Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2020

Bachelot, le chic sans chèque ne fera pas de choc

Ce matin, Roselyne Bachelot a passé son grand oral sur Inter. Pour quelqu'un qui n'avait rien à dire, elle fut parfaite. Autant Riester était hésitant, frileux, ignare et prudent, elle fut grandiloquente, joyeuse, chaleureuse, enthousiaste et volontaire. On aurait juré Jack Lang. Elle promet de déconfiner la culture. Avec ça...

Dès que les questions étaient vagues, elle brillait, dès que les interrogations se faisaient plus précises et plus chiffrées, elle piquait du nez. La réforme de l'audiovisuel public ? On casse ? On évince France 4 ? "L'audiovisuel public est de grande qualité et il faut tout faire pour le préserver". Avec ça. L'intermittence est un régime précieux, la diversité des festivals fait la richesse de la France... N'en jetez plus, elle a enclenché le ventilateur à lieux communs.

Imaginez Bruno le Maire dire "Air France est un fleuron" sans donner de chiffres d'aide pour une compagnie durablement à l'arrêt. Dire "les restaurateurs sont l'âme de la France" sans fonds de soutien et d'assurance ? Impensable, sans chèque le chic s'estompe. Or, la culture est, avec les professionnels de la Nuit, les derniers à ne pas reprendre. Quatre mois sans travailler. Une éternité... Et c'est pas fini. Alors les compliments sucrés vont rapidement amener une colère forte. Ne pas oublier la crise des intermittents en 2003 qui coûta son siège à Aillagon et déboucha sur des accords de progrès pour le secteur entier, Donnedieu de Vabres ayant obtenu le chéquier qui va avec le portefeuille ministériel. Sans doute Macron et Castex ont ils estimé que Bachelot était suffisamment fine politique pour zigzaguer et gagner du temps auprès des impécunieux. Calcul risqué. 

Hier Dupond Moretti était confit de joie alors qu'il ne parlait même pas, fait rare. Il écoutait Jean Castex annoncer que le budget du ministère de la justice sera augmenté dès cette année. On attire pas les mouches avec du vinaigre et Dupond qui avait juré ne jamais vouloir devenir ministre a sans doute accepté à la condition expresse de cette augmentation. Bachelot, non. Calcul très risqué.

Le Ségur s'achève bientôt, évidemment que l'hôpital a besoin d'argent. La justice aussi. La culture aussi, sans oublier l'éducation, grand oubliée de ces derniers mois. Pendant qu'eux gèlent, les 500 premières fortunes de France ont encore grossi de plus de 3% en un an. On parle de 730 milliards à elles seules. Soit 22 milliards sur un an. Ces seuls profits, qui ne correspondent pas au 1/10ème des détournements de fonds publics passés (légaux, c'est bien le drame, ils n'en restent pas moins injustes) suffiraient à financer les failles de l'été. Misère.

La langue de bois destinée à masquer un chèque en bois nous prépare une gueule de bois électorale. Tant de bois plutôt que de l'huile de palme, ça sera la seule contribution écologique de ce gouvernement... 

 

Écrire un commentaire