Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2019

Choisis pas ton camp, camarade

Puisque l'armée est mobilisée pour défendre la patrie en danger, aujourd'hui, on peut parler de guerre, non ? Pas au sens physique, puisqu'heureusement ils ne feront pas usage de leurs armes (le Général incendiaire d'hier ayant heureusement été recadré), mais symboliquement et même au delà, la tension monte avec une exhortation à choisir son camp. Quand Nunez et Castaner, les Laurel et Hardy de Beauvau disent "toute personne présente sur le lieu de la manifestation seront complices", on voit que la logique poussée à bout mène à de bonnes grosses folies. Au point de nous avoir mené, en riposte à un mouvement qui jamais n'a rassemblé plus de 300 000 personnes dans la rue, à une véritable guerre froide pour laquelle 68 millions de français semblent pressés devoir se prononcer sur leur soutien. Ceci, car les provocations ineptes du tandem de l'Intérieur, de Griveaux, du Président lui même et des plus zélés des membres de la macronie a fonctionné : nombre de types (peu de femmes parmi les coupables d'hubris contestataire, à part l'ineffable Aude Lancelin qui se prend pour l'incarnation de la parole juste avec une constance qui rappelle les meilleures heures de Beria...) sont tombés dans le panneau. Tous ces grands esprits confondent surenchère dans l'insulte et la démagogie, avec une proposition d'alternative sociale. 

Cette opposition montée en baudruche depuis quelques mois me rend fort triste. Pas seulement parce que cela m'a coûté une amitié de longue date, mais parce que le climat instillé ne vaut rien de bon, sauf pour Macron précisément. Car en forçant les uns et les autres à "choisir leur camp", le président a réussi le tour de force de faire qu'un certain nombre d'intellectuels, normalement soucieux d'esprit critique, soutiennent des personnages aussi suspects que Eric Drouet ou Maxime Nicolle, lesquels ne cachent pas une fascination pour François Asselineau et nombre de raccourcis grotesques : au motif que le vote populaire sur le TCE de 2005 a été violé (ce qui est ultra scandaleux, évidemment) on en déduit que "l'Union Européenne n'est pas une démocratie et qu'il faut donc en sortir". Au motif que les grands donateurs de Macron sont souvent des oligarques, on vit en oligarchie, etc etc... Trop de raccourcis tue le chemin à emprunter et nombre de figures se sont ainsi discréditées. 

On voit beaucoup Juan Branco en ce moment, le Danton jaune. De plateaux en plateaux, il cartonne avec son livre "impubliable en France car trop dangereux", la meilleure preuve du caractère inflammable de l'opus étant qu'il est présent dans toutes les librairies et qu'il a été invité à parler hier chez Cyril Hanouna, phalanstère avancé de la contestation sociale... Est-ce bien sérieux ? Qui reparle à Branco de sa défense de Julian Assange (il fut son conseiller et avocat) pour viol ? "Une tentative de déstabilisation américaine". Du fait que Wikileaks a mis en ligne des milliards de pages sans pouvoir les vérifier "la preuve que nous ne faisons pas de censure contrairement aux Panama Papers qui répondent à l'agenda de milliardaires" (il a sorti cette ineptie devant moi en débat, il y a deux ans...). Bref, ce jeune homme brillantissime se galvaude et se perd en cédant à la facilité et sa sortie sur tous les plateaux où il hurle qu'il est bâillonnée rappelle la stratégie de Zemmour. Appliqué à la lutte sociale, certes, mais ça n'est guère plus crédible. Talent gâché.  

J'ai connu Lordon meilleur que dans sa gentille masturbation publique où il explique les raisons pour lesquelles il n'ira pas à l'Elysée. Une lettre gratuite où il dit ne vouloir pas être à côté de BHL et Enthoven (qui n'étaient pas invités...) ou Boucheron (un tacle gratuit contre un immense historien, certes mou politiquement, mais traduit et célébré dans le monde entier comme scientifique, contrairement à Lordon...). Il aurait dû comme nombre de chercheurs radicaux se contenter de ne pas y aller et continuer à développer ses thèses sur la politique des affects. On ne fait pas de bonne philosophie sur du ressentiment et le chantre habile de Nuit Debout s'est mué en un schrtoumpf grognon qui cogne à l'aveugle.  

On pourrait ajouter Bégaudeau, mais rien que de citer ses propos sur "le bloc bourgeois" je sens monter en moi un mélange de courroux et de pitié pour la faiblesse de ses arguments tous réversibles. Passons. Tous ces talents gâchés à soutenir mordicus une cause à laquelle ils ne croient même pas, par haine de Macron. Qu'on haïsse le néolibéralisme quand on est de gauche, c'est heureux, mais de là à soutenir des types qui vomissent la démocratie  et le compromis (affirmer le RIC le RIC ! quand on refuse les principes de représentativité, ça ne prend pas...) c'est un contresens historique. 

Pourquoi n'a-t-on pas davantage parlé de ce texte magistral d'Alain Badiou où il explique ne pas soutenir les gilets jaunes, mouvement aux pulsions anti démocratique, anti émancipation sociale et anti progrès pour tous, mais au contraire assez individualiste et néo poujadiste ? Badiou n'est pas suspect de dérive libérale rampante tout de même... Alors que le mouvement lui même perd en soutien populaire à mesure que les semaines passent, Badiou rappelle que la gauche a un boulevard dans ce pays et que les gilets jaunes sont une impasse. A l'issue de cette triste pitrerie que fut le Grand Débat, le résultat est sans appel : l'enfumage n'a pas eu lieu. 9 français sur 10 disent vouloir un nouveau modèle économique et social avec davantage de partage et de justice. C'est cela qu'il faut pousser. Par des partis ou un mouvement politique, mais un mouvement qui s'inscrivent dans une logique démocratique, accepte la représentativité, le pluralisme, ne chasse pas les médias, ne se livre pas à des raccourcis éhontés. Quelques pancartes anticapitalistes, quelques slogans et autres queue de comète de manifs de gilets jaunes ne constituent pas ce mouvement. En 19 actes, toujours pas de projet d'ampleur proposé. Les exhortations à la patience ne passent plus : 4 mois à gueuler et surtout à s'enfoncer dans des postures violentes (je parle de la façon dont Ingrid Levavasseur fut expulsée, pas du Fouquet's...), simplifiantes, à n'être que dans la contestation... 

Ne pas soutenir les gilets jaunes n'a rien de déshonorant, ça n'empêche pas de reconnaître la justesse des fractures territoriales, d'exiger un big bang de la répartition (des richesses, des services publics, du travail), au contraire. Ca n'était pas notre combat, lequel laissera comme stigmates un durcissement du discours public, un durcissement de la répression policière, un durcissement d'un exécutif isolé. Notre seule force c'est le nombre, et en démocratie, c'est une arme redoutable dans les urnes. Mais pour gagner, il faut un mouvement qui croit aux urnes. A bon entendeur, camarade.

Commentaires

--------------------------------------------------------
"pour gagner, il faut un mouvement qui croit aux urnes. A bon entendeur, camarade."

Castor invitait il y a peu à voter blanc , façon cool de ne pas voter ...

Écrit par : Jacques Aubin | 23/03/2019

------------------------------------------------------
" cela m'a coûté une amitié de longue date"

En politique comme en amour , les brouilles ne durent guère...

Écrit par : Léo | 23/03/2019

------------------------------------------------------

Parmi les pensionnaires de notre Douceur Angevine , nous avons un couple qui a divorcé trois fois , à grand fracas , et qui vient de se pacser ...Un grand amour comme aux débuts ...

Écrit par : Mémé Octogénie | 23/03/2019

-------------------------------------------------------
"le président a réussi le tour de force de faire qu'un certain nombre d'intellectuels...,"

Ecrivez " intellectuels " , avec des guillemets , cher Castor ; il est bien loin , le temps des Camus, Sartre, Malraux , Aron et autres grands ; le moule est cassé

" coup de force " ? non , ces gens accourent à la soupe au premier appel , heureux de se faire voir et entendre .

Écrit par : Cluny | 23/03/2019

-----------------------------------------------------
Avachissement , effondrement de l'intelligence , hélas , hélas , hélas .
On a les intellectuels qu'on mérite

Écrit par : Anna -Lisa | 23/03/2019

----------------------------------------------------
Pöur essayer d'y voir un peu plus clair , j'ai interrogé le passé : les jacqueries de l'ancien régime , le 14 juillet 1789 , les grandes "Journées" de la Révolution , 1830 , 1848 , la Commune de Paris , le 6 févrIer 34 , la Libération , mai 68 ...

Ce qui se passe depuis quelques mois n'est qu'un pauvre remake , grotesque et caricatural de ces mouvements populaires ; une mauvaise comédie qui veut se faire aussi grosse que les tragédies du passé , en forçant sur les postures et le verbe ( Mélenchon ...)

Écrit par : JC Jaurras | 23/03/2019

-------------------------------------------------------
"le climat instillé ne vaut rien de bon, sauf pour Macron"

Oui , sans nul doute, bien qu'il soit nul, archi nul dans la gestions de cette séquence , en parole comme en action

Écrit par : J Mentor | 23/03/2019

-----------------------------------------------------
Macron n'est pas bon mais les autres sont mauvais ; il gagne par défaut ....

Écrit par : 20 100 | 23/03/2019

------------------------------------------------------
La police est efficace quand on ne l'enfume pas par des consignes qui changent d'un samedi à l'autre .
Comme le cheval qui obéit bien à des ordres clairs et constants .

Le préfet viré n'était pas plus mauvais qu'un autre ; le principal atout du nouveau : il est plus mince et plus agile que son prédécesseur ...

Écrit par : Javert | 23/03/2019

----------------------------------------------------
Le nouveau PP porte mieux l'uniforme , ce qui plaît aux dames -gilets qui n'ont d'yeux que pour lui ...

Écrit par : Barbara | 23/03/2019

--------------------------------------------------------
Un atout de plus pour le nouveau PP : l'appel de Mélenchon à manifester en masse , ce qui a dissuadé nombre de manifestants potentiels à descendre dans la rue ...

Écrit par : Ravachol | 23/03/2019

----------------------------------------------------
Une tactique judicieuse : l'itinéraire retenu pour la manif autorisée ; les manifestants ont dépensé leur énergie en descendant le boulevard St -Michel au galop , puis ils ont peiné à gravir la Butte Montmartre .

Écrit par : Jacques Aubin | 23/03/2019

-------------------------------------------------------
Montmartre , choix risqué tout de même ; c'est sur la Butte qu'a débuté la Commune de 1871 .
Par bonheur , les gilets ignorent l'histoire et même la géographie ...

Écrit par : Cluny | 23/03/2019

-----------------------------------------------------
A Nice aussi , on manifeste : les anti-brexit ont défilé sur la Promenade des Anglais ; en majorité des retraités anglais en fauteuil roulant , soutenus par d'autres , autochtones , en gilet .
Mes parents m'ont recommandé de ne pas m'en mêler ....

Écrit par : Ado-Nice | 24/03/2019

----------------------------------------------------
Vos parents sont des sages ; on peut , dans une manif, prendre un mauvais coup ou bien être conduit en garde à vue ...

Écrit par : Pépé Castor | 24/03/2019

--------------------------------------------------
F-X Bellamy , tête de liste LR , plaît beaucoup ici ; qu'en pensent nos amis politologues du blog ?.

Écrit par : Mémé Octogénie | 28/03/2019

----------------------------------------------------
Je ne suis en rien " politologue" mais j'avoue avoir un début de faible pour lui : jeune , non jeuniste , philosophe sans arrogance , bon connaisseur des dossiers sans jouer , tel Macron , au premier de la classe , nullement agressif contrairement à ces abrtutis de Mélenchon et Marine ...
Peut-être un bon choix ;;;

Écrit par : Jacques Aubin | 28/03/2019

--------------------------------------------------
Castor ne va pas manquer de nous dire ce qu'il convient de penser de lui : catho réac , libéral , Versaillais , trop propre pour l'être vraiment ...

Écrit par : Léo | 28/03/2019

------------------------------------------------------
Sur lui , une double page très positive dans Le figaro de ce jour ...
Il peut piquer des voix au RN dont certains membres et sympathisants commencent à critiquer les excès démagogiques et aussi à la République en marche qui multiplie les maladresses ...
Une droite à la fois modérée et ferme , et un personnage attachant .

Écrit par : Cluny | 28/03/2019

----------------------------------------------------
une " droite pou tous " , ce dont rêvent nombre de Français , épris à la fois ,d'ordre et de réformisme modéré .
J'avoue avoir , moi aussi , un début de faible pour lui .

Écrit par : Johanna | 28/03/2019

------------------------------------------------------
Il ringardise Macron en étant jeune sans verser dans le jeunisme ; j'apprécie tout particulièrement qu'il s'abstienne de se laisser aller à prononcer des " petites phrases" méprisantes .
Mais attendons la mise au point de Castor , notre politologue patenté .

Écrit par : J Mentor | 28/03/2019

-----------------------------------------------------
----Un exercice pour Ado-Nice , notre apprenti politologue : rédlger la mise au point castorienne...

Écrit par : 20 100 | 28/03/2019

-----------------------------------------------------
Une droite droite, classique qui ne joue pas à être gaucharde par opportunisme .
J'aime bien son sens des nuances et son absence de sectarisme.
J'espère que les vieux kroumirs de LR ne le dévorerons pas et lui laisseront la bride sur le col ...

Écrit par : Euphémie | 28/03/2019

----------------------------------------------------------
A première vue , un inconscient bien régulé ; une âme sans états d'äme .

Écrit par : Anna -Lisa | 28/03/2019

----------------------------------------------------
A ma connaissance , pas de casserole , ce qui est rare sur le marché .

Écrit par : Javert | 28/03/2019

-------------------------------------------------------------
Il a lu et compris aussi bien Maurras que Marx .
Du ri-fi-fi chez Marine et Marion : "Comment avons -nous pu manquer une telle prise ? "
Et chez Macron pour la même raison .

Écrit par : jc Jaurras | 28/03/2019

----------------------------------------------------
Il n'est pas mal pour un homme ...

Écrit par : Lesbie | 28/03/2019

--------------------------------------------------------
"Bel Amant, Bel Amour, Bel Ami
Follement, chaque jour Bel Ami
Tu conduis sur tes pas
Une femme qui tout bas
S'est jurée de tomber dans tes bras "

Écrit par : Rossi Tino | 28/03/2019

Je note les nombreuses demandes pour un portrait de FX Bellamy... J'essaierais de faire aussi bien que celui paru dans le Point...

Écrit par : Castor | 29/03/2019

------------------------------------------------------
Ne travaillez pas trop ce portrait que vous nous promettez. la première réaction , spontanée , est souvent la meilleure .

Écrit par : Cluny | 29/03/2019

---------------------------------------------------
----"Un exercice pour Ado-Nice , notre apprenti politologue : rédlger la mise au point castorienne.."
( 20 100 )
Cela m'est difficile car je n'ai ni l'expertise de Castor ni sa richesse sémantique , de plus , je ne suis guère " de gauche" , ce qu'il semble être à rebours de l'air du temps .

Écrit par : Ado-Nice | 30/03/2019

----------------------------------------------------------
" richesse sémantique" Faires des copier-coller à partir de ses textes ; en fait , un vocabulaire assez peu varié , avec des adjectifs exagérés et une logique plutôt simple.
Sa " gauche" est affaire de mode plus que d'idéologie .

Écrit par : Léo | 30/03/2019

------------------------------------------------------------
On peut , sans épouser une idéologie , avoir une approche idéologique de la vie publique , théorique et sectaire .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 31/03/2019

----------------------------------------------------
Votre Bel Ami plaît beaucoup chez nous ; à mon boss Donald parce qu'il n'est pas de gauche et aussi aux démocrates parce qu'il est doux et poli .
Vous avez de la chance !

Écrit par : Trumette | 31/03/2019

----------------------------------------------------
J'ignore qui est cette "Trumette " qui se prend pour moi ; mais je pense ce qu'elle dit . que je pense .

Écrit par : Trumpette | 31/03/2019

---------------------------------------------------------

"Je note les nombreuses demandes pour un portrait de FX Bellamy... J'essaierais de faire aussi bien que celui paru dans le Point." ( Castor)

C'est pour bientôt ? on peut faire aussi bien et même mieux que Le Point , un peu trop hagiographique sur ce point .
Castor aurait intérêt à se rapprocher d'Ado -Nice qui planche luis aussi sur le sujet .

Écrit par : 20 100 | 01/04/2019

----------------------------------------------------
Castor pourrait s'inspirer de St -Simon , Chateaubriand et autres experts en la matière ; et même de de Gaulle , portraitiste certes amateur mais au pinceau parfois cruel .

Écrit par : JC Jaurras | 01/04/2019

----------------------------------------------------
Castor attend sans doute de voir ce que Bel ami pèsera dans les prochains sondages : pas question de faire un effort pour rien ...

Écrit par : 20 100 | 05/04/2019

Écrire un commentaire