Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2017

La tyrannie de la simplicité

Après le coca sans sucre, la bière sans alcool et les cigarettes sans tabac, voilà qu'on réclame des intellos sans intellects. A quelques semaines d'intervalle, plusieurs clients m'ont demandé de faire venir des intellectuels à leurs conférences afin de "donner de la hauteur" à leurs propos. Notez que personne ne leur a demandé, c'est eux tous seuls qui se sont dit que cela serait du dernier chic. Et à chaque fois que j'ai listé quelques propositions un peu sérieuses, on m'a rétorqué  la même chose : "attention, ça risque d'être compliqué, il faut que ça parle à tout le monde dans l'entreprise, des dirigeants jusqu'aux personnes ayant des postes plus basiques".

Et là, c'est une consternation sans nom devant la cécité de mes interlocuteurs : depuis quand sont-ce les dirigeants qui ont le plus de curiosité intellectuelle ? D'où sort une navrante assertion pareille ? J'en connais, j'en ai rencontré des incollables sur Rothko et Ensor, d'autres qui peuvent vous fredonner tout Hayden ou Mozart, des névrotiques de Truffaut et des amoureux de romans du dix neuvième. J'en connais. Mais je dois bien reconnaître que dans la grande (l'immense, pour être honnête) majorité des cas, pour éviter les silences trop pesants, soit on parle politique quand on y est invité, soit ma lecture assidue de l'Equipe depuis ma tendre enfance est un bien précieux... Au fond, le refus d'amener de la complexité dans l'entreprise est justement pour ne pas emmerder ceux qui se passionnent surtout pour la lecture des Echos et les histoires de montages de boîtes. Eux, ce qu'un(e) philosophe, un(e) sociologue, un(e) économiste et autres peuvent dire pour les inviter à un pas de côté sur leur activité, ils s'en cognent. Mais ça, ça n'est pas politiquement correct à dire, alors on préfère raconter que ça va causer des tracasseries aux pauvres agents chargés de la logistiques ou aux secrétaires. Comprenez, quand on est à ce poste là, c'est bien qu'il y a une raison, on peut pas comprendre un raisonnement... Alors, pour trouver un compromis acceptable, on amène des penseurs sans pensées, façon Compte-Sponville et tout le monde fait semblant d'être content.

Cette tyrannie de la simplicité est exaspérante et contre-productive. Je me souviens d'un congrès animé l'an passé où le président de l'UMIH, un syndicats d'hôteliers restaurateurs, avait invité Michel Serres. L'angoisse face à la complexité des propos du philosophe avait aussi été soulevé en réunion, mais le président avait tenu bon, arguant que lorsque ses ouailles seraient face à quelque chose d'intelligent, ils s'en rendraient compte d'eux mêmes. L'heure d'échanges prévue s'était muée en presque deux, une qualité d'écoute à faire pâlir d'envie nombre de professeurs et des questions des congressistes remarquables. Ils avaient élevé le niveau, conscients qu'on leur proposait cela. Quelqu'un avait refusé la tyrannie de la simplicité et ça avait fonctionné. Le service public audiovisuel ferait bien de s'en inspirer et de tenter de jouer son rôle en diffusant des oeuvres exigeantes. Ceci histoire de relancer une dynamique où l'on cherche d'abord l'élitisme pour tous cher à Vittez plutôt que des cons promis... 

Commentaires

Sujet intéressant et article plutôt pertinent mais qui manque un peu de clarté .

Écrit par : ...Saint-Thèse .. .. | 27/10/2017

Castor et la clarté : pourquoi faire simple compliqué ?

Écrit par : ...Léo .. .. | 27/10/2017

Je veux dire " quand on peut faire compliqué "

Écrit par : ...Léo .. .. | 27/10/2017

Castor : On peut n'avoir que quelques idées , et simples voire simplissimes , et les exprimer dans un langage compliqué .

Écrit par : ...Johanna .. .. | 27/10/2017

----------Ne pas confondre le " compliqué " et le " complexe" : "complexe", dans le domaine des idées, évoque la richesse , les nuances , la hauteur ; "le compliqué " est une fausse complexité

Écrit par : ...Sidonie .. .. | 27/10/2017

" Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement " ( Boileau , Art poétique ) ; la complication dans l'expression traduit un flou dans la pensée .

Écrit par : ...Euphémie .. .. | 27/10/2017

A propos des auditeurs de condition modeste censés ne pas pouvoir comprendre un propos "intello" , supposé complexe : les enfants qui lisent ( ça existe ! ) comprennent fort bien et apprécient un livre qui en principe n'est pas de leur niveau ; un vocabulaire parfois recherché ne nuit pas à leur compréhension
( ex : les Fables de La Fontaine)

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 27/10/2017

Il est de mode aujourd'hui de trouver trop simple et donc de peu d'intérêt la philosophie de Bergson exprimée dans un langage clair , accessible au commun des mortels .

On peut aussi le dire de Voltaire dont la pensée est complexe et le langage relativement simple , à la portée de tous ...

Écrit par : ...JC Jaurras .. .. | 27/10/2017

"Sujet intéressant et article plutôt pertinent mais qui manque un peu de clarté " ( Saint -Thèse )

Moi qui n'ai pas poussé mes études au-delà du certificat d'études , j'ai parfois du mal à comprendre les articles de Castor mais les commentaires de Mentor , Léo, Euphémie et autres sont pour moi très clairs .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .. .. | 27/10/2017

Moi aussi j'ai du mal à comprendre Castor bien que j'aie poussé mes études au-delà du master .

Écrit par : ...20 100 .. .. | 27/10/2017

" un syndicats d'hôteliers restaurateurs, avait invité Michel Serres." ( Castor)

Excellente initiative ! je lui proposerai d'intervenir lors d'un de mes cours à Sciences -Po ; pensée complexe ( riche , nuancée ) et langage simple + sagesse , gentillesse et humour .

Écrit par : ...Julius .. .. | 27/10/2017

"Castor : On peut n'avoir que quelques idées , et simples voire simplissimes , et les exprimer dans un langage compliqué ".
Écrit par : ...Johanna

Oui , chère Johanna , ses idées " simplissimes " ne sont souvent que des opinions ou des humeurs ; péché mignon de nombre de journalistes et assimilés ( animateurs de débats etc. )

Écrit par : ...Lesbie .. .. | 28/10/2017

----Chères Lesbie et Johanna ; s'exprimer d'une façon compliquée , procédé qui s'enseigne dans les écoles de journalisme et de com' et qui vise à donner l'illusion d'une pensée complexe , originale , riche et subtile .

Écrit par : ...Lysistrata .. .. | 28/10/2017

Chères Lysistrata , Lesbie et Johanna , Castor a été à bonne école :
Les premières lignes de ses billets sont le plus souvent assez claires mais ça dérape rapidement au point de devenir difficilement compréhensible ; Castor doit se rappeler lui-même à l'ordre : " j'allais oublier que je dois faire compliqué pour montrer que ce n'est pas simple , que je ne suis pas simple"

Écrit par : ...J Mentor .. .. | 28/10/2017

Mentor , Lesbie , Johanna , Lysistrata et autres , je vous trouve bien sévères pour Castor; sa façon de s'exprimer est celle d'un milieu , d'un temps et est largement affaire de mode .

Si ses billets ne présentaient à vos yeux aucun intérêt , vous ne prendriez pas la peine de les commenter .

Écrit par : ...Pépé Castor .. .. | 28/10/2017

Depuis qu'il ne parle plus guère de politique politicienne (Mélenchon ...) , ses papiers sont plus intéressants parce que moins excessifs .

Reconnaissons lui au moins ce mérite .

D' accord avec ce que Pépé Castor dit de son expression : affaire de milieu et de mode ...

Écrit par : ...Anna-Lisa .. .. | 28/10/2017

"Affaire de milieu et de mode" : ce n'est pas le cas du seul Castor , nous en sommes tous là ...

Écrit par : ...Sidonie .. .. | 29/10/2017

Il est difficile d'être vraiment simple ; on y réussit parfois à un âge avancé , mais parfois seulement ...

Écrit par : ...Euphémie .. .. | 02/11/2017

Jauurès aurait du mal à reconnaître son socialisme dans le jargon compliqué et obscur des ses héritiers tels Hollande , Hamon , Mélenchon .

Professeur et intellectuel pensant , il savait traduire ses idées dans un langage clair et accessible à tous .

Écrit par : ...JC Jaurras .. .. | 02/11/2017

Pas un mot de Castor sur la déprime de Mélenchon et les mésaventures immobilières et autres de sa pote insoumise ; pauvre Jaurès , décidément ...

Écrit par : ...Léo .. .. | 14/11/2017

Les grandes douleurs sont muettes ..

Écrit par : ...20 100 .. .. | 14/11/2017

Écrire un commentaire