Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Décomposition achevée, recomposition attendue

Si la soirée de dimanche a un avantage, c'est celui de la clarté. La République en Marche écrase tout, LR souffre et le PS est mort. Cliniquement mort. Hollande est parti, Hamon et Cambadélis éliminés au 1er tour, comme Mathias Fekl et tant d'autres. Conséquence immédiate : plus aucun moyen financier, plus aucun moyen humain. Nombre de caciques du parti sont allés chez Macron, une part importante a pris sa retraite (volontaire ou forcée) d'autres n'ont plus envie. Sans ces moyens, sans postes à distribuer, l'impulsion ne peut repartir de Solférino qui va d'ailleurs être débaptisé pour cause de dépôt de bilan au sens propre. La déflagration est moins violente à droite, mais le poison instillé par En Marche est plus pernicieux : alors que les projections leur donne au mieux 125 députés, beaucoup moins qu'aujourd'hui (et 85 dans le pire des scénario) plus de 30 d'entre eux ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils voulaient passer un quinquennat Macron friendly, Macron compatible, Macron ralliable, en somme. En bref, il reste une grosse soixantaine de députés de droite au clair avec leur famille politique. 

Les deux partis présents depuis trente ans atomisés en une élection. Au fond, il y a une forme de logique : à gauche, le libéralisme de plus en plus appliqué, mais de façon honteuse, n'était plus tenable. A droite, la boîte à idées était en panne et les meilleures idées de leur camp venaient d'en face, autant s'y rallier. Comme le disait récemment Yves Thréard du Figaro "jamais la droite n'a fait preuve d'autant d'audace et d'envie de faire bouger l'économie que la nouvelle loi travail de Macron". Trop de pudeur de gazelle face à un évident idéal libéral sécuritaire. Le MEDEF en a rêvé, Macron l'a fait. Macron assume d'avoir une ligne violente sur la sécurité, sa première décision va être de pérenniser l'Etat d'urgence. Les élus "de gauche" qui assument une saloperie pareille sont immunisés contre toutes les autres trahisons. 

L'histoire des trahisons n'a rien de neuf. Le PS est à la manoeuvre depuis le début et a une hégémonie sur la gauche plurielle, maintenue à coup de compromis sociaux de plus en plus ténus. Quand, en 83, le PS prend le célèbre "tournant de la rigueur", il ne revient en rien sur tous les progrès sociaux enregistrés depuis 1981 : retraites à 60 ans, semaine de 39h, 5ème semaine de congés payés, nationalisations, mise sous tutelle de banques. En 1997 et la victoire inattendue de Jospin, le PS maintient son hégémonie sur la gauche plurielle comme les parrains mafieux règnent sur leurs quartiers : en payant, mais chichement. Les communistes l'ont compris et ont refusé de repartir pour un tour de sociale-traîtrise en 2012. La CMU et les 35 heures ne suffisaient pas à compenser des privatisations nombreuses et trop de cadeaux fiscaux. EELV n'a pas voulu rompre pour une poignée de députés et trois postes au gouvernement. Cinq ans plus tard, aucune centrale nucléaire fermée, un ministère de l'agriculture et de l'agroalimentaire qui a fait la joie de la FNSEA, l'état d'urgence dévoyé pour arrêter les militants écologistes. Rien à sauver, fors des postes... qui ne sont plus là. EELV a disparu des écrans radars dimanche soir. Triste ironie de l'histoire l'écologie ne cesse de monter dans l'opinion en termes de prise de conscience et sa traduction politique la plus évidente est morte. Bravo...

A droite, là aussi, Macron a débauché tous les types qui sont honnêtes intellectuellement. Libéraux en diable et sécuritaires, Macron coche les cases de leur ADN. Comme eux, Macron n'aime pas l'Etat, encense "les forces vives de l'entreprenariat qui crée des emplois" (à grands renforts de niches fiscales, mais ne nous arrêtons pas à de tels détails). Le symbole parfait de tout ça, c'est notre nouveau ministre de l'éducation. Meilleur ami de Baroin, copain comme cochon avec Sarkozy et Fillon, admirateur de l'autonomie pour tous les établissements sa première décision détonne : mettre fin aux devoirs à la maison en permettant aux élèves de les faire à l'école. Une revendication de longue date des assos de quartiers populaires. Diantre ! Une mesure de gauche ! Blanquer va recruter en masse pour aider les élèves en difficulté et permettre de compenser cette inégalité, merci ! Et non... C'était évidemment trop beau et le ministre d'annoncer que les renforts seront des jeunes en service civique. Aucune pérennité du système (des contrats de 6 à 9 mois...), aucun financement et aucune garantie du niveau des jeunes (le service civique est ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, de bac moins 5 à bac+5). La possibilité que d'anciens jeunes en échec scolaire accompagnent des jeunes en échec scolaire est bien patente. Une solution low cost pour aider les plus défavorisés, une solution bien dégueulasse qui rappelle la big society de Cameron. De quoi contenter nombre d'élus de droite. 

Il en restera un certain nombre qui ne se rallieront pas : pour des question migratoires et sociétales, que cela soit sur les droits des homosexuels ou autres droits qui peuvent heurter une morale religieuse (droit à mourir dans la dignité, droit à l'avortement), la recomposition d'un bloc de droite dure est à attendre. L'irruption du mouvement des tea party en réaction à l'élection d'Obama montre que ce genre d'agrégat peut se réaliser rapidement. Le FN est en sévère perte de vitesse sur le premier tour. Le second tour clarifiera le leadership : malheur aux vaincus, si Philippot et Le Pen ne s'imposent pas, Wauquiez attend de faire une OPA sur la droite réac débarrassée de cette armée de losers. Nimbé d'une aura victorieuse (il gagne toutes les élections auxquels il se présente) il pourra lancer un gros bloc réactionnaire et europhobe. Avec une meilleure stratégie que le FN (pas compliqué) une telle vague peut avoir des résultats, la Pologne nous le rappelle tristement. La recomposition à droite ne peut se faire que là, tout le reste du spectre est pris par Macron.

A gauche, les majorités intellectuelles, culturelles, programmatiques, sont là. Une refonte fiscale totale pour pouvoir financer tout le reste en préalable : mettre fin aux rentes, comme dirait Macron, mais celles du CAC 40 et autres groupes truandant le fisc. Un étalement de l'impôt beaucoup plus progressistes. Ne peut-on pas aisément dégager une majorité pour dire que la priorité est de récupérer 80 milliards annuels évaporés indument ? Idem pour la règle verte écologique. Un sujet qui irrigue tout : des emplois de demain dans les circuits court énergétiques et alimentaires à la santé de demain, sauvegardé par une production non polluante. Tout ceci, évidemment, en trouvant des outils de prise de décision collective, en mettant fin au césarisme actuel. 

Ca ne se fera pas en un jour, alors au lieu de pleurer encore et encore sur qui d'Hollande, Valls ou Macron a vraiment tué la gauche, tournons la page dès aujourd'hui, des millions d'électeurs n'attendent que ça. 

Commentaires

De grands absents dans ce billet : Mélenchon, les syndicats...

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 13/06/2017

Castor fait de louables efforts pour comprendre ce qui se passe; "il fait ce qu'il peut mais peut peu " comme le disait la feuille de notation d'un fonctionnaire besogneux .

Sa grille de lecture de la situation ( gauche , droite etc.)est caduque ...

Écrit par : ...JC jaurras .... | 13/06/2017

"Macron n'aime pas l'Etat " : inexact ; l' Inspection générale des Finances au pouvoir , des références appuyées à des symboles régaliens ,monarchiques et républlcains...

Un nouveau Premier Consul ...

Écrit par : ...Léo .... | 13/06/2017

"Hamon et Cambadélis éliminé au 1er tour"

---éliminéS conviendrait mieux

"La possibilité que d'anciens jeunes en échec scolaire accompagne des jeunes en échec scolaire"

---accompagnENT ! l'échec scolaire est souvent une affaire d'orthographe ...

"Un étalement de l'impôt beaucoup plus progressistes."

---progressiste sans s , même s'il s'agit de plusieurs impôts ...

ETC.

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 13/06/2017

Si Castor qui " fait ce qu'il peut mais peut peut "( Jaurras) souhaite pouvoir plus , il devrait lire :

---Dans un manuel d'histoire , ce qui a trait au Consulat

---Dans une bio de de Gaulle ( celle de Jean Lacouture , par exemple ) les pages traitant du 2ème semestre de 1958 et des années 1959-62

Tout y est ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 13/06/2017

" Décomposition achevée " ? pas sûr , disait hier soir sur LCI un éminent politologue ; selon lui , le " dégagisme" ne fait que commencer et gagera bientôt les syndicats ( aujourd'hui bien discrets ) et d'autres institutions délabrées .

Selon moi ( qui ne suis certes que bien peu politologue ) , les baronnies locales , tenues par le PS et LR , pourraient être atteintes par la vague de dégagisme et ceci sans attendre les prochaines élections territoriales ...

Écrit par : ...Euphémie .... | 13/06/2017

" Gagnera " conviendrait mieux que " gagera" ( ligne 3 )

Ceci dit , je fais mien le pronostic d' Euphémie : les nouveaux élus d' En Marche auront le souci de s'implanter dans les fiefs départementaux et communaux tenus par les petits et grands caciques du PS et de LR ; il se peut que , sans attendre les prochaines élections locales , ils poussent certains barons à la démission .

Au vu de la carte des résultats du premier tour des législatives on peut constater que nombre de " fiefs" historiques ne tiennent plus ( ex : dans le sud-ouest et dans les Hauts de France ou encore en Bretagne )

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 13/06/2017

"Si Castor qui " fait ce qu'il peut mais peut peut "( Jaurras) souhaite pouvoir plus , il devrait lire :

---Dans un manuel d'histoire , ce qui a trait au Consulat

---Dans une bio de de Gaulle ( celle de Jean Lacouture , par exemple ) les pages traitant du 2ème semestre de 1958 et des années 1959-62

Tout y est .." ( J Mentor )

----Je doute que l'histoire l'intéresse , surtout si elle est " de France " ; du passé il a fait table rase ..

Écrit par : ...Johanna .... | 13/06/2017

Castor et l'histoire ( notamment de France" ) : ayant fréquenté l'école à l'ère pré Belkacem , il a dû en apprendre quelques bribes ; son problème est donc une affaire de compréhension plutôt que de connaissance .

Écrit par : ...20 100 | 13/06/2017

“L'expérience et l'histoire nous enseignent que peuples et gouvernements n'ont jamais rien appris de l'histoire, qu'ils n'ont jamais agi suivant les maximes qu'on aurait pu en tirer.”
(Hegel)

Écrit par : ...Barbara .... | 14/06/2017

-” Lorsqu’on est trop curieux des choses qui se pratiquaient aux siècles passés, , on demeure ordinairement fort ignorant de celles qui se pratiquent en celui-ci “
( Descartes)

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 14/06/2017

"Castor et l'histoire ( notamment de France" ) : ayant fréquenté l'école à l'ère pré Belkacem , il a dû en apprendre quelques bribes ; son problème est donc une affaire de compréhension plutôt que de connaissance ."
Écrit par : ...20 100 | 13/06/2017

Problème moins de " compréhension " que d'aptitude à établir des liens entre le passé et le présent , sans prendre trop au sérieux les prétendues " leçons de l'hiistoire."..

Écrit par : ...J Mentor .... | 14/06/2017

“ Il s’agit d’exister au présent , et non au passé . Le passé doit être mis à sa place . Il fournit des éléments utiles à la constitution , à la compréhension de l’actualité , mais il n’a pas le droit de s’affirmer pour lui-même ,d’où la fonction positive de l’oubli “
( Georges Gusdorf , La mémoire et l’oubli . )

Écrit par : ...Mimi Clio... | 14/06/2017

"qui d'Hollande, Valls ou Macron a vraiment tué la gauche" (Castor)

Mélenchon, Aubry et les frondeurs y ont eux aussi lui largement contribué , qui ont en commun une culture du suicide collectif .

Écrit par : ...Léo .... | 14/06/2017

" suicide collectif" , comme dans certaines sectes.

Écrit par : ...Euphémie... | 15/06/2017

" suicide collectif " : non loin de chez nous , une petite secte rurale ( les " Adorateurs de l'oignon " ) avait décidé de faire grand saut : le procédé retenu : un potion à base de plantes , concoctée par un de ses membres , pharmacien de son état .

Résultat : une irrépressible courante collective qui a empesté la région et embouteillé les hôpitaux ...

le suicide collectif est un art qui ne s'improvise pas

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 15/06/2017

Le dernier carré de socialistes qui se ferait sauter en fanfare dans la maison close de Solferino , ça aurait plus d'allure !

Écrit par : ...Racachol... | 15/06/2017

On attend avec impatience le prochain billet de Castor ; peut-être " Le coup d'état permanent , la République autoritaire de Macron " , ou bien " Mélenchon sauve l'honneur ;et s'il n'en reste qu'un ..."

Écrit par : ...Barbara .... | 16/06/2017

Les articles de Castor sont toujours instructifs et leurs titres très originaux , avec de jolies illustrations .

Cela nous change de la presse régionale , assez ennuyeuse .

Ce que j'aimerais , c'est qu'il consacre son prochain article au dernier rebondissement de l'affaire Grégory .

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 16/06/2017

Il y a aussi l'agression subie par NKM ...

Écrit par : ....Lysistrata | 16/06/2017

Laissons Castor nous surprendre : il adore ça , nous aussi ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 17/06/2017

Cela nous rappelle les " surprises " de notre enfance , avion , bateau , voiture à construire soi-même , casse -tête pour les parents ...

Écrit par : ...Anna-Lisa .... | 17/06/2017

Les billets-surprises de Castor : il faut les construire , tout comme les avions , bateaux et voitures en pièces détachées de notre enfance...

Écrit par : ...Léo .... | 17/06/2017

Commencer par les " pièces" les plus faciles à identifier : des termes qui reviennent très souvent , des mots-fétiches tels que " libéralisme" , " gauche" " capitalisme " , " inégalités " " bordel ! " ...

Écrit par : ...Euphémiie .... | 17/06/2017

Je vous trouve tous bien sévères pour Castor ; il y a toujours un peu de bon dans ses articles et parfois plus .

Par rapport à nos journalistes , c'est un génie !

Écrit par : ...Trumpette .... | 19/06/2017

Il vaut mieux que c qu'il dit : il s'amuse à nous provoquer , comme le fait son Mentor Mélenchon .

Écrit par : ...20 100 .... | 19/06/2017

Une sorte de Diogène ...

Écrit par : ...Lysistrata .... | 19/06/2017

"il s'amuse à nous provoquer , comme le fait son Mentor Mélenchon "

Vous confondez , chère Lysistrata ; Mentor , c'est moi !

Écrit par : ..J Mentor .... | 20/06/2017

Les provocations de Mélenchon laiissent indifférents ceux qui l'ont connu secrétaire d'état de Jospin , à l'époque docile et sage comme une image ...

Dans le genre , il fait moins bien que Ruffin , l'imrprécateur à la mode .

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 20/06/2017

Mélecnhon , Ruffin et Marine Le Pen à l' Assemblée : on ne va pas s'ennuyer ...

Écrit par : ...Léo .... | 20/06/2017

Alignement des planètes populistes ...

Écrit par : Saint -Thèse | 20/06/2017

Marine Le Pen qui ne disposera pas d'un groupe va colonisezr les toilettes des dames ,désormais très fréquentées puisque la nouvelle assemblée est plus féminine que la précédente .

Écrit par : ...Barbara .... | 20/06/2017

Oui , surtout s'il continue à faire très chaud ...Qui i boit beaucoup , comme le recommande la télé en temps de canicule , restitue beaucoup.

Écrit par : ...Johanna .... | 20/06/2017

La vraie parité , c'est la mixité dans les toilettes , comme le réclame le mouvement " pisse debout " , satellite de " Nuit Debout"

Écrit par : ...Séraphita .... | 20/06/2017

Laissez pisser , de grâce !

Écrit par : ...Pépé Castor .... | 20/06/2017

"Mélecnhon , Ruffin et Marine Le Pen à l' Assemblée : on ne va pas s'ennuyer ..".
Écrit par : ...Léo .... | 20/06/2017

Hier Méluche s'est fait renvoyer dans ses buts par le député champion de maths auquel il s'en était imprudemment pris .

Les jeunes élus en marche ne vont pas manquer de chahuter le vieux prof donneur de leçons ...

Écrit par : ...Ravachol .... | 21/06/2017

Ce que l'on peut surtout reprocher à Méluche , c'est sa façon de singer Jaurès qui n'a pas mérité ça !

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 21/06/2017

" singer Jaurès " , Mitterrand le faisait déjà , mais d'une façon moins outrancière .

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 21/06/2017

Écrire un commentaire