Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2017

Des ex au has been de Marianne.

"Je sais que les ex, c'est sexe, c'est sexy" chantait Camille. Bien sûr, il y a l'association de rimes, mais il y a aussi un fond de vérité. "L'ex" comme le "has been" sont caractérisés par le fait qu'ils appartiennent au passé, mais le fossé entre eux est immense. D'un point de vue amoureux, on évoque les "ex", voire "les archives" lorsqu'ils/elles sont peu glorieux(ses) et qu'on préférerait oublier leur existence. Mais la référence à "l'Ex", et 1 million d'oeuvre de fictions sont fondées la dessus (souvent pas les meilleures, soyons honnêtes), c'est la possibilité du retour de flamme. Et sur ce point précis, l'analogie avec le politique se tisse. On le voit bien en ce moment aux Etats-Unis, la figure de l'ex se mythifie d'autant plus quand le suivant est naze. Obama était déjà très encensé, mais quand on le compare à Donald Trump, la canonisation de Saint Barack n'est pas loin... Idem pour Clinton, qui a eu le bon goût d'arriver après Bush Père et de laisser le pays à Bush fils, ce qui fait que les nostalgiques de Bill sont fort nombreux et pas seulement pour ses activités multiples en bureau ovale. 

Et chez nous ? L'Ex de la France par excellence, c'est de Gaulle. Le type que tu gardes dans la peau 12 ans après un flirt abrégé. Il s'est infligé une traversée du désert pendant laquelle tu ne peux l'oublier complètement et où tu ne veux pas l'oublier vu les mecs que tu te tapes (Vincent Auriol et René Coty qui ne manque qu'à OSS 117). Quand il revient, tu sais que c'est lui et ça durera 10 ans joyeusement avant, fatalement, de tourner vinaigre à la fin. Mais comme il a le génie de faire reposer la faute sur toi quand il claque la porte, tu ne l'effaces jamais de ta mémoire. 47 ans après sa mort, une bonne part de toi voudrait encore croire en sa résurrection.

Mitterrand et Chirac ne sont pas vraiment des ex. Plutôt des histoires menées à leur terme. On en pense ce qu'on veut, mais quand on ressort les photos jaunies, on sourit toujours en se disant, que c'était bien. Des hauts et des bas, bien sûr, mais c'était bien. Tu es nostalgique sans amertume : eux, c'est le passé. Les ex majuscules.   

L'ex minuscule, c'est Giscard. Il l'a vraiment joué grand prince pendant 7 ans et n'a jamais digéré de se faire éconduire. Du coup, il est resté dans l'entourage pendant 30 ans, à envoyer des signaux lourds pour dire qu'il était disponible, un peu comme un VRP qui klaxonnerait en bas de chez toi dans une Cadillac rouge de location. Plus le temps passe, plus son insistance fait pâlir son aura. Du coup, on en vient à oublier les beaux moments de ces sept années (principalement dus à Simone Veil) pour ne se souvenir que des moments gênants, comme la fois où il a piqué des bijoux en voyage en Afrique où son "au revoir" où il se voulait Jean Vilar et ne fut que Jacques Ballutin...

L'ex honteux, c'est Sarkozy. Ca fut une histoire plus brève que les autres (seul Pompidou est resté 5 ans, mais lui c'est le drame ; l'ex mort...) et plus passionnée aussi. Il t'as mis la honte dès le début en t'emmenant au Fouquet's, son discours sur "l'homme africain pas rentré dans l'histoire" digne de Michel Leeb, tu t'en serais passé... Lui, il a fait tant de conneries, tant de choses impardonnables que tu savais bien qu'il fallait mettre un terme rapidement. Mais quand même, quand la tempête financière a frappé, il était là. Et puis, pour faire la cour, il était bon. Du coup, bizarrement, étonnamment, tu l'as un peu regretté. Pas au point de le conserver, il y a 5 ans, mais quand même une part de toi trouves que ce beauf à gourmette savait parfois te vendre du rêve. Et autant il fut odieux quand il était en confiance, autant il savait la jouer profil bas lorsque tu lui as tapé sur le museau. Tu as même gardé dans un tiroir ses deux lettres d'au revoir qui sont presque bouleversantes. Et contrairement à Giscard, il est têtu mais pas obstiné, depuis 8 mois il a disparu pour de bon. Un point pour lui. 

Et puis il y a le dernier en date. Quand tu repenses au soir où vous avez conclu, tu te dis que le mec a surtout gagné un concours de circonstances. Tu en bavais pour le financier flambeur de Washington, mais son priapisme maladif fait que vous ne vous êtes même pas rencontrés. Après, à choisir en fin de bal, le beauf à gourmette t'exaspérait tellement que tu as dit oui. Mais assez vite, tu as déchanté. Pour la première fois de ta vie, tu tombais sur un ultra mou. Un phobique de la prise de décision. Lui même étalait ses histoires d'ex devant tout le monde et c'était lourd. Gênant. Ça et sa famille. Il ne parlait que d'elle et pour elle. Le type a passé cinq ans à refaire des plans de table, pour essayer de ne vexer personne. Bref, il t'a délaissé pour essayer de résoudre ses petits problèmes tant et tant que quand tu t'es fait draguer par tout le monde, notamment son jeune neveu qu'il t'avait présenté, il n'a pas répliqué. Il a laissé faire en espérant que, par contraste, tu le regretterais. Lui aussi voulait que ses photos jaunissent, que l'histoire le rattrape et qu'on le regrette. Raté. Il est parti et plus personne ne prononce son nom. Personne n'épie ses faits et gestes, ses décisions ou avis. On s'en fout. Pourquoi tant de haine ? Pourquoi de tous les ex est-il le seul à être has been ?

L'argument du temps ne tient pas. Sitôt parti, le beauf à gourmette était déjà regretté. Pour être regretté, il faut se distancier du reste. Mitterrand n'était pas possible à comparer à Chirac, on aimait ou pas, mais on choisissait son camp. Idem pour Chirac et Sarkozy et Sarkozy et Hollande. Deux histoires. Le problème d'Hollande, c'est d'être Macron en moins bien. En moins jeune, moins photogénique, moins décomplexé dans son libéralisme. Voilà pourquoi dans la carte du Tendre de Marianne il ne sera jamais un ex. Juste un has been...  

Commentaires

..."son priapisme maladif" ...

..."Pour la première fois de ta vie, tu tombais sur un ultra mou ..."

Contradiction ; faux Priape ou faux mou ?

Écrit par : ...Léo ... | 11/07/2017

Contradiction ? plutôt du " en même temps" ...Castor s'y met lui aussi .

Écrit par : ...Saint-Thèse ... | 12/07/2017

Un oubli : le 2ème " ex" de Marianne , Georges Pompidou ; pur produit de la méritocratie républicaine et de la vieille France ; conservateur en politique mais moderne en art .

Écrit par : ...JC Jaurras ... | 12/07/2017

La métaphore déroulée par Castor est astucieuse mais souffre de ne pas faire de différence entre les deux premiers " ex" ,
( De Gaulle et Pompidou- celui-ci oublié ) à la vie privée fort "normale ", et les quatre galopins qui ont suivi .

Écrit par : ...Barbara ... | 12/07/2017

Chez nous , aux USA , le veuvage et le divorce sont , pour les femmes , une source d'enrichissement personnel ; s'il en était ainsi en France , Marianne ne serait pas en train de chercher quelques euros pour finir l'année 2017 .

Écrit par : ...Trumpette .... | 12/07/2017

Trumptte a raison : chez nous , à la Douceur Angevine , les retraitées les plus argentées sont les veuves et les divorcées .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 12/07/2017

---Non , chers Jaurras et Barbara , Castor n'a pas oublié Pompidou :seul Pompidou est resté 5 ans, mais lui c'est le drame ; l'ex mort..."

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 12/07/2017

Métaphore certes " astucieuse " ( Barbara) mais un peu trop allusive ( les bijoux volés par Giscard ...) , ce qui rend difficile sa compréhension par la fraction la plus jeune du public de Castor.

D'autre part , le traitement désinvolte qu'il réserve à de Gaulle peut choquer nos anciens .

Écrit par : ...Séraphita .... | 12/07/2017

Politique et sexe ; Jupiter était cavaleur et polygame ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 12/07/2017

Son arme absolue : le coup de foudre .

Écrit par : ...Lysistrata .... | 12/07/2017

Sexe et politique : " qu'ils baisent , ils ne comploteront pas ! "

( Danton ; après avoir beaucoup comploté , il épousa une jeunette qui lui ôta toue énergie et le rendit incapable de résister aux assauts de ses ennemis )

Écrit par : ...J Mentor .... | 12/07/2017

Marianne survit à tous ses "ex" grâce à sa solide constitution et elle vient de prendre un coup de jeune ....

Écrit par : ...Euphémie .... | 12/07/2017

Il n'est pas impossible qu'elle se dope un peu , comme un banal coureur du Tour ; il faudra regarder de près les ordonnances de l'été ...

Écrit par : ...Anna -Lisa .... | 12/07/2017

Dope : sur les potions et piqûres, avec ou sans ordonnances , voir le Canard de ce matin , bien informé comme toujours ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 12/07/2017

Dopage , un sujet dont j'ai eu naguère un pu à connaître , à une époque où c'était encore relativement artisanal ...

Entre fonctionnaires nous appelions ça " du Pollichinelle " à cause du fameux " secret" .

" Ils ne mouraient pas tous , mais tous étaient frappés "
("" Les animaux malades de la Peste " )

Écrit par : ...J Mentor .... | 12/07/2017

Je me souviens ( c'était au temps où vous aviez à en connaître , cher Mentor) d'une savoureuse histoire de " remède de cheval" ainsi qualifiée parce que certains sportifs avaient recours à un vétérinaire , non pour leurs montures mais pour eux-mêmes .

Pas de gros dommages mais des chiasses mémorables en pleine compétition ...

On fait mieux et en plus discret .

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 12/07/2017

" Secret de Polichinelle" : je n'ai eu " à connaître" de cette sorte d'affaires que bien après l'époque évoquée par Mentor ; une anecdote dont je puis garantir à 100 % l'authenticité :

Un médecin expert des rapports sport-santé réussit à réunir dans une même salle et à huis clos , un échantillon de cadres sportifs, appartenant à plusieurs disciplines , qu'il convainc de lui faire part de ce qu'ils savent sur les pratiques de dopage .

Résultat édifiant , consigné par écrit dans un document que les participants approuvent et se disent prêts à signer ; honnête , le brave docteur leur laisse le temps de la réflexion et se retire pour aller pisser ( non dans une burette )

A son retour dans la salle , retournement de la situation : personne n'accepte de signer le document ...

Écrit par : ...Olympia ... | 12/07/2017

Edifiant !

Sans doute ce médecin trop curieux et qui pissait dans un violon comme nous l'avions fait avant lui , est-il celui qui , à partir d'une exploitation minutieuse d'archives de santé , avait établi que parvenus à un certain âge , nombre de sportifs de haut niveau ( ainsi que pas mal d'amateurs) étaient fort endommagés ...

Etude tenue sous le boisseau ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 12/07/2017

Nous nous sommes compris , cher Mentor

Pisser dans un violon , ça ne donne pas une symphonie ...

Écrit par : ...Olympia ... | 12/07/2017

Le sport -spectacle ; vache sacrée de notre société ; interdit d'y toucher , même si ça pollue le paysage et les esprits ...

Écrit par : ...Sidonie ... | 12/07/2017

Vaches non "sacrées "( comme l'est le sport) " mais utiles :

Chez nous , au bout du monde , au temps de mes arrière --grands-parents , la bouse de vache ( sèche) servait couramment de combustible et même, à l'occasion , collée au mur des chaumières , de protection conte le froid ; pratique très écolo : " rien ne se perd" ...

Écrit par : ...Barbara ... | 13/07/2017

------Un peu à l'est de la patrie de Barbara :

---Ecolier en vacances , je contribuais aux travaux de la ferme en gardant les vaches , tâche modeste et tranquille qui me laissait le loisir de lire en surveillant d'un oeil mes placides animaux (1)

------Sur l'itinéraire d'une de nos prairies , une maison "bourgeoise" dotée d'un vaste trottoir , "signe extérieur de richesse ", rare dans notre petite ville peu argentée , soigneusement balayé par une bonne (2) à l'allure de Cerbère qui me rappelait sans cesse et sur un ton comminatoire de veiller à tenir mon troupeau à l'écart ...

Il m'est arrivé plus d'une fois , connaissant assez mes vaches pour prévoir le moment où l'une d'ente elles était sur le point de se soulager , de la pousser vers le sacro-saint trottoir ;

Nul besoin de vous faire un dessin ; si une bouse sèche est nette et peu odorante ( pouvant servir aux usages évoqués par Barbara , ) ce n'est pas du tout le cas du quasi geyser que lâche la vache qui se soulage .

Nul besoin de vous faire un dessin ...

( 1) Je dois à mon métier occasionnel de vacher d'avoir beaucoup lu et retenu : tout le stock de la bibliothèque paroissiale y est passé , de Paul Féval à Jules Verne en passant par Victor Hugo et Alexandre Dumas ...

(2) " notre petite bonne" , expression chère aux dames du pays , pas bonnes du tout ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 13/07/2017

Vaches et livres je donnerais cher pour avoir vécu une enfance rurale , telle celle de Mentor et des personnages du Grand Meaulnes ...

Il se dit que , nourries aux hormones , les vaches d'aujourd'hui ne font plus que des crottes minuscules et sèches telles celles des moutons , des lapins et des chats gavés de patées industrielles ...

Écrit par : ...Anna -Lisa .... | 13/07/2017

Mentor enfant et le trottoir emmerdé : contribution à la lutte des classes (version rustique )

Écrit par : ....Ravachol .... | 13/07/2017

" Mais où sont les bouses d'antan ?"

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 14/07/2017

"Mentor enfant et le trottoir emmerdé : contribution à la lutte des classes (version rustique )
Écrit par : ....Ravachol .... | 13/07/2017 "

---Je n'emmerdais en fait que la "bonne" qui devait nettoyer le trottoir souillé par ma vache intempérante .

----C'est ce qui se passe aujourd'hui quand les hordes de Martinez et autres font grève : ce sont les petits qui sont emmerdés , comme le sont les employés municipaux qui assurent le service après vente des "Nuit Debout "...

Écrit par : ...J Mentor .... | 14/07/2017

Version urbaine de la " lutte des classes" : le petit livreur de pâtisseries qui ,dans un roman d'Aragon , se fait faire un croc-en-jambe par un rejeton de bourgeois : il lui envoie un coup de pied au cul ...

Écrit par : ...Aucassin .... | 14/07/2017

"notre petite bonne" , expression chère aux dames du pays , pas bonnes du tout" ( Mentor)

J'ai connu une famille de petits-bourgeois qui , engageant une nouvelle " petite bonne" modifiait systématiquement son prénom et l'appelait " Modeste" ...

La pire des bourgeoisies : la petite ; comme au temps des colonies , les blancs les pires étaient les petits ...

Écrit par : ...Nicolette .... | 14/07/2017

" je donnerais cher pour avoir vécu une enfance rurale , telle celle de Mentor et des personnages du Grand Meaulnes ..."
écrit Anna -Lisa

Les ruraux du Grand Meaulnes font penser aux bergers et bergères des " bergeries " du XVIII ème siècle ( le " Hameau de la Reine " Marie -Antoinette ) ; aussi peu authentiques que les prolos que célèbre aujourd'hui Mélenchon .

Je n'idéalise pas mon " enfance rurale" : elle comportait plus de mauvais côtés que de bons ; ce qui nous permettait d'en sortir , c'était l'école , excellente presque partout , qu'elle fût publique ou confessionnelle .

Écrit par : ...J Mentor .... | 14/07/2017

" Mais où sont les bouses d'antan ?" demande Pépé Castor .

Qu'il soit rassuré : nous en avons encore chez nous , à l'ancienne , nos vaches broutant de la bonne herbe et gambadant librement dans les prés .

Il en va de même de l'école primaire voisine de notre "Douceur Angevine " : des instits dévoués et des élèves attentifs et plutôt sages ;il est vrai qu'ici les parents font confiance à l'institution et que monsieur le maire veille au grain .

Écrit par : ...Octogénie .... | 15/07/2017

PARIS BY NIGHT POUR MELANIA


Mon Boss Doanld m'a félicitée pour les fiches sur Paris et le 14 juillet ( 1789 et 90 ) rédigées à sa demande ; mon avenir à l'Ambassade est assuré .

Il a apprécié plus encore que j'aie accompagné Mélania pour une virée incognito dans Paris , au sortir du dîner chez Ducasse.

Mélania étant prise d'une petite faim vers 3 h du matin ( elle n'avait presque rien mangé au restau de la Tour ) , nous avons réveillé un des amis de ce blog (1) qui a accepté d'improviser avec son épouse un souper à l'ancienne , en y conviant quelques amis mobilisés pour l'occasion

( 1) Je tairai son nom , sécurité oblige ...

Écrit par : ...Trumptte .... | 15/07/2017

Improviser en pleine nuit un souper à l'ancienne , chapeau !

---A défaut de dévoiler l'identité de cet ami du blog , pouvez-nous , chère Trumpette , nous donner quelques précisions sur le menu ?

Écrit par : ...Octogénie .... | 15/07/2017

L'épouse de notre ami blogueur avait acheté hier un assortiment de charcuteries et de salades en prévision du déjeuner rituel et familial du samedi

Mélania a surtout fait honneur au pâté de campagne , arrosé d'un rosé bien frais .

Ses deux gardes du corps du Secret Service et son chauffeur étaient plus que bourrés avant même la fin du souper et j'ai dû recourir à un UBER pour rapatrier tout le monde à l'Ambassade .

Écrit par : ...Trumpette .... | 15/07/2017

Le blogueur accueillant : ce ne peut être que Mentor , dont je connais le goût pour les charcuteries de souche .

Problème : je le crois plus proche des Clinton que des Trump .

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 15/07/2017

Macron aussi était plus proche des Clinton que des Trump , et pourtant ....

Ce qui importe , c'est l'intérêt de la France , et la promotion de sa charcuterie

Écrit par : ...Aucassin ... | 15/07/2017

De sa charcuterie et de son rosé , quelque peu méconnu à l'étranger .

Écrit par : ...Nicolette .... | 15/07/2017

Si le rosé est "méconnu à l'étranger" , c'est parce qu'il voyage mal ...
C'est in situ que l'on doit le boire .

Écrit par : ...Ravachol .... | 15/07/2017

"Je le crois plus proche des Clinton que des Trump" dites-vous de moi , cher pépé Castor .

Je préfère en effet les idées des Clinton à celles de Donald ( dans la mesure où celui-ci en a ) ; mais je n'ai guère de sympathie pour les bobos de la côte est des USA et je n'apprécie guère le priapisme de Bill ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 15/07/2017

En matière de priapisme , Kennedy était pire que Bill ,sans parler de notre DSK .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 15/07/2017

Priapisme : c'est une question de mensurations ...

Écrit par : ...Léo ... | 15/07/2017

On ne sait toujours pas chez lequel d'entre nous a soupé Mélania la nuit dernière ; mon hypothèse : Mentor , le plus " vieille France" de nous tous ( charcuterie , rosé ...)

Écrit par : ...Lysistrata .... | 15/07/2017

Je n'en dirai pas plus , même sous la torture ; inutile d'insister ...

Il est dommage que " le rosé voyage mal " : Mélania m'a demandé de lui en expédier quelques bouteilles par la valise diplomatique .

Écrit par : ...Trumpette .... | 15/07/2017

Et si le foyer qui , la nuit du 14 juillet , a improvisé pour Mélania et sa suite un souper bien arrosé , était tout simplement celui de Castor ?

-----On sait que notre ami prise peu Trump , mais il n'est certainement pas américanophobe et , d'autre part apprécie les charcuteries et le rosé ...

Une occasion pour lui de montrer à Mélania que tous les Français ne sont pas macroniens .

Écrit par : ...Sidonie ... | 16/07/2017

Écrire un commentaire