Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2020

Éloge de l'autocensure

L'autocensure construite socialement est un drame. Plafond de verre, syndrome de l'imposteur, sentiment de ne pas être à sa place, tous ces mécanismes d'intériorisation de la domination masculine et blanche qui poussent nombre de candidat.e.s à ne pas postuler sont autant de gâchis gigantesque. Malgré des décennies de travaux sur ces sujets, le CAC 40 reste un club interdit aux femmes, les deux seules ayant occupé un poste là dedans (Anne Lauvergeon et Isabelle Kocher) ayant été éconduites car "autoritaires et hystériques", quand tous les mâles sont des amateurs du bâton de parole entamant leurs réunions matinales par un concert de flute japonaise...

Pour autant, dans une ère de surproduction de contenus et d'informations, d'infobésité pour employer un néologisme autorisé, un brin d'autocensure ferait du bien. Non pas de l'autocensure punitive, mais préventive, une politesse pour les autres. Pendant le confinement, près d'un français sur dix dit avoir pensé à un projet d'écriture. Bigre ! De l'intention à la réalisation achevée, il y a un pas bien sûr, mais un article du Monde, hier (à ne pas confondre avec le Monde d'hier, magnifique texte de Zweig, sublimement joué en monologue théâtral par Jérôme Kircher) soulignait que certains éditeurs ont reçu trois fois plus de manuscrits qu'à l'accoutumée, dès la levée du confinement. Des chefs d'oeuvres écrits en 53 jours façon Chartreuse de Parme ? Tout le monde n'est pas Stendhal selon les lecteur.rice.s intérrogé.e.s, plutôt dubitatifs après avoir pris connaissance de "La Revanche du pangolin et autres fables" ou "Amours sous confinement".

Ce genre de tâches à accomplir légitimerait à l'évidence que l'on ajoute les éditeur.rice.s à la liste des métiers pénibles. Ne pas répondre à ces envois, c'est s'exposer à la vindicte, aux commentaires rageurs sur les plateformes et réseaux dédiés aux aspirants littérateurs. Y répondre, c'est se lancer dans le 13ème travail d'Hercule ; une version intellectuelle des écuries d'Augias. Les maisons d'éditions, déjà très fragilisées par la crise puisque toute la chaîne du livre, des imprimeurs aux libraires en passant par les distributeurs, sont en grande souffrance économique. Elles manquent de tout, et notamment de ressources en temps puisqu'il faut a minima survoler ces textes... Nombre d'entre elles ont d'ailleurs alerté "merci de ne pas nous adresser de manuscrits en cette période". Sans effet... Des milliers de français.e.s étaient persuadé.e.s d'avoir écrit en huit semaines une nouvelle Recherche du temps perdu sans voir que la gabegie horaire sera pour les malheureux.ses lecteur.rice.s. 

Il en va de même pour le recrutement. Nombre de secteurs sont sinistrés, les plans sociaux se multiplient à une vitesse vertigineuse et la lame de nouvelles et nouveaux demandeur.euse.s d'emplois s'annonce d'une ampleur inédite. Fort heureusement, il reste des entreprises qui recrutent, des entreprises technologiques aux psys, des plans d'embauches massives existent (même si en nombre infiniment inférieures, hélas). Songez à ce qui attend les personnes en charges de l'examen de ces candidatures. Dans le lot, elles savent qu'il y a le perle rare. Voire, les perles rares. Mais noyées dans un déluge de candidatures envoyées à la hussarde, dur de s'y retrouver. Revers de la célérité technologique, certain.e.s candidat.e.s peuvent envoyer cinquante candidatures dans la journée, dont 49 ne sont pas indiquées pour elles et eux. Résultat ? L'annonce qui devrait être choyée, à laquelle ils devraient consacrer plus de temps, est banalisée dans le lot. Drame de la surabondance côté demande, mauvaise qualité des propositions d'offres de services. Double peine sur un marché de l'emploi qui n'a pas besoin de ça.

Ça n'est pas parce que tout est à portée de clic qu'il faut tout tenter. Oui, on peut aujourd'hui envoyer un mail à Macron, à Zuckerberg, proposer son manuscrit à n'importe qui et glisser son CV partout en quelques minutes. Ça n'est pas une raison pour le faire. D'abord pour soi, des centaines de réponses négatives entament durablement le moral et la confiance en soi, indispensables pour se réaliser professionnellement. Ensuite pour les autres, qui souffrent de cette surabondance qui les empêche, de fait, de bien faire leur travail. Un nombre croissant d'entreprises investissent dans l'intelligence artificielle pour préserver leurs troupes en demandant aux algorithmes de faire un premier tri. Dans le lot, nonobstant les capacités de calcul des machines, il y a forcément des Mozart qu'on assassine, des Proust qu'on ne publie et des bon.ne.s candidat.e.s non promu.e.s.... Misère. 

On a jamais dépassé Socrate et son "connais-toi toi même". Pour s'éviter des déconvenues superfétatoires, éviter le règne de l'arbitraire machinal et réenchanter la relation humaine, rien ne sert de se disperser à la hâte, il faut s'autocensurer à point. Et viser juste. 

Commentaires

----------------------------------

Texte placé à tort en commentaire du sujet " :l'assaut final "

Candidatures à un emploi :

Un de mes amis ,depuis longtemps retraité , en a fait un jeu : il en a envoyé plusieurs , à diverses boites honorablement connues sur le marché ( pub , com' , conseil , mode , formation , spectacle , banque , gestion de patrimoine , aide à la personne , presse écrite , armées de terre , de mer et de l'air, un syndicat agricole et j'en passe ... )

Sous pseudo ( son nom et son parcours apparaissent sur internet ) et en manuscrit , mais sans dissimuler ni son âge ( 88 ans ) ni ses diplômes parmi lesquels un très modeste "brevet d'agriculture " obtenu à l'école primaire rurale de son enfance ( sciences naturelles élémentaires appliquées à la culture )

Mais il a pris soin de ne pas faire état de sa qualité d'Enarque car cette " qualité " a mauvaise presse chez les DRH , nombreux à avoir échoué au concours , ce qui laisse des traces ...

Dans sa lettre de candidature , il s'est dit"généraliste"et disponible pour accomplir toutes tâches à l'exclusion des manuelles et de celles qui le mettraient en position d'autorité ( " j'ai donné " , a-t-il précisé )

Ses exigences financières : le tarif horaire d'une femme ou d'un homme de ménage pour 4 demi -journées de travail par semaine , soit à son domicile , soit en un lieu aisément accessible à pied et bien entendu à Paris intra -muros et dans un quartier convenable .

Il croyait plaisanter , bien que sa candidature fût présentée avec le plus grand sérieux , sans le moindre zeste d'humour .

Surprise : déjà trois propositions d'entretien reçues par retour du courrier : une boite de formation pour adultes , un syndicat d'agriculteurs ( sensible à son "brevet " ) et un grand magazine en quête de re-rédacteurs

Sans se fermer les deux autres portes ( formation , agriculture ) , il a retenu la troisième ( magazine ) et rv est donc pris pour le début de la semaine prochaine.

Précision: on lui propose de travailler 3 jours pleins à son domicile , rémunérés au tarif de l'aide -ménager (e ) x 2 ; pour commencer , une " mission " de trois mois renouvelable si affinités avec " évolution " possible ...

Il me tient et je vous tiens au courant

Écrit par : J Mentor | 04/06/2020

-----------------------------------------
ll est grand temps que les vieux caves se rebiffent , eux que l'on a voulu un peu trop vite confiner aux objets perdus !

Je sors du cabinet de mon médecin généraliste qui, m'ayant examiné sous toutes les coutures , m'a déclaré
" bon pour le service ! "

Écrit par : Pépé Nonagénie | 04/06/2020

-----------------------------------------
Debout les morts ! comme à Verdun .

Je relance le FN , abusivement converti en RN !

Écrit par : Jean -Marie | 04/06/2020

-----------------------------------------
J'en suis ! Au rebut les cannes et les fauteuils roulants !

Écrit par : Pépé Castor | 04/06/2020

--------------------------------------------
L'ami de Mentor a eu mille fois raison d'occulter sa qualité d' énarque : pas une seule émission de télévision sans mise en cause des anciens de cette Ecole qui , après les légistes de Rois Capétiens , ont fait la France

Leurs détracteurs , je le constate ainsi que l'ami de Mentor , sont souvent des recalés au concours et qui ne s'en sont jamais remis .


.

Écrit par : Jacques Aubin | 04/06/2020

----------------------------------------
L'espace en blanc qui sépare votre dernier paragraphe de votre signature permet à chaque lecteur d'évoquer des noms , ce que vous avez , par prudence ou décence , évité de faire ..

On n'a que l'embarras du choix ; une piste parmi d'autres : l'émission quotidienne de Pujadas ( LCI ) entre 19 et 20 heures .

Parmi les détracteurs les plus acharnés des énarques, un certain Walter Closets , vénérable journaliste recyclé à la faveur du confinement un " libéral" selon les critères de Castor ; anti état , " girondin" etc.

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 04/06/2020

________________________________________________
Cet énarcophobe forcené qui se réclame des Girondins ignore , ( ignare ! ) , que ceux -ci étaient en fait plus étatistes et centralisateurs que les Jacobins.

Ces derniers , issus d'un " club breton" , sorte d'amicale créée à Versailles lors des Etats -Généraux de 1789 , ont été hébergés plus tard au couvent des Jacobins proche des Tuileries.

Ardents promoteurs de la décentralisation , ils ont mis en place sur le territoire , à tous les niveaux , des conseils élus qui n'ont que peu fonctionné en raison de la guerre et des troubles civils.

Le régime instauré par eux ( abusivement qualifié de "terreur' ) , mettant la décentralisation entre parenthèses , a fini par se proclamer " révolutionnaire jusqu'à la paix " .

Écrit par : JC jaurras | 04/06/2020

-----------------------------------------
"Ce genre de tâches à accomplir légitimerait à l'évidence que l'on ajoute les éditeur.rice.s à la liste des métiers pénibles."

Vous parlez d'or , cher Castor : un tsunami de manuscrits , parfois en double exemplaire tels certains messages de Mentor .

Des histoires de galipettes sur canapé IKEA ( coïto ego sum ) ; un logiciel chinois installé à grands frais , nous permet , certes , d'évacuer ceux dans lesquels les termes " Corona " ; "Raoult " "confinement " apparaissent dès l'incipit ...

De très rares textes déconnectés de l'actualité: ainsi , des remake de la Princesse de Clèves et du du Grand Meaulnes ( envois de collégiens qui ont étudié la littérature en télé -travail ) ; un peu de Zola aussi et même du Proust ; candidats possibles au prochain Goncourt ...
A suivre ...

Écrit par : Gaudimard | 05/06/2020

---------------------------------------
"Debout les morts ! comme à Verdun" ( Jean-Marie )

Il se dit que les héros du confinement seront honorés le 14 juillet place de la Concorde ; ne seront pas de la fête les vieillards qui sont pourtant eux aussi des héros : on n'a cessé d'attenter à leur moral , en les décrétant "fragiles" et voués à une rénanimation dont on ne sort que les pieds devant .

Il nous a fallu beaucoup de courage pour résister à cette campagne de démoralisation

Écrit par : Pépé Rimé | 05/06/2020

---------------------------------------
Pour un hommage aux Anciens ( notre réserve nationale) ,je propose la cour des Invalides .

Lieu de mémoire commode à tous égards : plans inclinés pour les fauteuils roulants, service médical proche , bonne sono pour les discours et , dans la partie hosto , anciens combattants encore verts , toujours mobilisables pour des piquets d'honneur .

Je déconseille la Tombe du Soldat Inconnu : trop de vent et de circulation automobile , risque de manif des gilets jaunes ...

Écrit par : Général Bol | 05/06/2020

-----------------------------------------
Votre candidature ludique à un emploi ( ci-dessus , hier ) n'est plus un secret "; je dis"votre"car la référence à un "vieil ami" ne trompe personne, surtout pas un vieux flic.

Selon une source sûre (le réseau Bennala branché sur la Première Dame) , Macron cherche une idée-choc en vue du prochain remaniement : un ministre d'Etat , âgé et sans ambition présidentielle , formé et promu à l'ancienne ,pur produit de la méritocratie républicaine ,
imaginatif et cultivé ( toujours à l'ancienne )

Votre "candidature" a donc fait tilt ; la réponse que votre " ami" dit avoir reçue émane en fait d'un chasseur de têtes qui travaille pour l'Elysée.
---------------------------
L'affaire commençant à fuiter ( le tout prochain JDD ) , le rv prévu pour lundi est avancé à ce soir , à votre domicile ; attendez-vous donc à recevoir dans l'heure un coup de fil qui vous en informera .( prétexte : un bouquet destiné à votre épouse en l'honneur de la Fête des Mères , délicate attention de Brigitte )

Soyez prudent : terrain miné ...

Écrit par : Javert | 05/06/2020

---------------------------------------
Un grand merci, cher Javert , pour cette info qui m'a permis d'anticiper, sans pouvoir , hélas , consulter Castor , très au fait des arcanes de la politique et des modes du moment .

Pour faire court : le chasseur de têtes bien faites, était une chasseresse , porteuse d'un bouquet destiné à mon épouse ( bien que la fête des mères instaurée par Vichy ne soir pas célébrée chez nous ) .

" On" pense effectivement à moi pour un " ministère d'Etat " , le périmètre de ses compétences étant laissées à mon libre choix .

j'ai successivement refusé :

-L'Intérieur : bien connu de moi mais trop à risques ,
-Les Affaires étrangères : je suis nul en langues vivantes ,
-La Justice : mes connaissances en droit sont périmées
-La culture : celle du moment ne m'inspire guère ; je ne vais jamais au théâtre ni au cinéma et je n'achète jamais les prix Goncourt et autres gadgets ,
- L' Education Nationale : mission impossible ,
- Les Transports : je ne me déplace qu'à pied et j'ai horreur de la bicyclette ,
- L'Economie : je n'ai plus fait d'Economie politique depuis que le cours de Raymond Barre à Science -Po
( années 50 ? ) m'en a à jamais dégoûté ,
-le Travail : horreur des syndicats , " ouvriers" et patronaux Martinez et Berger , très peu pour moi !

-----etc. etc.toujours niet !

Au terme de cette litanie , la chasseresse, nullement découragée, m' a proposé un" Ministère ( bien entendu d'Etat ) chargé des minorités et des communautés" , se référant à mes origines bretonnes et à ma pratique ((mentionnées sur ses fiches ) de la langue de mon enfance .

Un temps intéressé , j'ai fini par décliner : je demeure un Jacobin invétéré , et j'ai peu d'affect pour les querelles tribales , tant en France qu'à l'étranger .

En définitive , il a été acté :

- que le Ministère d'Etat sera sans champ de compétence défini ,des missions spécifiques à durée déterminée m'étant proposées en fonction des besoins,
-que je travaillerai à mon domicile et sans collaborateur -trice ; et bénévolement ,
- que je ne serai pas astreint à participer au Conseil des ministres ,ni à la photo de groupe qui suit la constitution d'un nouveau gouvernement ,
-enfin , que je resterais maître de ma com' , c'est -à-dire pas de com'

Nouveau RV en milieu de semaine prochaine

-

Écrit par : J Mentor | 06/06/2020

-----------------------------
Je suis , cher Mentor , heureux mais nullement surpris que vous soyez resté droit dans vos bottes sur les valeurs du jacobinisme qui vous sont chères comme à moi ; marre des " girondins " et autres ennemis de notre République Une et Indivisible !

Une rumeur qui commence à agiter les réseaux sociaux, " un grand Ministère des communautés, minorités, discriminés et défavorisés " serait proposé à un vénérable retraité breton, de plus énarque "

Un coup de com' de l'Elysée , embourbé dans ce marécage ? Je vous suggère de faire publier au plus vite un ferme démenti , sous peine de devoir être assailli de protestations , voire d'injures ou plus , émanant des microcosmes communautaristes , bigots et ethniques des banlieues et des bobolands parisiens

Questions :

-la Diane chasseresse s'est -elle enquise de vos inclinations idéologiques et partisanes ?

- pourquoi travailler gratos alors que votre lettre de candidature évoquait une rémunération , certes modeste ? vous risquez , ce faisant de casser le métier politique .

-pourquoi avez-vous exigé de ne pas participer au Conseil de ministres , temps fort de notre vie démocratique ?

Écrit par : Jacques Aubin | 06/06/2020

--------------------------------
----Ce blog mène à tout , y compris aux plus hautes fonctions , ce qui ne peut manquer de réjouir Castor .

Question : un ministère" de la condition féminine et de la prévention-répression des féminicides " vous a-t-il été proposé ?

Écrit par : Lesbie | 06/06/2020

--------------------------------------
Oui , ça faisait partie des etc . placés à la fin de la litanie des postes à moi proposés .

Je suis très à l'aise sur ce sujet car j'ai trois filles et deux petites-filles auxquelles j'ai très tôt fait lire " Le deuxième sexe " de ma vieille connaissance Simone de Beauvoir.

J'ai décliné l'offre en disant que la tenanciére actuelle du poste me paraît faire plutôt bien son job , ce qui a plu à la chasseresse qui n'a pas insisté ...

En fait , les méthodes préventives en même temps que punitives qui ont réussi à mes héritières ne peuvent pas être recommandées dans une société qui protège l'agresseur plus que sa victime : un bon coup de pied
dans la virilité ( ! ) du type et , si la fille est accompagnée d'une copine ou d'un copain , déculottage en public du mâle mal élevé .

Écrit par : J Mentor | 06/06/2020

----------------------------------------
Une hilarante affaire de mâle déculotté a fait rire , en 75 ou 76 tout Saint -Germain, et au - delà ; un "nouveau philosophe " qui portait des dessous roses pas très nets ...La scène avait été filmée par une touriste américaine ...

Le type a voulu porter plainte , invoquant le " prix de la douleur ", la " perte d'une chance" ( ses parties " nobles'
endommagées ) et l'atteinte à son image ...

Son avocat l'en a dissuadé ...

Les filles justicières étaient -elles vos " héritières " ?



"

Écrit par : Anna Lisa | 07/06/2020

----------------------------------------
L'une d'elles, jeune étudiante, était effectivement dans le coup ; un guet-apens bien préparé ...

Le " nouveau philosophe " déculotté avait dit devant sa cour de petits mâles germano-pratins : " moi , les filles je leur mets la main aux fesses et elles en redemandent "

Il a fait depuis carrière dans les droits de l'homme et le féminisme pour virer assez vite à droite comme l'ont fait tant d'autres soixante-huitards .

Écrit par : J Mentor | 08/06/2020

--------------------------------------
Culottées , ces filles ! Dignes de Geneviève de Jeanne d'Arc , de Geneviève de Galard et de tant de résistantes de la dernière guerre .

A propos de nos armées , la Diane chasseresse de têtes vous a-t-elle proposé le ministère de la Défense nationale ?

Écrit par : Général Bol | 08/06/2020

---------------------------------------
Non ! sans doute la chasseresse de têtes savait-elle que je n'ai jamais dépassé le grade ( qui n'en est d'ailleurs pas un ) de caporal .

Et aussi qu'au cours de mon service sous les drapeaux (29 mois ) passé pour une petite part en Algérie alors française, j'avais peu apprécié la gent militaire et les rations de l' Intendance .

De toute façon , j'aurais décliné : la ministre du moment fait très bien son job ; par ailleurs,les dégagements au Mali et les cérémonies aux Invalides , très peu pour moi ...

Jaques Aubin me demande :" la Diane chasseresse s'est -elle enquise de vos inclinations idéologiques et partisanes ? "

Non ! elle ne pouvait ignorer que mes engagements ont été à la fois très divers et brefs : anarchisme libertaire, communisme , royalisme , gaullisme , rocardisme , et , sans adhésion au socialisme mitterrando -vichyste
( version Mélenchon ) , collaboration étroite, mais purement technique , à des cabinets ministériels de cette engeance .

La dame a jeté un oeil qui se voulait discret sur ma bibliothèque : Marx, Lénine , Maurras ,Zemmour , de Gaulle, Brasillach , Drieu La Rochelle , de Gaulle ( un bon mètre en rayon ) , Rocard, Chevènement, Castor et le brûlot de la compagne répudiée de F Hollande .

Pas un cm de Macron , ce qui l'a , semble-il déçue ...

J'assume : qui vivra verra !

Écrit par : J Mentor | 08/06/2020

---------------------------------------
Un Castor ! sans doute s'agit-il de son opus sur les discriminations , dans l'esprit du non moins fameux
" Discours " de J J Rousseau sur les inégalités.

Bonne pub pour notre ami ...

Écrit par : 20 100 | 09/06/2020

----------------------------------------
Je possède deux exemplaires du Castor : l'un dans la bibliothèque de ma salle de séjour , l'autre dans ma chambre , parmi mes livres de chevet , aux côtés de la Princesse de Clèves et du Grand Meaulnes .

Écrit par : J Mentor | 09/06/2020

----------------------------------------
Selon ma source déjà évoquée ( le réseau Benalla branché sur la Première Dame ) votre candidature fait son chemin .

Le Ministère d'Etat auquel " on" pense pour vous serait dit " sans portefeuille " , afin de tenir compte de votre manque d'appétence pour un périmètre de compétences défini et , en même temps pour faire apparaître le caractère bénévole et désintéressé de votre engagement .

Edouard Philippe prend cela plutôt mal , comme Ségolène Royal en quête d'un retour en grâce et Manuel Valls qui ronge son frein à Barcelone .

Écrit par : Javert | 09/06/2020

----------------------------------------
Je vais de ce pas me procurer le bouquin de Castor sur les discriminations dont parle Mentor ; j'espère ainsi y voir un peu plus clair sur la regrettable mésentente entre la police et certaines communautés qui a remplacé le virus dans le débat public ( une diversion visant à rendre plus aisé le déconfinement ? )

Pour ma part, j'ai depuis longtemps éliminé de mon langage tout terme , toute expression qui pourraient blesser l'un ou l'autre des camps en présence , et surtout ce qui évoque des couleurs ( " chèque en blanc", " oeil au beurre noir " , "rire jaune" , " nuit blanche" etc.) ; exercice d'hygiène sémantique difficile mais nécessaire ...

Et j'ai soustrait au regard de mes visiteurs-visiteuses les ouvrages de Gobineau que je tiens d'un grand-père lettré , bien que la plupart d'entre eux soient purs de tout propos raciste ; je les ai remplacés par les poésies d'Aimé Césaire et de Nelson Mandela ( au programme du bac de l'an dernier ) .

Écrit par : Alceste | 10/06/2020

-----------------------------------------
Sous la critique castorienne de Marine Le Pen se dissimule mal la fascination qu'elle exerce sur Castor et sur les petits marquis des bobolands.

Cela rappelle certains antifacsistes des année 30 qui criant " au loup" tout en souhaitant plus ou moins explicitement sa venue , ce qui ne tarda pas ...

Écrit par : JC jaurras | 10/06/2020

-------------------------------------
--" Populistes de tous les pays ( et partis ) unissez -vous ! "

Pour être discret , le flirt amorcé entre Marine et Jean - Luc ne s'en poursuit pas moins , avec l'aide de quelques passeurs rompus à cet exercice .

La référence aux années 30 est pertinente : mariage consommé à Vichy ...

Écrit par : Léo | 10/06/2020

----------------------------------------
La "fascination castorienne" : c'est son inconscient qui s'exprime ( voir son récent billet sur l'autocensure )

Quelque peu aussi sa sociologie : une nouvelle petite -bourgeoisie qui craint le déclassement , telle celle des années 30 victime des répercussions de la crise de 1929

Écrit par : Anna Lisa | 10/06/2020

------------------------------------------
L' inconscient , c'est important , et pas seulement celui de Castor .

Chez nous , à la Douceur Angevine, nous avons un DVD qui explique bien tout ça : " Freud" de J Houston.

Recomnandé aux dames qui allaitent...

Écrit par : Mémé Octogénie | 12/06/2020

-----------------------------------------
" dames qui allaitent " : Une boucherie de la Bastille, mon quartier , spécialisée dans le veau, a pour enseigne
" nourris sous la mère" .

La mode du sein nourrissant repart très fort depuis les succès de écolos aux dernières élections , ce qui enchante les voyeurs de toutes sensibilités politiques.

Écrit par : Nini peau d'chien | 13/06/2020

----------------------------------------
"L' inconscient , c'est important , et pas seulement celui de Castor " ( Mémé Octogénie ) .

A la faveur du confinement ,je me suis remis à lire Freud et ses épigones .

Mais , s'il permet de mieux comprendre le mental des petits marquis boboîdes , la sociologie de terrain ( non celle , dogmatique de Bourdieu ) , fournit , me semble-t-il , plus de clefs encore que la psychanalyse : origines , éducation, mode de vie et modes , tics de langage, certes pointés par Freud , et , plus encore , ressources ( ma question lancinante " qui finance ?" )

La polémique en cours sur le racisme , les goûts et les couleurs me conduit aussi à m'interroger sur l'inné et l'acquis (une vieille lune ) , s'agissant tant des animaux et des plantes que des humains ; je revisite , avec une extrême prudence , Darwin et Gobineau ( ce dernier considéré à tort comme un précurseur du nazisme ; en fait un doux rêveur qui n'a jamais fait de mal à une mouche ).

Je suis preneur de toutes suggestions de lectures qui éclaireraient ma lanterne...

Écrit par : J Mentor | 13/06/2020

-----------------------------------------
Le Saint -Siège a ,par bonheur , depuis le Concile Vatican II , banni l' Inquisition et sensiblement adouci sa version cool , la censure (avec l'index )

Mais notre Pape François , fort émotionné , je dirais même dévasté par les étranglements dont on été victimes deux jeunes noirs ( et peut-être plus ) méritants ,a décidé d'apporter sa contribution au mouvement d' autocensure qui , de par le monde , mobilise les foules .

Dans l'attente d'une encyclique urbite et orbite sur le sujet , il vient de publier une bulle qui stipule ceci :

-Il renonce à sa tenue blanche mondialement connue pour revenir à la soutane noire de son corps d'origine , la Compagnie de jésus,

-Argentin de naissance , il est bien placé pour savoir que son pays s'est édifié sur le génocide des amérindiens; il estime devoir à ceux -ci une demande officielle de pardon avec proposition de dommages -intérêts ; il organisera donc en la Basilique St -Pierre une cérémonie publique de repentance , avec génuflexion complète ( à deux genoux et non un seul comme la mode s'en répand )

-Les messages internautiques des gardes suisses du
Vatican seront systématiquement scrutés aux fins d'y détecter tous propos à caractère raciste y compris les blagues douteuses susceptibles de blesser ceux qui les prennent au premier degré ( un cas qui a attiré l'attention attristée du Saint -Père : les gauloiseries colorées des gardiens de la paix de la Fille Aînée de l'Eglise , sanctionnées par leur ministre Castagneur )

-Les statues , peintures et fresques du Vatican et de son célèbre Musée seront soigneusement investiguées et celles qui posent problème ( notamment les représentations de missionnaires ) seront agrémentées d'une notice de contextualisation, ainsi que cela se fait en France pour Colbert et Jules Ferry et en Amérique pour Christophe Colon

-enfin , Benoît , le pape retraité , prédécesseur du tenant du titre , exégète et théologien reconnu , est chargé d'une étude visant à déterminer quelle est la couleur de Dieu et par la même occasion son genre

Écrit par : Zénon | 13/06/2020

------------------------------------------
-Dieu ne peut être qu'un homme puisqu'il porte la barbe , tel le Père Hugo .( on m'objectera que les cirques du temps jadis exhibaient une femme à barbe mais ici c'est du sérieux non du saltimbanque ) .

-sa couleur : en fait , il en a trois , celles du drapeau de la Fille Aînée de l' Eglise apostolique et romaine .

Écrit par : jean-Marie | 13/06/2020

Écrire un commentaire