Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2017

Désintermédiation et irresponsabilité

"Désolé Vincent, je ne peux te donner de date pour ton paiement, ça passe par la Pologne et je n'ai pas la maîtrise de leur agenda". Voilà comment une cliente, appartenant à un (très) grand groupe m'a écrit pour s'excuser des délais interminables de règlement de leur part. Comble de l'ironie, la même semaine, j'ai animé un débat pour un  tout petit groupement régional d'acteurs engagés dans l'insertion de publics éloignés de l'emploi et suis reparti le soir même avec une enveloppe (avec un chèque, hein, les bonnes manières de Balkany sont si peu partagées en ce bas monde...). Deux visions du monde, deux conceptions de l'économie, deux conceptions de la responsabilité, aussi.

Outre qu'elle est écologiquement suicidaire (ce qui devrait déjà clore toute ode à la globalisation des échanges), l'économie désintermédiée est inhumaine, littéralement. On parle beaucoup des dangers de la robotique, mais nous nous infligeons volontairement un système déshumanisé au sens où l'on ne connaît pas les personnes avec qui l'on collabore. Quand on commence à ne plus vous donner de numéro de téléphone pour joindre un service client, quand on vous enjoint à déposer votre plainte chez "contact@..." ça risque de grincer. 

Récemment, un ami s'est fait pirater son compte Uber. Vous me direz, et vous aurez raison, qu'il n'avait qu'à pas utiliser ce service qui resquille le fisc et précarise ceux qui travaillent par l'intermédiaire de son service. D'accord, mais je n'avais pas le coeur de lui dire alors qu'il regardait sur son téléphone des courses se déclencher dans des destinations exotiques qui le faisait rêver autant que les montants débités de son compte le faisait enrager. Impossible de joindre un conseiller, impossible de faire aboutir sa plainte jusqu'à ce qu'il trouve le contact du directeur de la communication et pourrisse sa boîte mail. Là, comme par magie, son compte bancaire était renfloué et son application restaurée.

Encore plus récemment, une grève aérienne m'a obligé à repousser mon séjour de 24h à l'étranger. Impossible de joindre un conseiller en France, impossible d'expliquer ce que la mésaventure entraînait, professionnellement. On ne parle pas d'un cyclone faisant des millions de victimes, nous étions moins de 200 dans ce vol. 200, pour une compagnie de cette taille, c'est un détail... qu'elle refuse de traiter directement. Etant relativement opiniâtre comme garçon, j'ai moi aussi pourri les serveurs mails, trouvé les contacts des directeurs de clientèle et me suis fait rembourser copieusement. Mais que d'énergie dilapidée, quelle amertume, quelle type de relations déplorables. 

Les mêmes avanies arrivent dans plus en plus d'entreprises et de services que l'on louent tant que ça se passe bien, mais qui montrent leurs limites et leur inhumanité dès que l'accident survient (salut à toi, Airbnb). Pour les services, c'est déjà dramatique, mais pour l'alimentation, c'est criminel. Comment arrive-t-on à avoir du cheval dans les lasagnes de boeuf, du Fipronil dans les oeufs, des pesticides dans les salades et ainsi de suite ad nauseam ? Actuellement ont lieu les états généraux de l'alimentation, voilà un chantier majeur. J'entends ce matin qu'Hulot veut taxer les terres libres pour les promoteurs et inciter les agriculteurs à les reprendre. Nous ne pouvons nous offrir le luxe de cinq ans de patience, cinq ans de jachère politique. S'il y parvient, il mettra l'aiguillon dans le bon sens : celui de la responsabilité. Il y a deux ans, le maire de Mouans Sartoux (10 000 habitants) a refusé de vendre ses terres aux promoteurs de villa pour les transformer en terres agricoles. Résultat ? 1 200 repas par jour à la crèche et l'école primaire de la ville, servis à 80% grâce à la production de ces terres, où l'on produit une agriculture bio. La responsabilité est une question de volonté, la base fait parfois son travail, espérons que cela fasse trickle up.

Commentaires

"Etant relativement opiniâtre comme garçon"

Bravo Castor !

Écrit par : ...Pépé Castor .. | 12/10/2017

"une cliente, appartenant à un (très) grand groupe"

Evidemment !

Écrit par : ...Léo .. | 13/10/2017

La responsabilité , joli sujet de dissertation , qui touche à tout : droit ( civil , pénal , administratif , des affaires et des " affaires" ) , métaphysique ( la liberté) , morale , psychologie , et bien entendu politique ...

" responsable non coupable " etc.

Écrit par : ...J Mentor .. | 13/10/2017

"La responsabilité est une question de volonté " , comme le dit et répète Macron ...

Écrit par : ...20 100 | 13/10/2017

"ça passe par la Pologne" ; et sans doute aussi par le Luxembourg ...

Écrit par : ...Ravachol" | 13/10/2017

Sujet de disseration ( Menntor) : " Mélenchon est-il responsable de ce qu'il dit et fait ? "

Écrit par : ...Saint-Thèse .. | 13/10/2017

Peut-il être tenu responsable du comportement de sa collaboratrice Raquel Garrido ?

Défaut de surveillance ? Le préfet de Lyon a sauté pour n'avoir pas bien contrôlé le travail de ses collaborateurs

Écrit par : ...JC Jaurras .. .. | 13/10/2017

Ne pas payer ses cotisations , acte d'insoumission ...

Écrit par : ...Johanna .. .. | 13/10/2017

C'est peut-être seulement une affaire d'agenda polonais , comme la rémunération de Castor ...

Écrit par : ...Lesbie ... | 13/10/2017

La responsabilité , en cas d'accident de la circulation , est souvent partagée ; ainsi :

Dans un taxi marseillais , en 1930 , une dame de petite vertu " traite" le membre viril d'un client ; le véhicule fait une brusque embardée en passant sur un nid de ..poule ; conséquence : le membre est tranché net ...

Sont mis en cause : la dame , le chauffeur du taxi qui aurait dû garder le contrôle de son véhicule , et la ville de Marseille pour défaut d'entretien de la voie publique ...

L'affaire est remontée jusqu'au Conseil d'Etat qui a déclaré , in fine , les 4 mis en cause solidairement responsables ...

Écrit par : ...Ravachol | 13/10/2017

" 4 mis en cause " , dites-vous , alors que vous n'en citez que 3 ; sans doute le client imprudent a-t-il été lui aussi incriminé ; ou bien le souteneur de la dame qui était son employeur ?

Écrit par : ...Léo .. | 13/10/2017

Je vais vérifier dans les vieilles archives du Conseil d'Etat .

Ce dont je me souviens c'est de la bataille juridique à laquelle a donné lieu le calcul des dommages -intérêts à verser au client amputé ; il était question de " pretium doloris" ( prix de la douleur ) et de "perte de chance" ( fin prématurée de sa vie sexuelle ; le malheureux avait trente ans )

Écrit par : ...Ravachol .. | 13/10/2017

Sujet propice aux dérapages ; veillez au grain , svp Casor , des eux innocents nous regardent peut-être ..

Écrit par : ...Pépé Castor .. | 14/10/2017

D'accord à 100 % ! terrain glissant et semé de niids de poules , comme l'était en 1930 la voie publique à Marseiille

Écrit par : ...20 100 | 14/10/2017

Tout cela pouvait être rapporté dans une forme plus allusive...

Écrit par : ...Euphémie .. .. | 14/10/2017

Je ne comprends rien et je ne vois pas comment je pourrai là-dessus rédiger une fiche sans choquer mon boss Donald .

Écrit par : ...Trumpette .. | 14/10/2017

Dans son rapport de 1930 , le Commissaire du Gouvernement n'avait pas pris de gants ...

Écrit par : ...Ravachol .. | 14/10/2017

Castor en Père la Vertu , comme le propose Pépé Castor ? ce n'est pas son genre ...

Écrit par : ...Léo ... | 14/10/2017

Il faut appeler un chat un chat , surtout au pays de Rabelais et de Michel Houellebec .

Ici , à la Douceur Angevine , ça nous fait rire sans nous choquer le moins du monde .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .. .. | 14/10/2017

Castor en Père la Vertu" ? (Léo ) , Il serait alors dans la droite ligne de Robespierre , le pote de Mélenchon .

Écrit par : ...JC Jaurras .. .. | 15/10/2017

A l'exrême gauche , naguère , le PC réprouvait l'union libre (1) que célébraient et pratiquaient les anarchistges

(1) en langage populaire le " collage"

Écrit par : ...JC Jaurras .. .. | 15/10/2017

Dans la droite extrême , la pratique démentait souvent les principes : Maurras , aimé des femmes et les aimant , ne s'est jamais marié ;

Écrit par : Anna- Lisa ... .. .. | 15/10/2017

Écrire un commentaire