Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2020

Nous sommes en guerre... Du récit

6 avril 2021, journal de 8h : "Hier, nouveau record, 7 643 personnes ont été expulsées soit 1 300 de plus qu'hier. Depuis le 1er avril et la fin de la trêve hivernale, la France a connu plus de 25 000 expulsions de domicile, dont près de la moitié avec des enfants mineurs". 

"Chômage : 700 000 demandeurs d'emplois supplémentaires se sont rajoutés à Pôle Emploi. Bonne nouvelle, cela ne gonfle les chiffres que de 100 000 personnes, puisque 600 000 personnes ont été radiées ou ont abandonné leurs recherches". Santé : le nombre de cancers et de maladies chroniques continuent à exploser, faute de soins et de prise en charge en temps et en heure, en 2020". Covid : Olivier Véran et Jean Castex tiennent à rappeler que la vigilance doit demeurer notre priorité tant que la saturation des lits de réanimation n'est pas loin. Ensemble, éloignons le virus"....

Je ne bosse pas à l'INSEE, et les chiffres changent chaque jour, mais les ordres de grandeur sont là. Je ne comprenais pas qu'ils ne nous chamboulent pas davantage. Un ami, patron social en diable, insoupçonnable, m'a presque hurlé dessus "les hôpitaux ont 3 semaines d'avance, on meurt Vincent, on meurt, je n'enverrais pas mes équipes à l'abattoir en ouvrant de faon inconsidérée". Il était victime de la propagande sanitaire menée actuellement.

Comprenez moi, je ne nie en rien la dangerosité du Covid, j'inverse juste le diagnostic : on vit une crise mondiale sanitaire sur laquelle nous avons peu de prise. Le truc est dans l'air. La Chine l'a vaincu, les démocraties galèrent toutes... La crise sociale et économique, en revanche, dépend de nous : que voulons-nous, qu'est-ce qui nous meut, qu'est-ce qui est prioritaire, conservez vaille que vaille les plus fragiles ou donnez les mêmes chances aux générations futures ? On a choisi. C'est désespérant, mais rappelons que nous sommes prompts à chercher des poux dans la tête de celles et ceux qui fraudent le RSA ou la sécu (peanuts) quand on donne la légion d'honneur aux fraudeurs fiscaux qui, après avoir volé des dizaines de milliards (coucou, Bernard Arnault) donne 3 pièces pour un suppo miracle et du gel ? Heureusement que Lacan n'est plus là pour nous dire ce que ça charrie en termes de symbole... 

Commentaires

----------------------------------
Constatant , mon pauvre Castor , que ça ne s'arrange pas , je vous rappelle ma récente proposition ; je peux vous recevoir entre deux RV , avec un tarif d'ami pour une thérapie courte..

Sécurité et discrétion garanties avec ,en prime, alcool adapté à l'heure de votre visite et à votre état du moment .

Écrit par : Anna - Lisa | 23/10/2020

------------------------------------
Réservez aussi un créneau pour JL Mélenchon , très perturbé par le rappel insistant de sa participation, l'an dernier , à une manif islamo-gauchiste .

Écrit par : Lesbie | 23/10/2020

--------------------------------
"Un ami, patron social" : " patron social" , bel oxymore !

Encore du beau linge mais propre ...

Écrit par : Euphémie | 23/10/2020

-----------------------------------
" Guerre " ? plutôt que d'abuser d'un vocabulaire martial et de recourir à de nouvelles lois le plus souvent mal rédigées , nos dirigeants devraient d'inspirer des méthodes qui ont , dans le passé , fait leurs preuves : la dénazification au lendemain du 2ème conflit mondial , la lutte contre l'OAS à laquelle je m'honore d'avoir apporté , à mes débuts , une modeste contribution .

Méthodes certes parfois un peu expéditives mais "qui veut la fin ... " ; pas de liberté pour les ennemis de la liberté !

Écrit par : Général Bol | 24/10/2020

-------------------------------------
Ah , les bonnes vieilles méthodes ....

L'éradication de l'OAS : un chef-d'oeuvre dans le genre !

J'ai moi aussi quelque peu contribué à la réalisation de ce chef-d'oeuvre de salut public...

Le Conseil d'Etat gémissait , comme il s'apprête à le faire ; le Conseil Constitutionnel se montrait plus discret

Écrit par : Javert | 24/10/2020

-------------------------------
Un autre "chef-d'oeuvre " : Al Capone coincé pour une affaire de fraude fiscale faute d'avoir pu l'être autrement ; il mourut en prison , aux 3/4 dingue et complètement vérolé ....

Plus loin de nous : la police de Fouché sous le Consulat et au début de l'Empire...

Écrit par : Jacques Aubin | 24/10/2020

--------------------------------
Parmi les décisions - un peu tardives- prises par nos gouvernants : passer au peigne fin les activités et les finances de certaines "associations" .

Nombre de collectivités territoriales n' y sont pas très
favorables , car elles ont pu protéger et surtout subventionner certaines de ces organisations , par clientélisme ou , parfois , ( coupable ) négligence .

Le précédent Al Capone est intéressant : les finances , talon d'Achille des "associations " ( une de mes spécialités naguère ... )

Pour prévenir tout "oubli" : que chaque institution , territoriale et étatique publie une liste complète et à jour des "associations " de son domaine de compétence .

Écrit par : J Mentor | 24/10/2020

-------------------------------------
La méthode dite Al Capone vaut aussi pour l'identification et la répression des sectes .

Points communs entre ces organisations et les "associations" et les groupements de fait islamistes :

- référence à la religion ,
-manipulation mentale ,
- financement douteux
-soutien plus ou moins explicite apporté par certaines institutions publiques et organisations politiques ( la manif de novembre 2019 )
-rôle de gourous plus ou moins charismatiques
-souvent aussi , problèmes de sexe ( un "théologien" islamiste très en vue , présumé multi -violeur hard en examen )
- stratégie " entriste " très élaborée (, éducation, culture , sport )
- exploitation de toutes les ressources qu'offre l'" état de droit"

---Dans l'un et l'autre cas : retard à l'allumage des Pouvoirs publics en dépit des alertes émanant des service de police .

Écrit par : Bénédicte | 24/10/2020

----------------------------------
---"L'éradication de l'OAS : un chef-d'oeuvre dans le genre " ( Javert )

" basses oeuvres " plutôt que " chef-d'oeuvre !

Recours à des truands barbouzards , interrogatoires musclés sans surveillance médicale , internements administratifs hors du cadre de la loi...

Écrit par : Jean-Marie | 25/10/2020

-------------------------------
" recours à des truands barbouzards"

De Gaulle savait déléguer , comme l'avait fait un roi de France recourant, au temps de Bertrand Duguesclin , à de " Grandes Compagnies' pour combattre les ennemis du Royaume ; et comme le fit plus tard la Restauration en plaçant le bandit repenti Vidocq à la tête d'un service de police spécialisé dans la chasse aux criminels ...

Le grand Charles , une fois l'OAS au tapis , fit preuve d'une habile circonspection dans la sanction des crimes commis : un seul grand chef au poteau , Bastien- Thiéry , polytechnicien candide et maladroit ; les autres , en majorité des généraux , mis pour quelques années au bloc où ils surent se faire oublier en rejouant jour et nuit le match perdu ; quelques-uns condamnés à l'exil , souvent dans la misère ...

Quelques rescapés viennent encore parfois , en fauteuil roulant , raconter , sur Radio-Courtoisie , leurs pitoyables exploits... ce qui irrite le RN devenu gaullisant sinon., gaulliste.

Écrit par : Javert | 25/10/2020

------------------------
Un grand merci à Ségolène Royale qui , hier soir sur LCI , a pris la défense de JL Mélenchon taxé d' Islamo gauchisme .

Bien relookée (par Cahuzac ? ),)et rayonnante , elle s'est (discrètement )posée en possible recours de la gauche en vue de la prochaine présidentielle.

En face d'elle , Luc Ferry , manifestement sous le charme , moins sinistre que lorsqu'il débat avec Danny
Con-Bandit , mais hélas pas relooké , lui ...

Écrit par : Mimi l' Insoumise | 26/10/2020

Écrire un commentaire