Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2017

Relire "les Choses", entre plaisir gourmet et effroi glacé

CVT_Les-choses--Une-histoire-des-annees-soixante_5603.jpgPar phobie de ne pas avoir le temps de découvrir et presque par principe, je ne relis jamais rien. Et puis, un ami m'offrit les oeuvres complètes de Perec en Pléiades. Il y aurait eu quelque chose de grossier à ne pas redécouvrir cet auteur dont j'ai à peu près tout lu (je m'en vais rapidement combler les lacunes) il y a maintenant quinze ans. Et parmi tous les romans, je voulais commencer par "les Choses" petit bijou de style et d'observation, dans ma mémoire. C'est bien plus que ça.

"Mais le plus souvent, ils n'étaient qu'impatients : ils se sentaient prêts ; ils étaient disponibles : ils attendaient de vivre, ils attendaient l'argent". Tout le livre est à l'avenant, puissant et elliptique à la fois. Un style très serré qu'on ne lâche jamais. Après, le vrai génie de ce livre, c'est le choix des personnages. Ni rentiers, ni crève la faim, ni Rastignac, ni en marge, ni très diplômés ni cancres : tout le monde pourrait être Sylvie et Jérôme. C'est en cela que la critique de la société de consommation est si forte. Tous les romans qui mettent en scène des types partis de rien et devenus milliardaires mais sentant toujours le vide sous eux, ça peut être grisant, mais l'identification est faible. Idem pour ceux qui campent des révoltes contre les exploiteurs. Fort, empathique sur le moment, mais ça ne reste pas...

Là, ce que Pérec dit de nos pulsions consuméristes, des vies que l'on s'invente si jamais on avait plus d'argent, résonne en chacun de nous. Et son roman des années 60 n'a pas pris une ride. Les personnages ont une peur de la rigidité bourgeoise de la carrière. Peur de perdre leur vie à essayer de la gagner. Évidemment , c'était plus simple lors du plein emploi d'alors, mais les free lance volontaires d'aujourd'hui vivent la même chose (je veux bien témoigner). Pareil pour les rêveries de vies partagées entre le travail à Paris et la cocagne dans l'Yonne ou le Loiret. Beaucoup y songent, peu sautent le pas. L'exil pour une chimérique amélioration matérielle, idem. On remplace Sfax par Singapour et l'herbe verte ailleurs est un myyhe toujours vivace. Relire "les Choses" c'est un plaisir de gourmet car la grandeur du style la dispute à la finesse de l'analyse. Mais cela vous saisit d'effroi, aussi, car Pérec se garde bien de juger hâtivement ses personnages, il se garde bien de se moquer de ceux qui voudraient faire carrière, il ne se lance pas non plus dans un inepte panégyrique des artistes. Il n'oppose pas, comme trop souvent hélas, les damnés complices du capitalisme aux résistants créateurs. Au fond, le plus terrible nous dit Pérec, c'est que la société de consommation fait de nous des êtres velléitaires. Voudrions, pourrions, serions... Relire Pérec c'est s'auto admonester une sacrée gifle et s'assurer que l'on mène une existence mue par des idéaux plus hauts que de reflèter ce que l'Express considère comme une vie réussie.

Commentaires

Merci Castor ( une fois n'est pas coutume) .

Effet bénéfique d'une petite retraite aux champs ....

Il est dommage que Perec soit mort prématurément : un garçon créatif , curieux de tout , bienveillant et un parfait honnête homme comme il y en trop peu ...

Écrit par : ...J Mentor .. | 12/08/2017

Enfant juif réfugié dans le Vercors , il aurait pu y connaître Jean
Prévost , capitaine au maquis , un autre " parfait honnête homme " .

Écrit par : ...Léo .. | 12/08/2017

"Par phobie de ne pas avoir le temps de découvrir et presque par principe, je ne relis jamais rien"

Dommage ! il vaut mieux relire que lire , compte tenu de la quantité de navets qui encombrent les rayons des librairies, surtout à la veille de la " rentré littéraire" ..

Pérec en Pléiade ,des obsèques nationales dont il n'aurait pas voulu , lui si modeste et discret ...

Écrit par : ...Euphémie .. | 12/08/2017

J'ai , presque par hasard , acheté "Les choses" en première édition ; succès d'estime , sans plus , mais , pour moi, jubilatoire !

Ce qui a suivi n'a fait que confirmer cette première impression .

En Pléiade , pourquoi pas si ça permet de découvrir quelques textes introuvables autrement et si les introductions et notes sont bien faites , ce qui est le plus souvent le cas dans les publications de cette collection .

Que Castor nous dise si c'est effectivement le cas et je casserai ma tirelire ...

Écrit par : ...Johanna .. | 12/08/2017

"Pérec se garde bien de juger hâtivement ses personnages," ( Castor)

" juger " : ce n'est pas du tout le genre de Pérec ; il suggère sans appuyer , ne se moque jamais , ne vend aucune marchandise
"Bienveillant " comme le dit Mentor

Écrit par : ... Lysistrata .. | 12/08/2017

Au temps des personnages des Choses, les jeunes adultes ( à l'exception des " héritiers" ) étaient logés très à l'étroit et tiraient le diable par la queue

Pour accueillir leurs " choses" , ils rognaient sur leur espace de vie et se passaient de " meubles" ; ikéa ne sévissdait pas encore !

Leurs modeste logis étaient de vraies brocantes . j'ai connu ça !

Écrit par : ... JC Jaurras .. | 12/08/2017

A propos de Perec en Pléiade :

Dans le Vercors où , enfant, il aurait pu connaître Jean Prévost ( le capitaine Goderville ) ce dernier ( re) lisqait Montaigne en ... PLEIADE !

( selon " Pour Jean Prévosts " de Jérome Garcin , Gallimard)

Écrit par : ... J Mentor .. | 12/08/2017

Je suis enchanté , cher Mentor , qu'à propos de G Perec vous évoquiez Jean Prévost : sans doute connaissez-vous la réponde de celui -ci ( en 1935 ) cette à la question " Quel est votre idéal du bonheur ? "

"--l'anarchie en tout "

Un anar qui n'hésita pas à prendre les armes en 44 , mais dans une formation militaire avec un galon de capitaine .

Écrit par : ... Ravachol .. | 12/08/2017

---> Castor et autres : écrivez " PEREC " non" Pérec " svp ; il y tenait et l'a dit , ne souhaitant pas être pris pour un Breton , a-t-il précisé ( sans qu'il fût le moins du monde hostile aux compatriotes de Mentor et Barbara )

Écrit par : ... Seraphita .. | 12/08/2017

Le Vercors en 1944 :

Le petit Perec y vivait caché chez des cousins , eux aussi juifs de Paris ; sa cousine Bianca Lamblin , la " Vedrine" des " Mémoires d'une jeune fille dérangée " , a participé aux activités du maquis .

Écrit par : ... Saint -Thèse .. | 12/08/2017

Vedrine -Bianca : une mauvaise action ( parmi d'autres) du couple Sartre -Beauvoir .

Écrit par : ... J Mentor .. | 12/08/2017

Sartre n'a , sous l'occupation , résisté que symboliquement et sans prendre de risques ; Simone de Beauvoir , moins encore .

Jean Prévost , le capitaine Godeville, a été tué près de Grenoble lors de la disparition du maquis du Vercors , défait par les troupes allemandes et la Milice beaucoup plus nombreuses et mieux équipées .

Au moment de sa mort , Prévost avait dans son sac une machine à écrire et le manuscrit inachevé de son " Baudelaire"

On peut être à la fois écrivain écrivant et résistant résistant ; Sartre et Beauvoir se sont contentés d'être écrivains ( et prolifiques)

Écrit par : ... Léo .. | 12/08/2017

Bon garçon mais moins bienveillant que G. Perec , Jean Prévost pouvait avoir la dent dure et la plume assassine ;

A propos des "Nourritures Terrrestres" d'André Gide , "des loukoums " selon lui :

" Avec un peu trop de faste ,
Monsieur si le grain ne meurt
Se proclame pédéraste
Ce n'est qu'un petit branleur "

Écrit par : ... Anna-Lisa .. | 12/08/2017

"Mémoires d'une jeune fille dérangée " (Saint-Thèse) : plutôt "rangée " , je suppose ...

Écrit par : ... Pépé Castor .. | 12/08/2017

Non , je dis bien " dérangée" : c'est une mise au point de Bianca Lamblin suite à la publication de la correspondance de S de Beauvoir .

Écrit par : ... Saint -thèse .. | 12/08/2017

Une heureuse surprise : au milieu de la nuit , sur France-culture , retransmission d'un entretien de ...1970 avec G Perec ; à propos de sa ( courte ) pièce " L 'Augmentation " ;Un régal ...

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 19/08/2017

Je veillais moi aussi , à l'affût des dernières nouvelles de Catalogne .

J'ai bien reconnu la voix de Pérec , rencontré autour de 70 lors d'un stage sur la mécanographie , son job ( et le mien à l'époque)

Il se passionnait pour les " organigrammes" et m'avait demandé celui de mon service : c'est le thème de "L' Augmentation " : de deux choses l'une avec des ramifications jusqu'à l'infini ( on parlait aussi de " graphes" )

La pièce est malheureusement massacrée par les metteurs en scène , dont on peut se demander s'ils l'ont comprise ...

Écrit par : ...Saint-Thèse .. .. | 19/08/2017

La pèce de Perec "massacrée " : par les " intermittents " (metteurs en scène , acteurs ) qui prolifèrent dans la profession aux frais de la sécu ...

Écrit par : ...Lysistrata .. | 19/08/2017

"Il se passionnait pour les " organigrammes" et m'avait demandé celui de mon service" ( Saint -Thèse )

Cette histoire d'organigrammes m'intéresse ; si vous m'en dites un peu plus j'en ferai une fiche pour mon boss Donald qui a du mal à établir celui de son gouvernement.

G Perec a-t-il rédigé un traité sue ce sujet ? ou bien vous , cher Saint-thèse ?

Écrit par : ...Trumpette .... | 19/08/2017

----------Désolé , chère Trumpette ; à ma connaissance G Perec n'a pas théorisé sous forme de " traité" son jeu de l'organigramme devenu pièce de théâtre .

---------Quant à moi , le seul organigramme que j'ai élaboré est celui de notre Parti Socialiste ( PS) , régulièrement actualisé depuis ; aucun intérêt pour vous car nos usages politico-administratifs sont très différents des vôtres .

--------Une piste peut-être : j'ai vaguement souvenir d'un article publié dans une revue administrative par notre ami Mentor , au début des années 70, sous le titre " Pouvoirs et contre-pouvoirs dans la Mafia italo-américaine "

--------A lui de voir s'il peut vous en parler ...

Écrit par : ...Saint-Thèse .. .. | 19/08/2017

Cet article ne faisait que rendre compte des Mémoires d'Al Capote , filleul d'un célèbre parrain , recyclé dans le proxénétisme non violent .

J'y avais joint en annexe un organigramme de l'illustre famille , assorti de quelques explications sur la procédure d'arbitrage des conflits survenant en son sein ( qui a pu inspirer , me dit-on , la réforme des prud'hommes de la "loi travail" qui fait couler aujourd'hui tant d'encre et de salive)

On me dit que ces informations sur

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 20/08/2017

Merci pour ces précisions .

Mais quel rapport avec la formule " de deux choses l'une " évoquée à propos de " L'augmentatioin" de G Perec ?

Écrit par : ...Trumpette .. .. | 20/08/2017

"de deux choses l'une " : façon de construire un organigramme en divisant " un" en " deux ; et chaque " un " et " deux" en deux et en poursuivant ainsi ...

Pour juger un personnage dont le cas déféré au " tribUnal :

Coupable , non coupable ? si coupable , de deux choses l'une : la mort ou l'exclusion ? si l'on retient la mort , quel mode d'exécution ?, arme à feu ou arme blanche , etc ,

Procédure claire et nette ...

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 20/08/2017

---------Trumpette comprendra encore mieux si on précise que le héros de Perec qui entreprend de demander une augmentation à son patron se trouve , tout au long de sa démarche en face de deux situations possibles : le patron est ou non dans son bureau ; s'il y est , reçoit -il son employé ? si oui , l'invite -t-il à s'asseoir ? etc.

En fait , c'est plus compliqué ; l'employé y passe toute sa carrière ...

Un métaphore de la condition de salarié et, au-delà , de la condition humaine ...

Écrit par : ...Pépé Castor .. .. | 20/08/2017

"On me dit que ces informations " : une phrase inachevée , cher Mentor ; négligence ou censure ?

Écrit par : ...Johanna .. .. | 20/08/2017

j Mentor : si "censure " il y a , elle n'est pas du fait de Castor , quel 'on sait respectueux de la libre expression des intervenants

La " famille" d'Al Capote peut-être ?

Déjà, lors de la publication de mon article j'avais été invité anonymement - à en rester là ; terrain miné ...

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 20/08/2017

Censure ? Probablement du fait de ceux qui travaillent à la refonte du code du travail ? La référence à la Mafia peut être par eux considérée comme inopportune .

Écrit par : ... Léo .. .. | 20/08/2017

" Mafia" : un terme aussi usé que " capitalisme " et "libéralisme" chez Castor .

On l'utilise pour désigner un peu n'importe quoi : les anciens élèves d'une école , les professionnels d'un métier , les cadres d'un parti ...

Si censure il y a , j'aurais plutôt tendance, dans ce contexte, à l'imputer à la " famille" d'Al Capote , estimant inopportun que l'on parle d'elle en l'associant à une loi très impopulaire.

Écrit par : ... Euphémie .. .. | 20/08/2017

" Mafia" : un terme aussi usé que " capitalisme " et "libéralisme" chez Castor " ( Euphémie)

Il y a une heure , sur France-Culture , lecture de la " leçon inaugurale " de Raymond Aron au Collège de France en 1967 ( lecture du texte de la leçon , celle-ci n'ayant pas été enregistrée ) .

Vibrant éloge du ...libéralisme .

J'espère que Castor n'a pas entendu çà ...

Écrit par : ... Anna-Lisa .. .. | 20/08/2017

Un an avant " La Révolution introuvable " , pamphlet rédigé in vivo pendant la fiesta des petits-bourgeois de 68 .

Écrit par : ... JC Jaurras .. .. | 20/08/2017

1968 : le petit Daniel C-B deviendra grand et finira chez Macron

Nos anciens ( Mentor, Pépé Cqstor) ont-ils connu cette" fiesta" ?

Écrit par : ... Léo .. .. | 20/08/2017

J'ai apporté ma pierre aux barricades ; nostalgie, nostalgie ...

Écrit par : ... Pépé Castor .. .. | 20/08/2017

J'ai vécu moi aussi cette époque joyeuse , mais dans une fac de province où j'enseignais pour un temps : des rues sans pavés et donc sans barricades .

Les parents de mes étudiants les déposaient en voiture à proximité des manifs , avec les recommandations d'usage ...

Les profs essayaient d'accompagner le mouvement et avaient tombé la cravate ...

Début juillet , tout le monde est parti en vacances avec le sentiment du devoir accompli.

Écrit par : ...JC Mentor . .. | 20/08/2017

"J'espère que Castor n'a pas entendu çà " ( Anna-Lisa) ;" ça" sans accent conviendrait mieux .

Écrit par : ...Pépé Castor .. .. | 20/08/2017

En 68 je travaillais aux statuts du futur PS d'Epinay . Je n'ai donc assisté que de loin à la fiesta .

Écrit par : ...Saint-Thèse .. .. | 20/08/2017

Je n'y étais pas mais un de mes camarades , très engagé dans la fiesta, m'a assuré que , pour révolutionnaires qu'ils fussent , les manifestants respectaient scrupuleusement les règlements en vigueur .

Un jour, un très important cortège qui , rive droite , avait forcé tous les barrages de police , n'avait plus qu'à tourner à gauche pour atteindre l'Elysée laissé sans défense .

Un panneau de signalisation interdisant cette direction , on le respecta et le pouvoir ne fut pas pris

Écrit par : ...Ravachol .. .. | 20/08/2017

On peut être révolutionnaire et bon citoyen .

12 ans plus tard , la révolution tranquille de 1981 , avec l'entrée en force des révolutionnaires dans les cabinets ministériels .

Écrit par : ...20 100 | 20/08/2017

Un nouveau sujet pour Castor qui semble manquer d'imagination ces temps-ci ( ses deux derniers billets en témoignent) :

QUELLES RESOLUTIONS POUR LA RENTREE ?

Moi : essayer - une fois de plus - de lire quelques pages de Proust ; m'accrocher ...

Écrit par : ...Léo .. .. | 21/08/2017

----Lire avec plus d'attention et de bienveillance les textes de Castor ; m'accrocher ...

Écrit par : ...Anna-Lisa .. | 21/08/2017

1-Réduire ma consommation de bière .

2-Ccsser de pointer les fautes d'orthographe des autres

Écrit par : ...Pépé Castor .. .. | 21/08/2017

Essayer de m'intéresser aux garçons ; m'accrocher.

Écrit par : ...Lesbie ... | 21/08/2017

Je ne puis que vous y encourager ; il en existe de qualité mais évitez les rencontres initiées sur les réseaux sociaux et les vieux célibataires ou divorcés .

Ma résolution de rentrée : lire ce qui se publie sur la vie de nos soeurs les plantes .

Écrit par : ...Seraphita ... | 21/08/2017

Fuir la rive droite gentryfiée pour faire retour à la rive gauche et plus précisément au quartier latin et à St Germain-des -prés injustement décriés.

Relire à ce propos ce qu'en ont dit JP Sartre et S de Beauvoir ( pas de meilleurs guides...)

Écrit par : ...20 100... | 21/08/2017

Relire mon " Contrat Social" et l'actualiser .

Écrit par : ...Jean-Jacques .. | 21/08/2017

Cela fait bien longtemps , cher Jean-Jacques , que vous êtes absent de ce blog ; pas de graves problèmes, j'espère ?

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 21/08/2017

Je vieillis , plus encore que vous tous ...

"SOS-RACINES " a été à deux doigts de disparaître , la Mairie de Paris étant contrainte à faire des économies comme ses consoeurs de France et de Navarre .( vive Macron ! )

Par bonheur , les JO de 2024 nous ont sauvés : nous sommes chargés de " verdir" au maximum ces festivités ; ma mission : rédiger un livret " sport et nature" qui sera diffusé dans les écoles .

Vos suggestions seront les bienvenues .

Écrit par : ...Jean-Jacques .. .. | 21/08/2017

Un titre pour votre livret : " Nous sommes tous des petits homme verts "

Écrit par : ...Léo .. .. | 21/08/2017

Ou / et ( ça peut-être un sous-titre) :" Allez les Verts ! "

Écrit par : ..Barbara. .. | 21/08/2017

" Je vieillis , dites-vous cher Jean-Jacques ; la vieillesse est avant tout un état d'esprit ...Résistez !

Le jour où vous voudrez revenir à cette nature que vous avez tant célébrée , nous vous accueillerons volontiers à la Douceur Angevine ; nous cherchons un jardinier-paysagiste ; nourri -logé avec un CDI au smic.

Écrit par : ..Mémé Octogénie .. | 21/08/2017

Ne le prenez pas mal , chère Octogénie , mais je crains de m'u ennuyer un peu .

Écrit par : ...Jean-Jacques .. | 22/08/2017

C'est ce que disent la plupart des néo--douceurangevinites mais leurs craintes sont vite apaisées .

Les distractions ne manquent pas chez nous , loin de là : une bibliothèque bien achalandée , une soirée-accordéon chaque samedi , le café-tabac du village toujours très animé , les enfants de l'école primaire aussi futés que votre Emile .

Vous pourrez aussi copiner avec notre petite famille d'immigrés syriens , maintenant bien intégrée et fort sympathique ...

Écrit par : ...Octogénie .. | 22/08/2017

Réfléchissez bien avant de faire le saut , cher Jean-Jacques :
le bled d'Octogénie a dû voter FN comme la plupart des communes rurales .

On y apprécierait peu l'arrivée de l'auteur du Contrat Social et autres ouvrages subversifs .

Écrit par : ... Paul Prolo .. | 22/08/2017

Ne vous en déplaise , cher Paul Prolo , notre commune n'a accordé que 2 % de suffrages à Marine Le Pen ( une famille de hobereaux royalistes , d'ailleurs inoffensive).

La commune , comme son maire , est d'extrême -centre sans pour autant être macronienne .

Les immigrés y sont bien accueillis : Syriens , Auvergnats , normands et même parisiens ...






l

Écrit par : ... Octogénie .. | 22/08/2017

Le vote FN des campagnes : une analyse très sommaire des politologues de service , déclinée avec complaisance par Castor .

Écrit par : ... Léo .. | 22/08/2017

Ces commentaires ( effectivement " sommaires" ) confondent les ruraux "de souche" et les occupants de résidences secondaires , bourgeois et petits-bourgeois , qui votent pour les partis populistes de droite ou de gauche .

Une " géographie électorale " qui demande à être affinée .

Écrit par : ... j Mentor .. | 22/08/2017

"Le vote FN des campagnes : une analyse très sommaire des politologues de service , déclinée avec complaisance par Castor"

( Léo ) .

Oui , Castor ne voit que ce qu'ill veut voir ...

Écrit par : ... Saint -Thèse .. | 22/08/2017

Écrire un commentaire