Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2018

Champ-contrechamp et toile de fond des gilets jaunes

Justice sociale ou quête identitaire, aspiration à des nouveaux Biens Communs ou sauve-qui-peut individualiste, les débats pour connaître la vraie nature des gilets jaunes sont infinis et s'enveniment vite. Expliquer à ceux qui disent avoir trouvé un mouvement répondant aux aspirations fiscales qu'ils défendent depuis des années que cela risque fort de profiter au Rassemblement National n'est pas le prolégomène de discussions sereines.

La semaine dernière a vu l'acmé des invectives entre tenants de chaque camp : des images de SDF faisant des maraudes et donnant à manger aux SDF le soir de Noël, ceux faisant une ronde joyeuse dans un camp, défendaient une imagerie Front Populaire bon enfant et altruiste. L'autre camp diffusaient en boucle les chants de quenelle, les images de banderoles antisémites, anti maçonniques et autres remugles identitaires dégueulasse. On peut compter les points longtemps pour savoir qui a la dominante, mais il est impensable honnêtement de nier l'existence de ces deux courants. Difficile, donc, de savoir pour quoi exactement se battent les gilets jaunes, donc.

Aisé, en revanche, de savoir contre quoi ils luttent : un système économique dérégulé qui, partout, veut moins d'Etat, accroît les inégalités et tire les droits sociaux vers le bas. Je sais bien que la latéralisation droite/gauche est remise en cause aujourd'hui, mais tout de même, d'un point de vue économique, on fait face à une droitisation sans fin. Pour s'en convaincre, il suffit de lire le programme économique de la France Insoumise, "l'avenir en commun". Avec des écarts de salaires de 1 à 20, et une taxation à 100% au dessus de 360 000 euros annuels, on voudrait nous faire passer ce programme pour bolchévique. Mais il aurait été retoqué par Mauroy pour cause de sociale traîtrise et de concession à la bourgeoisie (Fabius et Rocard, quelques années plus tard, s'en seraient fort bien accommodés, eux). Où sont les réquisitions des banques pour financer la révolution énergétique ? La mise au pas de l'usine d'huile de palme de la Mède ?

Le monde s'est droitisé sur la question de la justice économique, avec des rémunérations passés de 1 à 30 en 1980 à 1 à plus de 400 aujourd'hui. Ces ultra rémunérations sont liés au fait que les PDG sont là pour mener les directives de leurs actionnaires, lesquels sont de plus en plus volatiles (les actions du CAC changeaient de mains au bout de 5 ans, dans les années 80, 3 mois aujourd'hui...). La fiscalité est devenu passoire pour ceux d'en haut. Et pendant ces trente ans, les mouvements de populations vers les grandes villes se sont accélérés avec une désertification des services publics dans la France périurbaine. Là où il y a le plus de barrages, le plus de blocages en jaune, c'est dans les bassins de vie où la population diminue et où les services publics disparaissent. Tout cela forme une même toile de fond : celle de la mondialisation qui jouit sans entrave, quand les populations morflent sans protection.

La toile de fond est de plus unanimement détestée. Pas besoin d'un doctorat en sciences politique pour s'en rendre compte. Partout les gouvernements austéritaires qui continuent le business as usual sont exfiltrés. Ils ne s'en tirent plus en menaçant "nous ou le chaos". Le chantage au fascisme n'est plus opérant. Les peuples ne craignent plus les fachos qui gagnent aux USA, au Brésil, en Hongrie, en Pologne, en Italie...  Je ne comprends pas qu'ils n'entendent pas davantage, qu'ils ne voient pas davantage que tout fond autour d'eux et qu'ils ne peuvent continuer à avoir l'adhésion avec des recettes désormais éculées. 

Combien de temps encore, à s'opposer aux volontés majoritaires des populations de relocaliser leurs économies pour des raisons écologiques, économiques, pour retrouver de la stabilité ? Les quotas d'oeuvres françaises à la radio, à la télé, dans les festivals, le statut de l'intermittence, toutes aberrations économiques pour les libéraux pur jus font de la France un pays a la vitalité culturelle sans pareille en Europe, sans doute dans le monde. En quoi est-ce un progrès de ne dépendre que du crowdfunding ou du mécénat, d'évoluer sans cesse dans un monde volatil parce que ça aiderait à mieux créer ? En rien. En matière alimentaire, tout le monde veut manger mieux et aspire à ce que ses enfants mangent bien. Imposer des quotas de nourriture bio en circuits courts dans nos cantines, dans nos maisons de retraite : protectionnisme grégaire ou bon sens écologique et sanitaire ? 

La liste est longue avec presque toujours des avantages à la pelle. Peut-être les produits manufacturés coûteront-ils plus chers, mais on doit pouvoir mener une vie bonne quand même. Pour les produits bas de gamme, leur augmentation obligera leurs acheteurs à réparer davantage, à lutter contre l'obsolescence programmée et, espérons le les industriels eux mêmes seront attentifs à ces aspects. Et les hauts de gamme. Apple rognera peut être sur ses marges pharaoniques sans que l'on pleure de trop. 

Je ne crois pas au "réformisme révolutionnaire" de Macron pas plus que je n'ai jamais acheté le "hollandisme révolutionnaire" d'Emmanuel Todd qui compense sa gigantesque bourde en s'énervant chaque jour jusqu'à aduler sans réserve les gilets jaunes. Je ne crois pas que Macron saura déconstruire toute l'idéologie thatchérienne qui compose la colonne vertébrale de ses idées. Mais je ne crois pas plus que le renversement de ce dernier pour le plaisir de le renverser suffira. Parce que la pulsion dégagiste profite toujours aux identitaires dans les urnes. Si déchirer la toile de fond doit nous amener à toucher le fond, ça ne peut pas être un bon calcul. 

 

Commentaires

------------------------------------------------------------
Scotché à ma télé pour ne rien perdre de l'Acte VII je n'ai pas prêté attention , hier , à cet article de Castor non dépourvu d'intérêt .

Acte VII décevant : ; peu de belles photos de Paris ( une exception : la pont de Bir -Hakeim ) ; pratiquement pas de charges de police , assez peu de gaz hilarants ; remboursez !

Écrit par : Jacques Aubin | 30/12/2018

-----------------------------------------------------------
Ingratitude des Gilets qui s'en sont pris aux sièges de médias qui ont largement contribué à les promouvoir .

Fin des " convergences " ? Mélenchon et Marine silencieux ...

On va bientôt brûler ce que l'on a adoré ...

Écrit par : J Mentor | 30/12/2018

-----------------------------------------------------------
Une journaliste hier à la télé : " Un type enfilant un gIlet jaune..."
La perle de la journée , par ailleurs décevante , peu hilarante ...

Écrit par : 20 100 | 30/12/2018

-----------------------------------------------------------
Enfller un gilet jaune , je ne vois pas en quoi c'est drôle .
On enfile bien les perles .

Écrit par : Trumpette | 30/12/2018

--------------------------------------------
Les perles sont plus difficiles à enfiler que les "gilets" ; ça exige du doigté , celui des " petites mains " des travailleuses de la bijouterie .

Si vous ne comprenez pas , rendez-vous au café les plus proche de votre ambassade et demandez au patron.

Écrit par : Léo | 30/12/2018

-----------------------------------------------------------
Certains de nos amis n'hésitent pas à enfiler les blagues faciles , moins délicates que les perles de nos colliers...

Gros sel gaulois plus qu' esprit français...

Si nous voulons enrichir le vocabulaire de notre chère Trumpette , faisons -le à partir de l'expression " BIENS COMMUNS " qui ouvre l'article de Castor ; que chacun-chacune en propose d'autres , qui inauguraient , dans un esprit positif , l'année nouvelle...
Moi : " intérêt général"

Écrit par : Sidonie | 30/12/2018

--------------------------------------------------------
" SERVICE PUBLIC "

Écrit par : Jacques Aubin | 30/12/2018

------------------------------------------------------------
" UNE CERTAINE IDEE DE LA FRANCE " ( Charles de Gaulle)

Écrit par : Jc Jaurras | 30/12/2018

-----------------------------------------------------
FRATERNITE , SOLIDARITE ...

Écrit par : Myriam | 30/12/2018

-------------------------------------------------------
TOLERANCE .

Écrit par : J Mentor | 30/12/2018

------------------------------------------------------------
ACCUEIL.

Écrit par : LULU Charia | 30/12/2018

-------------------------------------------------------
HONNEUR ET PATRIE .

Écrit par : Général Bol | 30/12/2018

----------------------------------------------------
CHARITE , COMPASSION , PARTAGE ...

Écrit par : Bénédicte | 30/12/2018

--------------------------------------------------------------
PAIX ' " sur la terre aux hommes de bonne volonté "

Écrit par : Barbara | 30/12/2018

------------------------------------------------------------
ORDRE ( républicain)

Écrit par : JAVERT | 30/12/2018

--------------------------------------------------
LUCIDITE , SENS CRITIQUE .

Écrit par : Cluny | 30/12/2018

------------------------------------------------------
AMOUR .

Écrit par : Lesbie | 30/12/2018

-----------------------------------------------------
BIENVEILLANCE . ( il m'arrive d'en manquer )

Écrit par : Léo | 30/12/2018

--------------------------------------------------------
SERENITE ( un bien précieux à mon âge )

Écrit par : Mémé Octogénie | 30/12/2018

-----------------------------------------------------------
SERENITE et SANTE .

Écrit par : Pépé Castor | 30/12/2018

---------------------------------------------------------
LUCIDITE , CLAIRVOYANCE , EQUILIBRE MENTAL .

Écrit par : Anna-Lisa | 31/12/2018

-------------------------------------------------------
J'ai beaucoup progressé en latin mais je fais du sur place ; pouvez -vous , cher Mentor, me suggérer quelques lectures ludiques qui stimueraient ma motivation ?

Écrit par : Lisbeth S. | 01/01/2019

--------------------------------------------------------
Un album ASTERIX en latin et " Le latin sans peine " ( Assimil ) , deux livres pleins d'humour .

Bonne année 2019 , chère Lisbeth !

Écrit par : J Mentor | 01/01/2019

---------------------------------------------------------
La presse bien -pensante se réveille d'un mauvais rêve :
La Pravda d'hier soir héberge une tribune de JSK, ex-directeur de Marianne, qui dénonce la lâche complaisance des medias à l'égard des gilets et la convergence des extrémismes de droite et de gauche dont bénéficie le RN .

On va vers une séquence d'auto -flagellation et de règlements de comptes sanglants dans le style de ceux de l'épuration du lendemain de l'occupation .

Écrit par : Jacques Aubin | 04/01/2019

-------------------------------------------------------
" facscisme , nazisme , connais pas "

Écrit par : Ravachol | 04/01/2019

---------------------------------------------------------------
"Un album ASTERIX en latin et " Le latin sans peine ""

Commandés et aussitôt livrés par la Messagerie -Rennes , une nacelle sur skis tirée par deux agiles coursiers des neiges .

.Un grand merci , cher Mentor .

On parle ici du dernier roman de votre Houllebec ; me suggérez-vous de le commander ?

Écrit par : Lisbeh | 04/01/2019

----------------------------------------------------------------
Je vous en dissuade ; c'est nul , sale , bête et méchant , comme le personnage , une sorte de pseudo Diogène sentencieux .

Écrit par : J Mentor | 04/01/2019

------------------------------------------------------------------
Je mettrais un petit bémol : il suffit de dire que c'est médiocre , à la limite du nul , que l'auteur est un habile commerçant et que ceux qui le portent aux nues sont des gogos...

Écrit par : Euphémie | 05/01/2019

TOLERANCE

Écrit par : Cosmopolite | 05/01/2019

-------------------------------------------------------------
Je fais preuve de tolérance puisque je ne demande pas que ce livre soit interdit ; il se peut même que tout le mal que l'on peut en dire le serve ...

Bienvenue sur le blog , cher ou chère Cosmo

Écrit par : Euphémie | 05/01/2019

-------------------------------------------------------
Ce livre est en promotion à l'hypermarché du chef-lieu : tarif réduit pour les cieux et les handicapés ; mais j'attendrai les soldes pour l'acheter car j'ai d'autres priorités .

Écrit par : Mémé Octogénie | 05/01/2019

Écrire un commentaire