Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2021

Dédouaner la haine ?

À chaque nouvelle radiographie du vote RN en France, on trouve des euphémismes pour nous convaincre que 25% des électeurs ne sont pas racistes. Ce matin, quelqu'un dont je ne saurais remettre l'intelligence en question me disait à propos de la couv' de Causeur sur le Grand Remplacement, qu'il fallait entendre leurs angoisses, leur hantise d'une domination de non blancs qui se retournerait violemment contre eux.  En clair, il faut dédouaner la haine, ne pas les braquer, ne pas leur dire qu'ils sont racistes...

Je ne dirais jamais que 100% des électeur.ices du RN le font par racisme. Évidemment. Dans "la gauche et les cités, histoire d'un combat perdu", le sociologue Olivier Mesclet rappelle une boutade désespérée des électeurs PCF  de la cité du Luth, à Gennevilliers, dans les années 90 : "qu'est-ce qu'un électeur du Front National ? C'est un communiste qui s'est fait cambrioler 3 fois". Bien évidemment que l'insécurité joue et que dans les quartiers en questions, l'insécurité est plus liée à des non blancs. Mais elle ne touche pas que les blancs, en revanche. La paupérisation est mauvaise conseillère et dans ces quartiers à l'abandon, elle vous fait faucher toutes et tous. Mais Mesclet de rappeler que le vote RN reste marginal dans ce quartier comme dans la plupart des quartiers sensibles, d'ailleurs. Et pas seulement car ils sont moins peuplés de blancs qu'ailleurs. Mais parce que le premier parti là bas, des années lumières devant le reste, c'est l'abstention. Dans les zones rurales, les périphéries en revanche, on vote RN en masse et pas seulement par abandon des services publics. Bien sûr ça en fait partie, il suffit de regarder une carte des fermetures des petites gares SNCF, des fermetures de maternité, de casernes, de tribunaux, chaque fois le vote RN monte. Évidemment que l'abandon, le délaissement, la dévitalisation sont des poumons du RN. Évidemment.

Pour autant, leur premier carburant électoral, c'est la haine des étrangers. Leur porte voix, c'est C News, Causeur, Valeurs Actuelles, Europe 1 désormais plus toutes les chaînes Youtube de Raptor Dissident à Papacito en passant par Soral et Damien Rieu (identitaire jugé infréquentable, maisqui a lancé Charlotte d'Ornellas désormais invitée sur C News...). Et leur discours où ils appellent à la "résistance contre la déferlante culturelle" ou encore la légitimation du thème du "grand remplacement" voire de la "remigration" qui consisterait peu ou prou à expulser des français nés de parents français mais nés en Afrique.... Une hérésie juridique, politique, constitutionnelle, une folie pourtant replacé dans le débat public par la candidature de Zemmour. Et là, évidemment, face aux chiffres, face à la masse, on met en exergue le relativisme "ils ne sont pas racistes, ils ont peur, c'est compliqué, c'est de la provoc"...

J'ai l'impression de réentendre toutes les fadaises sur la haine en ligne, où des tas de belles âmes vous expliquent posément que les appels aux viols, voire aux meurtres de militant.es féministes et antiracistes (l'écrasante majorité du cyberharcèlement est dirigé contre les femmes, je fais un inclusif contre-intuitif) c'est de la LOL culture, de la mise à distance, ils ne pensent pas ce qu'ils disent... Je me demande ce qu'il faudra pour arrêter de dédouaner la haine ? La tribune des militaires factieux dans Valeurs Actuelles n'a pas suffi, le déferlement de propos haineux sur les réseaux non plus, les Unes de presse ouvertement racistes et racialistes ne suffisent pas. Faudra pas venir pleurer en avril prochain... 

 

Écrire un commentaire