Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2017

Benoît, Jean-Luc, le hold up électoral est à portée de vos mains

images.jpgEn 2017, la France est très à droite. Très, très à droite. Economiquement, sociétalement et d'un point de vue sécuritaire, l'opinion est très majoritairement conservatrice. Les manifestations les plus violentes du quinquennat ont été contre le mariage pour Tous, contre les immigrés et les Roms et contre toute forme de taxation. Les résultats de toutes les élections intermédiaires ont montré qu'au-delà des sondages, l'électorat se déporte sur la droite et la gauche s'abstient. Certains en déduisent que la messe est dite pour la présidentielle. C'est aller un peu vite en besogne car avec la configuration étonnante et inédite de cette élection présidentielle à venir, la gauche pourrait réussir un hold up. A condition, extraordinaire d'un accord Hamon/Mélenchon. Peu probable, certes, mais dans une compétition réservant une surprise par jour, il ne faut pas désespérer car le casting ouvre le jeu.

Hamon c'est le bon. Mélenchon, la brute. En face, 3 truands dans 3 registres différents : Macron, Fillon, le Pen. Aucun des trois n'est indéboulonnable. Ils ont tous leurs talons d'Achille : le cap du second tour et le plafond de verre chez le Pen, les affaires pour Fillon, l'immense volatilité de l'électorat Macron (seuls 36% de ceux qui déclarent vouloir voter Macron en sont "sûrs", 2 fois moins que les autres). 

Hamon doit reconnaître que les exigences et gages de Mélenchon sur le casting aux législatives n'ont rien d'exorbitant. Et d'ailleurs, il n'y a pas exactement de raisons de pleurer sur le retrait de la vie publique de Manuel Valls, Bruno Le Roux ou Myriam el Khomri. S'ils veulent vraiment continuer à apporter leurs impérissables vues à l'Assemblée, ils n'ont qu'à aller toquer chez En Marche, ils rappelleront glorieusement les demandes d'inscriptions aux forces françaises libres en juin 1945. Le PS a si souvent trahi des engagements de campagne, si facilement bafoué des promesses que la majorité gouvernementale doit être clarifiée. Ca n'est pas je ne sais quelle "purge" ou "têtes sur une pique", c'est un préalable minimum pour instaurer un climat de confiance sans laquelle il n'y a pas d'accord programmatique possible. Mélenchon, en contrepartie, doit admettre qu'il ne peut aller nulle part sans Hamon. Si, par un concours de circonstances, il se retrouvait face à Marine le Pen au second tour, la défaite serait quasi signée. Trop clivant pour nombre de Républicains, de modérés, qui préféreraient pester "qu'ils se débrouillent" suite à l'élimination de leurs champions. En revanche, s'il arrive à montrer son ouverture en ralliant Jadot et Hamon, outre que la nouvelle troïka sera quasi mathématiquement au second tour, l'alliance aurait des allures bien moins repoussante. Pas forcément suffisant pour triompher d'une droite filloniste décidée à reprendre le pouvoir ou du frisson macroniste, mais sans doute en mesure de terrasser l'hydre Front National. Or, aujourd'hui, le Pen est donnée au second tour dans TOUTES les enquêtes. Toutes. Alors, au nom de cette responsabilité historique, il faut repenser deux fois. Mélenchon devrait voir que le casting réalisé par Hamon va dans le bon sens. Il y a quelques vallsistes en idiots utiles et quelques types étonnants, mais Julia Cagé, qui défend les SCOP dans les médias n'a pas des vues très divergentes des siennes. Et Piketty, qui veut renégocier tous les traités européens, qui conseille Podemos en Espagne, n'est pas éloigné de la vision de Mélenchon.

Bien sûr la question du bulletin de vote, de l'appareil, vont peser de tout leurs poids. Mais la bascule programmatique effectuée par Hamon doit permettre que les deux hommes partagent plus qu'un café. Séparés, ils seront chocolats, ensemble le hold up est à portée de main. Ca vaut quand même de passer quelques nuits blanches ensemble pour élaborer le plan. 

Commentaires

"Ca vaut quand même de passer quelques nuits blanches ensemble pour élaborer le plan."

Avec Macron entre les deux ce serait une nuit encore plus torride ; je n'ose imaginer ...

Écrit par : Léo | 16/02/2017

Mélenchon -Hamon , une affaire de mâle dominant ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 16/02/2017

Au cinéma et même dans la vie réelle , un hold -up est souvent sui suivi d'un règlement de comptes ...

Écrit par : ...Brutus .... | 16/02/2017

Castor ignore ou feint d'ignorer que Mélenchon , en bon mitterrandien , travaille à la promotion du FN .

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 16/02/2017

Pour départager Hamon et Mélenchon , on pourrait organiser une primaire simplifier ; par exemple : une épreuve de concours combinant la culture et la course à pied .

Le jury : un comité de vieux sages ; Badinter , Hollande , Emmanuelli , DSK ...

Écrit par : ...Solon .... | 16/02/2017

Plus simple encore : on les invite à une séance de Nuit Debout ; celui des deux qui réussit à garder la station verticale est retenu

Un darwinisme soft ...

Écrit par : ...Hypatie | 16/02/2017

Station verticale sans pisser : " veni , vidi , vessie "

Écrit par : ...Johanna .... | 16/02/2017

Mélenchon doit commencer à avoir un problème de prostate ; je mise donc sur Hamon ...

Écrit par : ...Barbara .... | 16/02/2017

Une primaire simplifiée , non" simplifier " , cher Solon ; sous cette réserve , j'approuve l'idée ; que le meilleur ( ou le moins mauvais ) gagne !

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 16/02/2017

Ici , à la Douceur Angevine , nous avons un faible pour Hamon , plus caressant que Mélenchon ...

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 16/02/2017

"s''il arrive à montrer son ouverture" : pendant les nuits torrides à trois ?

Écrit par : ...Léo .... | 16/02/2017

Voir " L'huitre et les plaideurs " de La Fontaine : c'est un troisième homme , le juge, qui emporte la mise ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 16/02/2017

Tout est possible , y compris , in fine , un match Hollande -Sarkozy ; méfions-nous des jeunes retraités ...

de La Fontaine aussi :

" Survint un gtroisième larron
qui saisit Maitre Aliboron "

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 16/02/2017

Mélechon , Hamon , Macron : difficile de recycler le socialisme .
Marine elle-même s'y met ...

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 18/02/2017

Et Castor fait ce qu'il peut .

Écrit par : ...Léo .... | 18/02/2017

Du " socialisme" , il reste la marque qui a encore une certaine valeur marchande ; c'est un peu comme un tableau volé dans un musée , que l'on brade à 5 % de sa valeur ; certains collectionneurs s'y intéressent ...

Voir le procès en correctionnelle qui s'ouvre lundi : sur le banc des accusés , les charlots ( dont l'"araignée" ) qui ont dérobé et plusieurs tableaux au musée d'art moderne de la Ville de Paris

Écrit par : .. J .Mentor.. | 18/02/2017

-------Il se dit que ces tableaux ont fini dans une poubelle ; le socialisme n'en est pas encore là ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 18/02/2017

Macron a vivement choqué la communauté italienne de France dont le poids électoral est loin d'être négligeable : il vient de déclarer que la conquête de la Gaule par César est un crime contre l'humanité .

Écrit par : ...Seraphita | 18/02/2017

A l'occasion de son dégagement à Alger , il aurait dû rappeler que les Berbères d'Afrique du Nord ont été colonisés par les Arabbes venus d'Orient ; un crime contre l'humanité dont on ne parle guère ...

Écrit par : ...Bébert le Berbère | 18/02/2017

Cet oubli est à fois une faute morale et une erreur politique : les " arabes" de France sont , pour une large part ,kabyles , donc berbères , notamment ceux qui tiennent de couscous , très influents ...

Écrit par : ...K Bill | 18/02/2017

-------S'il vient en Bretagne , Macron devra rappeler que mes compatriotes , déjà colonisés par César, l'ont été plus tard par la France .

Écrit par : ...Bonnet Rouge | 18/02/2017

Ma bonne ville de Brest est une création de la monarchie française .

Mais chez moi on porte le chapeau rond , non le bonnet rouge : " Ils ont des chapeaux ronds , vive la Bretagne ..."

Écrit par : ...Barbara .... | 18/02/2017

Imposer le label " Calva" à notre eau de vie bretonne , un crime contre l'humanité que je ne cesse de dénoncer .

Écrit par : ...J Mentor .... | 18/02/2017

Voir partout des " crimes contre l'humanité " , une façon politiquement correcte de banaliser la Shoah .

Écrit par : ...Léna .... | 18/02/2017

Écrire un commentaire