Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2020

Les jeunes vieux

"Je n'ai jamais eu l'âge de mon État civil" écrivait Aragon qui refusait, à raison, de se voir vieillir. La Macronie non plus n'a jamais eu l'âge de son état civil, ils sont des trentenaires et quadras cacochymes.

Ce matin, la secrétaire d'État à la jeunesse Sarah El Haïry s'est exprimée à la radio avec un phrasé qui n'était pas sans rappeler la Baronne de Rothschild et un regard sur la jeunesse qu'aurait adoré Pierre de Coubertin ; une espèce de paternalisme mâtiné de condescendance "faites vos preuves et après on verra". Interrogée sur "la génération sacrifiée", pourtant statistiquement incontestable, la ministre de répondre : "non, c'est une génération à l'oeuvre". Des éléments de langage qui auraient pu servir, au XIXè, pour maintenir le travail des enfants.

Ça n'est pas une surprise, ils sont tous pareils dans ce gouvernement. Il y a Gabriel Attal, aussi, lui qui morigénait la "gréviculture" des syndicats français comme le ferait Tatie Danièle. Souvenons de Brune Poirson, qui parlait du recyclage comme solution miracle, exactement comme les pubs coca des années 60 où la marque justifiait son passage de la bouteille en verre au plastique en responsabilisant le consommateur "pensez à bien les mettre à la poubelle". Elisabeth Moreno, notre nouvelle ministre de l'égalité femmes-hommes, "issue de l'entreprise, responsable diversité chez HP" en voilà un truc neuf, plus excitant que les anciens assistants parlementaires du vieux monde. Que pense-t-elle des relations entre sexe ? Elle en loue "la complémentarité". Bah voilà, les hommes viennent de mars, les femmes de vénus, ça c'est neuf !

Et puis, évidemment, Gérald Darmanin, dont le vocabulaire sépia et la rhétorique martiale rappellerait presque Raymond Marcellin, au point de nous faire oublier que le locataire de Beauvau n'a pas 40 ans... Sibeth N Diaye, Cédric O, Stanislas Guérini, toutes ces personnes sentent la naphtaline. Une naphtaline 2.0., la condescendance des Anciens avec Stop Covid.

Au sommet de la pyramide de la macronie, il y a Jupiter lui-même. Quadra vendu comme "un Président jeune", l'âge de Macron constitue une arnaque grosse comme une étiquette de Pétrus sur du Beaujolais Nouveau. Tout chez lui transpire le croulant : sa passion pour la chasse, pour Jeanne d'Arc (son premier grand discours) le Puy du Fou (ses premières visites et soutiens politiques), pour Marcel Gauchet... Ses goûts littéraires et cinémas trahissent un anachronisme, sa manière de gouverner, plus verticale que jamais, nous renvoie aux chefs de cantons se rêvant empereurs.... 

On dit souvent que les crises exacerbent, grossissent le trait des défauts. Avec le Covid, Macron est plus vieux que jamais. De son discours sur l'épidémie dominé par la guerre, le fait de "se tenir, ne pas se relâcher" aux boucs émissaires qui seraient responsable de la reprise des contaminations, les jeunes. Il faut tancer les jeunes invertébrés, incapables de comprendre, incapables de se maîtriser... En 2017, Macron en campagne avait vertement recadré un jeune homme en déshérence professionnelle qui lui disait qu'il ne pouvait se payer des beaux costards ; le président lui renvoya un "le meilleur moyen de s'acheter des costumes, c'est encore de travailler", dans une punchline droit sortie de la bouche d'Hubert Bonisseur de la Batte. Contrairement à Macron, OSS a le mérite de nous faire rire, par les temps qui courent, ça n'est pas un luxe... 

Commentaires

----------------------------------
"quadras cacochymes." : la génération de Castor ...

Écrit par : Léo | 14/10/2020

--------------------------------------
La vieillesse d'Aragon : un ultime coup de jeune .

In fine , Loulou , enfin veuf et libre d'afficher ses penchants sexuels , fréquentait une voyoucratie germanopratine qui lui piquait ses sous ...

Le PC et la police ( même combat ! ) essayaient , sans grand succès , de limiter les dégâts comme on le fait pour les monuments nationaux en péril ...

Écrit par : Javert | 14/10/2020

------------------------------
Il lui sera beaucoup pardonné en mémoire de ce vers :

" Le Parti m'a rendu les couleurs de la France "

Ses " penchants sexuels" : à cette époque le PC , plutôt puritain , les réprouvait , comme l'union libre ( le populo disait " collage" et le droit " concubinage") .

Thorez ( l'époux de Jeannette ) et Marchais ( celui de Liliane ) ont toujours été des chefs de famille irréprochables ...

Elsa, l'épouse de Loulou , veillait au grain mais elle n'était pas éternelle ...

Écrit par : Jean-Marie | 14/10/2020

---------------------------------------
Le fiston Thorez a tout de même plus ou moins renié son papa...

Cracher sur ses géniteurs ; aujourd'hui un grand classique du roman candidat au Goncourt ( viols en famille , divorces conflictuels , histoires de fric...)

" penchants sexuels" avoués sur le tard : dans une famille de "beau linge " , récemment : un rejeton homo , fierté en tant que tel de ses parents , a proclamé son ...hétérosexualité ; scandale à St -Germain !

Écrit par : 20 100 | 15/10/2020

---------------------------------------
" Le Parti m'a rendu les couleurs de la France "

J'aime bien aussi ces autres vers de Loulou Aragon :

" C'est rue La Fayette au cent -vingt,
Qu' aux assauts des patrons résiste,
Le vaillant Parti Communiste
Qui défend ton père et ton pain"

( 120 rue Lafayette adresse , à l'époque ,de la Fédération parisienne du PC )

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 15/10/2020

----------------------------------

Couvre-feu ; une chanson du temps de l'occupation :

" C'est une patrouille , atends-moi là ,
Entretiens-toi pendant qu'elle passe ..."

( une pute à son client ; " entretiens -toi " : nul besoin de faire un dessin ...)

Écrit par : Paul Prolo | 15/10/2020

------------------------------------
Plus militaire et romantique à la fois : Lli Marleeen...

" Près de la caserne , quand le jour s'enfuit ....

Tous deux , Lili Marleen "

Le spleen du factionnaire quand vient le couvre-feu.

Écrit par : Général Bol | 16/10/2020

Écrire un commentaire