Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2019

Développement personnel, régression collective

Il est grand temps de prendre au sérieux le développement personnel. Longtemps, ces textes oscillant entre la guimauve, les bons sentiments, la religion light, voire les dérives sectaires, n'ont pas inquiété grand monde. "Il n'y a pas de mal à se faire du bien", "ils ne font de mal à personne", "s'ils y croient, tant pis pour eux". Il y eut toujours un regard gentiment condescendant à l'égard de ceux qui prônent la bienveillance pour réenchanter le monde. 

Il est grand temps de le prendre au sérieux, car c'est devenu un phénomène de masse incontournable et à la croissance ahurissante. Un chiffre m'a particulièrement interpellé : 31% de français lisent au moins un livre de développement personnel chaque année, alors qu'ils n'étaient que 17% en 2014... A ce rythme là, dans dix ans, une majorité de français s'infligera volontairement chaque année, un de ces ouvrages pourtant tous semblables, tous aussi creux, aussi vides, aussi lobotomisants. Le fait qu'on puisse y revenir est inquiétant pour les lecteurs, mais aussi pour la société dans son ensemble... Le développement personnel, ça n'est pas "une gentille alter psy ou alter religion du bien", c'est le plus puissant outil de soft power du néolibéralisme.

J'ai écouté (je les aurais bien lu, mais je me refuse à leur donner des droits d'auteur et j'aurais eu trop honte d'être fiché en bibliothèque comme les ayant emprunté et de toutes façons, quand on en a lu un, on les a tous lu, il suffit de les écouter pour entendre leurs idées "nouvelles") du Christophe André, du Frédéric Lenoir, du Mathieu Ricard et je me suis infligé la consternante lecture des "quatre accords toltèques" qui traînait dans une maison où je passais quelques congés...

Ca n'est pas aussi navrant que je le subodorais, c'est pire. Non seulement l'intelligence y brille par son absence à toutes les pages, mais le plus patent chez les promoteurs du développement personnel, c'est la gigantesque régression collective. Outre que le but ultime de tout ouvrage de développement personnel est on ne peut plus général et vague "chercher la paix, l'amour et le bonheur", tous ne reposent que sur la volonté des individus. "Le monde appartient à ceux qui le veulent vraiment". "Si vous êtes vraiment alignés et vous donnez à 100%, vous réussirez"... Sur Linkedin et dans les conférences Ted X, on entend beaucoup ce genre de brouet positifs sans être positivistes (pauvre Auguste Comte, que de navets on écrit, prononce, filme, streame, en ton nom...) inondent les réseaux... A rebours de l'histoire. Au moment où les inégalités de diverses natures explosent, l'urgence c'est de repenser le collectif. Inégalités de naissance, de fortune, de territoire, scolaire, toutes choses pour lesquelles, par essence, nous ne sommes pas responsables, sont tout bonnement éludées de l'équation du développement personnel.

Comme l'avait parfaitement démontré Valérie Brunel dans "les managers de l'âme, le développement personnel en entreprise, nouvelle pratique du pouvoir" (La Découverte), nombre de dirigeants d'entreprises recourent au développement personnel pour faire passer la pilule de l'éternelle pression à la performance. Que chacun se concentre sur ses objectifs, vaguement ceux de son équipe, que personne n'émette d'opinion discrépante et tout ira bien. Car l'essence du développement personnel, c'est son absolu capacité à éviter les conflits et les critiques. On voit bien pourquoi cela attire des dirigeants de boîtes à actionnaires, désireux d'estomper toute revendication des salariés, des syndicats, de la base, des cadres, toute revendication quoi. Et donc peu à peu, cette même pensée s'est instillée en politique. On casse les clivages, on est bienveillants, on oeuvre pour le bonheur, quoi. Faut-il que nous soyons confondants de naïveté pour avaler des couleuvres pareilles...   

Et pourtant, donc, politiquement, ça marche. Les plus madrés des auteurs de développement personnel font mine d'en référer à Spinoza (pauvre Baruch...) mais au fond, on pourrait réunir toutes leurs pensées dans une seule citation de Margaret Thatcher : "La société n'existe pas". Elle ne connaissait que des individus et trouvait paresseux les explications sociologiques. Ça c'est du développement personnel. Chez l'entrepreneur de la Silicon Valley, comme chez Macron disant que l'on peut choisir de devenir "tout ou rien", chez Bolsonaro qui détruit "les inutiles études de sociologie", des zélotes du développement personnel.  

L'idéologie du développement personnel instille le nauséabond poison de l'individualisme forcené, du après moi le déluge... C'était bien la peine de mettre les religions à distance en 1905 pour se coltiner une secte new age qui a juste repimpé le slogan biblique "aide toi à être heureux et tu le seras"... Nous valons mieux que ça. 

 

Commentaires

......................................................
"pauvre Auguste Comte" : ce grand " positif" avait viré mystique in fine ; une " Eglise Positiviste" se réclame de lui , au Brésil il est vrai

Écrit par : Léo | 07/08/2019

.............................................................
" du Mathieu Ricard " : quand je le vois à la télé , tout enrobé , je ne puis m'empêcher de fredonner le chant de la Légion , " tiens , voilà du bouda "

Noter que " Ricard" est le nom d'une sympathique boisson dont il peut-être abusé .

Écrit par : Général Bol | 07/08/2019

..........................................................
"nombre de dirigeants d'entreprises recourent au développement personnel pour faire passer la pilule de l'éternelle pression à la performance"

Oui mais certains PDG et hyper-cadres y croient , en dehors de toute intention de manipuler les travailleurs .

Selon l' Ordre des médecins et les meilleurs experts en sectes , celles-ci et les organisation plus " douces" du type aide au développement personnel , recrutent parmi des diplômés de haut niveau , ingénieurs, médecins , architectes...

On l'explique par le fait que ces personnes ont très tôt suivi des cursus d'une haute technicité , au détriment de la culture générale et de l'ouverture sur le monde ; elles se sont enfermées dans un " scientisme " qui n' a rien à voir avec l'esprit scientifique .

Quand elles croient tenir une " vérité" , elles deviennent sourdes à toute critique .

Écrit par : Anna -Lisa | 07/08/2019

...................................................................
"Développement personnel " , d'accord mais quid s'il n'y rien à développer ?

Analogie avec " pays sous-développés " , expression passé de mode qui signifiait " pauvres"

Et aussi avec " développer un film " , du négatif au positif ; impossible s'il n'y a rien sur la pellicule ...

Une brève allusion dans " L'être et le Néant " de Sartre

Écrit par : Léo | 07/08/2019

.......................................................................
"un de ces ouvrages pourtant tous semblables, tous aussi creux, aussi vides, aussi lobotomisants."( Castor)

Les moins creux de ces ouvrages ne font que reproduire( bien mal et sans le dire) les préceptes de la sagesse antique ( Socrtate, les Stoïciens, Cicéron ...) repris par les " régents" des collèges du 17 ème siècle ( Port-Royal ...) et , plus près de nous , par les Hussards Noirs de la République ( voir la "morale " du "Tour de la France par deux enfants " )

Écrit par : J Mentor | 07/08/2019

...................................................................
"L'idéologie du développement personnel instille le nauséabond poison de l'individualisme forcené, du après moi le déluge... C'était bien la peine de mettre les religions à distance en 1905 pour se coltiner une secte new age" ( Castor)

Je ne cherche pas à défendre à tout prix ma paroisse , mais contrairement à ce qui se dit un peu vite , l'Eglise Catholique s'est toujours méfiée des pratiques du genre " New Age" et " développement personnel "( sous d'autres appellations )

Peur de la concurrence , certes , mais aussi prudence , de telles modes étant considérées comme dangereuses pour le psychisme de ceux qui s'y adonnent .

Les milieux catholiques sont , à ma connaissance , mieux préservés de cette mode que d'autres , notamment ceux de la haute technicité ( les "scientistes" évoqués par Anna-Lisa ) et du "management" , sans parler des consommateurs béats d'une sagesse frelatée .

Noter que l'organisme à caractère sectaire ( considéré comme tel par les experts français ) le plus prosélyte comporte le terme " Eglise" dans son appellation; cette organisation associe étroitement " développement personnel " et croyances du type " religieux " ; et comme toujours dans ces cas-là , c'est loin d'être gratuit ...

Écrit par : Bénédicte | 07/08/2019

..........................................................................
Il ne faut pas se moquer des personnes en quête de "développement personnel" : elles ne font que chercher à combler un vide psychique, moral et social dont elles ne sont pas responsables .

A la mode ces temps-ci : le soufisme et le chamanisme, l'un et l'autre mal compris , comme l'est le boudisme de Mathieu Ricard .

J'ai eu l'occasion d'aider un jeune à sortir du piège à cons ( psychique et financier) de la trop fameuse "Eglise" dont parle Bénédicte ; il m'a fallu batailler dur au risque d'être traînée devant les tribunaux ; j'ai été soutenue par une association " catho" ,spécialisée dans l'assistance aux familles d'enfants piègés , plus efficace que sa consoeur d'inspiration " laïque" , un peu en sommeil .

¨Précaution:élémentaire : ne jamais désigner cette "Eglise" sous son appellation complète .

Merci , cher Castor , pour cette énergique mise au point .

Écrit par : Myriam | 07/08/2019

......................................................
Les pouvoirs publics ont entrepris ( un peu tard) de combattre l'entrisme d'un certain radicalisme religieux
dans les milieux du sport et de l'éducation populaire.

ils auraient aussi intérêt à se soucier davantage de l' entrisme , non moins dangereux, de certains organismes de " développement personnel" qui affecte ces mêmes milieux : un animateur sportif qui ( parfois innocemment) passe du conseil " physique" à une médecine du "mental" pour laquelle il n'est pas qualifié; un animateur socio-éducatif qui organise une séance de " dynamique de groupe " qui exige un savoir-faire ( dynamite ! ) qui ne lui a pas été enseigné. .
Les pratiques de " management mental" sévissent tout particulièrement chez les sportifs de haut niveau , parfois assorties de dopage ( d'où l'expression " dope niveau" )

Écrit par : Jacques Aubin | 07/08/2019

................................................................
J'ai eu l'occasion , dans les années 80 , de contrôler certains stages " socio -éducatifs " organisés par des associations relevant de la tutelle du service public .

Le plus souvent du positif ( personnel dévoué , ambiance chaleureuse ; une culture héritée de l'époque du Front Populaire )

Parfois quelques déviations aux conséquences fâcheuses , voire dramatiques ; un cas dont , par bonheur , je n'ai pas eu à m'occuper personnellement :
une jeune fille qui à la sortie d'une séance de "dynamique de groupe " sur le thème " tout se dire" ,
a fait une tentative de suicide ; épisode qui a conduit l'autorité de tutelle à mettre fin à de telles expériences
( à chacun son métier !)

Les milieux du sport étaient alors considérés comme moins vulnérables , ce qui n'est plus le cas aujourd'hui
( une différence avec le " socio-éducatif" : le culte de la performance , souci que n'avaient pas les sympathiques baba cool de l'éducation populaire )

Écrit par : J Mentor | 07/08/2019

......................................................................
"Spinoza (pauvre Baruch.." ( Castor )

Mon cadet dans la vie et en philosophie ; je l'ai rencontré dans nos Hollande qui était alors un petit paradis de la liberté à l'ombre du commerce , dans une Europe en proie aux guerres et au fanatisme .

Il avait un métier, la lunetterie , ce qui lui permettait de rester en contact avec la réalité ( les " verres de contact " ...)

Plus tard , Kant , le plus abstrait de nous tous , se plaisait à fréquenter les artisans et ouvriers , l'homo faber préservant l'homo sapiens d'un idéalisme excessif .

Les sages antiques ( les socratiques, Cicéron...) ne séparaient pas la recherche du perfectionnement individuel de la pratique des vertus civiques .

Les " régents " de Port-Royal et autres " pédagos " de l'époque classique formaient des personnalités complètes , individus et citoyens à la fois ; chaque élève exerçait une petite responsabilité collective au sein du collège ( organiser les loisirs , soutenir les plus jeunes ...)

Votre Jules Ferry a dit dans de nombreux discours et articles que l'école de la République visait à former et des élèves et de futurs citoyens .

Écrit par : Zénon | 07/08/2019

.......................................................................
A " développement personnel " je préfère "perfectionnement individuel" ( Zénon ), non incompatible avec la pratique de vertus civiques .

A mon âge on se soucie , certes, de faire et d'être mieux , sans viser la performance , mais moins à se "développer " qu'à éviter de se sous -développer ...
" persévérer dans l'être " , comme le dit monsieur notre maire , citant je ne sais quel philosophe ; combat de chaque jour ...

Cela vaut aussi pour certains pays ex "en voie de développement" qui sont en cours de sous-développement ( cette pauvre Algérie et même la Russie ...)

Écrit par : Mémé Octogénie | 07/08/2019

...............................................................
Ce sujet intéresse vivement nos jeunes prêtres en stage au Vatican , au point que je me demande si je ne vais pas en faire mon prochain thème d'exposé au lieu du numérique .

Bien que l'on y n'apprécie guère Lénine, on ne manquera pas de me poser sa fameuse question " QUE FAIRE ?

Écrit par : Ado -Nice | 08/08/2019

.................................................................
Vous pouvez l'inclure dans le thème " numérique " , les marchands de " développement personnel " étant très actifs sur les réseaux sociaux .

Que faire ? quelques idées :

-ne jamais opposer perfectionnement individuel et civisme ,
-défendre et promouvoir la culture générale dans la formation des élèves et étudiants et surtout de ceux qui se destinent à des carrières de haut niveau dans les sciences, les techniques, la médecine et le management.
-ne jamais acheter ni même emprunter ( voir ce qu'en dit excellemment Castor ) un ouvrage de cette sorte .
- protester ( correspondances , pétitions ...) contre la présence indécente de la " méditation " dans les radios du service public .
-Pour se préserver soi-même de ces agressions : lire et relire des ouvrages de bonne vieille sagesse : les philosophes de l'antiquité grecque et latine , Montaigne, Voltaire , Montesquieu ...
- un sport amusant que je pratique volontiers : ridiculiser les marchands de " développement " dans les déjeuners et dîners " en ville" et chez les libraires ; promouvoir un snobisme de bon aloi pour contrer cette mode aussi débile que dangereuse .

Écrit par : JC Jaurras | 08/08/2019

...................................................................
"votre Jules Ferry a dit dans de nombreux discours et articles que l'école de la République visait à former et des élèves et de futurs citoyens ". ( Zénon)

Notamment dans son adresse "aux instituteurs de la Seine " ; il y rappelle que l'enseignant est le représentant de la famille comme de la société .

Rien à voir ( sinon peut-être une vague et lointaine parenté ) avec Luc Ferry , philosophe médiocre et ancien ministre non moins médiocre de l'éducation nationale, très présent dans les médias : toujours de mauvaise humeur , grincheux et vindicatif ( ce matin encore dans le Figaro).

Anti-macronien invétéré qui en veut , semble-t-il, au Président de lui avoir préféré Blanquer .

Écrit par : jc Mentor | 08/08/2019

......................................................................
Un accident survenu il y a peu au cours d'un stage d'aide au " développement personnel" .

Il s'agissait d'un exercice d' " auto-hypnotisme " censé stimuler la " méditation" : chaque gogo était invité à fixer un Napoléon fourni moyennant finances ( pas donné, le précieux métal crevant tous les plafonds ) .

L'un d'eux ne s'est pas réveillé et dort toujours ; ça devient une affaire de coma à la Lambert....

Écrit par : Sidonie | 09/08/2019

...................................................................
Je suppose que les PDG et les hyper-cadres sont invités à " fixer" non un Napoléon mais un lingot , lequel crève aussi tous les plafonds ( voir La Pravda de ce jour ) .

Une inégalité ( une de plus ) que Castor ne manquera pas de dénoncer .

Écrit par : Paui Prolo | 09/08/2019

.....................................................................
Une lecture recommandée dans l'annexe bibliographique d'un opuscule sur le " développement personnel " : Les Méditations Métaphysiques de Descartes .

Un ouvrage non obscur mais difficile , dont seuls les titulaires d'un master 2 vont au-delà des premières lignes .

Si l'on tient à lire de la philo élémentaire , se contenter de celle de ce pauvre Lux Ferry , bien présente dans les kiosques des gares , à des prix raisonnables .

Écrit par : Cluny | 10/08/2019

...................................................................
Un philosophe plus consistant que Luc Ferry : Michel Onfray , de plus un authentique fils du peuple et fier de l'être .
Voir ses pamphlets sur Freud , le marchand de viennoiseries et Alain , le natif de Nogent-le-Gros -Trou ou d'un bled voisin .

Écrit par : Anna -Lisa | 10/08/2019

.....................................................................
Ce Nogent , certes "à l'ouest" , n'est pas un " trou" ; je connais des jeunes parisiens qui y vont en week -end , et s'en trouvent bien .

L'autre Nogent , celui de la banlieue est de Paris , facile d'accès par la petite gare de la Bastille ( remplacée par une sorte d'opéra ) était très apprécié tant par le populo que par les étudiants fauchés dont j'étais : guinguettes, frites ( c'était bien avant les Mac Do ), accordéon , et un petit vin blanc sans prétention...

On pouvait y planter sa tente à l'ancienne , non l'équipement perfectionné qui en tient lieu aujourd'hui et ressemble à un parapluie ou encore à un zodiaque; nostalgie , nostalgie ...

Quant à Alain : il était antisémite , " à l'ancienne " comme nos tentes et comme nombre de bourgeois et petits -bourgeois de son temps ; c'était plus sociologique qu'idéologique , ce qui n'excuse rien; "la vieillesse est un naufrage " ,hélas , hélas , hélas ...

Écrit par : J Mentor | 11/08/2019

.......................................................
Ah ! le petit vin blanc
Qu'on boit sous les tonnelles,
Quand les filles sont belles
Du côté de Nogent,
Et puis de temps en temps,
Un air de vieille romance,
Semble donner la cadence
Pour fauter, pour fauter
Dans les bois, dans les près,
Du côté, du côté de Nogent

Écrit par : Mémé Octogénie | 11/08/2019

..........................................................................
"Quant à Alain : il était antisémite , " à l'ancienne " comme nombre de bourgeois et petits -bourgeois de son temps ; c'était plus sociologique qu'idéologique "
( Mentor )

Les Juifs, très présents dans des professions de top niveau ( banque, barreau, médecine , université ...) étaient perçus comme de redoutables concurrents et donc jalousés par les " bourgeois " .

Un antisémitisme " petit-bourgeois " et populaire sévissait aussi ( on assimilait les Juifs au grand capitalisme ); au temps de l'Affaire Dreyfus , la gauche socialiste avait tardé à défendre l'officier accusé à tort .

A propos d'Alain : on peut être un philosophe éclairé et en même temps un débile en politique comme aujourd'hui le sont nombre d'intellectuels qui combattent le " sionisme " , façon de ne pas s'en prendre ouvertement aux Juifs .

Écrit par : Myriam | 12/08/2019

.......................................................................
La mode du " développement personnel" est-elle plus répandue à droite qu' à gauche ou le contraire ? à droite selon Castor ( une manipulation du capitalisme libéral , technique de contrôle des salariés ...)

Écrit par : Mimi l'insoumise | 12/08/2019

..................................................................
Les patrons et les hyper-cadres qui cherchent ainsi à contrôler les travailleurs , sont certes ,objectivement " de droite" mais non sans liens avec la " gauche" que souvent ils financent ( voir la presse vertueuse , l'aide plus ou moins discrète accordée aux syndicats , y compris aux plus agités ....)

Quant au public visé par les marchands de " développement " , il est difficile de le caractériser en des termes politiques : le mal-vivre , la frustration , la crédulité sont le fait de tous les milieux et de toutes les sensibilités ; les moins déshérités n'y échappent pas
( voir ce qui a déjà dit des membres de professions de top niveau-médecins, architectes -qui adhèrent à des sectes)

Écrit par : Jacques Aubin | 12/08/2019

....................................................................
Davantage de femmes , d'hommes dans la clientèle des marchands de " développement personnel " ?

Écrit par : Pépé Castor | 12/08/2019

..................................................................
Selon les plus récentes statistiques disponibles : Femmes: 51 %
Hommes :38 %
Autres : 11 %

Chiffres proches de ceux de la clientèle des psy , psychanalystes et salons de coiffure et de massage

Écrit par : Anna -Lisa | 12/08/2019

....................................................................
Cette statistique est contestée dans l'entourage de M Schiapa : classification inopportune ( " autres " ) et risque de stigmatisation des femmes ( des frustrées en recherche d'un pseudo" développement " qui ne peut qu'aggraver leur condition )

Par ailleurs Anna -Lisa n'a pas indiqué que les données présentées ne valent que pour les stages et séminaires accueillant les personnes de tous sexes en quête de " développement " et ne prennent pas en compte des formules telles que les sessions de recherche spirituelle
proposées par des monastères catholiques et certaines mosquées .

Une formule trop nouvelle pour avoir été prise en compte dans cette statistique : l' "onanisme méditatif " qui fait depuis peu fureur .

Écrit par : Euphémie | 12/08/2019

---------------------------------------
Les "membres de professions de top niveau-médecins, architectes -qui adhèrent à des sectes" ( Jacques Aubin)

----A la différence de Castor , j'ai peu fréquenté ces importants; ceux que j'ai approchés m'ont souvent étonné par leur inculture ; les talents qui permettent de faire carrière dans ces professions ne sont pas nécessairement de ceux qui font des génies : talents effectifs dans un couloir étroit ...

Le cas le plus grave : celui de nombre de sportifs dits de top niveau : tout dans les jambes et les bras , un petit pois dans le crâne ...

Écrit par : J Mentor | 15/08/2019

-----------------------------------------
Actualité : un " chirurgien " pincé dans une affaire de photos pornographiques ; sans parler de l'Einstein américain , récemment suicidé ...

Écrit par : Mémé Octogénie | 21/08/2019

------------------------------------------
Un atelier " développement personnel " aux " journées" socialistes de La Rochelle ; je ne sais si Castor y a été
convié pour prendre part à son animation.

Anna-Lisa , pressentie , a refusé : " Je crois ni au socialisme ni au développement personnel "

Les socialistes résiduels , déçus par le collectif , se recentrent sur l'individuel , comme d'autres partis ; ainsi les écolos institutionnels avec Jadot dont l'égo
très enflé tient désormais lieu d'idéologie .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 23/08/2019

----------------------------------------
J'ai tout au plus accepté de donner des consultations via internet .

Quelques cas lourds , m'a-t-on dit ; le secret professionnel m'interdit de donner des noms .

A propos de la psy , lire " Le Bal des folles " de Victoria Mas depuis peu disponible en librairie : un petit roman qui traite de la condition des pensionnaires de la Salpêtrière au temps de Charcot ...Ce Bal qui a réellement existé faisait accourir la bonne société de Paris ...Les plus folles n'étaient pas celles que l'on disait telles .

Écrit par : Anna -Lisa | 24/08/2019

-------------------------------------
Au terme d'un stage ( pas donné ) de quête spirituelle , j'incline à penser qu'il n'est pas impossible que Dieu existe ; une étude approfondie de l'argument de Saint Anselme m'en a presque convaincu .

Mon coach me suggère de passer aux travaux pratiques en faisant un bout de chemin avec l'une des religions disponibles sur le marché ; " que choisir ? " comme le dit la fameuse revue tant prisée des consommateurs .

Vos suggestions seront les bienvenues .

Écrit par : A T | 16/09/2019

--------------------------------------
Précisez , svp , les critères susceptibles de guider votre choix , ainsi ; les valeurs qui sont déjà vôtres , votre situation financière ( une religion n'est jamais gratuite) ) , familiale ( qu'en pensent vos proches ? votre degré de mobilité ( proximité des lieux de culte si la marche vous est pénible ) ; êtes-vous retraité ou actif ? ( la pratique religieuse prend du temps )

Je comprends que l'argument dit de Saint Anselme ait inspiré votre démarche , mais le connaissez-vous vraiment ? il n'est simple qu'en apparence ...

Écrit par : Bénédicte | 16/09/2019

------------------------------------
Je vous remercie , chère soeur Bénédicte d'avoir bien voulu commencer à éclairer ma lanterne .

Dans la présentation qu'en propose Wikipedia , ma principale source, l'argument de Saint Anselme est , en effet , assez subtil mais j'en ai une version plus accessible , une brochure de 4 pages rapportée d'une visite à l'Abbaye du Bec-Helluin ( Calvados ) proche de mon domicile où l'éminent théologien fit jadis ses classes avant d'émigrer en Angleterre .

Mes critères : je cherche le meilleur rapport qualité-prix au sens noble de ces termes ; "qualité" : de vie ( confort moral , convivialité ) ;"prix" : efforts à fournir , contraintes , le coût en deniers m'important peu car je suis relativement à l'aise et sans charges de famille .

Écrit par : A T | 16/09/2019

--------------------------------------
Essayez le protestantisme ; vaste choix : Calvinistes , Luthériens , Evangélistes , Presbytériens etc.

Matériel de base peu coûteux : une Bible ( on en trouve à 2 ou 3 euro , moins dans les brocantes ) ... )

Peu de temples à Paris , et encore moins en province sauf dans certaines régions ( les Cévennes, l'Alsace ) mais leur fréquentation n'est pas obligatoire .

Des rites réduits au minimum ; liturgie élémentaire à base de chants ( accompagnés d'exercices de gym chez les Evangélistes )

Religion désormais autorisée en France après avoir été longtemps persécutée

Écrit par : Parpaillot | 16/09/2019

---------------------------------------
Dans l'islam aussi , large choix : sunnites , chiites , soufis ( un peu des deux ) , Am Kaida , Daech ...

Mais pas mal de disputes entre les différentes nuances et vous risqueriez d'y être mêlé malgré vous .

Pas mal de contraintes ; jeûnes , interdits alimentaires et hygiéniques , sexe mal vu ...

Matériel de base : un Livre Saint pas plus cher que la Bible ; un tapis de prière qui peut être très simple .

Problème : il est facile d'y entrer mais très difficile , voire impossible d'en sortir ; si vous voulez y faire un bout de chemin , demandez à bénéficier d'un CDD .

Écrit par : Lulu CHARIA | 16/09/2019

----------------------------------------
Pourquoi ne pas essayer la religion gréco-romaine ?
Après une longue éclipse , elle revient très fort depuis que Luc Ferry lui a consacré plusieurs cours ( disponibles en librairie , papier + CD )

Intérêt :

-de nombreux dieux ( et de plus déesses : parité )
- deux versions : grecque et romaine ( ex : Zeus , Jupiter)
-pratique peu contraignante ( ablutions , de temps en temps sacrifice d 'un animal de compagnie )
-théologie assez simple qui est plutôt une mythologie à géométrie variable ( voir Luc Ferry )
-aucun risque de théocratie :les Grecs et les Romains en sont depuis longtemps revenus ; seul Macron est parfois tenté" ( Jupi ter " )

Écrit par : Cluny | 16/09/2019

--------------------------------------
On peut soutenir une religion sans avoir la foi , comme Maurras .

Attention aux sectes ! elles se disent souvent " Eglise" de ceci ou de cela .

Se méfier aussi du soufisme mondain et du bouddisme de pacotille .

La sagesse , faute de mieux , si l'on tient à tout prix à se revendiquer d'une religion : adopter ou garder celle qui est majoritaire dans le pays où l'on vit ( Montesquieu ...)

Écrit par : JC Jaurras | 17/09/2019

-----------------------------------------

Cher A T , avant de choisir une religion , ce qui à mon avis ne s'impose pas , lisez Freud ( foi et santé mentale) et , plus encore, Montaigne , un catholique vivant en bonne entente avec les protestants , dans un pays en proie à la guerre civile .

Voltaire aussi , déiste modéré et critique ( "Mon Dieu , si tu existes , sauve mon âme si j'en ai une " )

Écrit par : Anna-Lisa | 17/09/2019

Écrit par : Anna-Lisa | 17/09/2019

--------------------------------------
Ce qui importe c'est que " croyant " ou non , on soit tolérant et que l'on évite d'imposer sa conviction aux autres par la force ou la persuasion .

Le mérite de Voltaire est qu'il a combattu le fanatisme sous toutes ses formes , non d'ailleurs sans faire preuve d'une certaine intolérance . .

Le sectarisme est affaire de mentalité et de morale personnelle plus que de croyance ou non croyance .

Les idéologies qui pourfendent les religions sont souvent aussi fanatiques qu'elles : c'est aussi le cas d'une laïcité mal comprise ; la loi française tient toujours la route et il faut s'y tenir sans chercher à la modifier .

Toute conviction est dangereuse ; je me contente , pour ma part , d'avoir quelques avis sur certains sujets et de n'en avoir aucun sur bien d'autres .

Écrit par : J Mentor | 17/09/2019

--------------------------------------
-----Cher A T ; si aucune des religions proposées sur le marché ne vous convient , pourquoi ne pas en créer une ?

-soit en esquissant une synthèse des croyances disponibles ?

-Soit en imaginant une qui soit totalement originale .

Dans un cas comme dans l'autre , inspirez -vous de certaines démarches qui ont récemment réussi en créant du nouveau à partir de rien ou de presque rien ;
Amazon , Gogol ,l'écologisme , le macronisme , par exemple ; cela peut se faire à peu de frais et , si le concept fondateur est bon , se développer très rapidement via les réseaux sociaux .

Reste à trouver un bon concept , qui réponde à une attente réelle des individus et de la société ...

Écrit par : Saint-Thése | 18/09/2019

------------------------------------
Excellente idée !

Concept : j'ai d'abord pensé à une valeur , l'égalité ; mais c'est déjà pris et abondamment traité par Castor (qui n'évoque guère la liberté ni la fraternité ).

--Je penche plutôt pour un fruit ou un légume , la mode étant à la nature et à la frugalité ; pourquoi pas le RADIS ?

intérêt :

- il est rouge, blanc et vert , parfois rose et noir ce qui permet de draguer large , de promouvoir la diversité .
-Il est modeste : n'avoir plus un radis ...
-Il nous est venu d'Asie , ce qui peut plaire aux promoteurs de l'immigration ( ONG , passeurs )
-Il se sert en hors-d'oeuvre aussi bien qu'en plat cuisiné , selon des recettes sophistiquées , et peut donc fédérer les pauvres et les riches ; un aliment consensuel ...

Qui dit mieux ?

Écrit par : Léo | 18/09/2019

-------------------------------------
S'inspirer du radi calisme de la IIIème République , centrisme de bon aloi , rassembleur et porté sur la bonne bouffe .

L'évocation d'une racine bien de chez nous ( même si elle est venue d'ailleurs ) ne peut que satisfaire à la fois les écolos et les réacs partisans du retour à l'identité .

Écrit par : JC Jaurras | 18/09/2019

--------------------------------------
Reçu 5 / 5 !

J'ai toujours milité pour que le radis soit présent dans
l'ordiinaire du troupier , en alternance avec le fayot .

Écrit par : Général Bol | 19/09/2019

---------------------------------------
Un légume bien de chez nous , je ne puis être que d'accord .

Écrit par : Jean-Marie | 19/09/2019

--------------------------------------
Un concept oecuménique qui ne peut que rassembler !
Le radis n'est prohibé par aucune confession , à la différence du porc , de la vache , du lapin , de l'escargot et de la mouche .

Reste à imaginer quelques modestes contraintes pour que les croyants en aient pour leur argent , même si l'adhésion est gratuite ou d'un coût peu élevé ; par exemple , un jour de jeune par semaine , voire un court carême , sans entrer en concurrence avec ceux des autres religions .

Et quelques rites modérément contraignants ; ainsi : ne consommer le radis qu'accompagné de margarine végétale , à l'exclusion du beurre d'origine animale .

Une Eglise , avec une hiérarchie ?

Écrit par : Myriam | 19/09/2019

---------------------------------------
Une Eglise , oui , afin que les adhérents disposent de repères en même temps que de lieux de réunion ; mais minimale , avec un clergé élu par le peuple , paritaire et en tenue civile .

Qu'en pensez -vous ,cher Zénon , vous qui vivez au Vatican et connaissez la musique ?

Écrit par : J Mentor | 20/09/2019

-------------------------------------
J'incline à penser que l'offre de religions est déjà bien suffisante ; mais si l'on tient à l'étendre , il importe que la nouvelle croyance soit pourvue d'une théologie à la fois simple et robuste et sa hiérarchie réduite au minimum .

Je me permets de rappeler que le radis a , autour de l'An Mil , fait l'objet, an Asie centrale , d'un culte dissident de l'Islam et durement réprimé comme le fut le soufisme .

Une piste que n'ont pas explorée ceux des blogueurs qui sont intervenus sur le sujet : la religion des Druzes , encore vivante au Liban et en Syrie et même à Paris , au quartier latin ; une croyance discrète , voire secrète, dont se sont inspirées certaines loges maçonniques .

Écrit par : Zénon | 20/09/2019

-----------------------------------
Les couleurs sont très présentes dans les emblèmes des Druzes , comme dans la nouvelle religion du radis que proposent de créer certains intervenants du Blog ; ainsi

le vert : l'esprit universel ou intelligence (al-Aql);

le rouge : l'âme universelle (al-Nafs);

le jaune : la parole ou le verbe (al-Kalima);

le bleu : l'aile droite ou le précédent;

le blanc : l'aile gauche ou le suivant

Une très discrète agence druze existe dans un modeste café -restaurant de la Montagne Sainte -Geneviève et une autre au haut de la Butte Montmartre : les Druzes affectionnent les sommets , leur foyer originel étant situé au Djebel Druze

Écrit par : Lulu CHARIA | 20/09/2019

------------------------------------
A propos des Druzes ,il me revient ceci :

Lors de la campagne présidentielle de 1995 , une collègue m'a demandé de conduire une de ses amies , journaliste franco -libanaise et Druze , à un meeting d'Edouard Balladur qui se tenait au Bourget , ce que j'ai fait sans enthousiasme , cette campagne ne m'intéressant guère.

A la fin du meeting , la journaliste a vivement insisté pour que je la présente à Nicolas Sarkosy ,supporter très actif de Balladur , que je ne connaissais que de vue ; j'ai réussi à l'approcher en jouant des coudes et faisant du charme à un jeune vigile .

La journaliste et Sarko se sont isolés pour un entretien qui a duré , hors ma présence , une grande 1/2 heure.

Pendant notre voyage de retour , la libanaise ne m'a rien dit de la teneur de cette conversation ; une seule remarque : " ce monsieur ira loin " ; je ne l'ai pas revue depuis , j'ai seulement appris qu'elle a été élue députée , dans son pays d'origine , quelques années plus tard ...

La collègue à laquelle j'avais rendu ce petit service s'étant installée loin de Paris , je l'ai perdue de vue .

Et je ne me suis pas intéressée aux croyances des Druzes ni au rôle qu'ils jouent dans la vie publique au Liban .

Écrit par : Anna-Lisa | 20/09/2019

---------------------------------
A Rome aussi , il existe une agence druze , sur le Mont-Palatin ; et plusieurs petits restaurants qui proposent une cuisine dite " libanaise" ( avec quelques ajouts , des radis , heureuse coïncidence ) .

Les adeptes de cette religion ont la réputation de se fondre dans la population des pays d'accueil au point de ne déranger personne ( comme le feraient aux dires de votre Macron , les migrants de toutes origines ) .

Leur livres fondateurs sont secrets et ils s'interdisent tout prosélytisme .

Quelques discrètes allusion à cette croyance dans les ouvrages de René Guénon , tourangeau expert en ésotérisme , un temps maçon , converti à une version mystique de l'Islam et mort en Egypte en odeur de sainteté ...

Amusant : mon nom se terminant comme le sien par "non " , il arrive que l'on me confonde avec lui , ce qui
fait rire mon ami l'ex-Benoît XVI ; non, non , je suis moi et bien vivant , et pour l'éternité !

Écrit par : Zénon | 20/09/2019

-------------------------------------
Pas de Druzes chez nous mais un vieux Druide inoffensif qui coupe du gui sur un chêne et fait la danse de St Guy quand il est bourré .
Des sorciers et sorcières , souvent consultés pour les rhumatismes et une petite secte d'adorateurs de l'oignon
qui ont toujours les larmes aux yeux ...

Écrit par : Mémé Octogénie | 20/09/2019

-------------------------------------
Merci à tous pour ces informations et suggestions .

Je vais , pour l'instant , m'en tenir à un athéisme non sectaire et à une laîcité républicaine .

Écrit par : A T | 20/09/2019

------------------------------------------
" Pour l'instant " , dites-vous , tel Descartes qui préconisait le " doute provisoire " .

Ne fermez donc aucune porte ; essayez deux formules non dépourvues d'intérêt bien qu'elles soient passées de mode : le puritanisme des pèlerins du May Flower et le Jansénisme ; celui-ci , illustré au 17 ème siècle par Pascal était encore bien vivant au 18 ème et compte encore quelques cellules ( discrètes ) au Quartier Latin, du côté de Saint -Médard .

L'Abbé Grégoire , député à la Convention et fondateur du Musée des Arts et Métiers , s'en réclamait .

Je ne sais si vous êtes mono ou polygame , mais peut-être deviez-vous aussi voir du côté des Mormons ...

Écrit par : JC Jaurras | 23/09/2019

----------------------------------------
" Que vous soyez mono ou polygame ,si vous avez des enfants , cher athée provisoire , donnez-leur un minimum d'instruction religieuse , pour les préserver d'un engagement dans une secte .

je constate autour de moi que les athées purs et durs sont , sur le tard , tentés par de tels engagements , à la suite d'épreuves telles que la maladie, un problème de couple ou une difficulté professionnelle .

Écrit par : Bénédicte | 23/09/2019

--------------------------------------
Conversions in extremis : La Fontaine , un polisson qui , mort , fut découvert portant un cilice ; Voltaire , plus athée que déiste , s'inquiétant de savoir s'il serait enterré en terre sainte ( il le fut , en douce , grâce à quelques amis plus ou moins croyants .

Plus près de nous , Mélenchon en stage chez un chaman

Écrit par : Cluny | 23/09/2019

-----------------------------------------
Il s'agissait non d'un " stage " mais de consultations et JL
en a tiré profit comme on l'a vu au tribunal de Bobigny .

Consultations à ses frais , ce qui n'a pas affecté le budget de la Sécu .

Écrit par : Mimi l'insoumise | 24/09/2019

Écrire un commentaire