Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2016

Primaires, la collision des temps

planets.jpgL'avenir n'est jamais certain, d'accord, mais ça n'est pas une raison pour s'y rendre en zigzaguant sans cesse. Du point de vue de la constance, les primaires actuellement à l'oeuvre (sans doute moins pour celle d'EELV, mais son audience confidentielle et son influence itou pour faire référence à un précédent billet, fait que l'on s'en contrefout) à droite et à gauche ont de quoi laisser pantois. Et pour parler franchement, nous donner la gueule de bois démocratique. 

Ce matin, NKM, que l'on classerait volontiers comme une des plus modérées de la primaire, reprend à son compte la proposition phare d'Hervé Mariton, resté en rase campagne faute de parrainages : la flat tax. Cette décision libertarienne que pas un candidat de droite n'ose brandir, voudrait que Bernard Arnault et un employé de chez Sephora s'acquittent de la même proportion d'impôts. Exit la progressivité sur laquelle repose toutes les fiscalités au monde, à plus ou moins forte échelle. On se pince. La journaliste aussi, qui demande comment compenser l'immense injustice sociale causée par une telle mesure. Et là, je crois que l'on bat des records de démagogie, pour ne pas dire d'ignorance crasse et de connerie pure : NKM nous propose un revenu universel à 470 euros par personne après avoir ôté toutes les aides. Pour quelques millions de foyers, cela correspond à une perte sèche (si on enlève l'aide de la CAF, la prime à l'emploi, le RSA activité et autres) de plusieurs centaines d'euros par rapport à 700 ou 800 euros d'aides qu'elles touchent. En clair, on vous supprime des aides et on vous demande de payer plus d'impôts. Mais quelqu'un de censé relit-il le programme de celle qui aime à rappeler qu'elle est passée par l'Ecole Polytechnique, l'empyrée de nos mathématiciens ? Pitié... Elle a juste pris une mesure orpheline politiquement et celle qui pousse dans le débat public (le revenu de base) et les a passé au shaker en espérant que le cocktail serait buvable. Raté... 

Cela dit, n'accablons pas NKM, j'en vois au moins 3 qui l'égale dans les palinodies programmatiques sans nom pour complaire à l'air du temps changeant : Sarkozy, évidemment, mais aussi Fillon et de l'autre côté, Montebourg. 

Sarkozy... Faut-il préciser ? Le changement climatique, l'identité, les racines de la France, l'assistanat, le travail, les impôts... Ce bon monsieur se contredit sans cesse, ça n'est pas moi qui le dit ce sont les décodeurs du Monde ici. Edifiant. Rien à sauver. Allez hop, suivant. François Fillon.

Quelle décrépitude... Il commence sa campagne avec une dignité toute IIIè République, quasi Mendésienne, type "je perds, mais je m'en fous, je ne dévie pas de mon programme" et la rouste approchant, l'orgueil reprend le dessus et il se lâche en hurlant des insanités dignes d'Eric Zemmour (qu'il est curieux d'accoler la notion de dignité et le nom de ce mange merde...). Dans son livre sorti à la va vite et intitulé "vaincre le totalitarisme islamique" il ose, (page 57 pour ceux qui ne me croiraient pas) citer les historiens nauséabonds et crapuleux qui évoquent l'admiration du Mufti de Jérusalem pour Hitler et en déduire une thèse selon laquelle l'islamo-nazisme est une constante de l'histoire. Et le même d'oser la comparaison entre le massacre des chrétiens d'Orient et ce qui pourrait survenir en Occident si nous n'y prenons garde. Pauvre loque... La description est vomitive : il explique qu'on ne peut plus enseigner la Shoah nulle part et que "l'Ecole a démissionné". Bah vas y le marquis de la Sarthe, enseigner là où tu ne foutras jamais les pieds. Pauvre con. Et la fin, avec ces propositions est plus grotesque encore : contre le terrorisme islamique, il faut expulser par milliers (lui a t'on dit que les terroristes étaient français, pour la plupart ?), construire des dizaines de milliers de places de prison, réarmer l'école (bigre) et demander au GAFA de lutter contre la propagande islamique (c'est comme si c'était fait). La vieillesse est un naufrage, la peur de la défaite électorale aussi.  

Reste Battling Montebourg, le challenger, l'outsider, le bretteur qui monte et à la fin de l'envoi qui touche. Regardez le claironner, tempêter, rouspéter pour au final devancer Hollande dans les sondages de la primaire à gauche. Fichtre, c'est donc qu'il a un programme économique qui fait mouche ? Sur l'écologie, le champion du gaz de schiste et du productivisme se fait également le chantre des circuits courts sans voir d'interférence sur la ligne verte. Sur la fiscalité il veut encourager les start-ups (dont tout le monde sait qu'elles sont toutes vertueuses) et fracasser fiscalement les importations; sachant que nous ne sommes plus auto-suffisants d'un point de vue alimentaire, Montebourg va se faire des potes chez ceux qui font les courses. Une minorité... 

Pour éviter cela, à l'avenir, on devait demander aux candidats de déposer soit un programme fixe (s'ils y croient) soit une méthode programmatique (pour ceux qui croient que l'avenir de la démocratie est vers un programme élaboré en commun) lorsqu'ils annoncent leurs candidatures, mais plus de changer leurs priorités à la moindre dépêche des agences de notation ou d'alerte sécurité. Laissons les girouettes sur les toits. 

Commentaires

Castor a manifestement un problème avec Fillon ...

Écrit par : ...Ravachol ... | 07/10/2016

La charge de la Brigade lourde, lourdingue ...( on sait comment finit celle de la légère )

Écrit par : ...Saint-Thèse ... | 07/10/2016

Plutôt un problème avec la Sarthe ?

Écrit par : ...Mémé Octogénie ... | 07/10/2016

Son orthographe s'en ressent .

Écrit par : ...Pépé Castor ... | 07/10/2016

N'oublions pas que Castor s'est récemment juppéisé ...

Écrit par : ...J Mentor... | 07/10/2016

Fillon " ose, (page 57 pour ceux qui ne me croiraient pas) citer les historiens nauséabonds et crapuleux qui évoquent l'admiration du Mufti de Jérusalem pour Hitler" écrit Castor

-----Touche pas à mon Mufti , ce célèbre défenseur des droits de l'homme et de la femme ! Pour l'avoir fait , Fillon subit les foudres de notre ami dont on connaît le penchant prononcé pour la religion d'amour et de tolérance .

Écrit par : ...Zazou ... | 07/10/2016

Hitler et le Grand Mufti , aucun rapport : ce dernier n'était ni allemand ni autrichien , ni caporal de réserve; ils n'avaient pas les mêmes goûts en littérature , en peinture ; et le chancelier n'était pas musulman ...

Écrit par : ...Ravachol ... | 07/10/2016

Je m'attendais plutôt à un billet de Castor sur la correspondance amoureuse de Mitterand , le grand sujet de l'heure .

C'est sans doute pour ce week-end ...

Écrit par : ...B Barbara ... | 07/10/2016

Lettres d'amour de M : enfoncées , Valérie T et autres hégéries !

Bientôt celles de D Beaupin ? certainement un baise seller ...

Écrit par : ...Johanna... | 07/10/2016

"Plutôt un problème avec la Sarthe ?" ( Mémé Octogénie )

Oui , avec le circuiit automobile du Mans et avec le goût immodéré de Fillon pour la bagnole , car Castor est un peu écolo sur les bords .

Écrit par : ....Pépé Castor ... | 07/10/2016

Amour et politique : " qu'lis baisent , ils comploteront moins "
( Danton )
FM pratiquait en parallèle ces deux sports ...

Écrit par : ...Ravachol ... | 07/10/2016

Le propos de Danton est discutable : baiser peut fatiguer le politique et le détourner de l'action ; mais ça peut aussi le stimuler , ne serait-ce que pour se faire valoir aux yeux de la personne aimée , avoir des choses à lui raconter ( ex : FM )

Le mâle dominant l'est souvent autant en amour qu'en politique .

Écrit par : ...Anna-Lisa ... | 07/10/2016

Danton a épousé sur le tard une jeunette qui a pompé son énergie et endormi sa vigilance ; il en a perdu la tête ...

Écrit par : ...J Mentor... | 07/10/2016

Les amours tardives de Danton se cachaient dans le quartier st Germain , non loin de l'actuelle statiion Mabillon; celles de FM , pour leur partie parisienne ( 1 ) se passaient un peu plus au nord -ouest , en tout cas jamais rive droite

(1) FM disposait de plusieurs résidences en province

Écrit par : ...Lutèce.. | 07/10/2016

"Reste Battling Montebourg, le challenger, l'outsider, le bretteur qui monte et à la fin de l'envoi qui touche"( Castor)

Ne confondez pas , svp : Cyrano n'était pas marchand de meubles et il détestait les petits marqujis...

Écrit par : ...Léna ... | 07/10/2016

Montebourg et les meubles : il n'y a pas de sot métier !

Le "petit marquis" tient moins de l'armoire normande que de la table de nujit ...

Le succès en politique est pour une large part une affaire de stature .

Écrit par : ...Zazou ... | 07/10/2016

Les amours de FM : on s'en ficherait si ça n'avait rien coûté à la République ( logement , surveillance ...)

Écrit par : ...Ravachol ... | 07/10/2016

"La vieillesse est un naufrage" . Oui cher Castor , mais elle commence tôt , parfois ; ce qui importe c'est que l'on sache nager .

Écrit par : ...J Mentor .... | 07/10/2016

- " la progressivité sur laquelle repose toutes les fiscalités au monde" : reposeNT !

- "quelqu'un de censé" : Sensé !

- "les a passé au shaker" : passéS !

Moins de fautes que souvent , mais plus que ces derniers temps ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 07/10/2016

C'est quand Castor est en crise d'indignation qu'il commet des fautes ; quand il attaque , ses défenses se relâchent .

Écrit par : ...Anne -Lise .... | 07/10/2016

Une faute de Castor qui a échappé à votre vigilance , cher Pépé : "j'en vois au moins 3 qui l'égale " ; égalenT

D'accord avec Anne-Lise : c'est quand Castor pique une crise qu'il commet des fautes .

Écrit par : ...Zazou .... | 07/10/2016

"il se lâche en hurlant des insanités dignes d'Eric Zemmour"

E Zemmour vient de provoquer un beau vacarme en vantant le courage des jihadistes qui acceptent de mourir pour leurs convictions

Ce clin d'oeil à la religion d'amour et de tolérance devrait tempérer les anathèmes que lui adresse Castor , qui fait lui aussi preuve de compréhension à l'égard des dévots de cette croyance .

D'autres " courageux" qui faisaient le sacrifice de leur vie : les SS ...

Écrit par : ...Saint-Thèse.... | 07/10/2016

"Et la fin, avec ces propositions est plus grotesque encore : contre le terrorisme islamique"

De Castor n attendrait plutôt :" le terrorisme abusivement dit islamique" ; ou mieux :" les violences à tort qualifiées de terrorisme et qui plus est islamique "

Écrit par : ...Léna.... | 07/10/2016

"On" et non " n " ; vous aussi ,cher ou chère Léna , l'indignation vous égare ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 07/10/2016

"cher ou chère Léna " : comme vous voulez ! la question du genre ne m'empêche pas de dormir ...

Écrit par : ...Léna.... | 08/10/2016

Les amours de FM : on s'en ficherait si ça n'avait rien coûté à la République ( logement , surveillance ...) ( Ravachol )

Le coût du coup :

On a évalué le coût pour l'état de chaque emploi sauvé chez Alstom ; on peut essayer de le faire pour les amours de FM : à combien revient le coup ?

Écrit par : ...Zazou... | 08/10/2016

Les relations amoureuses ne se réduisent pas à des " coups" .
Dans le cas considéré , il faudrait donc prendre en compte de multiples autres agréments ( ou " bénéfices" ) d'ordre qualitatif , au-delà de la consommation stricto sensu .

Écrit par : ...B Barbara ... | 08/10/2016

Si l'on suit le raisonnement de Barbara , il faut prendre en considération les " bénéfices" procurés à la République par ces amours dont nous parlons : un homme politique plus détendu et donc plus efficace , sans doute protégé contre des liaisons autrement plus dangereuses et inévitablement onéreuses .

Ce que l'on place sous la barre de la fraction ( en plus des "coups" bruts ) atténue sensiblement les " coûts " engendrés par cette situation .

Écrit par : ...Anne-Lise ... | 08/10/2016

Je reconnais là la méthode d'analyse des coûts et rendements en vogue au temps de la "Rationalisation des Choix budgétaires" ( RCB ) , dans les années 70 ( j'y étais ...) : voir large et associer le qualitatif au quantitatif .

Ceci implique qu'au-dessus de la barre ( coûts) on prenne en compte les frais annexes , au-delà de l'immobilier ; ainsi : les transports , les petits et grands cadeaux , quand ils ont été à la charge de l'état .

Écrit par : ...J Mentor .... | 08/10/2016

RCB : Rationalisation des Chois de Baise !

Écrit par : ...Zazou .... | 08/10/2016

Le rapprochement avec les emplois d'Alstom n'est pas absurde : dans ce cas aussi , il faut voir large ( les bénéficiaires sont également les familles , les commerces ) et certains avantages relèvent du qualitatif (la sérénité des travailleurs , la paix sociale , précieuse à l'approche des présidentielles )

Écrit par : ...Ravachol .... | 08/10/2016

Danton , qui passait pour un corrompu quand il était " aux affaires" , payait de ses deniers le loyer du modeste nid d'amour dans lequel , sur la touche, il vivait avec la jeunette épousée sur le tard

Autre temps , autres moeurs

Écrit par : ...Lutèce.. | 08/10/2016

L'amour et l'immobilier ; mais où sont les maisons de rendez-vous d'antan ?

Pion(1) dans une boite à bac du quarter Monceau ( 1953....) , j'avais la responsabilité d'une "étude surveillée " , en fin d'après -midi , de 5 à 7 .

En face , une maison de rendez-vous plutôt huppée très fréquentée en fin d'après-midi : des voitures de bonnes marques, parfois avec chauffeur , ou des taxis , y déposaient des messierurs et dames (2) désireux d'y passer un moment ;parfois des couples , plus souvent des personnes seules qui y venaient avec un léger décalage dont mes élèves n'étaient pas dupes .

Ce manège intéressait vivement ceux-ci , dont certains prenaient des notes ( fréquence des rv , durée ; un record de vitesse 1h 15 ; de lenteur : pas de chiffres car il fallait quitter l'étude à 19 h pour rejoindre le réfectoire .

A l'un des élèves qui s'y intéressait trop ,,manifestement jaloux j'ai dit un jour " passez d'abord votre bac ! " ( sous entendu : "Avant d'imiter vos parents ")

Ce divertissement a pris fin à la suite d'un petit scandale : l'un des jeunes voyeurs a , une nuit , fait le mur pour rejoindre , en face , une petite dame ,exceptionnellement hébergée à demeure dans la maison de RV (3) .

Le directeur, ayant eu vent de la chose a transféré l'étude surveillée dans une salle avec vue sur cour ...

(1) officiellement : " répétiteur " ; le cancre argenté , providence de l'étudiant désargenté

(2) rien à voir avec une maison close ; les dames étaient soit des bourgeoises " ordinaires" , soit des demi-mondaines , prostituées à temps partiel ...

(3 ) dans l'attente, probablement d'un nid d'amour permanent ; une sorte de SDF

Écrit par : ...J Mentor .... | 08/10/2016

" Rationalisation des Chois de Baise !" : choiX et non "chois " , cher Zazou ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 08/10/2016

Vous parlez de " cancres" , cher Mentor ; " élèves en difficulté" serait , selon moi , plus positif .

Écrit par : ...Johanna... | 08/10/2016

" cancres " ne se dit plus , ce qui ne signifie pas qu'il n'y en ait plus : mauvais élèves quasiment fiers de l'être et ne font rien pour ne plus l'être .

Ne pas confondre avec élève " en difficulté " , situation que je ne stigmatise pas et qui souvent est imputable aux conditions sociales .

Les " cancres " que j'évoque étaient des enfants de milieux bourgeois ( " favorisés" dit-on aujourd'hui ) que leurs parents, en désespoir de cause , plaçaient dans des boites , souvent dites " à bac" , même s'il n'y avait pas de bac à la clé .

Après avoir été " répétiteur " en " boite" , j'ai été pendant un an , " répétiteur " dans une famille du 16 ème ; on me demandait de cogner mon élève , ce que je n'ai jamais fait ;

Pour garder ma place ( logé , bien rémunéré) , je m'étais mis d'accord avec mon "cancre " sur une petite mise en scène : il devait , de temps en temps , crier comme s'il avait reçu une gifle ( remarque de la mère " N'y allez tout de même pas trop fort ! " )

Écrit par : ...J Mentor .... | 08/10/2016

" répétiteur" dans une famille du 16è :je devrais écrire plutôt " précepteur" ( comme le fut Julien Sorel) , mais cela ne se disait plus guère ; pour la famille , j'étais " notre étudiant" ; pour mon élève : " monsieur Jean " devant les parents et " Jean" quand nous étions seuls.

Écrit par : ...J Mentor .... | 08/10/2016

" Précepteur " , Julien Sorel se payait la maman de ses élèves ...

Écrit par : ...Zazou .... | 09/10/2016

Une sorte de supplément , en somme ...

Écrit par : ...Racachol... | 09/10/2016

Avez-vous , cher Mentor, réussi à décancrer un peu votre élève?

Écrit par : ...Johanna... | 09/10/2016

Il a fini par mordre... au grec et le reste a suivi ...Une langue que ses parents ne connaissaient pas , ce qui lui a permettait de se singulariser dans la famille , laquelle a joué le jeu
( " nous avons deux hellénistes à la maison " disait la mère à ses partenaires de bridge) .

Mon préceptorat termine , j'ai continué à lui donner quelques leçons particulières pendant deux années scolaires , mais seulement en grec ; il a eu son bac avec mention bien , puis : licence , agrégation et carrière normale de prof de lettres .

Il n'y a pas de cas désespérés ...

Écrit par : ...J.Mentor... | 09/10/2016

Avis à N Belkacem : une langue " morte" peut sauver la vie !

Il se dit que cela peut marcher aussi dans des milieux défavorisés ( démocratisation de l' "élitisme" )

Écrit par : ...Johanna... | 09/10/2016

Je tiens d'un prof de collège , en poste dans le 9/3 , que certains élèves utilisent l' alphabeth grec comme une sorte de code , plus secret que l'arabe que bien peu sont capables d'écrire . Une sorte de confrérie d'élite ...

Écrit par : ...Saint-Thèse.... | 09/10/2016

Ne le dites pas à N Belkacem : elle interdirait le grec dans les collèges des territoires défavorisés ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 09/10/2016

Pour l'instant , elle n'y a pas encore interdit le français , langue rare également , réservée à une " élite" ...

Écrit par : ...Johanna... | 09/10/2016

Pour en finir avec le français , il n'est pas nécessaire de l'interdire ; il suffit de le massacrer , comme le font certains enseignants , et encore mieux les médias .

Castor y contribue -sans doute involontairement - en torturant l'orthographe et en abusant des termes anglo-saxons .

Écrit par : ...Léna.... | 09/10/2016

Sur le point de l'orhographe , Castor s'est suffisamment expliqué et parfois excusé : il écrit trop vite et ne se relit pas toujours.

Abus du vocabulaire anglo-saxon : il est de son temps et de son milieu ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 09/10/2016

Ne l'accablons pas : il s'améliore ; et de toute façon ce n'est pas bien grave ; ce qui importe , c'est le fond ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 09/10/2016

Pour les fautes lorsque je m'énerve, ça n'est sans doute pas faux. Quant au vocabulaire anglo-saxon, cher Pépé, je crois ne pas y recourir plus que de raison. Enfin je crois, mais je ne suis pas le meilleur juge et comme vous dites bien, on n'échappe à son milieu.

Écrit par : Castor | 09/10/2016

Le " milieu " n'est pas une prison ; on peut y vivre en liberté à partir du moment où l'on desserre un peu ses contraintes ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 09/10/2016

Écrire un commentaire