Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2018

Affaire de l'État plus qu'affaire d'État

En termes de violence en marge de manifestations, la mort d'Adama Traoré n'a pas débouché sur une commission parlementaire pour le ministre de l'intérieur. Quelques coups donnés par une petite frappe, si. Quand on regarde les faits reprochés sur l'ensemble du film depuis le 1er mai, il n'y a pas de quoi alimenter la page 12 des faits divers d'une feuille de gazette. En revanche, en considérant l'ensemble des dysfonctionnements, des bourdes, des erreurs, des bévues et autres boulettes par les huiles de l'intérieur et de l'Elysée, là il y a matière à nourrir la presse... Affaire de l'État oui, affaire d'État, non.

Des personnages de basses oeuvres, ayant accès à des privilèges matériels et symboliques en contrepartie de petits coups de mains, c'est consubstantiel à la politique. Alexandre Benalla est un boy scout à côté de François de Grossouvre, ordonnateur des missions très spéciales et hors agenda de François Mitterrand. L'affaire Benalla, c'est la rencontre de vieilles pratiques et de nouvelles technos. Le problème c'est qu'on a le film. Les images. La force émotionnelle de toutes les images (la manif, le vélo avec Macron, le bus de l'équipe de France de foot) balaye la raison des faits. Toutes preuves imagées et filmées dont on ne disposaient pas après la mort de Malik Oussekine. 

Face à l'évidence de la sortie de route, du monceau de conneries accumulées depuis quelques mois, l'exécutif n'a qu'une ligne de défense à adopter : faire profil bas. Or, c'est l'inverse qui se produit. De Castaner à Griveaux, de Collomb à Aurore Bergé : de l'arrogance mâtinée d'ignorance, du mépris pour des questions très légitimes. Rien de mieux pour affoler la presse et les rumeurs les plus folles. Si Benalla n'a pas été viré, c'est qu'il sait des choses. "Un proche du couple" : a t'il couvert des folles nuits avec des partenaires de gaudrioles non avouables ? Sans doute pas, mais l'absence de sanction laisse forcément penser ça. 

Il y a quelque chose de fou à observer un échange entre Castaner et Marine le Pen et donner raison à cette dernière. A écouter l'audition de Gérard Collomb par des personnalités comme Eric Ciotti, Marine le Pen, Gilbert Collard ou Nicolas Dupont Aignan et se dire que ceux qui défendent la République sont ceux qui demandent des légitimes réponses à des questions fondées plutôt que celui qui s'enfonce dans le silence et le déni.

La crise que traverse nombre de démocraties se fonde souvent sur des attitudes de morgue d'élus qui pensent que leur élection vaut quitus pour tous leurs agissements pendant toute la durée de leurs mandats. Erreur tragique. Dont on a maintenant la preuve qu'elle transforme les grenouilles en boeuf ou les cafouillages de barbouzes en scandale d'État...

Commentaires

----------------------------------------------------------------
Contribution intéressante au feuilleton de l'été , méritoire compte tenu de la chaleur .

Au début de la III ème république , la Présidence magouillait parfois en matière de décorations ; Jules Grévy a été , en 1887, compromis dans un scandale qui a indigné l'opinion et surtout enchanté les chansonniers de l'époque.( un gendre indélicat ...) .

L'attribution des " hochets" s'est , depuis , un peu moralisée , semble-t-il ...Mais la lecture du JO réserve parfois des surprises ...

Écrit par : Jc Jaurras | 24/07/2018

--------------------------------------------------------------------
Le "scandale des décorations " de 1887 ; références :

- la chanson d’Emile Carré "Ah ! quel malheur d’avoir un gendre ou les tribulations d’un beau père"

- et " la Marche des décorés" de Léon Maillot" ( ne pas confondre avec " en marche" )

Écrit par : Léo | 24/07/2018

--------------------------------------------------------------
Le jeune Alexandre n'est pas un gendre puisque son mariage a été remis à plus tard ; chez nous , à la Douceur Angevine , ça nous a fait de la peine car tout était prêt pour la cérémonie et le repas .

On plaint beaucoup les familles et surtout les fiancés .

Écrit par : Mémé Octogénie | 24/07/2018

-------------------------------------------------------------------------
"L'affaire Benalla, c'est la rencontre de vieilles pratiques et de nouvelles technos." ; heureuse formule ; Castor en grande forme en dépit de la chaleur ...

Écrit par : Barbara | 24/07/2018

--------------------------------------------------------------------
Le titre de Castor est , aussi, bien trouvé et son ton plutôt modéré .

Selon moi , le jeune Alexandre n'est pas un voyou ni un escroc de top niveau ( sous réserve de ce que l'on pourrait découvrir prochainement : Média Part , le Canard de demain ...) .

Plutôt un petit mercenaire immature à qui la moquette a monté à la tête ; remarque : il fait ses classes au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes , pépinière d'apparachniques aux dent longues .

Écrit par : J Mentor | 24/07/2018

---------------------------------------------------------------------
En tant que vieux flic qui en a vu de toutes sortes , je n'apprécie guère que certains policiers se liguent pour l'accabler .
Un syndicat de commissaires dit avoir été , bien avant
que l'affaire soit portée sur la place publique , gêné, voire scandalisé par ses agissements , bien connus de tous , affirme-t-il .

La hiérarchie a -t-elle été saisie ?

Écrit par : Javert | 24/07/2018

---------------------------------------------------------------
Une référence qui s'impose : " Les animaux malades de la peste " du bon La Fontaine ; tous innocents à l'exception du pauvre âne , chargé de tous les maux pour avoir goûté à l'herbe d'autrui ...

La connivence ( le "copinage malsain " évoqué par le Préfet de Police lors de son audition ) , la peste du microcosme politico -administratif : une sorte de corruption cool ...

Écrit par : Jacques Aubin | 24/07/2018

---------------------------------------------------------------
" A ces mots on cria cria haro sur le baudet "

.." Ce pelé , ce galeux d'où venait tout le mal "

Écrit par : Lesbie | 24/07/2018

-----------------------------------------------------------------------
Il m'est arrivé , tant au sein de l' administration centrale d'un ministère qu'en préfecture , d'avoir à gérer des stagiaires ambitieux et des débutants "recommandés" dont je me demandais toujours quelles bêtises ils allaient faire .

Ce que j'ai vu de mieux : un jeune pistonné , placé sous ma tutelle , qui , heureux maître d'un caniche , utilisait une voiture du cabinet pour aller faire toiletter l'animal chez un coiffeur spécialisé ; un jour , le chéri s'est sauvé au sortir de la boutique et son maître a enjoint aux gendarmes du lieu de se mettre en chasse pour le retrouver , ce qu'ils ont refusé de faire en rendant immédiatement compte .

Le caniche s'est perdu à jamais corps et âme et le jeune pistonné a été invité à aller se faire voir ailleurs , ce qui n'a pas plu à son protecteur , un éminent député ; lequel m'a cherché noise ; en vain car le préfet m'a couvert , sans le moins du monde me réprimander car le papa du caniche était connu comme le loup blanc et n'en était pas à son premier dérapage ...

Écrit par : J Mentor | 24/07/2018

------------------------------------------------------------------
Ainsi que cela m'a été suggéré , je suis de près l'affaire notamment en regardant les auditions à la télé .

C'est à la fois passionnant et un peu irritant : certains "procureurs " posent des questions en apportant les réponses , à la façon des journalistes .

Je me demande si cette affaire en est vraiment une .

Ce qui m'a attristé , c'est de voir le directeur du cabinet de l'Elysée, un fonctionnaire irréprochable au seuil de la retraite , mis à la torture par des inquisiteurs manifestement aussi incompétents que sadiques .

Écrit par : Ado-Nice | 25/07/2018

---------------------------------------------------------------------------
Il faut , dans cette " affaire" manifestement gonflée faire la part des frustrations , rancoeurs et jalousies des uns et des autres :

-certains parlementaires nostalgiques de la IVème et même de la IIIème république ( un président -potiche, des gouvernements qui tombaient pour un oui ou un non ) ,

-des journalistes marris d'être privés d'informations en provenance de l'Elysée et prompts à voir partout des complots ( les "barbouzes" de fâcheuse mémoire , le "commando " du président ) ,

-des policiers en activité qui ne font plus la loi comme au bon temps de Chirac et de Sarkozy ; et des flics à la retraite friands de jobs juteux dans l'industrie de la" protection " privée ....

Convergence des luttes ...

Écrit par : Léo | 25/07/2018

-------------------------------------------------------------------
"des policiers en activité qui ne font plus la loi comme au bon temps de Chirac et de Sarkozy ; et des flics à la retraite friands de jobs juteux dans l'industrie de la"protection " privée ...."

Oui, hélas , hélas , hélas ...

Il y en assez peu , mais il y en a trop

Ceci dit , la profession reste , dans l'ensemble , saine , par bonheur ...

Écrit par : Javert | 25/07/2018

----------------------------------------------------------------
Ce qui m'attriste c'est qu'à propos du logement de Benalla on parle de celui qu'occupaient naguère Mazarine et sa maman , Quai Branly aussi .

Écrit par : Mémé Octogénie | 25/07/2018

----------------------------------------------------------------
Cela explique sans doute la relative modération de ce vieux mitterandiste qu'est Mélenchon .

Écrit par : Pépé Castor | 25/07/2018

-------------------------------------------------------------
Sans doute aussi est-il embarrassé et fragilisé par une affaire qui met en cause une personne de son entourage;

Écrit par : Léo | 25/07/2018

----------------------------------------------------------------------
Benalla dans les médias ( La Pravda et TF1 ) : Un baratineur auquel je me garderais de donner le Bon Dieu sans confession (et si confession il y avait , je n'en croirais pas un mot ) .

On comprend qu'il ait pu séduire et tromper nombre d'hommes de cour ...

Ceci dit , l'affaire semble se dégonfler en dépit des efforts des oppositions et de la presse visant à faire durer ce médiocre feuilleton .

Écrit par : J Mentor | 28/07/2018

--------------------------------------------------------------------------
Les moins mauvais des personnages " auditionnés" sont les fonctionnaires de terrain et le Préfet de Police: ils ont certes tendance à ouvrir le parapluie car il y va de leur réputation et de leur emploi , mais leurs propos sont , dans l'ensemble, précis et bien documentés .

La presse écrite et audio-visuelle fait ce qu'elle peut pour exister , sans tellement se donner la peine d'essayer de comprendre en s'en tenant aux faits . elle ne sortira pas grandie de cette séquence ._

Écrit par : Jacques Aubin | 28/07/2018

---------------------------------------------------------------------------
Le Parlement lui-même ne sortira pas grandi de cette séquence : les députés et ( à un moindre degré ) les sénateurs , membres des commissions d'enquête , ont surtout le souci de se faire voir , une véritable aubaine ...

Les questions qu'ils posent sont le plus souvent mal formulées et précédées de déclarations visant à les mettre eux -mêmes en avant ; certaines de ces questions ont déjà trouvé réponse dans les échanges qui les précédaient ...C'est comme si l'on pissait dans un violon en espérant que cela fera une symphonie ...

Cela ne fera que réveiller le vieil antiparlementarisme des Français .

Écrit par : Léo | 28/07/2018

-------------------------------------------------------------------------------
A la Libération , de Gaulle a remis en selle un Parlement qui , en 1940 , bien qu'il fût majoritairement de gauche , avait enterré la République ...

En mai 1958 , il a évité aux députés d'être mis en Seine par les paras qui étaient sur le point de sauter sur Paris

Ne pas oublier que le FN , aujourd'hui RN , a été co-fondé par un JM Le Pen , élu député sur une liste poujadiste marquée par un antiparlementarisme radical
( et non radical-socialiste ) .

Écrit par : JC Jaurras | 28/07/2018

---------------------------------------------------------------
Un dommage collatéral ( grave) de cette affaire : les fonctionnaires audités ont , bien qu'ils aient été prudents,rendu publiques un certain nombre d'informations assez sensibles sur l'organisation et le fonctionnement des services .

Les terroristes, casseurs et autres ennemis de la société ne peuvent manquer d'en faire leur profit ...

Écrit par : Javert | 28/07/2018

-----------------------------------------------------------------
Il est facile pour des analystes avertis de reconstituer ce qui est " secret" à partir d'informations anodines qui ne le sont pas ; question de métier ...un peu comme en archéologie ...

Écrit par : Jacques Aubin | 28/07/2018

--------------------------------------------------------------
En en disant peu , ces gens en ont trop dit ...

La vérité est dans le détail .

Si j'étais le président , je ferais comme la victime d'un cambriolage qui , par précaution , change toutes les serrures ...

Écrit par : J Mentor | 28/07/2018

-------------------------------------------------------
Nul besoin de changer " toutes les serrures " ! il en est qui sont toujours opérationnelles , les plus importantes...
La CIA et bien d'autres organisations indiscrètes s'y sont cassé les dents ...
La devise de ce président réputé à tort candide et imprudent " fluctuat nec mergitur "

Écrit par : Jacques Fauxcul | 28/07/2018

-------------------------------------------------------------------
Le donjon résiste , c'est l'essentiel ...

A propos de la CIA :Donald Trump qui dit d'elle le plus grand mal est friand des rapports qu'elle lui fait sur les " secrets" de l'Elysée , établis à la faveur des stations de ses fins limiers dans les bistrots du quartier ...

Un " chargé de mission" de la présidence , qui n'apparaît pas à l'organigramme, ancien flic des RG , tenant bien la boisson ( ce que ne font pas les limiers de la CIA ) aurait pour fonction de répandre les rumeurs les plus croustillantes...

Intox à l'ancienne, plus efficace et en même temps plus amusante que celle à laquelle procèdent les réseaux sociaux ...

Écrit par : J Mentor | 28/07/2018

-------------------------------------------------------------------------
C'est sans doute de là que vient cette rumeur arrivée jusqu'à moi : l'Elysée aurait fait installer sous les toits un pigeonnier d'où partiraient et où arriveraient des volatiles voyageurs portant de messages diplomatiques de la plus haute importance , le président ne faisant pas confiance aux voies classiques .

Nom de code de ce service : " Saint -Esprit " , la 3ème
" personne " de la Trinité étant représentée sous la forme d'un pigeon...

Écrit par : Javert | 28/07/2018

-------------------------------------------------------------
Colombe plutôt que pigeon si j'en crois crois les textes sacrés .

Le messager échappe aux radars ; inconvénient : il lui arrive de se soulager là où il ne faut pas ; ainsi sur le cercueil de Johnny exposé sur le parvis de la Madeleine.

Écrit par : Léo | 29/07/2018

------------------------------------------------------------------
Les oppositions ( toutes tendances confondues ) réfléchissent à la possibilité de recourir à des faucons pour intercepter les pigeons-voyageurs de l'Elysée .

Il en existe quelques petits ménages à Paris ( St Sulpice , Tour Eiffel ) mais ils sont protégés par la loi et par les ONG écolos .

Brigitte Bardot qui a récemment été reçue par Macron a rassuré celui-ci qui se faisait du souci à cet égard ..

Écrit par : Jacques Fauxcul | 29/07/2018

-------------------------------------------------------------
Selon un sondage réalisé au lendemain des propos tenus par Macron devant les parlementaires du groupe En Marche , le président gagne deux points , contrairement à toute attente ; et de plus il progresse parmi les plus jeunes et les Français qui se disent peu intéressés par la politique .

Commentaire d'un journaliste qui s'en tordait le nez : "ce n'est qu'un sondage..."

Écrit par : J Mentor | 29/07/2018

----------------------------------------------------------------
Les journalistes et les parlementaires que l'actualité prive de week-end et de bains de mer sont en rage : ils suent sang et eau pour faire un sort au moindre fait censé être nouveau ;ils pressent l' " affaire " comme on le fait pour le seul citron qui reste , le fruitier chômant ...
Les chaînes d'information sont devenues ennuyeuses , tant elles tournent en rond ...

Le JDD de ce jour rend compte , comme les grands , d'un entretien avec Alexandre Benalla , sans publier le moindre scoop ; le jeune cow -boy y apparaît comme plutôt assez sympathique et presque crédible .

Écrit par : Barbara | 29/07/2018

------------------------------------------------------------------
Les bistrots du quartier de l'Elysée sont restés ouverts , l'actualité oblige ...

Le Père Mixon (1) , le retraité des RG spécialiste en intox à l'ancienne pour le compte de la Présidence , tangue d'un zinc à l'autre pour y distiller les rumeurs croustillantes .

Il décline sans relâche l'affaire des pigeons qui intéresse vivement les reporters de la Pravda et les agents secrets de la CIA , basés à l'ambassade des USA , sise non loin de là ...

(1) " Père Mixon" du nom d'un médicament censé retarder le grossissement de la vessie ; le retraité abuse depuis toujours de la bière ...

Écrit par : Léo | 29/07/2018

-------------------------------------------------------------
" Permixon" : ce n'est pas tout à fait cela ; il est censé traiter l l'inflation de la prostate plutôt que celle de la vessie , organes certes liés ...

Écrit par : Anna-Lisa | 30/07/2018

------------------------------------------------------------------
Vessie, prostate ; références latines :

-" Veni vidi vessie"

-" In medio prostat virtus " etc.

Écrit par : Bénédicte | 30/07/2018

-------------------------------------------------------------
C'est un problème d'hommes, les pauvres chéris ...

Écrit par : Lesbie | 30/07/2018

----------------------------------------------------------------
L'intox à l'ancienne , façon Père Mixon , marche bien : ainsi , ce matin , une belle fausse info dans Libé ; on verra si la Pravda suit ...

Écrit par : Javert | 31/07/2018

--------------------------------------------------------------
La Pravda commence être en manque d'infos , je n'ose dire de faux scoops ; tous ses fins limiers sont mobilisés , stagiaires compris ( ce ne sont pas les plus mauvais ) .

Écrit par : J Mentor | 31/07/2018

---------------------------------------------------------------------
Mardi 31 ,après-midi : débat sur les motions de censure ; Jacob ( LR) violent , confus , un cheval de labour ; Chassaigne ( PC ) : un revenant de la guerre froide ,involontairement marrant...

La réponse du premier Ministre : modérée, courtoise , précise, nuancée avec quelques vacheries non dépourvues d'humour ; une révélation ...

J'ai quitté ma télé au terme de son intervention .

Écrit par : Léo | 31/07/2018

-----------------------------------------------------------------------------------
Pour prendre de la hauteur hauteur en ce temps de médiocrité bavarde , rien de mieux que de relire quelques pages de de Gaulle .

Écrit par : Jacques Fauxcul | 04/08/2018

---------------------------------------------------------------------------
" Les grands esprits ..." ; je relis pour ma part dans la monumentale biographie de Jean Lacouture ce qui a trait au 2ème semestre de 1958 et à l'année 1959 : les partis muselés et furieux de l'être , les réformes menées au pas de charge ...

De nombreux points de ressemblance avec ce que nous vivons aujourd'hui bien que Macron soit d'une pointure beaucoup plus petite que celle du Grand Charles .

Écrit par : J Mentor | 04/08/2018

----------------------------------------------------------------------
Les barbouzes de l'époque avaient une autre dimension que les petits vigiles d'aujourd'hui .

Écrit par : Javert | 04/08/2018

------------------------------------------------------------------------------
Les médiocres de 1958-59 , qui compissaient de Gaulle sans oser s'opposer vraiment à lui, étaient d'une autre taille que ceux d'aujourd'hui ( politiciens , petits marquis de la presse ...) .

Mitterrand lui -même réussissait à exister ...

Écrit par : Jacques Aubin | 04/08/2018

----------------------------------------------------------------------
" La réponse du premier Ministre : modérée, courtoise , précise, nuancée avec quelques vacheries non dépourvues d'humour " ( Léo ) .

"vacherie" ; les plus fines d'entre elles ont échappé aux petits marquis de la presse , déourvus de finesse et peu cultivés .

De tous les opposants du moment seul Mélenchon
( qui a de l'insrtruction ) et Marine Le ¨Pen ( fine mouche ) ont compris ...

Écrit par : JC Jaurras | 04/08/2018

--------------------------------------------------------------------------
La médiocrité abyssale des journalistes et des politiques traduit , je l'ai déjà dit , une sorte d'affaissement intellectuel , mental et moral .

Explication : l'abus des smartphones et autres instruments de crétinisation ; et aussi sans doute : l'éducation reçue ( y compris dans les " bonnes" Ecoles " ) .

Écrit par : Anna -Lisa | 04/08/2018

----------------------------------------------------------------------
Quand on est , comme moi , à la veille d'entrer dans un Institut d'Etudes Politiques , que faire pour prévenir un tel
" affaissement intellectuel , mental et moral" ?

Est-ce une fatalité ?

Écrit par : Ado-Nice | 04/08/2018

-------------------------------------------------------------------------
Que vous vous posiez la question est déjà encourageant . Avoir conscience d 'un problème c'est pour l'essentiel le résoudre .

sur les méthodes de travail intellectuel , revoyez les suggestions qui vous été faites par ailleurs .

Servez-vous le moins possible d'un smartphone et n'utilisez pas face-book ni les twit .

Ne fréquentez pas les crétins , ils sont contagieux ...

Écrit par : J Mentor | 04/08/2018

----------------------------------------------------------------------
Lisez chaque jour une page de Montaigne ou de Voltaire.

Ne lisez la Pravda que pour les besoins de vos études ; mais le Canard Enchaîné chaque mercredi.

S'agissant de la plupart des romans et des essais à la mode , contentez -vous de la 4ème de couverture .

Evitez de fréquenter les militants politiques qui grenouillent dans l'université .

Écrit par : Jacques Aubin | 04/08/2018

--------------------------------------------------------------------------
Repérez dans votre Institut le robot -enseignant qui y intervient très probablement comme je le fais à Sciences-Po Paris .

Indices pour le détecter : il accepte toutes les corvées ( suppléer les profs " humains" occupés à autre chose chose "recherche " , télé , week-ends prolongés ...)

Il est discret et ne courtise pas les jeunes gens ...

Il sera certainement de bon conseil, disponible et attentif ...

Écrit par : Juilius | 05/08/2018

------------------------------------------------------------------------
Pour peu que l'on soit attentif , on peut rencontrer des non crétins disponibles pour des conversations à la fois amusantes et instructives .

Je croise depuis longtemps dans ma ru , sans lui parler , un petit vieux qui ne paye pas de mine , très mal fagoté , marchant à petits pas , perdu dans ses pensées ...

Hier après-midi , au plus fort de la canicule, je lui ai dit " c'est dur !" ; a suivi une petite conversation sans façons , à l'ombre ( rare à cette heure ) .

Il m'a donné quelques infos sur le quartier ( qu'il connaît mieux que moi bien que j'y habite depuis près d'1/2 siècle ) m'a dit qu'en dépit de son âge avancé ( 91 ans ) , il fait les mots croisés de son journal en dix minutes ( record : 7 minutes ) , qu'il passe une partie de son temps sur internet mais lit beaucoup , surtout les grands classiques ...

Bienveillant , pas du tout aigri , heureux de vivre , curieux de tout ...

Écrit par : J Mentor | 05/08/2018

-----------------------------------------------------------------------
" rue " , non " ru" , cher Mentor .

Votre lettré de petit vieux ne vous pardonnerait pas cette faute ...

Il m'arrive aussi de lier conversation , notamment au Luxembourg , avec des vieillards à l'apparence trompeuse qui gagnent à être connus ...

Ainsi , tout récemment , un académicien chenu qui est peut-être celui dont nous parle parfois notre amie Rosa du Luxembourg ; par souci de respecter son intimité , je ne le lui ai pas demandé .

Académicien à coup sûr car il a évoqué feu son confrère et ami Jean d' Ormesson , " un danseur mondain"

Écrit par : Pépé Castor | 05/08/2018

------------------------------------------------------------------------------
""Ne fréquentez pas les crétins , ils sont contagieux ..." le conseille Mentor .

Comment les identifier ?

Écrit par : Ado-Nice | 05/08/2018

----------------------------------------------------------------------------------------
Ils ont le plus souvent arrogants, bravaches et bavards , omniscients et tranchant de tout.

Les plus faciles à identifier : certains piliers de bars , mâles dominants qui envoient aux seveuses des vannes douteuses ,

Plus difficiles : les pseudo intellos , enseignants , journalistes , " experts" , cadres sup ...

Observez , écoutez ; avec un peu d'entraînement vous y arriverez ...
r

Écrit par : J Mentor | 05/08/2018

-----------------------------------------------------------------------------
La presse française traite souvent mon boss Donald d' " abruti" ; ce terme est-il synonyme de " crétin" , un mot qui revient sans cesse dans vos commentaires .

Il m'arrive aussi de lire " minus" et " demeuré " ; help please ...

Écrit par : Trumpette | 08/08/2018

-------------------------------------------------------------------------------
l' abruti est un crétin tonitruant et violent ( ex : le supporter de foot) ).

Le demeuré ou minus est un débile intellectuel , crétin généralement pacifique ( ex : le petit marquis de la presse et de la com'

Écrit par : Pol Lux | 08/08/2018

--------------------------------------------------------------------------
Merci pour ces précisions ; je lis aussi parfois " suffisant"
" arrogant" , "m'as-tu vu " ...

Et j'ai encore du mal à comprendre ce qu'est un " petit marquis" .

Écrit par : Trumpette | 09/08/2018

---------------------------------------------------------------------------
" M'as-tu-vu" : acteur médiocre qui posait cette question à ceux qu'il rencontrait , censés avoir assisté à son spectacle .

Peersonnage vaniteux et prétentieux qui a le souci de se faire voir et lire ; ( on pourrait dire " m'as-u lu " mais cela se dit pas) ) .

Pour " arrogant " et " suffisant" , consultez un dictionnaire -papier ou Gogol .

" Petit marquis" ; " bobo" omniscient et vaniteux , souvent journaliste ou intellectuel autoproclamé .

Référence : le petit aristo de la fin de l'ancien régime , qui critiquait la cour tout en y vivant et en vivant .

Écrit par : Euphémie | 09/08/2018

-------------------------------------------------------------------------
Je suis avec jubilation vos papotages sémantico-sociologiques .
Le vocabulaire que vous évoquez a-t-il des équivalents s'appliquant aux femmes ?

Écrit par : Salomé | 09/08/2018

--------------------------------------------------------------------------
La loi et la galanterie proscrivent nombre de termes qui pourraient passer pour sexistes ; il se peut aussi que les dames soient moins sujettes aux travers que nous dénonçons .
Il m'arrive de qualifier de " lionne" une journaliste ou une femme d'affaires qui en fait trop et exhibe trop ses dents de carnassière ...
Etes-vous , chère Salomé , l'auteure du fameux " je ne suis qu'une femme" dont se sont indignées les féministes patentées ?

Écrit par : J Mentor | 09/08/2018

---------------------------------------------------------------------------
Vous avez mis en plein dans le mille ! on m'appelait "Lou" en ce temps-là ; ce propos a été mal compris et l'est toujours .
A ceux qui prétendaient m'enfermer dans une définition , je répondais que je me contentais d'être une femme , une femme libre , point -barre .

Écrit par : Salomé | 09/08/2018

----------------------------------------------------------------------------
Le pauvre Frédéric N vous avait-il comprise ?vous ne semblez pas l'avoir ménagé ; il en a fait une dépression .

Écrit par : Cluny | 09/08/2018

-----------------------------------------------------------------------------
Il était en quête d'une secrétaire et de plus bénévole , et d'une épaule ( voire plus) sur laquelle poser sa pauvre grosse tête trop pleine.
A l'époque je ne savais rien de la psychanalyse , art que devait m'enseigner un peu plus tard mon grand ami Sigmund .

Écrit par : Salomé | 09/08/2018

-----------------------------------------------------------------------------
La psychanalyse , " art" et aussi science ...
Chère Lou, je crois avoir compris votre " je ne suis qu'une femme" qui fit couler tant d'encre ; être femme ça suffit tel quel ; nul besoin d'un adjectif .
Se payer Frédéric N , même pour peu de temps , ça ne devait ps être marrant ...

Écrit par : Anna -Lisa | 09/08/2018

------------------------------------------------------------------------------
"A l'époque je ne savais rien de la psychanalyse ".
Vous la précédiez de peu , chère Lou ; en témoigne la fameuse photo ou l'on vous voit sur une petite charette que tiraient vos potes Frédéric et Paul ; vous aviez en main un sorte de fouet ...
Prémonition géniale plus qu' innocente plaisanterie ...

Écrit par : Léo | 10/08/2018

---------------------------------------------------------------
Une " innocente plaisanterie " peut être prémonitoire ...

Écrit par : Lesbie | 10/08/2018

---------------------------------------------------------------------------
Et un "acte manqué " peut ne l'être qu'en apparence ; rien ni personne n'est innocent ...

Écrit par : Euphémie | 10/08/2018

------------------------------------------------------------------------------------
La princesse Salomé de la Palestine antique se fit offrir sur un plateau la tête de jean-Baptiste ; drôle de cadeau
Notre Lou n'est pas allée jusque-là bien qu'elle adorât croqeur les hommes ...

Écrit par : Myriam | 11/08/2018

-------------------------------------------------------------------------
La Lou d'Apollinaire aurait pu connaître la nôtre .
Elle était, elle aussi , une croqueuse d'hommes mais n'exigeait pas que l'on lui offrît leurs têtes .

Écrit par : Johanna | 11/08/2018

-----------------------------------------------------------------------------
Dans certaines tribus exotiques , une tête est un cadeau apprécié ( première communion , mariage ) ; on la réduit avant de l'offrir afin que la collection ne tienne pas trop de place dans le modeste logis .

Écrit par : Léo | 11/08/2018

---------------------------------------------------------------------
La Lou d'Apollinaire :

Si je mourais là-bas, sur le front de l'armée
Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée
(...)
Souvenir oublié vivant dans toute chose
Je rougirais le bout de tes jolis seins roses
(...)

(Apollinaire, Poèmes à Lou, Nîmes, 30 janvier 1915)

Écrit par : Barbara | 11/08/2018

------------------------------------------------------------------------
" jolis sein roses" : ça pourrait choquer les ados qui fréquentent ce blog ( Ado-Nice, Télémaque , 20 100 ...)
et même Castor , assez pudique semble-t-il ...

Écrit par : Lulu Charia | 12/08/2018

----------------------------------------------------------------------------
Benalla devant les juges du Sénat; j'en éprouve , je l'avoue une certaine gêne et même un peu plus ; les augustes inquisiteurs , bardés de science , se lèchent les babines à l'idée de mettre en pièces ce petit dur mal dégrossi et ignorant des codes .

Le choc des cultures ou plutôt des classes .

Indécent !

Écrit par : Anna-Lisa | 13/09/2018

-----------------------------------------------------------------
" Indécent " en effet ; je n'ai guère d'estime pour ce pauvre garçon mais j'en ai beaucoup moins pour ces " juges" .

Écrit par : J Mentor | 13/09/2018

-------------------------------------------------------------------
" Nous étions vingt ou trente
Brigands dans une bande
...................................
"Ces messieurs de Grenoble avec leurs longues robes
Et leurs bonnets carrés m'eurent bientôt
Vous m'entendez
Et leurs bonnets carrés m'eurent bientôt jugé.

Ils m'ont jugé à pendre, ah! C'est dur à entendre!
A pendre et étrangler sur la place du
Vous m'entendez."
A pendre et étrangler sur la place du marché"

( La complainte de Mandrin)

Écrit par : Barbara | 14/09/2018

------------------------------------------------------------------------
Ce matin , devant ses inquisiteurs , Benalla s'en est plutôt bien sorti ; il est vrai que le président du tribunal , le sénateur Bas , avait pu prendre connaissance , au petit déjeuner , d'un article du Canard qui l'habillait pour l'hiver ; ceci explique sans doute qu'il ne se soit pas montré trop agressif .

Écrit par : 20 100 | 19/09/2018

-------------------------------------------------------------------------
Plutôt embarrassés par la prestation d' A B , modérée et parfois habile , les commentateurs patentés lui reprochent de s' y être bien préparé .

Les mêmes , lors du débat historique Macron -Marine de l'an dernier , catastrophique pour celle-ci , lui ont reproché de s'y être mal préparée ...

Écrit par : Pol Lux | 19/09/2018

----------------------------------------------------------------------------
Pour jour le jeu , Benalla aurait dû se présenter en costard de gorille de cinéma , tel le bobo qui se rend à une soirée canaille ; jacter argot-banlieue et insulter ses juges ;
Humour :" j'ai été bien élevé " a-t-il dit en se reprochant certains propos tenus imprudemment ( il avait parlé de " petits marquis" )

Écrit par : J Mentor | 19/09/2018

----------------------------------------------------------
"Jouer" conviendrait mieux que " jour" ...

Ceci dit , j'ai moi aussi apprécié le propos de Benalla sur son éducation ; humour plein de sens : on peut être un immigré de condition modeste , sans pour autant être mal élevé ( et un sénateur à la fois bien et mal élevé )

Écrit par : Pépé Castor | 19/09/2018

Écrire un commentaire