Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2018

Fatigue jaune

Nul ne sait trop ce que cet acte IV va donner, mais on peut dire sans trop se risquer que le grand perdant s'appellera Emmanuel Macron. Soit il y a beaucoup de monde à défiler contre lui et une démonstration de plus de la permanence de l'exaspération sera là. Si moins de monde défile, ce sera uniquement par peur des violences physiques liées aux casseurs et cela sera la preuve que les rues du pays ne sont pas sûres car la police ne peut endiguer une violence folle libérée par le même Macron. Si peu de choses sont cassées, ça sera la preuve que les gilets jaunes sont pacifiques, s'il y a beaucoup de casse, voire des blessés graves (espérons pas de morts), la folie d'un président qui n'aura pas su éviter ce round de plus (de trop ?) alors qu'il avait des cartes en main.

Je n'ai pas changé d'avis sur les gilets jaunes. Je comprends pleinement l'élan, pas certaines formes de leurs actions. Un mouvement qui refuse des règles comme la concertation avec des représentants, une délégation, appelons ça comme on veut, ça n'est pas démocratique. Un mouvement où les journalistes sont molestés, menacés, traités de collabos, ça n'est pas démocratique. Un mouvement dont les revendications hésitent entre Lénine et Poujade, c'est à tout le moins curieux.

Le mouvement se répand sur les réseaux sociaux, outil où la règle quand on est mal à l'aise, c'est le silence et quand on jubile, la publication. On le voit avec ceux qui postent beaucoup sur les sujets ayant trait à la laïcité : rares sont ceux qui dénoncent toutes les atteintes à ce principe. Dis moi si tu dénonces majoritairement les actes antisémites ou islamophobes, si tu parles de tels ou tels fanatiques qui nous menacent, et je te dirais qui tu es. Avec les gilets jaunes, on voit bien comment certains depuis quelques semaines ne mettent en avant du mouvement que ce qu'il compte comme revendications sociales : lutte contre la fraude fiscale, retour de l'ISF, hausse du SMIC, des bas salaires, service public de proximité renforcé, notamment dans le médical. Tout cela est extrêmement louable et c'est assez merveilleux de voir tous ces citoyens souvent abstentionnistes, dégoûtés de la politique, se conscientiser, revenir dans le jeu avec des idéaux de justice et d'équité.

Mais il y a évidemment aussi un dégoût de toute forme d'impôt par essence, alors que nos impôts sur le revenu sont parmi les plus justes et progressifs au monde (contrairement à la TVA où les taxes pétrolières qui touchent Bernard Arnault et le titulaire du RSA à armes égales). Un rejet indifférencié des politiques et de leurs "privilèges" quand un nombre croissant de maires refusent de se représenter ou démissionnent (50% pour les élections de 2020)... Des discours anti fonctionnaires, nombreux aussi, anti aides sociales, minimas, migrants... Sans compter, parmi les boucles les plus actives, les plus diffusées et relayées, toutes les pages cryptos fachos et truffées de fake news venues d'on ne sait où disant que le pacte de Marrakech signé par la France la semaine prochaine participe du "grand remplacement". Les chiffres d'audience existent pour ces pages, on voit bien que ces discours ignobles mobilisent aussi grandement parmi les gilets jaunes et les protestataires du jour. Un discours moins reluisant pour ne pas dire franchement honteux et vomitif qui disparaît de l'écran radar des comptes Facebook de ceux qui ne veulent pas gâcher la révolution qui vient. Prière de ne pas salir le village Potemkine, les gilets jaunes c'est un nouveau mai 68. Jusqu'à preuve du contraire, 68 est déclenché par des étudiants conscientisés à gauche, convergeant avec les communistes, les syndicats de gauche et les mots d'ordres de mobilisation d'alors sont tous sociaux. L'extrême-droite et les nervis sont plutôt dans le camp d'en face. Faut pas refaire l'histoire plus belle qu'elle n'est quand ça nous arrange.  

Je n'ai pas changé d'avis sur les gilets jaunes, mais force est de constater que l'attitude de l'exécutif est de plus incompréhensible et suicidaire. Après avoir mis dans le même sac les gilets jaunes énervés, mais jusque lors pacifiste, avec "la peste brune" Darmanin a planté une banderille. En annonçant un moratoire de six mois sur les taxes, Philippe prend les gilets jaunes pour des demeurés et remet de l'huile bouillante sur le brasero. Ad nauseam.  

Jeudi, les images de la honte de 150 gosses, 150 ados mis à genoux par la police ont fait le tour des réseaux. Difficile de voir une plus belle mèche à deux jours des manifs, les jeunes ont tout ce qu'il faut pour rejoindre le mouvement. Blanquer avait le droit et même le devoir de dire que c'était une honte absolue, des dysfonctionnements incompréhensibles, une dérive solitaire d'un commissaire, que sais-je. Il trouve, c'est son boulot. Mais non, il a assumé l'inassumable. Folie.

Enfin, Macron a théorisé et incarne depuis 18 mois la monarchie présidentielle. Refus de s'abaisser à parler aux parlementaires (dès son congrès de Versailles 2017) mépris des corps intermédiaires syndicaux ou de la rue, le roi ne parle qu'à ses semblables lors des G8 ou 20. Les gilets jaunes l'ont bien compris qui ne veulent parler à personne d'autre, puisqu'il dit décider de tout. Son mutisme et ses coups de menton sont l'essence qui précède l'existence des gilets jaunes. Cette crise, c'est la sienne. Cette colère, c'est la sienne. Qu'il se démerde pour nous en sortir parce qu'on fatigue, là.  

 

Commentaires

---------------------------------------------------------
Bienvenue sur le blog ; cher Castor , après une longue absence .On finissait par vous croire bloqué sur un rond- point de la France profonde...

Écrit par : Léo | 08/12/2018

------------------------------------------------------
on peut sans trop se risquer dire que le grand perdant s'appellera Emmanuel Macron"

Il ne sera pas le seul perdant : y perdront aussi les politiques de l' " ancien monde" , les syndicats , la presse qui a pour une large part fabriqué les gilets "" , et , plus grave , la France qui n'a pas que des amis dans le monde

Écrit par : J Mentor | 08/12/2018

Merci cher Léo ! Rassurez-vous j'ai juste eu besoin de souffler un peu mais tout va bien !

Écrit par : Castor | 08/12/2018

-----------------------------------------------------
---Merci de nous rassurer , cher Castorr ; " souffler un peu ", c'est la sagesse , surtout en ces temps difficiles .
Bon samedi , en dépit des turbulences annoncées ; lisez quelques poèmes et écoutez un peu de musique ( douce) .

Écrit par : Léo | 08/12/2018

----------------------------------------------------
Une pensée pour les passeurs , réduits au chômage par la mise au rancard de l' Aquuarius .

Écrit par : Myriam | 10/12/2018

----------------------------------------------------
Ce soir , " Grand Oral " de Macron avec le monde entier pour jury .
Epreuve décisive aux concours administratifs , à laquelle Mentor nous préparait ( excellemment ) ) ; je lui dois ma carrière au service de l'Etat ; une pensée pour lui .

Écrit par : Jacques Aubin | 10/12/2018

-----------------------------------------------------

Je n'ai fait , cher Jacques , que vous aider à mieux jouer atouts : " aide-toi et ..."

La prestation du candidat Macron :

-le fond : 10 /20 ; peut mieux faire mais on comprend qu'il n'abatte pas d'un seul coup toutes ses cartes , il faut laisser du grain à moudre ...

- la forme : 8/20 :un candidat un peu coincé , voulant faire sobre et sérieux ; un texte bien construit , fait plus pour être lu que dit ; passe mieux à la radio qu'à la télé .

Les commentateurs les moins malveillants disent que ça manquait d'" empathie " , mais on ne peut reprocher à Macron de ne pasverser des larmes en public , même s'il a , dans sa jeunesse , pratiqué le théâtre en amateur .

Écrit par : J Mentor | 11/12/2018

--------------------------------------------
Nos néo-fascistes poussent toujours à la consommation : Mémenchon plus délirant que jamais , Marine plus sobre .

Pourtant , ils n'ont pas intérêt à ce que les gilets présentent une ou plusieurs listes aux prochaines élections européennes , comme le montre un sondage effectué avant l' " Acte IV " leur électorat se porterait pour une assez large part sur elles ; LR et les résidus du PS seraient enfoncés , et les Marcheurs plutôt stables .

Écrit par : Ravachol | 11/12/2018

------------------------------------------------------
" Mémnchon " ? distraction ou humour , pour moi hermétique ?

Écrit par : Pépé Castor | 12/12/2018

----------------------------------------------------
Un petit nom réservé à ses intimes ( Mémé Mélenchon )

Écrit par : Ravachol | 12/12/2018

-----------------------------------------------------
Strasbourg : selon les gilets complotistes , un coup de Macron pour permettre de tourner la page ; quoi qu'il en soit , ça tombe à pic ...

Écrit par : 20 100 | 12/12/2018

--------------------------------------------------------
Le hasard fait bien les choses , mais c'est bien triste ...

Écrit par : Pol Lux | 12/12/2018

--------------------------------------------------------------
Terrorisme ou non ( on ne le sait pas à cette heure ) , une façon pour les gilets de suspendre leur mouvement la tête haute : laissons la police faire son boulot...

Écrit par : JC Jaurras | 12/12/2018

--------------------------------------------------------
Pour Lisbeth S.

J'ai eu grand plaisir à te revoir , hier soir , à la télévisIon

Que tu as souffert , ma mignonne !

J'espère que tu continues à récupérer , au physique comme au moral....

Écrit par : Lesbie | 13/12/2018

--------------------------------------------------------
J'ai vu , moi aussi , Lisbeth ; nous sommes plusieurs , à la Douceur Angevine , à avoir veillé jusqu'a 4h ce matin ;
Poigannt ! Que les hommes sont méchants , même dans ton pays réputé plutôt humain et même humaniste .

Écrit par : Mémé Octogénie | 13/12/2018

--------------------------------------------------------
Un grand merci , chères Lesbie et Mémé .
Je récupère bien ; je deviens experte en latin et en grec grâce aux bons conseils de Mentor et je continue à suivre de sympathique blog .
Bisous à toutes et tous .

Écrit par : Lisbeth S. | 13/12/2018

--------------------------------------------------------
Les langues dites à tort " mortes" , une thérapie plus douce et en même temps plus efficace que celles , brutales , qui vous ont été imposées .

Suggestion : faites une incursion dans le latin post classique , dit parfois ,( à tort )" de cuisine " ; il est très riche et par ailleurs plus facile que celui de César et autres grands auteurs ;

Regardez un bilingue et aussi " Le latin pour tous " de la méthode Assimil ( très marrant )

Continuez à récupérer; vous voyez le bout du tunnel..

Bisous

Écrit par : J Mentor | 13/12/2018

----------------------------------------------------------
Un missel bilingue ...

Écrit par : J Mentor | 13/12/2018

--------------------------------------------------------
Ce qui est arrivé à notre chère Lisbeth en dit long sur une certaine psychiatrie , par bonheur passée de mode chez nous.

Écrit par : Anna-Lisa | 13/12/2018

--------------------------------------------------------
Lisbeth est un exemple pour tous , jeunes et moins jeunes.
Son parcours psy : une occasion de relire Foucauld .

Écrit par : Pépé Castor | 14/12/2018

--------------------------------------------------------
Si j'avais lu Foucauld , cela m'aurait mieux permis d'affronter mes tortionnaires ; Freud aussi m'aurait été d'un grand secours .

Merci à tous et toutes .

Ce que j'ai un peu de mal à comprendre , c'est que certaIns Français disent autant de mal de leur pays , infiniment plus heureux que le mien , à la réputation surfaite ; éclairez -moi , à l'occasion, SVP

Écrit par : Lisbeth S. | 14/12/2018

--------------------------------------------------------
Ce qui se passe en France : puisque vous avez le temps de lire , et même " si compraison n'est pas raison " , voyez quelques ouvrages sur l'avant -guerre et l'occupation allemande : convergence de deux extrémismes , droite et gauche , encore agissante aujourd'hui ( Mélenchon et Le Pen ).

Le Pen : assagissement d'un mouvement né de groupuscules fascistes , voire nazis

Mélenchon : disciple de Mitterrand , personnage pas très net , vichyste recyclé en socialiste opportuniste .

Écrit par : JC Jaurras | 14/12/2018

-------------------------------------------------------
La plus belle perle complotiste nous vient d'Algérie !

Editorial de ce jour du Quotidien d'Oran :

"Pour caricaturer, le pouvoir rothschildien tient sa main étrangère dans le double danger islamiste et migratoire, l'exhibant à chaque fois que la société s'interroge sur la nature du pouvoir en place et demande le changement.

" Une armée des Merah et des Chekkat se tient à la disposition de la République, manipulés de loin et prêts à presser la détente ou se ceinturer à l'explosif alors qu'ils sont loin de se douter un jour que leur portrait-robot ne passe en boucle sur les télévisions nationales."

Écrit par : Léo | 15/12/2018

---------------------------------------------------------
Un petit pipi ou un gros cacca sur la France , c'est un rite quotidien que personne ne prend au sérieux.

Pauvre pays en proie à la pauvreté et à la bigoterie , avec un président moribond mais qui s'accroche aux branches et plusieurs partis uniques qui se déchirent .

Écrit par : Lulu Charia | 15/12/2018

---------------------------------------------------------
Selon un éminebnt membre de la diaspora , bien planqué dans notre 16 ème , on regrette les Pieds-noirs , certes souvent durs mais qui faisaient tourner l'économie .

L'agriculture des " colons " ( 5 % de la population européenne en 1962 ) est dans un état lamentable ; le pays est totalement dépendant de l'extérieur pour manger et en est à importer du blé russe avarié .

La " rente pétrolière " , cadeau empoisonné , ne suffit plus à inonder le pays de subventions étatiques ; la jeunesse risque sa vie pour émigrer en Europe et notamment en France .

Écrit par : Léo | 15/12/2018

-----------------------------------------------------
Moins on en parle , mieux ça vaut car ces gens sont très susceptibles .
Ils sont obsédés , certes par la France , mais plus encore par les Juifs et par Israël .

Écrit par : Jacques Aubin | 15/12/2018

---------------------------------------------------------
Une mentalité collective intéressante à analyser :

-irresponsabilité : tous les maux sont imputés à la
" main de l'étranger " ; La France , les juifs , le Maroc , voisin jalousé et détesté ...

- un ""récit national" mangé aux mythes ; une nation qui existait avant 1830 ! ( en fait une région sans identité , un protectorat ottoman régnant sur une nébuleuse de tribus et qui se limitait à une bande côtière assez étroite ; l' " Algérie " , entité administrative française ; terme créé en 1832-33 ...)

-une indépendance conquise de haute lutte ; en réalité , la rébellion était exangue en 1960 -62 et l'indépendance a été concédée par de Gaulle qui estimait trop coûteux à tous égards et géopoliquement inutile le maintien de la souveraineté française .

-une économie "de cueillette " et non de production . en 1962, on occupe les immeubles et les terres laissés libres par les " colons" sans jeter les bases d'une économie " nationale" ; le pétrole , une " rente " qui permet de vivre tant bien que mal et de plus en plus mal ; une "rente " qui ne profite qu'à une minorité attachée à ses privilèges .

Écrit par : Anna-Lisa | 16/12/2018

----------------------------------------------------------
C'est dur à lire mais c'est bien ça , hélas ...

Ceci dit, l'Algérien de la diaspora , quand on le rencontre sans témoin , en convient et s'en afflige ; un humour parfois décapant qui n'est d'ailleurs pas absent des colonnes de la presse francophone(mécaniquement francophobe ) .
Au premier rang de mes compatriotes les plus lucides , Kamel Daoud , ancien journaliste du " Quotidien d'Oran" , très critiqué et même menacé de mort chez nous , qui fait en France , une brillante carrière de journaliste et de romancier.

Écrit par : Lulu Charia | 16/12/2018

Écrire un commentaire