Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2020

Elle a progressé

Ce matin, à l'antenne de la première matinale de France, Marine le Pen a fait un quasi sans-faute. Entre la gestion du Covid par ces modèles (Trump, Poutine, Bolsonaro), les manifestations contre les violences et le racisme dans la police, des discussions économiques vives, elle jouait pourtant moins sur du velours qu'au lendemain d'un attentat. Pourtant, elle a slalomé entre les embûches et tenu une ligne de force tranquille populiste qui pourrait aisément la mener à l'Elysée dans deux ans.

Sur les violences policières, elle tance les propos de Julien Odoul (son idiot utile qui avait déjà chassé une femme voilée d'un conseil municipal) assimilant Traoré à une "racaille" en disant que c'est un imbécile.... Avant de retourner la charge : les Traoré sont un "gang" de délinquants, les autopsies exonèrent les flics, la police peut pas faire son travail et s'il y a une priorité dans ce pays, c'est de permettre aux flics de se défendre. En l'absence de questions de relances sur les violences policières, aussi improbable que ça soit, elle fait ippon. 

Sur l'ISF, piège classique de l'ultra droite toujours rétive à taxer les riches, elle a très habilement dit qu'elle voulait la fin de l'IFI, permettre aux français de détenir du patrimoine ("ma cassette !", peut être des arrières pensées pour son manoir de Montretout), mais un rétablissement d'un impôt sur le super capital. Une promesse vague, qui ne mange pas de pain, qui permet aimablement de prétendre taper "sur la finance mondialisée". 

De la même manière, sur la gestion économique de la crise : elle martèle PME TPE PME TPE. Poujade mâtinée de small business act, ce que demande le peuple qui n'en peut mais des cadeaux sans contrepartie au CAC. Ippon, bis.

Sur la gestion calamiteuse de Trump et Bolsonaro, elle retourne la question avec son goût historique pour le souverainsme en en faisant un argument démocrate : je respecte le vote des américains et brésiliens, ils sont démocratiquement élus... Hier, elle employait la même famille d'arguments pour qu'on foute la paix à Saddam Hussein ou Bachar El Assad. Grossier, rudimentaire, mais efficace. 

Ce matin, Le Pen a signé la parfaite petite partition populiste et autoritaire, illibérale, qui maquille son racisme endémique en "respect de la souveraineté, son islamophobie en "respect de la laïcité" etc... Toutes ruses, tous artifices parfaitement décrits dans "les droits de l'homme rendent-ils idiots ?", que manifestement ces contradicteur.rice.s n'avaient pas lu, tant ils se sont fait blousés... 

Lors du débat de l'entre deux tours de la présidentielle 2017, Marine le Pen a été laissé pour morte, politiquement. Ca ne fut pas le cas. Et la bête blessée, comme un sanglier furibard contre la voiture qui l'a emplafonnée, est d'autant plus dangereuse. Les électeur.rice.s raffolent des suturés, des grands brûlés. Mitterrand et Chirac ont perdu plusieurs présidentielles avant de l'emporter. Sarkozy  a gagné à la première tentative, mais après avoir été laissé pour mort suite à une campagne européenne et surtout sa trahison de 95 pour Balladur... Hollande, monsieur 3%, a laissé la concurrence derrière lui. Ne l'oublions pas. Et surtout, assaut de modestie, car 2017, indubitablement, était la dernière cartouche du fusil armé d'un "c'est nous ou le chaos". Il reste sans doute des gens que Marine le Pen effraye. Mais ils sont minoritaires. Pour l'emporter, la stratégie de l'épouvantail ne suffira plus... 

Commentaires

---------------------------------------

Commentaires placés , semble-t-il à tort , à la suite d'un autre sujet ; je me crois autorisé , en vigile vigilant du blog , à réparer ces erreurs ( sabotage ? )

Voici donc :

"" Sous la critique castorienne de Marine Le Pen se dissimule mal la fascination qu'elle exerce sur Castor et sur les petits marquis des bobolands.

Cela rappelle certains antifacsistes des année 30 qui criant " au loup" tout en souhaitant plus ou moins explicitement sa venue , ce qui ne tarda pas ...

Écrit par : JC jaurras | 10/06/2020

-------------------------------------
--" Populistes de tous les pays ( et partis ) unissez -vous ! "

Pour être discret , le flirt amorcé entre Marine et Jean - Luc ne s'en poursuit pas moins , avec l'aide de quelques passeurs rompus à cet exercice .

La référence aux années 30 est pertinente : mariage consommé à Vichy ...

Écrit par : Léo | 10/06/2020

----------------------------------------
La "fascination castorienne" : c'est son inconscient qui s'exprime ( voir son récent billet sur l'autocensure )

Quelque peu aussi sa sociologie : une nouvelle petite -bourgeoisie qui craint le déclassement , telle celle des années 30 victime des répercussions de la crise de 1929

Écrit par : Anna Lisa | 10/06/2020 ""

Écrit par : Pépé Castor | 10/06/2020

-----------------------------------------
En ma qualité de spécialiste confirmé de la rédaction des motions de synthèse qui , naguère , clôturaient les congrès socialistes ( c'était le bon temps ! ) j'ai été pressenti par les entourages de Marine et de Jean-Luc pour jouet un rôle de facilitateur .

J'ai refusé à la fois par principe ( le national-socialisme fût -il à visage humain , très peu pour moi ) et parce que j'ai perdu la main; le travail est d'ailleurs bien fait par des passeurs qui sont plus que moi au fait de la politique du moment : Eric Zemmour , Michel Onfray et autres ...

Écrit par : Père Saint -Thèse | 10/06/2020

------------------------------------------
La division du travail entre Marine et Jean -Luc :

-elle drague la droite LR et lui la gauche molle ;

Dans l'hypothèse ( de plus en plus probable , comme le prévoit et sans doute le souhaite Castor ) d'une victoire de Marine à la présidentielle et aux législatives

-au RN le pouvoir ,

-à la France Insoumise l'opposition de sa majesté , avec quelques planques juteuses .

Un scénario qui s'affine dans le plus grand secret

Accélération en cas de catastrophe économique et sociale à court terme , ce que l'on ne peut exclure ...

Écrit par : J Mentor | 10/06/2020

------------------------------------
Il y a longtemps que les ouvriers et employés " de souche " ont migré au FN recyclé en N , ce qui n'a pas échappé à Mélenchon .

Celui-ci cherche à attirer le" nouveau prolétariat" exotique des banlieues et des " quartiers" mais peine à le faire ; il vote, hélas, peu ou pas ...

Au total ça fait un vaste marché qui ne peut que croître et embellir à la faveur de la la crise économique et sociale qui s'annonce .

Le point faible de l'alliance RN -France Insoumise : l'idéologie ; un comité ( discret ) animé entre autres experts par Eric Zemmour et Michel Onfray travaille à une synthèse ; on puise dans le vivier des année 30 , fort riche : Drieu La Rochelle , Doriot ( alors maire de St -Denis ) et le jeune Mitterrand de l'immédiat avant -guerre etc.

Marine , sans rancune , ne jure plus que par Ch de Gaulle , homme , par excellence , de rassemblement et de synthèse , dont Mélenchon , de son côté , vient de se procurer les oeuvres complètes en Pléiade .

Écrit par : Paul Prolo | 11/06/2020

----------------------------------------
Quelle appellation pour le nouveau parti en même temps national et social ?

" national socialiste " a déjà beaucoup servi , et n'a guère bonne presse sinon chez quelques grabataires nostalgiques et des jeunes exaltés .

" socialiste national " serait plus convenable ...

Un "parti ", un" rassemblement" , une "ligue " ?

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 11/06/2020

-------------------------------------------
" Ligue " évoque l'avant -guerre ( la " Ligue des Patriotes" ) et ,plus anciennement , la Ligue parisienne ultra-catho de la fin du 16 ème siècle ( qui a trucidé pas mal de protestants ) ; mauvais pour l'électorat évangéliste ...

" Parti" est peu gaullien ( le " régime des partis"

" Rassemblement" fait penser au RN , ce qui serait trop marqué à droite , comme " front " ( FN ) ; trop à gauche aussi à cause du" Front Populaire "

La nouvelle formation devant prendre la forme non d'une fusion mais d'une fédération , " union " conviendrait sans doute mieux d'autant plus que
" L'union ( sacrée ) fait la force" .

Écrit par : JC jaurras | 11/06/2020

---------------------------------------
Pourquoi pas" Légion" ?

C"est militaire et surtout synthétique :

La LVF ( Légion des Volontaires Français ) de la dernière guerre était consensuelle ; à la fois des droitistes et des communistes déçus par le Pacte germano -soviétique .

Écrit par : Jean -Marie | 12/06/2020

-----------------------------
"Elle a progressé " , je dois le reconnaître et elle l'a fait hier encore à Dijon, la bonne ville des Ducs de Bourgogne et du chanoine Kir .( 3 points dans les sondages )

Ce qui lui profite , je l'ai toujours dit , mais je prêchais dans le vide , c'est de revenir aux fondamentaux : la Nation, les méfaits de l'immigration et de l' islamolâtrie , loin du gauchisme énarchique de Philipot et consorts qu'elle a eu raison de virer .

Encore un petit effort et elle ramasse la mise à la prochaine élection présidentielle , surtout si elle est avancée , comme certains augures le prédisent .

Écrit par : Jean-Marie | 17/06/2020

-------------------------------------
Les Bretons de L'Ile de Sein lui ont administré le 18 juin une " conduite de Grenoble " dont elle se souviendra !

Le même jour son pote Ménard lui a savonné la planche en déclarant qu'elle n'a aucune chance d'être élue Présidente en 2020 ; méfiez-vous de vos amis ...

Elle voit désormais tout en noir ...

Écrit par : Jacques Aubin | 20/06/2020

---------------------------------------
De quoi voir la vie en rose :

-armistice entre " communautés" antagonistes à Dijon sous l'égide d'un imam et d'un représentant des marchands de moutarde pimentée de H ; partage équitable et durable du territoire entre dealers ( un slogan commun : "New Deal ! " ) .

- un peu plus à l'est , du côté de l'Everets , les Chinois et les indiens ont convenu de se castagner désormais à coups non de fusils mais de bâtons .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 20/06/2020

---------------------------------------
La guerre à coups de triques : mauvais pour le commerce des armes à feu ; du chômage en perspective Peut-être des faillites ...

Écrit par : Carla Chnicoff | 20/06/2020

------------------------------------
Marine indésirable à Sein : elle ignorait qu'en breton bâton se dit"Penbaz" ; les vieux ne séparent jamais de cet ustensile et les jeunes l'ont remis à la mode sous l'influence des écolos , très influents dans notre province .

Écrit par : Barbara | 20/06/2020

------------------------------------
Bravo les bonnes gens de Sein dont les ascendants ont été les premiers à rejoindre de Gaulle en juin 40 avec la bénédiction de leur recteur !

En Bretagne , plus encore qu'en Auvergne , ma province, on déteste les agités et les démagogues ; le FN -RN n'y fait guère recette , d'ailleurs.

Écrit par : Placide | 21/06/2020

---------------------------------------
"agités " , " démagogues " ...J'aime bien aussi " abruti", un vieux mot un peu passé de mode mais très parlant avec deux sens qui en apparence s'opposent mais en fait se complètent : excité , frénétique et à la fois endormi , dans les vappes ( alcool , drogue, idéologie...)

l' abruti du moment ne sort de sa somnolence que pour de brefs accès d'indignation politique ou sociétale .

Écrit par : Nouveau Parisien | 22/06/2020

----------------------------------------
Nous avons chez nous un abruti qui répond bien à cette définition ; le seul gilet jaune de la commune , depuis peu traoriste bien qu'il soit gaulois de vieille souche .

Il ne réveille quand il a fini de cuver pour s'indigner et s'en prendre à l'univers entier ; on le renvoie à son sommeil en lui offrant à boire.

Monsieur le maire a ouvert au budget municipal un crédit qui couvre cette modeste dépense d'intérêt public , estimant que ça coûte moins cher à la collectivité qu'un internement au chef-lieu .

Écrit par : Mémé Octogénie | 22/06/2020

----------------------------------------
Les abrutis sont un danger pour l'humanité quand ils accèdent au pouvoir dans leur pays : Trump, Erdogan ,
Bolsonaro , Maduro ; et plus loin de nous Mussolini, Hitler , Staline ...

Nombre de populistes et autres illibéraux de France et de Navarre se bousculent aujourd'hui au portillon de la tyrannie , portés par les réseaux sociaux et l'avachissement généralisé de l'intelligence y compris celle de certains " intellectuels" en vue .

Le " militant " : trop souvent un SS en puissance qu'il soit rouge , rose , jaune ou même incolore et sans saveur ( le plus dangereux )...

Écrit par : Alceste | 23/06/2020

----------------------------------------
Je vous trouve bien sévère pour les " militants " : il en est de fort honnêtes en même temps que d'utilité publique tels les bénévoles des restaus du coeur , les compagnons d'Emmaûs et les parents d'élèves .

Sans doute visez-vous les petits marquis de la politique en quête de planques , les ONG de passeurs , les Frères (et cousins ) musulmans et les plus agités des traoristes ...

Écrit par : Léo | 24/06/2020

---------------------------------------
" planques " , faux bénévolat : voir le sport -spectacle où plus encore que dans le pseudo humanitaire prospèrent les parasites grassement payés , avec la bénédiction et souvent le soutien financier de l'état et des collectivités territoriales .

Écrit par : Olympe | 27/06/2020

Écrire un commentaire