Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2018

Les femmes politiques ont-elles le monopole de la connerie ?

Hier matin sur France Inter, Segolene Royal a détaillé la misogynie tristement ordinaire à laquelle elle a fait face toute sa vie politique. Je préviens d’emblée n’avoir aucune sympathie pour Madame Royal et peu d’estime. Mais quand elle est revenue sur les accusations de la campagne de 2007 où son intelligence fut mise en doute, dans des termes infâmes (Bécassine, hystérique...) que jamais aucun homme n’aurait subi, ni Nicolas Demorand ni Alexandra Bensaïd (sororité, on repassera) n’ont relevé l’inanité et la portée des accusations.

C’est une chose d’être taxé de sectarisme, d’inhumanité, de courte vue, de cynisme ou encore d’opportunisme. Toutes choses que des militants dégainent sur leurs adversaires. Mais la stupidité est un jugement plus indélébile et plus dur à encaisser. Or, après réflexion, je vois nombre de femmes à qui ce procès fut ou est intenté, mais pas d’homme. Vallaud Belkacem a subi les foudres des agrégés, Pellerin fut jugée sotte et inculte par les huiles de la rue de Valois, Pécresse se fit traiter de « blondasse peu fine », ou encore Duflot, sans compter d’autres noms comme Morano et consorts que l’on juge aisément « débiles ». Ni Demorand ni Bensaïd, donc, ne voyaient ce que l’insulte à d’irrémédiablement disqulifiante. Comme elle vous colle à la peau et vous rend inapte à exercer d’autres fonctions. Des hommes à l’intelligence aussi discrète que Christophe Castaner ou Christian Estrosi, qu’Eric Ciotti ou Renaud Donnedieu de Vabres, n’ont pas eu à subir ce genre de procès honteux. Au pire, on les qualifie de « porte flingues » ou de « seconds couteaux », on laisse fuiterqu’ils n’ont pas l’étoffe pour Matignon ou l’Elysée mais sans plus.

J’aurais aimé entendre ce qu’ils avaient à dire de l’oeuvre de Modiano, leur défense du latin ou d’un budget sans éléments de langage sous la main. Dans le cas de Castaner, son dernier poste était Perroquet du gouvernement, personne n’a indiqué qu’il atteignait là son seuil de compétence et du coup personne ne juge hallucinant qu’il soit à l’Intérieur. Un peu incongru, mais pas hallucinant. Une certaine cour entretient cela. Je me souviens d’un passage de Sarkozy chez Denisot au Grand Journal. Il avait employé son truc rhétorique favori : forcer une réponse en posant lui même la question « msieur Denisot, vous me prêtez quoi, une intelligence moyenne, hein ? », et évidemment Michel de fayoter en retour « un peu supérieure » et la salle de rire à la litote grasse car il s’entend que Sarkozy ne peut être que supérieurement intelligent. Pensez, il postule à l’Elysée. Son adversaire socialiste, Royal, ne pouvait s’appuyer sur cette qualité supputée par ces intervieweurs et devait se contenter de montrer qu’elle connaissait ses dossiers au risque de passer pour Bécassine une fois de plus.

J’ai peu d’estime pour Segolene Royal, mais quand je l’ai entendu ce matin, j’ai beaucoup de mépris pour ceux qui entretiennent ce climat de déséquilibre d’intelligence sans se remettre en cause.

Commentaires

--------------------------------------------------
Plaidoyer aussi opportun que sympathique , d'autant plus méritoire que Castor avoue ne guère apprécier la dame .
Elle m'a toujours un peu irrité et le fait encore mais pas en tant que femme .

Originaire , comme Barbara , d'une province où les femmes ont toujours porté la culotte ( le " Matriarcat breton " ) j'ai le plus grand respect pour le sexe dit à tort " faible" .

J'observe que c'est dans son camp que SR a été le plus brocardée .

Sans partager toutes ses idées , j'apprécie sa capacité de rebond et son courage dans l'adversité , tant dans sa vie privée qu'en politique ...

Écrit par : J Mentor | 01/11/2018

--------------------------------------------------------------------
D'accord avec Castor et Mentor ; le " matriarcat breton" toujours assez vivace chez nous , n'empêche pas que les femmes y soient " féminines" , ni que les hommes soient forts .

Parmi les femmes "de tête" de notre province : Marion du Faouet , une sorte de Robin des bois du 18 ème siècle , dure pour les puissants et douce pour les pauvres gens , et femme " libre" entourée d'hommes qui ne l'étaient pas moins ...

Écrit par : Barbara | 01/11/2018

-----------------------------------------------------------------
Charlotte CORDAY , guillotinée pour avoir trucidé Marat ( dans sa baignoire ) fut respectée par ses juges qui ne lui reprochèrent pas d'être sortie de son rôle de femme .

De Danton ,Robespierrre et autres hommes forts de la Révolution , je ne connais aucun propos sexiste .

Napoléon Bonaparte , quant à lui , était grossièrement misogyne mais , devant sa maman corse , se comportait en petit garçon craintif ...

Écrit par : JC Jaurras | 01/11/2018

-----------------------------------------------------------
" au risque de passer pour Bécassine une fois de plus"

Référence à la fois sexiste et raciste , en même temps que peu conforme à la véritable personnalité de la petite " bonne bretonne", qui se découvre au fil de la parution de la saga : gourde et candide à ses débuts , elle s'affirme en tant que maîtresse femme , finaude et très critique à l'égard de ses patronnes et patrons , et pleine d'humour .
Les autonomistes bretons ( groupusculaires et peu fins ) on tort de grimper aux rideaux dès que l'on parle d'elle ; ils n'ont rien compris !

Écrit par : J Mentor | 01/11/2018

--------------------------------------------------------
Chez nous aussi , à la Douceur Angevine , on aime bien Ségolène Royal et Bécassine .

Écrit par : Mémé Octogénie | 01/11/2018

---------------------------------------------------------------
Je ne crois pas que Mentor ait voulu offenser les femmes bretonnes en citant Bécassine ; pour ceux qui en douteraient, il devrait faire une mise au point , ne serait -ce que pour ne pas irriter les Bonnets Rouges , toujours prompts à s'enflammer .

Écrit par : 20 100 | 01/11/2018

-------------------------------------------------------------
Je ne doute pas de la bonne foi de Castor : il n'a pas pris à son compte l'évocation de Bécassine et je ne le crois pas celtophobe , bien que les Bretons soient des Français de souche , de la France extrême .
Mais les Bonnets Rouges sont susceptibles et je plaide donc pour une mise au point .

Écrit par : Pépé Castor | 01/11/2018

----------------------------------------------------
"Des hommes à l’intelligence aussi discrète que
Christophe Castaner ou Christian Estrosi...."

C'est joiliment dit ! pour réussir en politique , comme dans les affaires et dans l'art militaire , il faut avoir une intelligence modérée et spécialisée ...
Tout ce qui émerge du lot est brocardé , voire plus .
C'est ce qui arrive à Macron , trop brillant et qui le fait savoir .

Écrit par : Léo | 02/11/2018

-------------------------------------------------------------------
Napoléon qualifiait d' " idéologues" ses opposants qui avaient le tort de penser ; Germaine de Staël , sa bête noire était de plus une femme
Peu avant lui , un révolutionnaire , envoyant Lavoisier à la guillotine , avait proclamé que " La Révolution n'a pas besoin de savants "

Écrit par : J C Jaurras | 02/11/2018

-------------------------------------------------------------------
Napoléon qualifiait d' " idéologues" ses opposants qui avaient le tort de penser ; Germaine de Staël , sa bête noire était de plus une femme
Peu avant lui , un révolutionnaire , envoyant Lavoisier à la guillotine , avait proclamé que " La Révolution n'a pas besoin de savants "

Écrit par : J C Jaurras | 02/11/2018

---------------------------------------------------
" bis repetita ..."
Abus de calva dans votre premier café de la journée , cher Jaurras ?

Écrit par : Pépé Castor | 02/11/2018

---------------------------------------------------
" bis repetita ..."
Abus de calva dans votre premier café de la journée , cher Jaurras ?

Écrit par : Pépé Castor | 02/11/2018

-----------------------------------------------------
Comme vous , cher Pépé ; dangereux à votre âge ...

Écrit par : JC Jaurras | 02/11/2018

--------------------------------------------------------
"J’aurais aimé entendre ce qu’ils avaient à dire de l’oeuvre de Modiano,"

Ecrivain pourtant d'accès facile ( même si cette facilité n'est qu'apparente) , mais trop gentil , pas du tout agressif , et de qui ils auraient beaucoup à a apprendre , ce que l'on peut dire aussi de G Pérec ( la persécution des Juifs , l'héritage de l'occupation ...)

Écrit par : Cluny | 02/11/2018

-----------------------------------------------------------
Salut à tous et toutes !

On reparle un peu de moi chez vous , à l'occasion de la difusion , hier soir , d'un film à la télé .

J'y suis présentée comme assez peu " féminine " ( violente , mal fagotée ) ; ça m'a fait bien rire ...

Un grand merci à Mentor , grâce aux conseils de qui , j'ai beaucoup progressé en Grec et en Latin .

Je me remets tout doucement et j'ai recommencé doucement à travailler , mais seulement à distance .

Je n'ai jamais cessé de suivre ce blog , sympathique et , pour moi, instructif bien que je ne comprenne pas toujours la subtilité de vos échanges , impensables ici où les gens sont moins raffinés .

Écrit par : Lisbeth S. | 03/11/2018

-----------------------------------------------------------
Salut , très chère Lisbeth !

J'ai pensé à toi en regardant ce film , plutôt bien fait ...

" peu fémine " ? Ce n'est pas mon " ressenti" ; adorable à tous égards .

Je suis heureuse d'apprendre que tu te remets et as recommencé à travailler ; toujours dans le même domaine ?

Écrit par : Lesbie | 03/11/2018

------------------------------------------------------------
Bisous , ma mignonne !
Mon travail : toujours la chasse à la corruption , qui sévit chez nous , encore plus que chez vous ...
Mais j'y vais prudemment , compte tenu de mes dernières mésaventures qui m'ont expédiée au tapis .
Par bonheur , je bénéficie de la protection de quelques amis fidèles et l' Institution est bien sécurisée .

Écrit par : Lisbeth S. | 03/11/2018

-------------------------------------------------------------
Bonjour , chère Lisbeth !

Latin et Grec : bravo ! à ta disposition si tu le souhaites .
Je n'ai pas vu le film mais on m'en a dit le plus grand bien (et en particulier de toi, même si ce n'est pas exactement toi ) .

Écrit par : J Mentor | 03/11/2018

-----------------------------------------------------------------
Prudence ! chère ( presque ) collègue , même si votre froid pays est réputé plutôt paisible et respectueux des lois .
A votre disposition si l'un de vos travaux vous conduit à vous intéresser à la France et si votre banque de données , que je suppose riche , comporte quelques lacunes , notamment sur le lointain passé ,souvent utile pour comprendre le présent .

Écrit par : Javert | 03/11/2018

------------------------------------------------------------
" froid pays " : - 15 ° à cette heure au soleil ; votre René Descartes en est mort ; il est vrai que la Reine le convoquait à l'aube pour philosopher ...

Pays paisible ? tout est relatif : les fins de semaine sont très chaudes , les gens trompant leur ennui dans l'alcool ; et nous avons quelques mafias ...

Un de mes travaux en cours me fait remonter jusqu'à l'occupation allemande que vous avez subie.
Pour l'instant je lis sur le sujet ; quelques indications de titre seraient les bienvenues .
Merci .

Écrit par : Lisbeth S. | 03/11/2018

---------------------------------------------------------
Une critique du film , parmi d'autres :

" le best-seller de Stieg Larsson est de nouveau à l'honneur avec un remake US signé David Fincher. Et il faut tout de suite dire que cette nouvelle version du polar Suédois est une pure merveille à tous les niveaux."

Bravo Lisbeth !

Écrit par : Barbara | 03/11/2018

------------------------------------------------------
Sur l'Occupation : " La France sous l'occupation " ( Julian
Jackson , Flammarion 2004 ) : nombreux titres signalés dans les abondantes notes .

Et aussi ; " Les collaborateurs " ( Pascal Ory , Points Histoire , Seuil , ) 1976

Écrit par : Javert | 03/11/2018

-------------------------------------------------------------
Merci , cher Javert .
Je piste en ce moment une grande fortune française , qui a des métastases chez nous et semble avoir pris son essor sous l'occupation ( ce que vous appelez le " marché noir " )

Écrit par : Lisbeth S. | 04/11/2018

------------------------------------------.....................................................................................................................

Nul besoin de creuser bien profond : les " grandes fortunes" ont souvent des origines peu avouables .
La presse reste discrète sur ce point car elle dépend toujours plus ou moins d'elles ( capital , pub ...)

Naguère l'argent malodorant se donnait une odeur de quasi sainteté au prix d'un mariage décent ; cela permettait à un aristo décadent de refaire surface .

Aujourd'hui , blanchir le fric sale est une pratique banale ; les intermédiaires prennent leur commission au passage ...
C'est marrant pour qui s'y intéresse ...

Écrit par : Ravachol | 05/11/2018

_______________________________________________________________________
Un thème récurrrent de la littérature du 19 ème siècle et de l'époque 1900 : la vierge bourgeoise livrée à un aristo décadent découvre que son époux est couvert de dettes et, plus est , vérlolé jusqu'à la moelle des os .

Écrit par : Cluny | 05/11/2018

--------------------------------------------
Lire " qui plus est " , " vérolé "
Errare ..j..
Dans je ne sais quel conte : une vierge passée sans transition du couvent au mariage avec un vieux libertin , se réfugie au haut d'une armoire le soir de ses noces et y
passe la nuit ...

Écrit par : Cluny | 05/11/2018

------------------------------------------------------------
Ce que j'ai le plus de mal à comprendre : les subtilités de votre sociologie : bourgeois , bobos , petits marquis , aristos dégénérés ...
Ici c'est plus simple

Écrit par : Lisbeth S. | 05/11/2018

--------------------------------------------------------
Notre sociologie , plus complexe que subtile est surtout affaire de mots .

" bourgeois" ne signifie plus grand chose à force d'avoir été mis à toutes les sauces et Castor lui-même, pourtant prompt à persifler et stigmatiser , l'utilise peu ...

" bobo " : évoque moins un groupe social qu'une mentalité , un style un bourgeois nanti qui pense et s'exprime en s'efforçant de ne pas paraître l'être ; une affaire de pose et de mode ; tout le monde l'est plus ou moins .

" petit marquis " : bobo suffisant qui pullule dans les médias et en politique ; futile et parfois méchant .

" aristo" : engeance en voie de disparition qui se rencontre encore dans les provinces reculées et dans quelques conseils d'administration ( ça fait bien ) ; la
" noblesse " française est souvent d'origine récente et douteuse ...

Écrit par : Johanna | 06/11/2018

---------------------------------------------------------
" bobo" fric à droite , idées et vote à gauche ; classique en France ...

Un synonyme de " petits marquis" : " importants " , vieux mot du 17 ème siècle ( la " cabale des importants )

Écrit par : Sidonie | 06/11/2018

----------------------------------------------------------------
Pour poursuivre mon initiation à la sociologie de votre beau pays , j'ai regardé hier à la télévision , l'itinérance mémorielle du Président Macron sur les champs de bataille de Lorraine .

Quel contraste entre le rituel républicain , chargé de symboles forts et les questions imbéciles posées par quelques butors qui n'écoutaient pas les réponses , pourtant claires et patientes du président .

Peuple paradoxal , capable du meilleur et du pire ; je retiens le meilleur ...

Écrit par : Lisbeth S. | 07/11/2018

---------------------------------------------------------
" butor " est le mot qui convient ; " mauvais con " , dirait -on dans un langage plus populaire : celui qui n'écoute pas quoi que l'on dise et qui déroule , sourd comme un pot , sa litanie de lieux communs .

Ce type qui prétendait représenter la France profonde , oubliée, méprisée , s'est révélé être un militant politique d'une appartenance malodorante

Écrit par : Léo | 07/11/2018

------------------------------------------------------------
" Bains de foule": Macron a tort d'aller ainsi " au contact des français" ; ceux qu'il rencontre ne sont en rien représentatifs de la population du Pays ; des convaincus qui cherchent à se faire prendre en photo et des râleurs professionnels du type poujadistes des années 50 .

Écrit par : Jacques Aubin | 08/11/2018

----------------------------------------------------------
Sur l'affaire des gilets jaunes , Ségolène a adopté un profil bas : elle se rappelle être pour une large part responsable de la situation .

Écrit par : Léo | 14/11/2018

-------------------------------------------------------------
Les deux ou trois excités qui , chez nous , se préparent à bloquer les routes , ne font chaque , en moyenne , que trois kilomètres en voiture , et pour aller non travailler mais faire leurs courses à l'hypermarché .

C'est en gros la moyenne nationale , si j'en crois la presse .

Écrit par : Mémé Octogénie | 14/11/2018

Écrire un commentaire