Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2017

Le gouvernement des meilleurs, le pire des arguments...

on-est-les-meilleurs-1-638.jpgUn sophisme sans nom se répand sur les réseaux depuis la nomination des gouvernements : "enfin, on a pris les meilleurs à chaque poste. Des com-pé-tences. #EnMarche!". Abusant de notre amnésie collective (ou étant eux mêmes dépourvus de culture politique), les marcheurs nous expliquent que la révolution positive est sur le point d'advenir pour la bonne et simple raison qu'on aurait enfin recruté des personnalités sur leurs compétences. Leur talent. Leur expertise. Avant, c'est connu, on ne prenait que des nazes, des buses étiquetées d'un parti. Raison pour laquelle la France est dans cet état. Heureusement que l'idée de génie est arrivée. Mais, au fond, prendre des gens sur leurs "compétences" est-ce si nouveau, est-ce la première fois ?

Pire ministre de l'économie de ces quarante dernières années ? Francis Mer, grand patron, autoritaire et incapable de la moindre discussion avec des partenaires sociaux... Thierry Breton ne fut pas extraordinaire, non plus. 

Pire ministre de la santé ? Est-ce Mattei et la canicule ou Douste-Blazy, ou pourquoi pas, Kouchner ? Mon coeur balance, mais être un médecin (ou une pharmacienne dans le cas de Bachelot) n'est pas nécessairement le meilleur rempart pour affronter les lobbys et gérer les dizaines de milliers de soignants auxquels les mandarins ne condescendent que rarement à écouter.

Pire garde des Sceaux ? Rachida Dati tient la corde et elle est pourtant magistrate...

Pire ministre des sports ? Sans conteste ce benêt de Bernard Laporte, pourtant grand manitou du XV... 

N'en jetez plus. Pour ne pas taper systématiquement du même côté rappelons que le prof Peillon fut exécrable à l'éducation (hélas...). Comme Darcos et Ferry, d'ailleurs. Etre prof n'est pas le meilleur viatique pour aller rue de Grenelle. Pas plus qu'être énarque n'est un viatique de succès à la tête du ministère de la fonction publique... Est-ce si surprenant ? Non.

C'est le biais entre intérêt général et particulier qui n'est plus compris, même plus un débat. Allons au bout et forçons le trait pour nous faire entendre : pensez vous que Xavier Niel au numérique, Martin Bouygues au logement, Lagardère à la culture et Serge Dassault aux armées seraient de bonnes idées ? Evidemment, non. Il y a les forces de l'argent, mais aussi celles des corps, de la culture, de l'entre soi. Dans une éducation nationale dont le premier des maux est le nombre immense de décrocheurs, le malaise de ceux que l'on considèrent ou désignent précocement comme de mauvais élèves, faut-il nécessairement chercher un normalien/agrégé ? Pas sûr... Personnellement, mettre à la justice un amoureux des lettres qui a beaucoup réfléchi à ce qui est juste ou pas ne me choque pas. Il réfléchira à ce qu'il croit juste sur les peines et les vertus de la prison sans être emprisonné par trois précédents et les envies de deux copains de promo. L'absence de qualification professionnelle ne signifie pas l'incompétence et l'expérience personnelle ne signifie pas la capacité à penser pour tous. Ces trente dernières années, droite comme gauche reconnaissent à peu près unanimement que la meilleure ministre des sports fut Marie-Georges Buffet, sans passé de championne ou gestionnaire de clubs, mais animée d'une vision : contrée le sport business, défoncer le dopage (elle fit le plus en la matière) et développer le sport loisir pour tous. On ne demande pas plus à un ministre. 

J'ai une admiration sans bornes pour l'employeur Thierry Marx. Pour ce qu'il fait en matière de réinsertion de personnes éloignées de l'emploi en ayant compris que ces hommes et femmes fracassés par l'institution scolaire ne sauront pas suivre une formation d'un an. Il leur propose une formation éclair pour remettre le pied à l'étrier, puis une formation tout au long de leur carrière, quand ils ont retrouvé une assise professionnelle. Belle idée, magnifique et efficace (plusieurs centaines d'embauches annuelle). Ferait-il pour autant un bon ministre de l'emploi ? A l'évidence, non. C'est même quasiment systématique, cette impossibilité de reproduire le singulier en universel. Il y eut le contre exemple Malraux, c'est vrai, mais il était démiurge, il créait tout ex nihilo. 

Et puis, tout de même, quel biais sur les "compétences". Comme le disait fort justement Frédéric Lordon : "quand un patron parle, c'est de l'économie. Quand c'est un syndicaliste, c'est du militantisme". Appliqué à notre nouvelle ministre de l'emploi, Muriel Pénicaud, en quoi le fait d'avoir participé aux plans de lean management de Danone qui a viré des centaines de personnes en France dans des usines qui faisaient du profit, mais moins qu'en Inde, fait d'elle une interlocutrice valable ? Une experte de l'emploi ? Pas sérieux... 

Battons notre coulpe, pour finir. Si l'arrogance des marcheurs nous revient en boomerang c'est aussi parce que les précédents gouvernements ont osé des choses trop folles. Un ministre des affaires étrangères ne parlant que français (à nouveau l'ineffable Douste-Blazy, surnommé alors "Mickey d'Orsay"), des ministres de l'emploi n'ayant été qu'élu, n'ayant jamais passé un entretien de recrutement ou envoyé un CV. Mea maxima culpa. Mais ça n'est pas pour autant qu'on doit subir cette comparaison inepte entre la France et l'entreprise, entre la gestion universelle et à long terme contre les expérimentations trimestrielles avec priorités, il n'y a pas un pas mais un océan infranchissable. Espérons que les hypergonflés du bourrichon finiront par s'en rendre compte... 

 

 

 

Commentaires

Le gouvernement des meilleurs : un drame pour ceux des meilleurs qui n'ont pas été retenus ...

Écrit par : ...Léo .... | 19/05/2017

Et pour la médiocratie ...

Écrit par : ...Johanna .... | 19/05/2017

Drame aussi pour les anciens " meilleurs" désormais périmés .
Les plus habiles d'entre eux s'agitent pour se faire récupérer , carnet d'adresse à la main ...

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 19/05/2017

Flinguer tout ce qui dépasse , exercice cher à Castor ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 19/05/2017

Aux" meilleurs "de mes étudiants de Sciences-Po qui aspirent à l'être plus tard dans la vie réelle , je conseille de se préparer à prendre l'air idiot dans certaines circonstances ...

Une allure " banlieue " ou "France profonde " , cela ne s'improvise pas ...

Écrit par : ...Julius .... | 19/05/2017

Des fautes d'orthographe et de syntaxe à l'écrit , des erreurs de chiffres à l'oral , ça fait " authentique" , " peuple", " populo " ...

L'incompétence , gage de civisme ...( Marine Le Pen lors du fameux débat ) .

Écrit par : ...Paul Prolo .... | 19/05/2017

Le contraire du " meilleur"arrogant : l'homme ou la femme " de terrain " qui sait palper le cul et les pis des vaches , enfiler marché sur marché ( en veillant à ce que le télé soit là ) , bisouter les grabataires des maisons de retraite , faire les sortie d'écoles ...

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 19/05/2017

"Flinguer tout ce qui dépasse " ( Mentor) : Castor ne s'écarte guère des éléments de langage qui prolifèrent dans la presse et sur les réseaux sociaux depuis que l'on connaît la composition du nouveau gouvernement .

" Les aristocrates à la la lanterne !"

Écrit par : ...Euphémie .... | 19/05/2017

En 58 -début 59 , les politiciens professionnels et les petits marquis persifleurs des médias étaient plus discrets : ils étaient reconnaissants à de Gaulle de leur avoir évité d'être mis en Seine et n'étaient pas encore pleinement rassurés .

Écrit par : ...J Mentor .... | 19/05/2017

Cher Mentor , vous parlez souvent des " petits marquis " ; bien que je connaisse mal l'histoire de votre beau pays , j'en ai retenu que les privilèges ont été abolis - de nuit- au tout début de votre glorieuse Révolution .

Écrit par : ...Trumpette .... | 20/05/2017

" noblesse" ," aristocratie" ... termes tels que ceux dont Paul Valéry disaient qu'ils étaient " chargés de plus de valeur ( force émotionnelle) que de sens" .

On les utilise à tout propos pour désigner des groupes plus oi moins consistants d'individus considérés ( ou qui s'estiment )
comme importants en raison de meurs origines et de leur rôle dans la société ( anciens élèves d'une " grande école " par exemple )

Lors de la "nuit du 4 août " ( 1789) l'Assemblée Constituante a aboli certains privilèges , notamment fiscaux , de la noblesse d'ancien régime et non la noblesse elle-même .

"petits marquis" : une expression péjorative qualifiant aujourd'hui non un " grade" de la noblesse de sang mais de personnages aussi arrogants que futiles qui cherchent à se donner de l'importance , à se pousser du col ; on dit aussi " "qui pètent plus haut que leur cul "

Espèce qui prolifère notamment dans l'information , la communication et l' "expertise " basique .

Écrit par : ...J Mentor .... | 20/05/2017

Un " petit marquis" qui a réussi devient un " baron " ( de la finance , par exemple) , et dans le " milieu " , un " parrain" .

Un escroc de grande envergure est souvent appelé " chevalier d'industrie " même si son activité n'a rien à voir avec l'industrie

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 20/05/2017

" petits marquis " , " chevaliers d'industrie " : ce qui est intéressant à observer quand un gouvernement succède à un autre , c'est la façon dont les parasites qui collent au pouvoir , intriguent pour se placer au plus près des nouveaux " meilleurs"

Exercice particulièrement délicat en ce moment car l'avenir immédiat est incertain .

Écrit par : ...Léo .... | 20/05/2017

Nombre de " petits marquis " ( de la noblesse de sang) trop vite ralliés à la Révolution ( au point de voter l'abolition des privilèges ) , ont fini peu après sous la guillotine ( le "rasoir républicain" : on coupe tout ce qui dépasse )

D'autres ont pris le maquis ( chouannerie , Vendée ..) ou sont partis pour l'émigration .

Napoléon en a récupéré beaucoup et a créé , à côté d'eux , une Noblesse d'Empire , multipliant les titres ronflants et les hochets de toutes sortes .

Les rescapés de ces temps difficiles ont repris du poil de la bête en 1814-1815 , en réclamant des dommages -intérêts ( le fameux " milliard des émigrés ")

Écrit par : ...Johanna .... | 20/05/2017

Macron a du mal à se débarrasser des parasites , comme un fauve qu'irritent les puces et autres bestioles qui lui collent à la peau .

Il vient de limiter le nombre des journalistes habilités à le suivre dans ses voyages , ce qui provoque un tollé ( liberté de la presse etc.)

Je viens de faire un tour des principales rédactions : mobilisation générale , de grosses pointures en effervescence ...( mauvais pour les pieds ...)

Écrit par : ...Sidonie .... | 20/05/2017

Macron et les fauves ne sont pas les seuls à être irrités par les parasites qui leur collent à la peau ; dans le pré voisin de notre Douceur Angevine , les vaches se mettent parfois à courir et à se rouler dans l'herbe comme si elles étaient en chaleur , ce qui est mauvais pour leur lait .

Le fermier les asperge alors d'un produit à la fois efficace et écologique qui les calme pour un moment : Macron devrait consulter Hulot sur ce point .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 20/05/2017

Je doute que Nicolas Hulot ait déjà vu une vache in situ ...C'est un écolo de salon et de télé ...

Écrit par : ...Léo .... | 23/05/2017

Marine Le Pen en visite au Salon d l'agriculture , avait entrepris de palper le pis d'une vache qui était en fait un robuste taureau , lequel n'a guère apprécié ...

Écrit par : ...Barbara .... | 23/05/2017

La généralisation de l'insémination artificielle a complètement perturbé la vie sexuelle des bovins , mâles et femelles .

Écrit par : ...Lysistrata .... | 23/05/2017

Pensons aussi aux animaux de compagnie , eux aussi privés des joies du sexe et aux castrats amputés afin qu'ils gardent une voix d'anges ; aux eunuques des harem , aux prêtres voués au célibat ...

Écrit par : ...20 100 ... | 23/05/2017

Écrire un commentaire