Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2018

Gilets jaune : mauvaises réponses à bonnes questions

Commençons par le commencement : il y a foule de raisons d'être contre la politique du gouvernement. Mille fois plus pour les plus pauvres et ceux qui sont le plus éloignés des métropoles. La politique fiscale du gouvernement est évidemment, mais alors sans contestation possible, la plus injuste de la Vème. Suppression de l'ISF, des impôts sur les bonus des banquiers et autres supers profits quand, dans le même temps, ils ont augmenté la CSG pour les malheureux retraités qui, par définition, n'ont aucune chance de se refaire par leur travail. Bien sûr. Tout pour les métropoles, aussi. La réforme de la SNCF ouvrira, ne nous mentons pas, la fermeture de petites lignes alors évidemment, la hausse du carburant va frapper d'autant plus injustement les plus exposés. La fermeture des services publics de proximité, des petits hôpitaux, des casernes, des postes. Misère. Ajoutez à tout cela la plus fine analyse politique du quinquennat faite par un titre du Gorafi : "la condescendance d'Emmanuel Macron désormais visible depuis l'espace". 

Ce gouvernement, c'est le pire de ce que produit la Vème. De l'arrogance en bloc, du mépris de classe généralisé et de l'injustice presque partout (attend que Blanquer ressorte son dédoublement des classes de CP...). Une politique écologique injuste comme jamais, aussi. Usine d'huile de palme réimportée, extensions des autocars contre le frêt. Rien à tirer. Par ailleurs, aucune discussion possible. Ce gouvernement d'extrême centre passe en force sur tout, s'essuie les pieds sur le glyphosate et emmerde la contestation. Est-ce qu'il y a des raisons d'être en colère ? Bah oui et pas qu'un peu. 

Pour autant, ceux qui font monter les gilets jaunes ont-ils raison ? Bah non. Evidemment, il est politiquement suicidaire de s'opposer à un mouvement parti de la base. Mais voir 82% des sympathisants du PS (c'est à dire 82% de pas grand chose) soutenir ce mouvement, on se pince. Jeter de l'huile sur le feu de la colère sociale ne mènera rien de bon. Les gilets jaunes n'ont pas soutenu les mouvements humanistes pour l'Aquarius, contre les lois Collomb. Ils n'ont pas gueulé contre les fermetures d'hôpitaux, contre le gel du salaire des fonctionnaires, contre la dégradation lente et systématique des conditions de vies des infirmières, des profs, des juges, des flics... Le Rassemblement National jubile et soutient depuis le début. Dupont Aignan aussi. A gauche, vertige, et puis Ruffin a dit "je ne veux pas laisser la colère à Marine le Pen". Complice soutien qui a décomplexé plein de monde. Pensez, Ruffin, c'est le gentil, c'est pas Mélenchon, s'il dit qu'on a le droit de gueuler, gueulons. Surenchère de colère, de gronderie, de colère, ça déborde. 

Nul ne sait ce que va donner la journée, mais les gilets jaunes ont déjà réussi leur coup : s'opposer à eux, c'est se rendre coupable de mépris de classe et soutenir le gouvernement. Je demande juste à ceux qui soutiennent le mouvement, 3/4 des français, donc, de me citer un seul mouvement apolitique, asyndical, et sans revendications précises qui ait débouché sur des choses positives pour tous ? Ce mouvement, c'est notre premier mouvement Grassroot, notre Tea Party, notre Va Fanculo Day. Tout mouvement qui s'érigeaient contre l'arrogance des progressistes, Obama d'un côté, Renzi de l'autre. Ca a donné Trump et Salvini. Merci mais sans moi. 

Commentaires

-----------------------------------------------------------
Un peu excessif comme toujours ( difficile de se refaire à cet âge ....) mais plutôt pertinent comme assez souvent et de plus en plus souvent )

Écrit par : Lëo | 17/11/2018

-----------------------------------------------------------

" les gilets jaunes ont déjà réussi leur coup : s'opposer à eux, c'est se rendre coupable de mépris de classe ..."

Oui , une sorte de prise d'otage ; vivre à Paris ou dans une métropole est devenu une faute sociale , voire un crime ; impossible d'introduire la moindre nuance dans ce débat confus .

Écrit par : J Mentor | 17/11/2018

-----------------------------------------------------
"Je demande juste à ceux qui soutiennent le mouvement, 3/4 des français, donc, de me citer un seul mouvement apolitique, asyndical, et sans revendications précises qui ait débouché sur des choses positives pour tous ? "

C'est souvent le contraire qui s'est produit : certaines "journées " de la Révolution Française , 1848-52 , et même mai 1968 ( De Gaulle remis en selle ...)

Écrit par : Jacques Aubin | 17/11/2018

------------------------------------------------------------
Sur les mouvements populaires " spontanés " : " la psychologie des foules " de Gustave Le Bon ( réac mais fin analyste ; un désordre qui débouche sur un ordre dur .
A la veilles de 1848 , la " campagne des banquets " républicains , les réseaux sociaux de l'époque ...

Écrit par : JC Jaurras | 17/11/2018

------------------------------------------------------
Un journaliste inculte s'est référé hier à mon concept de
" démocratie directe " ; je ne l'ai appliqué qu'à de petits états ; pour les grands , je préconisais un système représentatif , aussi imparfait puisse -t-il être .

Écrit par : Jean -Jacques | 17/11/2018

----------------------------------------------------------

----"difficile de se refaire à cet âge " ( Léo à propos de Castor )

C'est vrai à tout âge : j'ai moi-même du mal à me défaire de vieilles habitudes de pensée et à prendre de nouvelles .
Castor me semble en progrès sur ce point ...

Écrit par : Ado -Nice | 17/11/2018

---------------------------------------------------------
Ne pas me confondre avec Me-too ( que , certes , je soutiens ) : je suis météorologue politique dans un modeste media de province .
`
Mes prestigieux collègues de la presse institutionnelle font des efforts méritoires pour souligner que le mouvement d'hier n'a pas été un échec , suivant sur ce point l'exécutif ( ne pas décevoir Trifouillis , Billancourt l'étant depuis longtemps ) .( "je vous ai entendus et compris" )

Il demeure que la France n'a pas été bloquée , pas plus que lorsque Mélenchon prédisait une " déferlante " qui ne s'est pas produite .

Le ministre de l'intérieur a eu mille fois raison de permettre aux "gilets" de venir se faire voir et entendre dans le quartier de l'Elysée , comme jadis les matrones de la halle à Versailles ( mais , cette fois avec une police plus efficace que les Gardes Suisses de Louis XVI ).

Écrit par : Me-Téo | 18/11/2018

-------------------------------------------------------
Bienvenue sur le blog ; vos analyses de météo politique permettront de nuancer celles de Castor , très parisiennes et même parisianistes .

Versailles : si Louis XVI avait disposé de quelques compagnies de CRS , nous serions toujours en monarchie parlementaire et éclairée , le moins mauvais des régimes .

Écrit par : Jacques Aubin | 18/11/2018

-----------------------------------------------------------
Parmi les paroles des B J , j'ai été particulièrement attentif à :celles qui exprimaient un refus de la vie telle qu'elle est ressentie : précarité , manque de perspectives , impression d'être oublié , méprisé ..

Si un tel mouvement était sociologiquement plus populaire , il pourrait être le début de ce qu'il faut bien appeler une révolution ; ça ne semble pas prendre , pour diverses raisons , mais c'est bien cela ....

Écrit par : J Mentor | 19/11/2018

----------------------------------------------------
G J , non B J ( confusion avec Bonnets Rouges ?)
Pour le reste , d'accord! .
Mais le " populaire " est difficile à cerner ; une approche qui vaut ce qu'elle vaut : les pauvres qui le sont au point de n'avoir pas de voitures .

Écrit par : Pépé Castor | 19/11/2018

----------------------------------------------------------
Ceux qui pourraient théoriser et conduire une révolution sont en déficit d'idées en même temps que de volonté .

Écrit par : Ravachol | 19/11/2018

---------------------------------------------------------
Le " populaire" : très peu de piétons sur les barrages .

Le dernier mouvement " populaire" a été , en France , celui de 1936 , certes encadré et vite récupéré ...

1968 : de jeunes bourgeois contrariés dans leur libido ( empêchés d'aller voir les filles dans leurs chambres d'étudiantes - ; la " classe ouvrière" a suivi , en débordant souvent ses cadres ( CGT , PC )

Écrit par : Me-Téo | 19/11/2018

------------------------------------------------------------

"Ceux qui pourraient théoriser et conduire une révolution sont en déficit d'idées en même temps que de volonté" ( Ravachol )

C'est l' " affaissement "intellectuel et surtout mental déjà évoqué à plusieurs reprises sur ce blog .

Les rares " idées" proposées sur le marché sont celles de la droite extrême ; Zemmour , substitut baroque de Marx ?

Écrit par : Anna -Lisa | 19/11/2018

-----------------------------------------------------------------
Comme " substitut " de Marx ( ou de Lénine ) , Mélenchon, à gauche , ne vaut pas mieux que Zemmour à droIte .

C'est, dans les deux cas c'est faible en idéologie et mou en volonté .

Remette à l'ordre du jour les bons vieux termes "démagogues" et " énergumènes" ; ça dit bien ce que ça veut dire ...

Écrit par : Jacques Aubin | 19/11/2018

-------------------------------------------------------
" remettre " , non "remette" ; désolé , cher Jacques ...

Au temps où l'histoire était enseignée au lycée , j'avais aimé ce plan de dissertation sur " Les causes de la révolution de 1789 " :

1 -Un Etat aux abois dans un pays riche ,
2- Un pouvoir faible et en même temps absolu ,
3 -de graves inégalités avec des privilégiés mécontents

Aujourd'hui :

1 - c'est un peu ça
2- Exécutif fort qui n'a guère de prise sur la réalité ;
3 -c'est assez cela : les mécontents qui s'expriment ne sont pas toujours les plus pauvres ; une immense classe moyenne qui craint d'en avoir moins et revendique d'en avoir" toujours plus"

L'auteur de ce plan ajoutait une " cause " plus profonde:
`La montée en puissance de l' IRRESPECT ; aujourd'hui : non respect d'autrui ,des institutions ; persiflage généralisé (les médias , les réseaux sociaux )

Écrit par : J Mentor | 19/11/2018

----------------------------------------------------------
Un plan très bien construit : dans chacune des parties , deux sous-parties qui s'opposent .

Cela s'applique assez bien à la situation présente , surtout si l'on y ajoute l' " IRRESPECT"

Mais on hésiterait à parler de " causes" ; on dirait plutôt
" circonstances " , " contexte " ou " facteurs" .

Écrit par : Jacques Aubin | 19/11/2018

----------------------------------------------------------
Un bon plan ! puis-je l'utiliser pour une dissert ou un exposé ? nos profs nous rendent des corrigés informes , de la bouillie ...

Écrit par : Télémaque | 19/11/2018

------------------------------------------------------------
Bien sûr , en l'adaptant en tant que de besoin ; mais soyez prudent ; les profs n'aiment guère que l'on soit trop intelligent ...

Écrit par : J Mentor | 19/11/2018

---------------------------------------------------------
" un bon plan" " ( Télémaque ) ; ; expression machiste de la drague à l'ancienne , aujourd'hui prohibée , comme
" une affaire" et autres propos de ce genre .

Écrit par : Lesbie | 20/11/2018

-----------------------------------------------------------
-Selon les meilleurs spécialistes américains de la question , la relation amoureuse et éventuellement sexuelle doit être contractuelle : étapes etc.
Il est recommandé de consulter un avocat ; les parents le prévoient dans leur budget éducation , bien avant l'entrée de leurs enfants au collège .

Écrit par : Trumpette | 21/11/2018

---------------------------------------------------------
" contrat " , un terme un peu déprécié depuis que la Mafia l'a largement utilisé ( voir "Le Parrain" )

Écrit par : Léo | 21/11/2018

------------------------------------------------------
Une référence plus littéraire et plaisante que Le Parrain :
La Carte du Tendre de l'époque des Précieuses , un parcours bien balisé ...

Écrit par : Cluny | 21/11/2018

--------------------------------------------------------------

----Une grande Précieuse a mis 25 ans à accomplir le parcours de la Carte , avant de succomber dans les règles .

Écrit par : Lesbie | 21/11/2018

-----------------------------------------------------
L'aide médicale à la procréation étant , à l'époque, peu développée , il est peu probable que cette amoureuse un peu lente ait eu beaucoup d'enfants ...

Écrit par : Léo | 21/11/2018

-----------------------------------------------------------
Une méthode sûre et peu coûteuse pour calmer les ardeurs des jeunes : le parcours du combattant tel qu'on le pratique à l'armée .

Écrit par : Miles Gloriosus | 21/11/2018

-----------------------------------------------------------
Les petites dames qui fréquentent les abords des casernes s'en plaignent ...

Écrit par : Ravachol | 21/11/2018

------------------------------------------------------
" soyez prudent ; les profs n'aiment guère que l'on soit trop intelligent ..." (Mentor )

L'étudiant " trop intelligent " peut être un perturbateur , posant des questions et , parfois , montrant que " le roi est nu " ; le prof peut aussi voir en lui un concurrent potentiel , qui aspirera à devenir "calife à la place du calife .

Cela peut s'appliquer à la politique : Macron et Hollande ) . et au syndicalisme ::F O où , pour entrer au Bureau National , il vaut mieux ne pas être trop intelligent ( la récente affaire de fiches )

Écrit par : Euphémie | 23/11/2018

-------------------------------------------------------

--------Tout simplement , le prof peut ( et doit ) s'intéresser de préférence aux élèves et étudiants les moins " intelligents " , comme le faisaient les " hussards de la République " d'avant 1914 .

Écrit par : Myriam | 24/11/2018

------------------------------------------------------------
Journée du 24 ; feuille de notation

-les " gilets " sur les Champs : -----10 /20

-un peu empotés ; avaient du mal à courir ( gros buveurs de bière ?) ; assez peu agressifs ; ont respecté les vitrines ( pourtant de luxe )

-les "casseurs " ------------------ 10 / 20

-on les a connus plus efficaces ; n'ont pas l'habitude des Champs

-les récupérateurs politiques :
extrême droite ----15 /20
gauche extrême ----7/20
-Marine superstar
-Mélenchon assez discret ; dépassé ...

-Les médias nationaux --------- 5 /20

-de belles images mais des commentaires peu créatifs et plutôt complaisants , voire complices

La Police ---------------------15 /20
-exemplaire à tous égards

Castagner ---------------------10 /20
débute dans le métier mais a fait le job ; quelques propos ridicules ( chiffre trop précis , ce qui ne veut pas dire exacts ); peut faire mieux ...

Macron : --------------------- 7 / 2 0
-des tweets inopportuns ; parle trop et mal

Écrit par : Léo | 25/11/2018

---------------------------------------------------------
Les " gilets " , cher Léo , ont tout de même fait éclater quelques vitrines , dont celle d'"un boulanger .

" gros buveurs de bière " , oui et de gros rouge ...

Écrit par : 20 100 | 25/11/2018

------------------------------------------------------
J'ai passé un moment sur les Champs ; robot , je ne crains ni les coups ni les gaz .
Un sujet de conversation , demain , avec mes étudiants de Sciences- Po .

Écrit par : Julius | 25/11/2018

-----------------------------------------------------
" Marine superstar " ( selon Léo ) : ça fleurait bon février 1934
Son papa n'a pas décollé de sa télé : le bon vieux temps des Ligues ...

Écrit par : J Mentor | 25/11/2018

--------------------------------------------------------
Les médias :pas bons , j'abaisserais à 3 / 20 le 5 que leur a mis Léo .

En soirée et ce matin , reprise sans nuances des éléments de langage convenus .

On a vu sortant du bois de vieux routiers recyclés pour l'occasion : Serge July ( !) et un obscur polygraphe grenoblois bien connu de moi : l' interrogeant naguère à un oral de concours , je lui avais demandé s'il était en deuil tellement sales étaient ses ongles .

Écrit par : Jaques Aubin | 25/11/2018

----------------------------------------------------------
Les Gilets peinent à désigner des représentants représentatifs de leur mouvement ; ils découvrent les difficultés du suffrage en démocratie directe .

"Problématique " qu'ont affrontée les anarchistes lors de la Guerre d'Espagne ; ils ont fini par élire des officiers , mais trop tard pour éviter de se faire éliminer par les communistes , bien organisés , eux . (voir "L'espoir" de Malraux ) .

La Révolution sera organisée ( chefs , sous-chefs ) ou ne sera pas

Écrit par : Ravachol | 27/11/2018

Écrire un commentaire