Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2021

Pavlov et Baygon Vert

A voir les réactions provoquées par Léonore Moncond'huy, j'imaginais qu'elle avait décidé d'interdire le survol de Poitiers aux avions, qu'elle menaçait de sanctions les titulaires de permis avion, qu'elle retirerait des boutiques de jouets les avions pour ne pas mal influencer les enfants et enfin, bien sûr, qu'elle demanderait l'exclusion de tous les enfants des écoles de la ville s'amusant avec des avions en papier, pour apologie du terrorisme anti écolo. 

Dans les faits, la maire de Poitiers a décidé à propos d'une asso ayant 337 000 euros de budget annuel de passer la subvention municipale de 8 à 4000 euros. Soit de 2% à 1% du total. Dans une démocratie sereine, la polémique s'arrête là. C'est une décision indolore, insignifiante, mais comme les responsables de l'asso sont dans la salle, ils faut justifier cette baisse, et la maire de dire que, logiquement, la mairie écolo ne veut pas soutenir des loisirs aériens. A quel moment de démence cela pose problème ? Elle n'interdit rien, ne limite rien, ne pose aucun problème à l'aérien, elle dit juste qu'avec ses maigres moyens, elle va soutenir d'autres assos.

Derrière, une campagne ignoble, d'une démagogie sans nom, montre des enfants handicapés vivant un baptême de l'air et sous-tendant que Léonore Moncond'huy ne les aime pas, qu'elle veut les priver de joies simples. On convoque Icare, St Ex, et Blériot, le "génie humain"... 1%. Elle a supprimé 1% du budget de l'asso... 

De même qu'on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui, on peut accepter toutes les décisions politiques, mais pas de n'importe qui. Vous coupez des subventions à l'Opéra ? C'est bien, il y a des priorités en temps de crise. Ha, vous êtes écolo ? C'est mal, vous détestez les élites et vous êtes populiste. Vous mettez des repas sans viande dans les cantines ? C'est bien, ça donne des réflexes et vu les budgets de cantines, c'est souvent de la viande de mauvaise qualité, mieux vaut des bons légumes. Ha, vous êtes un maire écolo ? Mais vous voulez tuer les gosses et assassiner les éleveurs ! C'est un réflexe, au fond, Baygon Vert. Taper sur les écolos, ces "bobos déconnectés des réalités et des traditions et qui n'aiment pas le progrès". C'est vrai que vouloir, non pas enrichir, mais permettre aux petits producteurs en agroécologie de vivre avec des commandes scolaires sûres plutôt que d'engraisser Sodexo et Elior, c'est un crime de bourgeois. Et le progrès ? Léonore Moncond'huy ne croit pas à l'avion à hydrogène, la péronnelle ? Ne sait-elle pas que les vols Air France sont neutres en Co2 ? C'est écrit sur les billets : à chaque Paris-Bordeaux (ça existe encore, si si) la compagnie replante 3 000 arbres... 

Les choix des exécutifs locaux reflètent des choix, justement. Que des écolos soutiennent d'autres loisirs que l'aérien, c'est logique. Qu'une duchesse, réac et aveugle aux difficultés sociales comme Valérie Pécresse ait coupé l'écrasante majorité des aides aux emplois d'insertion dès le début de mandat et plus récemment, à la construction de logements sociaux, devrait autrement faire crier. On parle de la région la plus riche et la plus inégalitaire d'Europe, arrêter de financer le logement social, seul moyen pour nombre de personnes d'avoir un toit sur la tête me semble plus préjudiciable. Quid de Laurent Wauquiez qui abonde pour les aides aux chasseurs, finance des canons à neige mais coupe tellement de soutien à France Nature Environnement que cette dernière doit licencier 50 personnes ? Pas de polémique nationale, non plus. C'est de la bonne gestion.

Le réflexe Baygon Vert, de tirer sur les écolos est plus que présent quand le Baygon Jaune, la couleur des briseurs de grève, semble avoir déserté les placards des commentateurs. Mauvais choix... 

Écrire un commentaire