Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2016

Le retour du collectif refoulé

coaching_projet_equipe.jpgMaintenant que l'Euro est terminé, on peut parler football. Une évidence s'impose alors que la compétition est terminée : le collectif fut de la fête. Peu de grands matchs, pas d'exploits individuels en meute, pas de raids de 60 mètres avec trois dribbles assassins façon Messi. Comme toujours, heureusement, quelques joueurs se sont dégagés, mais personne n'a surplombé ou éclipsé la compétition.

Le meilleur joueur du tournoi nommé hier est français, Griezmann, et a inscrit 6 buts, certes. Mais il s'est fondu dans le collectif avec un dévouement extraordinaire, s'est replié, battu, bref, mis au service de l'équipe qui le lui a bien rendu en lui faisant quelques offrandes qu'il a habilement transformé. Au-delà du sympathique Grizou, cet euro a vu 2 équipes que l'on disait plus faibles aller bien plus loin que prévu : le Pays de Galles dont les commentateurs pensaient qu'elle ne possédait qu'un joueur, le mythique Gareth Bale est allé en demie-finale et surtout le Portugal, présumé faible fors Christiano Ronaldo l'a emporté alors même que leur géant a du sortir dès le début de la finale. Cela ne signifie pas, loin de là, que les deux individualités ont éclipsé les autres, au contraire. Elles ont magnifié, emporté, entraîné leurs collègues. Je ne sais si cela pourra faire tâche d'huile, mais je crois que c'est une tendance de fond pour ce qui concerne les sélections.

La différence est majeure, ça n'est presque plus le même sport. Les clubs sont plus proches des entreprises, avec une grosse majorité de PME qui vivent leur quotidien comme possible, sont très exposées aux aléas conjoncturels et ne voient pas tellement au-delà de deux trois matchs. Ces clubs sont souvent managés avec une volonté de créer une famille, de retenir les joueurs (on ne parle pas de "talents) et la culture commune se crée sans le dire. Les très grands clubs, la trentaine de clubs qui dominent la scène européenne, c'est le CAC 40. Management par la peur, bal des egos, mais tout le monde file droit pour aller vers l'objectif : gagner du blé. C'est ainsi que les grands clubs sont tous dirigés : pression maximale sur l'entraîneur à qui on fait comprendre qu'il sera licencié et lui même reporte le stress des actionnaires sur les stars, surpayés pour se taire. C'est ainsi qu'on peut faire marcher droit des petites frappes pleine de talents comme Cantona, Zlatan ou Benzema. Tous ont en commun d'avoir une très grosse carrière en club, mais systématiquement échoué en sélection.

Car la sélection, c'est différent, c'est un conglomérat d'individualités mues par un objectif commun : la victoire. Même rondelettes, les primes en cas de victoire sont dérisoires eu égard aux émoluments que les joueurs touchent en club. Ca n'est pas ainsi que l'on peut récupérer les joueurs. Et le faible nombre de matchs doublé du fait qu'ils sont tous d'une importance considérable ne les autorisent pas à abandonner le collectif pour briller en solo devant les caméras. Ne pas chercher le dribble de trop, oublier sa pomme, araser son délire mégalo pour penser collectif, ça fut beaucoup le cas lors de cet Euro et ça peut servir de leçon a beaucoup de monde, dans beaucoup de domaines.  

 

 

Commentaires

Castor positif et bienveillant ...Une fois n'est pas coutume ; j'approuve sans réserve !

Écrit par : Léo | 12/07/2016

Hollande lui-même s'est bien comporté sans trop politiser la fête

Et pour une fois il ne pleuvait pas ...

Écrit par : Jean | 12/07/2016

"Castor positif et bienveillant" : il n'est jamais malveillant ; juste un peu aigre parfois ...

Écrit par : Johanna | 12/07/2016

-----Une leçon pour les politiques : jouer collectif , faire bloc , transcender l'ego et savoir perdre avec élégance

-----Un symbole : les jeunes de l'équipe se sont assis dans le fauteuil du président : le peuple au pouvoir ...

-----Une coïncidence : ce soir Macron exhibera son ego , le lendemain du jour où l'on a célébré le collectif ; et à Mutualité , terme et lieu qui évoquent la solidarité ...

Écrit par : Père Synthèse | 12/07/2016

Nous autres , à la Douceur Angevine , nous avons pleuré à la fin du match ; hier à midi , au moment où les jeunes étaient accueillis à l'Elysée , nous avons aussi versé des larmes mais de joie .

Qu'ls étaient beaux et dignes , dans leur complet de jeunes mariés !

Les braves portugais , de retour à Lisbonne , étaient un peu débraillés : on aurait dû leur laisser le temps de se changer

Écrit par : Octogénie | 12/07/2016

----------"la sélection, c'est différent, c'est un conglomérat d'individualités"écrit Castor ; " agrégation ", "synthèse " ou "bouquet aurait sans doute mieux convenu ...

Broutille ...D'accord à 100 % . Bravo et merci , cher Castor

Écrit par : Père Castor | 12/07/2016

"Je ne sais si cela pourra faire tâche d'huile"

De l'huile sur une pelouse : dangereux , et pour l'herbe et pour les joueurs ...

Écrit par : Mentor Mentor | 12/07/2016

"C'est ainsi qu'on peut faire marcher droit des petites frappes pleine de talents comme Cantona, Zlatan ou Benzema."

Une de ces " petites frappes" a reproché à Didier Deschamps de s'appeler Deschamps ; et un journal algérien reproche , ce jour , à celui-ci de n'avoir retenu aucun maghrébin dans sa sélection...

Écrit par : Bernard Kouchtard | 12/07/2016

Mentor x 2 : abus de calva ?

Écrit par : Père Castor | 12/07/2016

"un journal algérien reproche , ce jour , à celui-ci de n'avoir retenu aucun maghrébin dans sa sélection..."

Aucun auvergnat non plus , communauté pourtant très présente en France , et notamment à Paris ...

Écrit par : Léo | 13/07/2016

Il m'arrive de parcourir la presse algérienne francophone ; un régal : tous les maux de ce pays ( crise économique , émeutes de la faim , dégradation des équipements ...) sont rituellement imputés au " colonisateur " ( qui a plié bagage il y a plus d'1/2 siècle ! ) ; c'est réglé comme du papier à musique ...

Rien de tel dans la presse marocaine et tunisienne .

Écrit par : Jean | 13/07/2016

"Castor positif et bienveillant" : il n'est jamais malveillant ; juste un peu aigre parfois ..." ( Johanna )

Dans un article précédent, Castor amorçait déjà une esquisse d'autocritique ; accompagnons-le ce dans cette voie en lui suggérant de lire quelques bons auteurs : Montaigne , Voltaire , et peut-être surtout Jean Guitton ( " Le livre de la sagesse et des vertus retrouvées " ) .

Écrit par : Anne-Lise | 13/07/2016

Et puisqu'il a manifesté un certain penchant pour la religion d'amour et de tolérance , une petite dose de soufisme , version cool ( pas celle qui prône un mysticisme fanatique ) ; un peu de yoga aussi , mais sans trop de gym, attention au tour de rein! .

Écrit par : Séraphita | 13/07/2016

Pour accompagner Castor , je suggère que chacun de nous lui offre une citation traitant de la tolérance, de la bienveillance et de la bonne humeur ; la mienne :

---"La tolérance est ce genre de sagesse qui qui surmonte le fanatisme , ce redoutable amour de la vérité" ( Alain )

Écrit par : Mentor Mentor | 13/07/2016

" Ne souhaitons pas que tout le monde pense comme nous. L'uniformité des sentiments serait odieuse " ( Anatole France)

Écrit par : Père Synthèse | 13/07/2016

" La tolérance est la charité de l'intelligence " ( Jules Lemaître )

Écrit par : Bernard Kouchtard | 13/07/2016

----Cher Mentor : " Mentor Mentor " ! toujours l'abus de calva ?

Écrit par : Père Castor Castor | 13/07/2016

" Tolérez mon intolérance" ( Jules Renard )

Écrit par : Léo Castor | 13/07/2016

Stop ! ça vire à la leçon de morale ( un peu rance )

Écrit par : Ravachol Castor | 13/07/2016

Écrire un commentaire