Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2020

Refaire le monde, sans identités

Depuis quelques semaines, on m'a rajouté à un fil Whatsapp unitaire des gauches. Un peu plus de 200 participant.es, très divers en termes de profil politique (toutes formations), de parcours (d'ancien.nes ministres, élu.es, des responsables associatifs, des rien de tout cela). Je voyais passer des tas d'échanges nourris, des désaccords, des synthèses, des rapprochements. Comment concilier justice écologique, justice sociale, l'égalité entre les sexes, entre les territoires... La tectonique des gauches frottait et tenait. Et puis, et puis et puis. Quelqu'un a parlé de voile et là il ne fut plus question de refaire le monde...

Ça m'a déprimé. Le piège identitaire, une fois de plus, a refermé ses crocs sur le partage. Je ne dis évidemment rien du contenu des échanges, le problème de fond étant qu'on perdre trop de temps à débattre de ces sujets avec les inévitables dissensus, mais le temps perdu à s'engueuler, à essayer de se rabibocher, est un temps perdu pour ne pas réfléchir à la question de "si tu avais eu 100 millards, aurais-tu fait le même plan de relance ?" ou encore "quitte à relancer l'économie avec 100 milliards, pourquoi ne pas aller les chercher dans les paradis fiscaux où ils se cachent ?". C'était mieux de commenter les remugles d'une journaliste faf. Misère.... 

La semaine dernière, la revue anachronique Le Débat a prétexté les polarisations identitaires pour expliquer sa disparition. Dans le dernier numéro où ils fustigent la tyrannie des minorités et des jeunes, les rédacteurs ne voient pas qu'ils sont 83% d'hommes, d'une moyenne d'âge de 71,5 ans... Évidemment qu'il y a des inégalités identitaires colossales dans ce pays. Raison de plus pour l'aborder par la porte des inégalitéS plurielles... 

L'identité est un cul de sac et le seul moyen d'en sortir, c'est de ne pas l'aborder, collectivement. En 2017, 77% des français trouvaient qu'on parlait trop de religion dans le débat public. Sur le voile, sur les fêtes religieuses fériées, sur le fait de savoir si une personne transgenre ayant engendré un enfant comme homme et devenu femme peut être reconnu comme mère de l'enfant (la moitié du JT de 19h d'Inter....), on peut débattre, on doit débattre, mais ça ne peut pas constituer l'épine commune. La société civile se bouge, les militant.es font avancer les combats et accule le politique à voter des lois. Qu'on discute de projets de lois, certes, mais dans 95% des cas, on discute de faits divers, de tweets clashs, de propos rapportés, de rumeurs.... Sur tous ces sujets, la seule manière de résister, c'est de renoncer. C'est la posture Bartelby, "I would rather not to", ou Roland Barthes "permettez moi de ne pas avoir d'opinion". 

Il y a peu, j'ai déjeuné avec une jeune femme de gauche, brillante et habitée par la chose publique. Nos échanges étaient vifs, respectueux des divergences, curieux. Mais, quand je parlais du fait que tout partait du fait de prendre l'argent là où il est, de mettre des contraintes et des limites à un système économique devenu fou, je me vis opposer une fin de non-recevoir "c'est pas ça qui mobilise les gens. Les références historiques, les chiffres, ça bouge pas les gens. Et puis, il faut dire des choses crédibles, audibles : Amazon, c'est mal, mais ils payeront jamais de toutes façons, donc avançons sur des choses concrètes". J'étais déconfit, démobilisé, démoralisé. Que pouvais-je dire ? Ma génération s'est vendue au néolibéralisme comme jamais, a troqué ses idéaux comme des joueurs passant du PSG à l'OM à la mi-temps.... Alors bien sûr, l'idéal, un peu de profil bas...

Refaire le monde et rêver du grand soir n'amuse plus grand monde et la tentation est grande d'aller vers des petits matins à portée de main. Mais c'est quand même un putain de renoncement... 

Commentaires

---------------------------------
" Ma génération s'est vendue au néolibéralisme ..."

Une parie de votre génération , très minoritaire et typée ...

Celle des bobolands , héritière de celle , certes plus marrante, des enfants gâtés de 68.

Votre désespérance affichée fait penser au spleeen convenu des pré fascistes d'avant -guerre , Drieu et autres ; on sait comment cela finit ...

Écrit par : Anna Lisa | 17/09/2020

----------------------------------- "d'ancien.nes ministres, élu.es, des responsables associatifs..."

Rien que du beau linge , un peu mangé aux mythes tout de même

En prime "une jeune femme de gauche, brillante et habitée par la chose publique"

Castor joue dans la cour des grands ce qui est bon pour le blog .

Un détail, chère Anna : vous avez sans doute écrire
" partie " , non "parie" ; le laxisme orthographique de Castor déteindrait-il sur vous , habituellement si rigoureuse ?

Écrit par : Léo | 17/09/2020

--------------------------

" la revue anachronique Le Débat.." : raillerie imbécile que Zemmour lui-même ne se permettrait pas , avec une pointe de gérontophobie .

Castor n'a rien compris: une revue il est vrai de top niveau ...

Écrit par : Cluny | 17/09/2020

--------------------------

" la revue anachronique Le Débat.." : raillerie imbécile que Zemmour lui-même ne se permettrait pas , avec une pointe de gérontophobie .

Castor n'a rien compris: une revue il est vrai de top niveau ...

Écrit par : Cluny | 17/09/2020

----------------------------
"une jeune femme de gauche, brillante et habitée par la chose publique."

La "chose publique " de Griveaux , ou celle de Matzneff ?

Un peu de retenue , cher Castor ; il se peut que de chastes yeux vous lisent

Écrit par : Lesbie | 17/09/2020

----------------------
Vous vous répétez , chère Lesbie , comme le font trop souvent les vieux dont je suis ,et vous non, ce qui ne peut qu'encourager Castor dans sa coupable gérontophobie .

Les " choses " : titre d'un livre de G Perec ,un peu leste, que nous lisons avec délices mais sans le conseiller aux enfants de l'école voisine de notre Douceur Angevine ...

Écrit par : Mémé Octogénie | 17/09/2020

--------------------------------
Vous me confondez avec le cher Cluny ,peut-être parce que l'on parle beaucoup de Lesbos , mon île natale , chère aux passeurs et à Herr Dogan .

Mieux que " Les choses" de Perec : " Les bijoux indiscrets" de Diderot : c'est plus subtil et policé ...

Écrit par : Lesbie | 17/09/2020

------------------------------
Il se dit tellement de mal de C News que j'y suis allé faire un tour , hier en début de soirée ; j'ai été agréablement surpris: Eric Zemmour , super star , énergique , bien informé , parfois drôle .

Bientôt candidat à la présidentielle ?

Notre maire en dit le plus grand bien

Écrit par : Ado-Nice | 17/09/2020

-------------------------------
Eric Zemmour , un jeune qui pense bien et promet ..,

Mais pour la présidentielle , je vois plutôt la députée Ménard , comme le pense ma petite Manon ...

Écrit par : Jean-Marie | 17/09/2020

-------------------------------
Sans doute voulez- vous parler de Marion : Manon est une jeune "insoumise" , certes fort gironde elle aussi.

Pour la présidentielle , j'avais pensé à un militaire le général De Villiers , mais il est très occupé à faire de la figuration au Puy -du-Fou en Vendée .

A défaut , je me rallie volontiers à cette dame Ménard dont vous parlez , qui est moins agitée que son époux;
elle ferait une excellente Marianne et les féministes de France et de Navarre voteraient en bloc pour elle.

Écrit par : Gënéral Bol | 17/09/2020

-----------------------------------
" Refaire le monde, sans identités " .Comprendre: sans
celles de la France et des provinces qui la constituent .

TSF , tout sauf la France !

Un monde d' atomes , de fantômes sans chair ...






"

Écrit par : Jacques Aubin | 19/09/2020

----------------------------------
-Sans doute Castor lit-il trop notre Pravda nationale qui depuis sa création ( avec la bénédiction de de Gaulle ! ) s'évertue à dénoncer les crimes et les échecs de la France...

-Je lui suggère d'aller passer quelques jours dans des pays censés être plus proches de son idéal de vie , et pas nécessairement loin de chez nous ,et de se demander pourquoi tant d'étrangers aspirent à acquérir l' "identité" française tellement décriée par lui.

Il pourrait aussi consacrer quelques heures de son précieux temps à lire ou relire quelques vieux bouquins , par exemple "Le Tour de la France par deux enfants " ( débuts de la IIIème République" )

Mieux encore : découvrir la France , à pied ou en vélo en faisant étape dans des villages perdus, en se laissant guider par le journal quotidien du cher Pernaud que l'on porte aux nues depuis qu'il a annoncé sa proche retraite , après l'avoir tant brocardé
-

Écrit par : Léo | 20/09/2020

----------------------------------
Je dirais plutôt A vélo , sauf si l'engin comporte une petite tente abritant le cycliste .

Lectures et promenades en France qui feraient le plus grand bien à ce rat de ville de Castor.

J'ajoute : un vieux manuel de géographie ( on en trouve d'occasion chez Gibert) et , encore mieux , un stage de travail agricole , par exemple chez José Bové , et ,bien entendu, sous contrôle médical et sans télé (sauf JP Pernod à 13 h) ,ni internet ...

Lever aux aurores , coucher avec les poules , nourriture frugale et locale , petits vins du pays ...

Écrit par : Pépé Castor | 20/09/2020

--------------------------------------
" aux aurores " : lever des couleurs , garde-à-vous , repos !
Solides et liquides : en alternance avec le local , des rations militaires ( les meilleures du monde ) et le gros rouge de l'intendance qiu a gagné la guerre de 14 -18

Écrit par : Jean-Marie | 20/09/2020

---------------------------------------
Pour les travaux des champs , y aller mollo et progressivement : la gym en chambre ou en salle n'y prépare guère ..

A l'apéro du soir : exposé d'un instit à l'ancienne sur l'histoire et géo de la France et des colonies ( la lutte de l'armée et des missionnaires contre l'esclavage ..)

Écrit par : Paul Prolo | 20/09/2020

-----------------------------
--Trés peu de ce " beau lige " cher à Castor dans notre "massif central "( comme disent les vieux manuels de géo en vente chez Gibert ) : le télétravail y est impossible car la connexion avec internet y est incertaine ...

Écrit par : Vert Cingétorix | 21/09/2020

----------------------------------
Une pensée affectueuse pour les Auvergnats , premières victimes du colonialisme romain et réduits à la triste condition d'esclaves ou condamnés à émigrer à Lutèce où on les a a qualifiés de " bougnats " ( terme péjoratif , devenu depuis sympathique ( bois , charbon et gros rouge )

Écrit par : Mémé Octogénie | 21/09/2020

---------------------------------------
ALERTE !

Une rumeur inquiétante sur les réseaux sociaux :
Le blog serait sur le point de disparaître , faute d'un lectorat suffisant et , accessoirement , en raison d'un virage à droite accentué de Castor et de la montée en puissance de quelques intervenants exagérément popuilstes (Jean-Marie , le Général Bol ...)

Écrit par : J Mentor | 21/09/2020

-------------------------------------
Selon les meilleures sources policières , cette rumeur est sans fondement : petit règlement de comptes entre
"amis " de la gauche boboïde , avec un zeste de jalousie visant un blog bien tenu et vivant ...

Tenez bon , cher Castor !

Écrit par : Javert | 21/09/2020

----------------------------------
Ne vous laissez pas décourager , cher Castor , par ces rumeurs malveillantes ! si ce blog n'existait pas , il faudrait l'inventer ...

Un lectorat peu étendu ? peut-être , mais de qualité .

Écrit par : Ado-Nice | 22/09/2020

Écrire un commentaire