Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2021

Dissipation de la peur du fascisme

Quand ils ne sont pas obsédés par le fait de retranscrire intégralement tous les propos de Zemmour, certains grands médias marquent une pause pour essayer de comprendre pourquoi un candidat aussi ouvertement fasciste est aussi haut dans les sondages.... Et entraîne avec lui Marine le Pen qui se droitise encore. Tous les deux parlent très tranquillement du problème du "grand remplacement", et expliquent que face à un ennemi civislisationnel aussi grave, l'Europe et les juges sont nos pires boulets, qui empêchent de faire de la politique. Le fascisme ne se cache même plus : votez pour nous et nous vous débarrasserons de toutes  ces tracasseries démocratiques comme les médias libre, la justice indépendante ou encore des traités continentaux vieux de quelques décennies. A eux deux réunis, le pôle fasciste décomplexé atteint 30%. Et ça ne fait peur à personne. 

Personnellement, j'avoue avoir entendu le bruit des bottes en 2002, eu réellement peur qu'on rouvre les camps et je suis allé voter Chirac sans hésiter et pousser un gigantesque soulagement à l'annonce du 82%. Depuis, plus personne n'a écouté le sage conseil selon lesquels "les français.es préféreront toujours l'origine à la copie" et dix ans de Sarkozy Valls, de racaille au Kärcher, de mouton dans la baignoire, de "mets moi des white, des blancos" de déchéance de nationalité et autres ont tant normalisé les thèmes d'extrême-droite que le Pen fille est arrivée aussi au second tour. Là, déjà, je n'avais plus peur, mais aucune envie de voir ces charognards incompétents et haineux accéder au pouvoir, alors au second tour, sans enthousiasme ni illusion, j'ai voté Macron. Je n'irai plus en 2022 et je ne suis pas le seul, des millions de personnes n'ont plus peur, au point que cette fois le barrage n'est plus certain de tenir. Comment en arrive-t-on là ? 

D'abord il y a la langue. Valls et Sarkozy provoquaient l'extrême droite avec quelques embardées, quelques provocs. Cet exécutif a normalisé des termes naguère employé par la seule frange des infréquentables de la fachosphère comme "islamogauchiste". Pas seulement Darmanin, mais Blanquer, Schiappa, Vidal, des ministères de l'éducation, de l'intelligence, qui parlent comme des petits nazillons. Quand Le Pen prend la parole après, ça n'est pas choquant, même Darmanin la trouve "un peu molle". 

Ensuite il y a les pratiques. Les murs bâtis à la hâte devant des malades du crack, des coups de couteaux dans des tentes de fortunes de migrants, des expulsions... Le fait d'adouber les violences policières comme légitimes de dire "qu'on s'étouffe" en entant le mot... Le fait de s'incliner devant des manifs de factieux , fatalement, ça s'appelle dérouler le tapis rouge aux fascistes.

Les doses d'extrême-droite que les gouvernements successifs depuis 2017 ont été de plus en plus fortes. Loin de nous rendre malade ou de nous effrayer, ça nous a mithridatisés. Ce qui explique qu'on va tenter de réveiller le cadavre de la démocratie avec des électrochocs de propositions fascistes encore plus fortes pendant huit mois, référendum sur le peuplement, l'islam et tout le bingo de l'extrême-droite. Je doute que cela procure un grand élan de solidarité. 

Commentaires

--
-Avec des cautions telles que celles de Michel Onfray et de quelques autres gauchistes recyclés à droite ou plus , le " fascisme" réel ou supposé de Zemmour est en passe de devenir un humanisme ( comme le fut l'existentialisme de Sartre ).

En l'état , j'ai d'ailleurs parfois du mal à le distinguer de celui ( certes moins affiché ) de Mélenchon (l'héritier de Mitterrand , maréchaliste de la première heure et pote de Bousquet , le super flic vichyste bien connu )

Écrit par : 20 100 | 01/10/2021

--
Pour faire simple : le "fascisme" de Zemmour est plus national que socialiste et celui de Mélenchon plus socialiste que national .

Écrit par : Karl Masque | 01/10/2021

--
--Mélenchon me fait un peu penser à Mussolini (très socialiste à ses débuts et excellent orateur)

Zemmour , non à Hitler ( national et socialiste ) mais à Franco , qui était nationaliste , identitaire et peu social ; monarchiste avec des références maurrassiennes d'ailleurs mal interprétées .

Écrit par : Jacques Aubin | 01/10/2021

-
Scène de la vie parisienne :

Samedi dernier en milieu de matinée , dans mon bistrot préféré , C News grand écran , à fond , branché sur un entretien avec Zemmour ; une dizaine de clients aussi religieusement attentifs que pour un match du PSG ; vifs applaudissements à chaque formule un peu raide ( il y en avait beaucoup plus que de buts ) ; un public unanime comme pour le foot ; je n'ose pas gâcher la fête par un propos dissonant ( "un immigré, ce Zemmour " ) et je me tire après avoir avalé mon café.

Écrit par : Jacques Aubin | 18/10/2021

--
Exercices insolites sur les pelouses de mon cher jardin : stage de préparation au maquis en prévision de la victoire probable de Zemmour à la présidentielle me dit un gaucho-bobo du quartier .

Il ajoute que des exercices de cette sorte ont aussi lieu dans les bois de Boulogne et Vincennes mais que la liste des candidatures est sur le point d'être close .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 21/10/2021

--
Une question que l'on entend sans cesse dans les pré-maquis anti Zemmour et les salons que fréquentent les petits marquis gauchos : quelle tenue prévoir ? Cela dépend de la saison et du site retenu ...
Un début de mode qui ne demande qu'à grandir selon " M" ,le magazine hebdomadaire de notre Pravda

Écrit par : Lesbie | 11/11/2021

--
-Zemmour commençant à passer un peu de mode , les candidats au maquis " antifasciste" se font moins nombreux et motivés ; pause propice une réflexion sur les problèmes de fond ; ainsi :

-où prendre le maquis? on a pensé au Vercors mais les gardiens de la mémoire du lieu sont tout sauf pétainistes ; le petit bois de Vichy est lui aussi exclu, la municipalité faisant tout pour évacuer les mauvais souvenirs du temps du Maréchal , préjudiciables au tourisme .

- des maquis mono ou multi sexes ?

-passe sanitaire obligatoire ou facultatif ?

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 17/11/2021

--
Diplômes exigés ? au moins un master , estimons-nous , comme pour les maquisards talibans .

Rappel : nous proposons depuis la rentrée une gamme étendue de formations militantes ; cours de victimisation ( com' ; procédures de reconnaissance et de réparation ) , " tous les sexes pour tous !"
( au-delà du " deuxième" promu par Simone de Beauvoir ) , " du vent dans les voiles" ( défense de la femme musulmane ) etc.

Écrit par : Université Paris -Sorbonne XXVII | 17/11/2021

--
Octo n'est plus depuis hier et me voilà Nona mais toujours Génie ; on a célébré et même arrosé ça à la Douceur Angevine .

J'ai comme il se doit , effectué un bilan de santé à la veille de l'événement ; verdict :" bonne pour le service pour au moins dix ans !" ; une seule restriction : passer d'une à une 1/2 bouteille de rouge à chaque repas ...Je m'y ferai ...l'apéro ne m'étant pas interdit ni le calva du petit matin ...

Écrit par : Mémé Nonagénie | 24/11/2021

--
Bon anniversaire , très chère Nonagénie ! Je me prépare , de mon côté à franchir le cap dans un peu plus de deux mois , jusqu'ici en bonne santé et d'excellente humeur .

Pour couper à la restriction de vin que vous subissez ne me soumettrai pas à un bilan de santé !

" Si je meurs je veux qu'on m'enterre
Dans une cave où y a du bon vin ..."

Écrit par : J Mentor | 24/11/2021

--
Stop à la propagande vineuse ! il se peut que des enfants nous lisent ...
L'eau du robinet est excellente et nous disposons par ailleurs d'un grand choix d'eaux minérales , celles ( Vichy pour les Zemmouriens , Evian pour les décolonialistes etc. )

Écrit par : Alcoolo repenti | 24/11/2021

Écrire un commentaire