
A la santé des amoureux.
A la santé du Roi de France,
Et merde pour le Roi d'Angleterre,
Qui nous a déclaré la guerre.

Écrit par : Jean-Marie | 20/09/2022

Écrire un commentaire