Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2016

Un homme qui dit ça ne devrait pas être Président

9782234075481-001-X.jpegJ'ai lu les 660 pages du livre dont tout le monde parle avec une célérité liée à la sidération. Page après page, l'envie irrépressible de se dire "bordel, mais c'est pas possible". Il est impensable que l'actuel locataire de l'Elysée ne réalise pas l'immensité de la méprise qu'il y a à concevoir qu'il est bien notre président. Cet homme n'a aucun sens de l'Histoire, aucun sens du temps long. Il ne pense que "récit", est obsédé par la presse et les couloirs... Quelle honte pour la France. Son prédécesseur avait évidemment abaissé la fonction comme jamais avec des débats ineptes, des amitiés non avouables et une syntaxe approximative. Mais ça n'est pas parce que Sarkozy fut déplorable qu'on doit se voiler la face : en termes de stature d'homme d'Etat, Hollande est de loin le plus mauvais président de la Vème. Politiquement, il y aurait trop de subjectivité à décerner ce titre, mais pour ce qui est de l'incarnation, pas de doute possible.   

Déjà, l'introduction. Comment Hollande qui ne fréquente que des journalistes depuis 30 ans a pu se faire avoir par "Melon & Melon" (Davet/Lhomme) au point de leur accorder 61 entretiens, soit plus d'un par mois, des dîners à l'Elysée et à leurs domiciles et en pensant qu'ils lui laisseraient le droit de se relire ? Confondant de naïveté... La naïveté est d'ailleurs une des dominantes du livre : naïf face à Cahuzac qu'il a cru intègre. Naïf face à Gattaz, lorsqu'il a réellement cru au million d'emplois créés... Naïf, encore pire, face à Macron (au sujet duquel on apprend qu'il a failli intégrer le cabinet de Fillon en 2010, debout la gauche...), qu'il est certain de maîtriser. Risible, s'il n'était Président. Eu égard à la fonction "pathétique" convient mieux.

Au-delà d'être un naïf, c'est un boutiquier politique. Sur le plus grand enjeu de l'histoire de l'humanité, l'écologie, on apprend que l'homme "pense que ça peut être un sujet", MAIS, "sans débouché électoral, donc il laisse Ségolène y aller seule. Quelle vista... Et encore se félicite-t-il d'éteindre les lumières de l'Elysée, depuis 2015. C'est effrayant. Aucune perspective, aucune capacité de projection. On le voit, on souffre, sur l'emploi : aucune planification, aucune vision de relance par l'Economie de la mer, des nouvelles énergies, la création de centaines de milliers de petites exploitations agricoles, de passage à l'ère du revenu universel pour permettre aux aidants familiaux et aux animateurs socio-culturels de vivre dignement de leur engagement bénévole. Rien. Rien de tout ça, juste des tripatouillages fiscaux, des coups de fil à Gattaz et brûler un cierge en attendant que la courbe s'inverse. Ca ne prend pas. Pour lui, si. C'est l'autre enseignement du livre, Hollande pense vraiment que les français sont injustes car "les indicateurs socio économiques vont mieux, et au niveau international, nous sommes remontés". Cet homme ne parle que pour le Financial Times...

On y voit aussi un cynisme absolu : parlant à des électeurs de gauche déçu par la politique économique du gouvernement, il leur explique que "l'important c'est de fixer un objectif, pas forcément de l'atteindre". Mazette... L'homme qui saluait le tournant de la rigueur, en 83, n'a jamais changé, un homme de la 3ème gauche, plus à droite que Rocard, homme de petites synthèses, de petits compromis. Jamais maire d'une grande ville, jamais ministre, Hollande est passé entre les gouttes et éviter le jugement populaire avant d'être directement propulsé président. Nous payons cette méprise historique. Je ne dis pas qu'Aubry aurait crée l'avènement de la Sociale, mais au moins, c'est une femme d'Etat. Qui a une vision et le sens de l'histoire. 

Au fond, une anecdote résume mieux que tout notre actuel président : lorsqu'il prend des vacances, il emporte les articles qu'il n'a pas eu le temps de lire pendant l'année... Une manie conservée de ces années estudiantines. Quelle déplorable petitesse. Lire et relire encore des plumes amies, des plumes connues, se goberger de notes et d'analyses déjà périmées. Hollande est vraiment cela, au fond, l'homme de l'éphémère, du jour le jour, incapable de la moindre projection. D'ailleurs, il confie aux journalistes qu'il a adoré être candidat et regrette que cela ne revienne pas. Avec une troublante similitude avec Sarkozy, ils sont de bons candidats et de mauvais présidents. Pour 2017, il faut à l'évidence changer cela. 

Commentaires

"...une syntaxe approximative."

Oui , mais ça arrive à d'autres moins gradés ...

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 25/10/2016

"Jamais maire d'une grande ville,"

D"une petite ville , c'est encore plus formateur et, de toute façon plus sympathique .

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 25/10/2016

"Je ne dis pas qu'Aubry aurait crée l'avènement de la Sociale, mais au moins, c'est une femme d'Etat. Qui a une vision et le sens de l'histoire."

Oui, mais toujours en réserve de la République , comme son papa : " retenez moi ou je fais un malheur"

Écrit par : ...Zazou .... | 25/10/2016

"c'est un boutiquier politique" .Ce n'est pas gentil pour les boutiquiers , profession aussi respectable qu'utile ...

Écrit par : ...B Barbara .... | 25/10/2016

"Pour 2017, il faut à l'évidence changer cela"

Mode d'emploi de ce souhait pertinent et partagé , cher Castor !

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 25/10/2016

Un socialiste amusant ! ne boudons pas notre plaisir ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 25/10/2016

Jadis , le roi avait son fou ; aujourd'hui le roi est son propre fou

Écrit par : ...Johanna .... | 25/10/2016

Ce roi fou dispose du code de l'arme atomique ...

Écrit par : ...Léna .... | 25/10/2016

Si le roi avait une épouse à demeure , qui lui mijoterait des petits plats et passerait la soirée devant la télé avec lui, il ne serait pas tenté de faire des bêtises.

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 25/10/2016

Mitterrand avait deux épouses dans deux demeures et ça ne l'empêchait pas de cavaler ...

Écrit par : ... Zazou .... | 25/10/2016

------Et , à l' Elysée , il avait son fou maison : Charasse , un Auvergnat facétieux ...

Écrit par : ... Solon .... | 25/10/2016

Le code de l'arme atomique ( Léna) : Hollande l'a toujours dans le coffre de son scooter quand il va baiser en ville .

Écrit par : ... Ravachol | 25/10/2016

"lorsqu'il prend des vacances, il emporte les articles qu'il n'a pas eu le temps de lire pendant l'année.."

Il suffit d'emporter , si l'on y tient , quatre ou cinq articles , car la prose journalistique tourne en boucle , comme les infos à la télé et à la radio .

Mieux : se contenter de parcourir la presse locale , le plus souvent bien faite et sans prétention ( même à Tulle )

Écrit par : ... J Mentor | 25/10/2016

----------Ce qui manque dans la Constitution : une procédure d' ' "empêchement" permettant la mise hors d'état de nuire d'un président qui aurait mis en cause l'institution judiciaire et / ou révélé d'importants secrets de défense nationale et de politique étrangère .

Si , pour éviter une crise de régime , on veut procéder d'une façon soft , on peut invoquer la folie ...

Écrit par : ... Léna .. | 25/10/2016

D'accord avec Léna : les commentateurs de l'énorme bourde de Hollande ,surtout sensibles à ses aspects risibles , parlent beaucoup moins de ses implications institutionnelles , très graves .

Plus qu'une bourde , une faute !

Écrit par : ... Saint -Thèse .. | 25/10/2016

Qu'il soit ridicule ( et avec lui la France ) , ça peut faire rire , mais il est dangereux et ça ne fait pas rire ;

Écrit par : ... Solon .. | 25/10/2016

Pourquoi pas une déchéance de nationalité ?

Écrit par : ... RavachoL .. | 25/10/2016

On attend qu'il tombé à zéro dans les sondages , ce qui ne saurait tarder ...

Écrit par : ... Zazou | 25/10/2016

On pourrait , sans attendre la fin de son mandat , le mettre à l'ombre dans le monastère finistérien qui m'est cher .

Écrit par : ... Séraphita | 25/10/2016

Ou l'expédier à Cayenne chez sa copine Taubira .

Écrit par : ... B Barbara | 25/10/2016

Ne vendez pas la peau de l'ours ...Il a plus d'un tour dans son sac ...

Écrit par : ... Anna-Lisa | 27/10/2016

" On pourrait , sans attendre la fin de son mandat , le mettre à l'ombre dans le monastère finistérien qui m'est cher "
( Barbara )

Bien que ce couvent soit voué au silence , il ne pourrait s'empêcher d'y convoquer la presse ...

Écrit par : ... Ravachol | 27/10/2016

Il en est à inviter des journalistes d'I-Télé , oubliant qu'ils sont en grève ...

Écrit par : ... Saint-Thèse | 27/10/2016

c'est peut-être un briseur de grève , tel Valls ...ça , les socialistes savent faire ...

Écrit par : ... Zazou ... | 27/10/2016

Ils détestent et redoutent les mouvements sociaux spontanés qui échappent aux organisations patentées ; ainsi celui des policiers de base en ce moment ...

Écrit par : ... Solon... | 27/10/2016

Comme il déjà été dit , la liberté leur fait peur ...

Écrit par : ... JC Jaurras .. | 27/10/2016

Les dangers de la liberté ; un exemple riche de sens : au temps de Jospin ( je crois) , une circulaire de l'éducation nationale réduisait de 10 minutes la sacro-sainte " heure de cours" ; les dix minutes ainsi dégagées devaient être utilisées pour des activités " libres" à la discrétion des enseignants .

Une autre circulaire , plus longue que la précédente , encadrait dans le détail l'usage d cette" liberté " ; pas un bouton de guêtre n'y manquait ...

Écrit par : ... Lysistrata .. | 27/10/2016

Le Ministère du Temps Libre , une belle idée de 1981 , brocardée par la droite et plus encore par la gauche , et vite abandonnée .

Le temps ne peut pas être " libre" !

Écrit par : ... Saint-Thèse .. | 27/10/2016

1917 : les soviets ( conseils ouvriers) au pouvoir ! mais pour peu de temps ; le communisme est vite devenu " soviétique" ...

Écrit par : ... J Mentor .. | 27/10/2016

Plus près de nous , et chez nous : le " socialisme municipal " des années 30 , trop vite muté en bureaucratie de copains
( souvent coquins) .

Écrit par : ... Zazou ... | 27/10/2016

Il y a peu , sur ARTE , un documentaire consacré aux brigades internationales de la guerre d 'Espagne .

Quelques trop brèves infos sur la liquidation par les commissaires politiques staliniens , des organisations libertaires : la Fédération Anarchiste et le PO U M (" parti ouvrier d'unification marxiste" , d'inspiration trotskiste )...

Écrit par : ... Léna | 27/10/2016

Écrire un commentaire