Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2021

Arrêter l'immigration, le vrai suicide français.

Ce matin sur Inter, Alexandra Bensaïd recevait Nathalie Arthaud (une vraie invitée de gauche traitée dignement quand Salamé est en vacances, hasard ou coïncidence, mon coeur balance) et à la question Zemmourienne sur "les immigrés sont ils bien intégrés à la société française ?" elle a répondu avec aplomb : "ils sont parfaitement à l'exploitation au travail, puisque ce sont eux qui font tourner le pays". Et effectivement, du nettoyage matutinal des bureaux à la livraison logistique des magasins en passant par l'hôtellerie restauration pour cadres, le BTP et l'accompagnement des plus fragiles et des plus âgés, on retrouve nombre de non descendants directs des gaulois. Combien ? Il n'y a pas de stats ethniques en France diront les cuistres. Qui n'a jamais pris le premier RER et vu descendre à la Défense ou sur la ligne B une armée de gens en blouse, prêt à nettoyer quand nous prolongions jusqu'à l'aéroport. Nous avons bien vu. Et nous avons vu dans les autres secteurs cités, pas besoin de faire le chichiteux.

Malgré cette évidence que personne d'autre ne prendrait ces  boulots, Zemmour, Le Pen, mais aussi Barnier, Bertrand, Pécresse et Ciotti font campagne sur l'immigration zéro voire le renvoi de populations dans des improbables chez eux, puisque c'est évidemment ici, chez eux. Outre que leurs propos sont inhumains, ils sont un boulevard pour bloquer le pays complètement. Littéralement. Ces gens là lisent ils des reportages sur la situation en Angleterre, où les camions ne roulent plus faute de chauffeurs, où les stations essence ferment faute de pompistes, où les chantiers accumulent le retard faut de main d'oeuvre, où les Uber battent des records d'attente, les supermarchés non livrés et non achalandés pour les mêmes raisons ? 

Depuis que Le Pen père faisait campagne il y a 30 ans sur le thème ignoble de "3 millions de chômeurs, 3 millions d'immigrés" l'immigration n'a pas cessé et bizarrement, nous n'avons pas 10 millions de chômeurs... Arthaud a raison, c'est l'exploitation du capital qu'il faut expulser, pas celles et ceux qui la subissent et nous permette de vivre dans le confort. 

Écrire un commentaire