Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2017

La bataille de l'attention sera éducative ou sera perdue

Hier j'ai posté une photo d'un restaurant où tous les commensaux sont équipés d'ordinateurs, sauf un qui lit le journal en version papier. Le papivore a l'air serein et débonnaire. Chenu, il appartient au monde d'avant et ça lui convient pleinement. Pour rien au monde il ne voudrait d'un ordinateur lui aussi. La tentation est forte d'en faire un enjeu générationnel et c'est plus que réducteur, faux.

Dans les années 80, déjà, les parents s'alarmaient de ce que leurs enfants utilisent des walkman, instrument qui "vous rend schizophrène" parce que certains ados le gardaient dans le salon, ou à table, se coupant de la conversation familiale. Chaque nouveauté technologique nomade permet à son utilisateur d'emporter son nouveau monde avec lui et de faire sécession avec celui qui l'entoure. Difficile de mettre un walkman et un smartphone sur un pied d'égalité en ce qui concerne la captation d'attention, pour autant. Relances incessantes, notifications, multiplications des fonctionnalités, le "colonialisme numérique" pour reprendre l'expression de l'essayiste italien Roberto Casati nous mange le cerveau avec une sollicitation toutes les dix secondes, en moyenne. Difficile de ne pas voir la montée en puissance de ces outils et leur cannibalisme sur notre bien le plus précieux, notre attention. A cause d'eux, comme l'a magistralement montré Johnatan Crarry, nous rongeons le sommeil pour consommer davantage d'écrans. C'est ce qui poussait le patron de Netflix, Reed Hastings a déclarer solennellement que "son seul concurrent, c'est le sommeil". Du coup, la question qui va se poser fortement c'est celle de notre résistance pour reprendre la main sur les horloges. Et cette résistance ne peut pas se faire en débranchant (que le type prêt à se passer d'Internet à jamais lève la main et accepte d'aller des examens cliniques...) mais en se rééduquant.

Ne pas accepter lâchement que ce nous voulons consommer comme informations ou fictions soit dictée par la production, mais de retourner à notre envie. J'ai passé quelques jours loin de Paris où une ado m'expliquait qu'elle lisait uniquement ce qu'elle trouvait de gratuit à télécharger sur son téléphone : des nouvelles de science fiction low cost... Ce parce que les livres étaient trop lourds à transporter.   

Pérec, déjà, observait que la lecture dans les transports en commun allait changer le mode d'écriture de nombreux auteurs : des chapitres courts, qui se lisent en quelques stations, plutôt que d'amples récits. Exit Guerre et Paix et les Misérables. Le succès colossal des séries peut être lu dans la même veine : 30 ou 50 minutes, c'est idéal pour un trajet en train, en RER. Tout le monde n'a pas 2h de cerveau disponible devant lui (après, il y a un autre public qui s'enfile les séries d'un coup, en "bingant" 6 heures d'un coup, mais c'est marginal par rapport à l'ensemble).

En somme, on nous fragmente le monde, on nous pousse à faire court, bref, à être des éjaculateurs précoces de l'esprit ; tu parles d'un projet de civilisation ! Aussi, résister, ça n'est pas revenir au papier coûte que coûte, ça serait aussi vain que de demander le retour du Minitel. C'est juste être capable de nier l'avantage technologique quelques heures. Maintenant que tout le monde s'est mis à courir, on vous incite à courir connecté : pour appeler si vous vous perdez, pour enregistrer vos performances et autres fadaises... Au contraire, courir sans laisse électronique c'est gouter à nouveau la joie de gourmet d'être injoignable une heure et de se concentrer sur son souffle et ses sensations dans les mollets plutôt que de demander la permission à un tableau de bord si on peut ou non accélérer. 

Des petits margoulins l'ont bien compris qui nous vendent des stages de déconnexion, de méditation, de mindfullness et de retour sur nous mêmes pour à peine 8 000 euros la semaine. Inutile de marchandiser une nouvelle fois notre attention en demandant à des intermédiaires ce que nous nous devons de faire nous mêmes et d'apprendre à nos proches et nos enfants : être au monde. Je vais de ce pays mettre en pratique en quittant cet écran pour retrouver un chef d'œuvre en papier, "le seigneur des porcheries".

 

Commentaires

"La tentation est forte d'en faire un enjeu générationnel et c'est plus que réducteur, faux."

Tout à fait d'accord : je connais des " chenus"
qui sont en même temps " papivores" et très au fait des nouvelles technologies .

Ce qu'lls apprécient le plus dans la lecture sur les ordinateurs et tablettes , c'est la possibilité qui leur est ainsi offerte de grossir les textes sans recourir à une loupe

Quant aux téléphones "modernes" , ils s'en servent , certes , pour ... téléphoner mais aussi et surtout pour expédier et recevoir des SMS , version simplifiée des bon vieux télégrammes .

Écrit par : ...Séraphita .... | 16/07/2017

Plus encore que les dommages ( réels) causés à la capacité d'attention , je crains des atteintes en profondeur et irréversibles au mental de ceux qui abusent des nouvelles technologies ...

Atteintes qu'occulte l' impression grisante qu' ils éprouvent de toujours en savoir plus et de pouvoir communiquer plus .

Cela fait penser aux effets insidieux de drogues dites à tort "douces "

Écrit par : ...J Mentor .... | 16/07/2017

"Chenu, il appartient au monde d'avant et ça lui convient pleinement"

Ou au monde de demain : on ne peut exclure que le numérique s'écroule , d'un seul coup ou progressivement , à la suite d'une catastrophe technologique ou encore parce qu'il aura passé de mode, devenant ridicule , voire ringard ...

Écrit par : ...Johanna .... | 16/07/2017

Le déclin ou la disparition du numérique sous ses différentes formes , une hypothèse qui n'est pas seulement d'école : nous nous y préparons au sein de nos GPR ( Groupes Privés de Résistance )

Nous dispensons aux plus jeunes de nos membres des cours intensifs de lecture et d'écriture sur papier visant à les mettre en mesure de faire face à une telle situation .

Écrit par : ...Euphémie ... | 16/07/2017

Le sentiment d'autonomie qu'éprouvent nombre d'usagers du numérique repose sur des bases fragiles : pour utiliser un ordinateur et un smartphone , il faut avoir accès à une source d'énergie et y consacrer quelque argent ; deux ressources éminemment limitées et périssables ...

L'hypothèse qu'évoque Johanna ne relève pas que de la science-fiction .

Écrit par : ...Barbara ... | 16/07/2017

"Pérec, déjà, observait que la lecture dans les transports en commun allait changer le mode d'écriture de nombreux auteurs : des chapitres courts, qui se lisent en quelques stations, plutôt que d'amples récits"

Nombre de grands romans du XIX ème siècle ont d'abord été publiés sous forme de feuilletons ; cette pratique n'a pas totalement disparu ...

Écrit par : ...JC Jaurras ... | 16/07/2017

Sur une station de radio , la nuit dernière (1) un ponte de l'édition , aujourd'hui retraité , interrogé sur l'avenir du livre -papier , disait qu'il n'était pas inquiet : on n'a jamais autant écrit ni lu ( ex : les SMS, les réseaux sociaux ) .

Il rappelait que l'imprimerie n'a pas mis fin à l'écriture manuscrite , que le cinéma n'a pas fait disparaître le théâtre ...

Selon lui , le numérique oblige l'édition -papier à se remettre en cause et que l'avenir est au mariage des deux supports

(1) peut-être France -Culture ; je zappais distraitement

Écrit par : ...20 100 | 16/07/2017

En tant que robot , je devrais être un fanatique du numérique à qui je dois d'exister ; or , le simple contact du papier me procure une vive jouissance ...

Toucher, sentir un volume de la Pléiade , le pied !

Écrit par : ...Julius ... | 16/07/2017

"30 ou 50 minutes, c'est idéal pour un trajet en train,"
écrit Castor .

D'où ce que l'on appelle avec condescendance la "littérature de gare" .

Suggestion : que les librairies des gares proposent des ouvrages classé en fonction du temps qu'il faut pour les lire ; chacun pourrait choisir celui qui convient le mieux pour son trajet .

Écrit par : ...Léo ... | 16/07/2017

ClasséS , cher Léo ...

Mais c'est une suggestion que je soutiens .

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 16/07/2017

Comme Mentor " je crains des atteintes en profondeur et irréversibles au mental de ceux qui abusent des nouvelles technologies "

Je le constate chez mes patients de tous âges et de toutes conditions : une sorte de zombification des individus , bien au-delà de la déperdition d'attention évoquée par Castor .

Écrit par : ...Anna -Lisa .... | 16/07/2017

"Des petits margoulins l'ont bien compris qui nous vendent des stages de déconnexion, de méditation, de mindfullness et de retour sur nous mêmes pour à peine 8 000 euros la semaine"

( Castor)

Cela consiste probablement à pomper les conseils de bon sens de la rhétorique de l'Antiquité (1) et plus près de nous ceux des instits à l'ancienne ; avec un peu de jargon anglo-saxon , ça passe , tellement incultes sont les gogos de clients ...

( Cicéron , Quintilien ... )

Écrit par : .. J .Mentor.. | 16/07/2017

Le (1) renvoie , je suppose, à ( Cicéron, Quintilien ).

--------Sans nécessairement exposer ce que préconisaient ces illustres experts en attention , pouvez-nous en peu de mots ( 1) nous faire part, cher Mentor, de votre méthode en fait de préservation de la vigilance ?

(1) les lecteurs de ce blog ne sont pas peut-être pas tous très attentifs ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 17/07/2017

------Naturellement assez distrait et plutôt enclin à rêvasser , je m' efforce de respecter quelques règles élémentaires en matière de vigilance dans la vie quotidienne : clés , marche dans la rue, retrait d'argent aux automates , rédaction de mes messages ( SMS et internet ) , RV ...

Peu de règles mais je m'y tiens , sans en être obsédé .

Par ailleurs : exercices ( non programmés) de concentration sur des textes ( poésie et prose) ,des termes , des dates , des faits ...Il s'agit plus d'un jeu que d'un travail .

J'évite de trop zapper ,à la radio et à la télévision et je me tiens autant que possible , à l'écart de la publicité et des réseaux sociaux .

Il s'agit moins d'une méthode à proprement parler que de " bonnes habitudes" d'hygiène mentale qui doivent moins à la lecture de Cicéron et de Quintilien qu'aux conseils de mes instits et profs à l'ancienne ( pour ce qui est des exercices de concentration sur des textes , termes , dates ...)

Écrit par : ...J Mentor .... | 17/07/2017

Quelques suggestions de lectures , svp Mentor , sur ce que vous appelez l' " hygiène mentale " ; si j'en crois ce que me disent les écoliers , lycéens et étudiants de ma connaissance , leurs profs sont avares de conseils en la matière .

Écrit par : ...20 100 | 17/07/2017

JEAN GUITTON : " Le travail intellectuel " et " Nouvel art de penser" ( Ed Aubier )

JULES PAYOT : " L'éducation de la volonté " et " Le travail intellectuel " ( Ed Armand Colin ; introuvables en librairie , à ma connaissance , mais sans doute présents dans certaines bibliothèques municipales et chez les bouqunites ; voir aussi internet )

A D SERTILLANGES " La vi intellectuelle , son esprit , , ses conditions , ses méthodes " ( Ed du Cerf ; même remarque que pour Payot )


----Et remarques très dispersées mais toniques dans les "Cahiers "de PAUL VALERY ( 3 volumes très denses en Pléiade ; P V se levait chaque jour avant l'aube pour réfléchir au fonctionnement de son esprit . )

Écrit par : ...J Mentor .... | 17/07/2017

"L'art de faire attention , qui est le grand art ,suppose l'art de ne pas faire attention , qui est l'art royal ; la résolution de dormir est merveilleuse " ( Alain)

J'avais naguère pris note de cette citation sur un ticket de métro que j'ai gardé précieusement ; je l'avais découverte dans un modeste ouvrage ayant pour titre " 100 conseils pour étudier mieux " sans enregistrer le nom de l'auteur ( un fonctionnaire quelque peu expert en préparation aux concours administratifs )

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 17/07/2017

Mon exemplaire ( 1934 ) de " La vie intellectuelle..." de Sertlllanges a pour éditeur non Le Cerf" ainsi que l'indique Mentor, mais " Desclée et compagnie " , peut-être la même maison qui a changé de nom

Je l'ai beaucoup utilisé et avec profit , au temps où je préparais un concours assez difficile ( conseil d'un " prof à l'ancienne " )

Tout y est dit , dans un langage simple et clair ; parmi les titres de chapitres et de sections : " La discipline du corps " , " maintenir le silence intérieur" , " La concentration " ...

EXTRAIT : " Que votre esprit apprenne à faire loupe , grâce à une attention convergente ...Que chaque tâche vous prenne à fond , comme si elle était la seule" ( " La concentration" )

Écrit par : ...Léna .... | 17/07/2017

----Enfin , quelqu'un ( ou une) qui a lu et pratiqué Sertillanges !

A la page 191 de mon éditiion ( Cerf) , une référence au " De Memoria et Reminiscientia " de Thomas d'Aquin ( 4 règles pour apprendre , retnir et se ressouvenir " )

avec une allusion à Cicéron qui suggère de "rattacher la mémoire des choses intellectuellles à celle des choses sensibles " ; procédé mnémotechnique recommandé naguère par nos instits et profs à l'ancienne ).

Écrit par : ...J Mentor .... | 17/07/2017

Ligne 3 : retEnir et non retnir , cher Mentor ! attention !

Choses intellectuelles et sensibles ( Ciceron ) : pas clair pour moi ; un dessin svp .

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 17/07/2017

Exemple : rattachez à chacun de vos dix doigts une chose que vous souhaitez retenir ; procédé qu'il m'est arrivé de recommander à des étudiants que je préparais à rédiger des dissertations dites " générales"

Méthode inspirée de celle dite " de SIMONIDE " dans la Grèce antique .

Écrit par : ...J Mentor .... | 17/07/2017

Thomas d'Aquin ( " saint " et " docteur de l'Eglise) , Sertillanges ( dominicain ) , Guitton ( vichyste notoire) , les instits et profs " à l'ancienne " , les concours ... tout cela fleure bon le formatage , la sélection et la discrimination qui ne visent qu'à perpétuer la domination de la bourgeoisie sur le peuple .

On va bientôt nous rappeler que Charles Péguy était un pur produit de la fameuse méritocratie républicaine ...

Écrit par : ...L' Insoumis .... | 17/07/2017

Péguy , fils d'une rampailleuse de chaises des faubourgs d'Orléans , poussé aux études , jusqu'à Normale sup , par ses insits à l'ancienne , était à la fois socialiste ( non encarté , il est vrai ) et chrétien ( pas encarté )

Jean Gutton , un temps accusé de vichsme a été réhabilité .

Quant au concours , c'est un mode de recrutement plus juste que le piston et la sélection effectuée par un DRH ...

Écrit par : ...Léo .... | 17/07/2017

Quant au concours , c'est un mode de recrutement plus juste que le piston et la sélection effectuée par un DRH ...
Écrit par : ...Lé

Je n'ai rien contre un recrutement par un DRH si celui-ci est élu par les travailleurs et agit sous le strict contrôle de La France Insoumise .

Un bonus doit être attribué aux candidats issus des quartiers défavorisé et des minorités visibles .

Écrit par : ... L'Insoumis .... | 18/07/2017

Qu'il s'agisse d'un entretien avec un DRH ou d'un concours , il faut éviter toute épreuve et tout test à caractère culturel qui risquerait de désavantager les candidats issus de milieux défavorisés .

Écrit par : ... Ravachol .... | 18/07/2017

"Péguy , fils d'une rampailleuse de chaises des faubourgs d'Orléans , poussé aux études , jusqu'à Normale sup , par ses insits à l'ancienne , était à la fois socialiste ( non encarté , il est vrai ) et chrétien ( pas encarté ) " ( Léo )

Péguy a vivement ( et parfois injustement ) critiqué les compromissions des socialistes encartés y compris Jaurès .

" Tout commence en mystique et finit en politique" a-il écrit

Écrit par : ...JC Jaurras ... | 18/07/2017

Péguy et Jaurès :

"Je suis un bon républicain. Je suis un vieux révolutionnaire. En temps de guerre, il n'y a plus qu'une politique, et c'est la politique de la Convention Nationale.

Mais il ne faut pas se dissimuler que la politique de la Convention Nationale, c'est JAURES dans une charrette et un roulement de tambour pour couvrir cette grande voix.

... En temps de guerre, il n'y a qu'un régime, c'est le régime jacobin"

(Dans " L'Argent" , à la veille de la guerre de 1914 )

Écrit par : ....Saint-Thèse .... | 18/07/2017

"L'ARGENT " de Charles PEGUY .

Je ne sais quel crédit il faut accorder à ce qui se disait autour de 1900 au sujet des liaisons dangereuses entre le socialisme ( au sens large ) et les puissances d'argent , et , notamment , du financement de l'Humanité à ses débuts ...

Le nerf de la guerre , point faible encore aujourd'hui de ces pourfendeurs du " capitalisme" .

Écrit par : ...Léo .... | 18/07/2017

Le " nerf de la guerre" : Mélenchon lui -même ...

" Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frapppés" ...

Écrit par : ...Sidonie ... | 19/07/2017

Péché véniel si péché il y a , et manoeuvre de diversion ...

Écrit par : ...L' Insoumis .... | 19/07/2017

Peu suspect de mélenchonisme , je trouve suspecte et très probablement injustifiée cette mis en cause du chef de la France Insoumise .

Écrit par : ...J Mentor .... | 19/07/2017

D'accord avec Sidonie et Mentor !

Façon de ne pas parler du conflit Macron-De Villers , augtrement grave ...

Au-delà du " cas" Mélenchon : les ravages provoqués par les suites de l'affaire Fillon ; une opération " mains propres" qui incite à la délation ...

Un billet de Castor sur ce thème serait le bienvenu .

Écrit par : ...Ravachol .... | 19/07/2017

" Le kantisme a les mains pures mais il n'a pas de mains"

( Charles Péguy )

" Kantisme " : moralisme rigide

" N'a pas de mains" : est sans prise sur la réalité : ; un excès de morale tue la morale ...

Écrit par : ...JC Jaurras ... | 19/07/2017

Macron et de Villliers :

Le président a tort d'ouvrir simultanément plusieurs fronts ; erreur de débutant .

de Gaullde avait su mettre les militaires au pas , mais il le faisait dans une situation autrement troublée ( AQlgérie , OAS ...) et il bénéficiait du soutien de l'opinion .

Écrit par : ...Euphémie ... | 19/07/2017

Le nouveau CEMA , Lecointre, est célèbre pour avoir naguère pris un pont , tel avant lui , Bonaparte celui d''Arcole ( selon la télé de l'époque)

De Villiers , " homme de cheval" ( toujours selon la télé ) , frère de l'inventeur du son et lumières du Puy -du- fou ...

Écrit par : ...20 100 | 19/07/2017

Une fiche de plus à rédiger pour Donald qui n'y comprend rien .

Écrit par : ...Trumptte .... | 19/07/2017

Pour votre fiche ce propos dont je ne sais plus de qui il est ;
" Il y a trois formes d'intelligences , celles de l'homme ,de la femme et du militaire "

Une autre citation , plus ancienne : " cedant arma togae ! "
( que les armes cèdent à la toge ; = silence dans les rangs ! )

Écrit par : ...Léo .... | 19/07/2017

"Il y a trois formes d'intelligences , celles de l'homme ,de la femme et du militaire " ( cité par Léo )

Et deux sortes de musique , la musique et la musique militaire ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 20/07/2017

Plaisanteries un peu faciles : en 28 mois 1/2 de service militaire , pour une part en Algérie , j'ai connu un peu de tout , du mauvais , du bon et même de l'excellent .

Dans l'encadrement ,pas mal d' officiers et sous-officiers très endommagés par la guerre d'Indochine ( combat , climat et aussi parfois bringue )

Le plus folklo en même temps que le plus courageux ; un caporal de carrière , ex -sergent cassé et viré de la Légion pour ivrognerie ; en " opération " , ne supportant pas la discipline , il quittait le groupe pour crapahuter en solo ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 20/07/2017

" bringue " , " crapahuter" ? et pourquoi " opération" entre guillemets ?

Écrit par : ...Trumpette .... | 20/07/2017

" bringue" : noce , java , dégagement ; le repos du guerrier ...

" crapahuter " : arpenter le terrain ( souvent escarpé ): le lot du fantassin ( en marche ! ) ; les paras sautaient peu et se faisaient déposer en camion près du site à traiter .

" opération " entre guillemets parce qu'à notre niveau , il s'agissait le plus souvent de ratissages assez ennuyeux ;

je n'ai pris part qu'à une seule opération à proprement parler avec avions , artillerie et paras pour une fois venus du ciel ; je n'ai pas vu ni compris grand chose , tel le jeune Fabrice del Dongo à Waterloo ( " morne plaine" ...)

Écrit par : ...J Mentor .... | 20/07/2017

" Opération" ou opération , je suppose qu'il fallait tut de même faire attention ( comme il est dit dans le billet de Castor )

Écrit par : ...Lysistrata .... | 20/07/2017

Avec la routine , on finissait par ne plus tellement faire attention , ce qui pouvait avoir de fâcheuses conséquences ...

Pour ma part , contrairement à nombre de mes camardes , je ne buvais jamais de vin rouge en " opération " ( le vin local était lourd et portait à somnoler ) ; je me contentais d'emporter une fiole de calva , excellent remède contre le défaut d'attention )

Écrit par : ...J Mentor .... | 20/07/2017

Écrire un commentaire