Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2019

L'anti-macronisme n'est pas un humanisme

Petite mise au point en période chaude, où toute prise de distance avec les gilets jaunes vaut procès en idiot utile du macronisme à côté de BHL et Cohn-Bendit : je déteste Macron et le macronisme depuis juin 2012. Alors, le conseiller économique de François Hollande avait commenté la légitime taxe à 75% sur les revenus au dessus d'un million d'euros "c'est Cuba sans le soleil". Depuis lors, je n'ai cessé de haïr cet idéologue plein de morgue, de mépris de classe mille fois répétées avant même d'être président : des ouvrières illettrées de GAD au costard pour parler bien, de "ceux qui ne sont rien", à son soutien d'Uber pour "car c'est mieux que de tenir les murs en banlieue". Je le hais et modestement, je revendique une certaine antériorité en la matière.

Je hais cette politique d'une iniquité sans pareille qui détruit les services publics et compte sur un peu de charité des ultra riches pour relayer. Le ruissellement, la start-up nation, le vieux monde, le besoin d'un roi, son admiration littéraire pour Maurras, je hais presque sans exception, l'ABCD macroniste. Jamais au grand jamais je ne serais allé voter si le second tour avait été Macron / Fillon. Même si je pense que Fillon aurait été plus facile à combattre dans la rue, avantage du vieux monde soucieux des équilibres partisans, et qui entend la rue car il pense aux sénatoriales, aux municipales... Voilà, j'ai fait campagne contre, comme beaucoup. On a perdu. Nos idéaux de justice écologique et sociale et de partage ont perdu face à une énième mystification providentielle. C'est dur à admettre mais c'est aussi ça, la démocratie parlementaire. 

Notre problème collectif c'est de croire que la vie politique s'arrête là et qu'elle recommencera fin 2021, pour la prochaine bataille. Il y a beaucoup de choses à faire à côté. Comme disait Lénine, "n'érigeons pas notre impatience en dogme". Parce qu'au fond, c'est aussi ça, les gilets jaunes. Des gens qui en ont marre. Marre marre marre. Et je les comprends. Je les comprends parce que des décisions d'injustice territoriales, fiscales, sociales répétées avec de nouveaux oripeaux depuis trop longtemps, ça rend chèvre. Surtout quand Macron, contrairement à Chirac par exemple, ne fait pas semblant d'entendre la grogne. Je comprends, ça bien sûr. Mais l'anti macronisme n'est pas un humanisme, n'est pas un programme.

Renverser la table ? Oui, sans doute, mais il faut des règles. Et du calme. Car Macron se délecte du pourrissement. Sa rhétorique historique "moi ou le chaos" retrouve toute sa pertinence pour tout un tas de gens. Les partis historiques, PS et LR se dirigent vaillamment vers une branlée aux européennes, laissant le bloc central de Macron comme rempart. Mais comme rempart aux fachos surtout, car camarades qui prenez vos rêves de révolution d'octobre pour des réalités 2019, c'est le Pen qui va tirer les marrons du feu. Parce qu'un mouvement qui dit "les politiques dehors", "journalistes, collabos", "on en a marre". Et uniquement "Macron, démission", sans jamais un autre nom qui sorte, un mouvement aussi essentialisé sur la figure du chef, ça ne profite qu'à l'extrême droite. 

A gauche, nous ne sommes pas là pour régner. On sème, on plante, on gagne toujours par effraction, on arrive au pouvoir temporairement, le temps de changer la vie et de repartir discrètement, moqués par la droite qui ne revient pas sur les progrès sociaux pour autant. Maintenant que nous faisons face à un type qui s'attaque vraiment aux acquis du CNR et qui va continuer avec les retraites et le chômage, il faudra augmenter la radicalité de la riposte. Mais ça se construit, ça ne se hurle pas. Voila. Peace and love. Sur ce, je m'en vais à ma librairie favorite butiner dans la rentrée littéraire de janvier, m'est avis qu'on a besoin de fiction... 

Commentaires

----------------------------------------------------------
"Comme disait Lénine" , le célèbre humaniste ...

Écrit par : Jc Jaurras | 05/01/2019

----------------------------------------------------------------
"modestement, je revendique une certaine antériorité en la matière." : c'est bien , la modestie , même tardive ...

Écrit par : Ravachol | 05/01/2019

----------------------------------------------------------
"ça se construit" : comme un barrage de castors !

Écrit par : Sidonie | 05/01/2019

----------------------------------------------------------
Encore , hier , quelques belles vue de Paris en fête , hélas trop rares selon moi : les télés s'intéressent plus au "peuple " en liesse qu'au paysage urbain .

Un match de boxe sur une passerelle , des feux de joie .

Écrit par : Lisbeth S. | 06/01/2019

----------------------------------------------------------
" Match de boxe" : combat inégal ; le "manifestant" était un boxeur professionnel ce que n'était pas le jeune garde républicain .

Tard dans la nuit les commentateurs des télés et radios ont fourni quelques infos sur certains manifestants , souvent militants d'extrême droite rompus à la guérilla urbaine ; des Insoumis et anars moins nombreux mais aussi pros .

Écrit par : Jacques Aubin | 06/01/2019

---------------------------------------------------------
---Sujet tabou : les appartenances politiques , les ressources , les adresses des leaders du mouvement et des militants les plus actifs

Écrit par : Javert | 06/01/2019

-----------------------------------------------------------
Secrets de Polichinelle pour qui sait se servir d'internet et ne manque pas de patience.

Écrit par : ELETTRA | 06/01/2019

---------------------------------------------------------
Quelle heureuse surprise , ma consoeur préférée !
Toujours aussi élégante ?
Fait-il beau chez les Doges ?

Écrit par : Lisbeth S. | 06/01/2019

-------------------------------------------------------------
Pluie, froid et des touristes que ça ne dérange guère, une plaie .

Elégante ? je m'efforce de l'être ; le petit chapeau que je porte aujourd'hui te plairait ; mais j'ai remplacé mes escarpins par des bottes .

Les Français m'amusent moi aussi ...

Écrit par : ELETTRA | 06/01/2019

-----------------------------------------------------
Les Français : " pathologie collective" a dit quelqu'un .
J'ai du mal à comprendre la différence entre le fascisme de droite et celui de gauche alors que chez nous c'est clair.

Écrit par : Lisbeth S. | 07/01/2019

--------------------------------------------------------
" Différence" ; il n'y en a guère , si ce n'est que celui de droite s'efforce depuis peu d'être assez cool alors que celui de gauche est délirant et très visible .

Les deux sont plus proches de Mussolini que d'Hitler , bien que des références antisémites leur soient communes , plus affichées ( paradoxe ! ) à gauche qu'à droite .

Écrit par : Jc Jaurras | 07/01/2019

-------------------------------------------------------
Antisémitisme : voir Freud qui tient le route bien qu'il soit de mise de le dire dépassé .

Affaissement mental chez les extrémistes de gauche ; ceux de droite n'ont pas de mental .

Écrit par : Anna-Lisa | 07/01/2019

--------------------------------------------
Ce qui manque cruellement à notre République en grand danger : un Bonaparte ou un Clemenceau ; Chevènement est rangé des voitures et Valls exilé à Barcelone .

Écrit par : J Mentor | 07/01/2019

------------------------------------------------------------
Manque aussi une réelle volonté d'appliquer la loi , toute la loi , rien que la loi ...

Écrit par : Jacques Aubin | 08/01/2019

----------------------------------------------------------
A la méthode de Thiers ( répression sanglante de la Commune ) , je préfère celles de Bonaparte au début du Consulat ( intégrer les agités des deux extrêmes , leur donner des hochets. expédier les plus récalcitrants aux colonies ) et de Clemenceau en 1917 -18 ( pas de législation d'exception pour lutter contre les ennemis de l'intérieur; la loi , toute la loi ... )

Aujourd'hui : le procédé le plus efficace pour contrer les abrutis ; les viser au portefeuille ( amendes récupérées par des saisies sur traitements et autres revenus .
Des travaux d'intérêt général plutôt que la prison , de préférence dans l'agriculture ou sur les routes .

Plus délicat à mettre en oeuvre : rendre publiques les infos disponibles sur leur niveau de vie , leur appartenance politique ...

Écrit par : Cluny | 08/01/2019

---------------------------------------------------------
" Bonaparte au début du Consulat" : Cluny est un adepte de l'euphémisme ; comprendre " Au lendemain du coup d'état de Brumaire" .

"expédier les plus récalcitrants aux colonies " : en Guyane , la " guilotime sèche " ..

Écrit par : Euphémie | 09/01/2019

---------------------------------------------------------
" Guillotine" ; avec un seul " l" , cette machine humanitaire risque de ne faire le travail qu'à moitié ...

Écrit par : Pépé Castor | 09/01/2019

--------------------------------------------------------
Certains " gilets" réclament le rétablissement de la peine de mort ; à débattre dans le cadre de la Grande Consultation, comme l'abolition du mariage pour tous ?

Guillotine : le dernier exemplaire en état de marche dort au Mobilier National , comme le dernier pilori .

Écrit par : Javert | 09/01/2019

-------------------------------------------------------
Parmi les " journalistes" qui , hier , sur une chaîne d'infos en boucle , imputaient aux " Enarques" les malheurs de notre pauvre France , un candidat collé ( plusieurs fois ) au concours qui permet d'accéder à cette voie royale du succès , au grande désespoir de sa famille , non des moindres .

Sur les ronds points , combien de commerçants qui ont échoué à commercer , de petits patrons qui ont acculé leurs entreprises à la faillite?

Écrit par : J Mentor | 10/01/2019

---------------------------------------------------------------
La jalousie , l'envie , ressorts profonds des "révolutionnaires " du moment qui singent ceux , plus sérieux ,du passé

Sur les ronds-points comme au café , il est dangereux de paraître instruit . Chez mon marchand de journaux , j'achète , non plus le Figaro, Libé ni la Pravda mais L'Equipe,organe peu mais bien pensant ...

Prendre un air con , précaution élémentaire ...

Écrit par : Léo | 10/01/2019

----------------------------------------------------------
Une question à soumettre à referendum ; un master d'analphabétisme
On en parle ici .

Écrit par : Ado-Nice | 10/01/2019

--------------------------------------------------------
Avec une ENA , Ecole Nationale pour Analphabètes .

Écrit par : Ravachol | 10/01/2019

---------------------------------------------------------
"Prendre un air con , précaution élémentaire " ( Léo )

C'est ce que j'ai recommandé à mes petits-enfants à leurs débuts en fac ; de plus , être un peu crades et sentir fort comme certains de leurs profs ...

Écrit par : J Mentor | 10/01/2019

------------------------------------------------------------------
A Sciences - Po , dit -on , certains profs qui arrivent habillés " classique " vont se changer aux toilettes pour se mettre en tenue de combat : chemise et blouson crades , baskets éventrés et cheveux à l'avenant.

Pour ma part , respectueux de l'éthique robotique , je suis toujours nickel , au travail comme dans les loisirs .

Écrit par : Julius | 10/01/2019

-------------------------------------------------------
Stagiaire en préfecture et chargé de recevoir une délégation de grévistes , j'avais reçu de mon boss la recommandation suivante : " complet cravate et souliers cirés " .
Effectivement , les grévistes se sont présenté en tenue du dimanche ; et pas un mot grossier dans leurs propos.

Écrit par : Jacques Aubin | 12/01/2019

Écrire un commentaire