Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2020

Griveaux / Dussopt, le monde à l'envers

Une semaine déjà que Médiapart a sorti un article sur Olivier Dusspot, exempt de tout conditionnel, avec aveux du forfait par le ministre en exercice. Aucune reprise média, aucune réaction politique même, cela ressemble à un enterrement en temps de Covid, à l'abri des regards. 

Il y a trois mois seulement, Benjamin Griveaux se retirait de la course à la mairie de Paris moins de 24h après des révélations sur une vidéo sans doute dispensable, mais en rien illégale. 

Nous ferions bien de méditer ce monde à l'envers, cette morale mal placée. Eu égard au sujet de la vidéo de M. Griveaux, je n'ose dire que nous sommes dans le deux poids, deux mesures, ce d'autant que je ne dispose d'aucune information à ce sujet concernant M. Dusspopt...

Plus sérieusement, les faits sont accablants : deux lithographies de Garrouste, un des artistes français les plus prisés, offert par le dirigeant de la SAUR, après que celui-ci a gagné le marché de l'eau locale. La SAUR reconnaît, Dussopt concède "une maladresse" pour des faits qui remontent à il y a 10 ans... Ce garçon a la reconnaissance tardive... Suite au marché, le prix de l'eau avait explosé pour les administrés, +77%. Socialiser les dépenses, privatiser les toiles. Pour se défendre, les accusés avancent que ces lithographies valent "2 500 euros" et personne n'y trouve rien à redire. C'est acceptable, 2 500 euros, un peu mesquin ! Et personne ne songe à vérifier en interrogeant quelques experts, quelques commissaires priseurs sérieux, on parle d'un ministre en exercice, cela en vaut la peine !

Nous sommes sur une affaire Guéant inversé : pour maquiller un virement de 500 000 euros son compte, l'ex ministre de l'intérieur avait dit que cela provenait de la vente de deux toiles de maître hollandais, en réalité évaluées à 20 000 euros maximum... Un rapport de 1 à 25. Ca vaudrait la peine de vérifier pour Dussopt, parce que 1 200 euros pour une lithographie de Garrouste, artiste ultra prisé, mécéné et lui même mécène, reconnu en France et à l'étranger, je tousse un peu. Ca prendrait quelques heures d'avoir une vérification sérieuse : si les toiles valent 50 000 euros, nous sommes tout de même en présence d'une corruption très importante. 

Lors de ces trois années aux affaires, Griveaux aurait dû être emmerdé sur son rôle dans l'opposition au moratoire contre l'extension des centres commerciaux, décision entachée par un gigantesque conflit d'intérêts avec ses dernières fonctions exercées avant 2017, directeur du lobbying d'Unibail Rodamco. Ça n'intéressait personne et ce genre d'infraction aurait pu continuer des années. Il est tombé d'un coup, et sans doute pour toujours, pour avoir eu une attitude puérile en diable et être tombé sur des aigrefins numériques qui aiment à se faire passer pour Robin des Bois. Je comprends qu'on se moque de lui, qu'on le vanne, qu'une telle séquence puisse entamer sa crédibilité publique, mais cela mérite 1000 fois moins la fin de sa carrière publique que ses hors jeu répétés en fonction des bétoneurs.

Selon toute vraisemblance, après les municipales, un remaniement aura lieu. Si Olivier Dusspot figure toujours au gouvernement, nous pourrons nous dire que nous avons atteint le pire selon Charles Péguy. Que nous nous serons habitués à la corruption endémique. Je laisse le mot de la fin à l'auteur : "le pire, c'est d'avoir une âme endurcie par l'habitudeSur une âme habituée, la grâce ne peut rienElle glisse sur elle comme l'eau sur un tissu huileux... Les honnêtes gens ne mouillent pas à la grâce" .

 

Commentaires

----------------------------------
Pèguy, âme ( deux fois ), grâce ...un pas de plus sur le chemin de la foi , cher Castor , et vers votre stage d'été chez nous au Vatican .

Un écrivain qui a célébré la Beauce , voisine de la Sologne du Grand Meaulnes , roman que vous avez un peu vite décrété " ennuyeux " ...

Nous en parlerons bientôt , je l'espère .

Écrit par : Zénon | 25/05/2020

-----------------------------------------
---Un ministre au passé pas net , je m'étonne , cher Castor , que cela vous étonne mais les histoires de corruption (Mentor qui affectionne les euphémismes parlerai plutôt de connivence ) sont moins amusantes que celles de sexe du genre Benjamin ou DSK.

Écrit par : Léo | 25/05/2020

-----------------------------------------
Péguy , authentique fils du peuple et qui avait fait un bout de chemin avec les socialistes de son temps , n'y allait pas de main morte pour dénoncer leurs magouilles

Jaurès lui-même , depuis béatifié , n'était pas épargné .

" tout commence en mystique et finit en politique"

Écrit par : Cluny | 25/05/2020

----------------------------------------
" Fils du peuple " titre de l'autobiographie autorisée de Maurice Thorez , au temps où le PC faisait trembler les bourgeois nostalgie , nostalgie ...

Écrit par : Jacques Aubin | 25/05/2020

----------------------------------------
Si l'on se met à enquêter sur les cadeaux reçus par les uns et les autres ( élus locaux , "experts" , journalistes et même , hélas , policiers ) on n'est pas sorti de l'auberge ( trois ou quatre étoiles ) ...

Stavisky , dans les années 30 , était passé maître dans l'art de la distribution des chèques dont il conservait les talons ( les fameux " talons d'Achille " dont se gaussait la presse satirique de l'époque, aussi bien renseignée que le Canard et Média-Part ) .

J'aime assez le terme policé "connivence ", dont use à l'occasion Mentor , expert ( dans guillemets) de ces pratiques qui sont loin d'avoir disparu : repas dans des auges étoilées ,caisses de champagne et autres pots-de-vin fin à Noêl , vacances en famille ( pas en camping ) , missions d'études à l'étranger ( offertes aux médecins par des laboratoires ) , costards de luxe , pistons récompensant d'autres pistons...

A la décharge ( ? ) de Guéant et du ministre cités par Castor , reconnaissons - leur un certain bon goût et une contribution intelligente au développement des arts .

Écrit par : Javert | 26/05/2020

-------------------------------------
---Expert ( sans et non " dans" guillemets ! ) , c'est beaucoup dire ; plutôt : attentif aux péchés véniels, souvent révélateurs de fautes graves ( " qui vole un oeuf.." ) .

Anecdote à porter au crédit de la vertu ( si je l'ai déjà rapportée , que l'on n"hésite pas à me le dire ; à 88 ans et des poussières , il m'arrive parfois de radoter ).

Invité à un vin d'honneur ( en fait : du champagne et pas du basique ) dans une administration ,un de mes vieux collègues casse l'ambiance en demandant " qui finance ? " Réponse :" une association" .

Pour éviter un scandale , il s'abstient de tout commentaire , refuse une seconde coupe et se retire discrètement ; le lendemain , il adresse à l'association bienfaitrice un chèque correspondant au coût de sa consommation , TVA comprise .

En même temps , il suggère à son autorité que le service et l'association fassent l'objet d'une enquête , qui , menée par un autre que par lui ,révèle l'existence de liaisons plus que dangereuses entre les deux entités et , au-delà , au sein de l'une et l'autre , de graves défauts de gestion , bien entendu sévèrement sanctionnés .

Écrit par : J Mentor | 26/05/2020

-------------------------------------
Toujours aussi vert , cher Javert ! ça fait plaisir à voir .

Comment as-tu vécu ce confinement ?

Moi, pas très bien ainsi que je l'ai dit il y a peu , notre tsar avait eu la mauvaise idée , l'an dernier , de lancer une campagne visant à réduire la consommation et donc la production de notre boisson nationale ; résultat : un affaiblissement de nos défenses ...

Écrit par : Boris Vodka | 26/05/2020

--------------------------------------
La malencontreuse initiative de ton tsar ne fait que reproduire celle, aussi lourde de conséquences , de Staline décimant en 38 les cadres supérieurs de l'Armée Rouge ...

Mais que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre : chez nous , détruire les stocks de masques à la veille de la pandémie ...

Comment ai-je vécu le confinement ? en citoyen respectueux des lois et règlements ( c'est dans mon ADN ) mais aussi en observateur attentif et souvent amusé : les petits-bourgeois épicuriens contrariés dans leurs habitudes , les citadins devenus ou redevenus bouseux , et surtout la débrouille (fabriquer des masques présumés efficaces , du liquide censé être protecteur ...) et la magouille ( pour contourner les règlements ) deux de nos sports nationaux de prédilection ...

J'en suis presque à regretter que ce soit en passe de se terminer ...

Écrit par : Javert | 27/05/2020

-----------------------------------------
Comment ai-je vécu le confinement ? Pas mal , bien que j'aie compati aux souffrances des citadins et à l'école buissonnière imposée aux enfants et à leurs enseignants .

Pas le moindre virus dans notre chère Douceur Angevine ni dans la paroisse ; la chance ? plutôt la Providence , monsieur le curé ayant organisé des séances de neuvaines ( terme et exercice moins tristes que les "quarantaines " et quatorzaines" dont on a tant et trop parlé )

Monsieur le maire , réélu au premier tour en mars a pris soin du moral tant des résidants que des autres habitants ; il nous a conseillé de ne pas trop regarder la télévision et de nous contenter pour nous tenir informés , de lire la presse nationale, moins pessimiste que la nationale .

J'ai profité du confinement pour relire Balzac et Alexandre Dumas et pour écouter de vieux 33 , 45 et 78 tours sur un antique électrophone mis à notre disposition par la mairie .

Il souffle partout , une petite brise de bienveillance et de bonne humeur ; Castor lui-même est devenu moins grincheux , ce dont je me réjouis ; pourvu que ça dure!

Écrit par : Mémé Octogénie | 03/06/2020

Écrire un commentaire