Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2017

Pénicaud, la vraie 1ère affaire Macron.

bomb-2025548_960_720.pngAmoureux de termes peu usités, le Président Macron dirait sans doute des démissions de Bayrou, Sarnez et Goulard qu'elles constituent de la roupie de sansonnet par rapport à ce qui pourrait l'attendre avec cette histoire de Murielle Pénicaud. Bien sûr, il aurait préféré s'en passer. Celle de Bayrou en particulier. Appui très précieux pendant la conquête du pouvoir, censé rédiger la première grande loi du quinquennat, le départ du béarnais est un coup dur. Mais qui pourrait ne pas avoir trop de conséquences fâcheuses : le MODEM a obtenu 44 députés grâce à l'accord de gouvernements trouvé avec LREM, plus que Bayrou ne pouvait rêver. Il ne devrait pas trop pester. Ni trop insister sur une capacité de nuisance qu'il n'a pas, les marcheurs étant majoritaires à eux seuls.

Avec un peu d'audace, Macron peut même retourner ces démissions à son avantage : il a été élu sur une critique de partis vermoulus, sclérosés, le MODEM appartient hélas au vieux monde. Farwell, Modem brothers et n'en parlons plus. Un coup de semonce plus qu'une déflagration. Et encore, Macron aura montré sa fermeté face à la suspicion de ce qui exaspère les français et sa capacité à sanctionner sans trembler, contrairement à nombre de prédécesseurs. Il n'est pas loin de pouvoir retourner la situation à son avantage. 

Un envenimement de l'affaire Ferrand serait plus pénible, mais pas encore létale. Il dira qu'il lui maintenait sa confiance, mais les règles sont les règles et la mise en examen le pousse à le congédier. Ferrand, c'est l'ancien monde, un élu PS, les mutuelles... Bref, il trouvera.

Pénicaud, à qui il a maintenu sa confiance ce soir, c'est autre chose. Car l'affaire Pénicaud a pris une sale tournure hier avec perquisitions d'Ubi France et d'Havas pour une histoire de favoritisme. Dans l'absolu que le ministre de l'économie se rende à Las Vegas, c'est logique. Pas de quoi fouetter un chat. Mais un voyage d'affaire à 300 000 euros confié, sans appel d'offres, à Havas, actuellement, ça ne passe pas. Les marcheurs vous diront (à raison) qu'il fallait faire vite, la procédure d'appel d'offres n'était pas adaptée... Leur défense est prête mais la justice pourrait la faire voler en éclats. Favoritisme, c'est favoritisme. Ce dont l'opinion ne veut plus. Or, Pénicaud, c'est le "nouveau monde". La "société civile", une "femme d'entreprise". Passe qu'elle fut au cabinet Aubry et que d'entreprise elle n'ait connu que le Comex de Danone pour appliquer des plans sociaux... C'est ce genre de profils experts que veut mettre en avant la macronie...

Si elle devait sauter pour une affaire qui aurait révélé qu'il pouvait y avoir un lien de cause à effet entre ce voyage arrangé et sa nomination ministérielle, la maison intègre se lézarderait. Et attendu que c'est elle qui doit mener la seconde grande loi du quinquennat et la plus explosive (sur le travail) son départ précipité serait la bombe qui ruinerait les envies de réformes à la schlague... Je n'irai pas jusqu'à dire que ça me ravirait car tout ce qui porte atteinte à l'image des représentants politiques n'est jamais bon, mais en l'espèce, disons que je ne pleurerai pas.  

Commentaires

Sous l' Occupation , ça dénonçait déjà beaucoup , avec des conséquences souvent graves .

Écrit par : ...Anna-Lisa .... | 22/06/2017

C'était , évidemment, " pour la bonne cause" ...

Écrit par : ...Barbara .... | 22/06/2017

---A quand une opération mains propres visant la presse vertueuse ? et les syndicats ?

Écrit par : ...Séraphita .... | 22/06/2017

Souvenir : en 1982 , coopérant à la mise au point d'une loi à laquelle s'opposaient les syndicats , j'ai admiré la façon dont notre ministre s'y est pris pour franchir l'obstacle; il a augmenté la subvention dont bénéficiaient leurs associations -satellites
( loisirs , actions " humanitaires " )

J'ignorais jusque-là l'existence de ce système éminemment vertueux, qui , sans doute , n'a plus cours ...

Écrit par : ...J Mentor .... | 22/06/2017

A ma connaissance , ce " système éminemment vertueux" existe toujours , mais sous une forme plus discrète .

Il faudrait aussi regarder du côté des comités d'entreprise des grosses boites ...( de temps en temps des scandales vite étouffés )

Écrit par : ...JC Jaurras .... | 22/06/2017

La discrétion de Castor sur la presse et les grandes figures des médias : un " milieu" où l'on se serre les coudes .

Écrit par : ...Ravachol .... | 22/06/2017

Evitons de généraliser : il existe des journalistes au-dessus de tout soupçon et qui ne s'érigent pas en donneurs de leçons .

Écrit par : ...Johanna .... | 22/06/2017

" Lanceur d'alerte " , un concept intéressant qui n'existait pas sous l' Occupation ...

Écrit par : ...20 100 | 22/06/2017

Sous l'Occupation , la photocopie , d'un coût élevé , était peu pratiquée ; les délateurs rédigeaient leurs billets à la main ou en dactylo , comme les corbeaux de l'affaire Grégory , en faisant des fautes à dessein .

Écrit par : ...Saint-Thèse .... | 22/06/2017

La délation par téléphone était plus " sécure" qu'aujourd'hui ; les enregistrements sur magnétophone étaient rares ( les occupants les ont développés pour traquer les résistants et les juifs )

Écrit par : ...Léo .... | 22/06/2017

" Dénoncer " signifie à la fois protester contre ( une injustice...) et signaler , pointer du doigt , souvent avec une intention mauvaise , un individu ou un groupe .

Le "lanceur d'alerte" tient des deux , avec une connotation vertueuse plus ou moins affichée .

Rares sont les cibles de ces pratiques qui osent répliquer en "alertant" sur les liaisons dangereuses des journalistes spécialisés dans la "dénonciation "

Écrit par : ...J Mentor .... | 22/06/2017

A propos des dénonciations et des écoutes téléphoniques sous l'occupation : selon mon vieil ami ,écrivain post surréaliste ,
certains résistants juifs disaient " bretons" pour désigner leurs correligionnaires ; précaution qui a donné lieu à des histoires savoureuses dont on a bien ri le danger passé ...

Écrit par : ...Sidonie .... | 22/06/2017

Réplique plaisante à l'odieux propos d'un député du Morbihan tenu à la chambre en 1936 " Un Breton vaut bien un Juif ! " ; il répondait à un député israélite qui dénonçait l'antisémitisme .

Je précise que mes compatriotes bretons étaient beaucoup moins antisémites que les Français moyens de l'époque et le sont très rarement aujourd'hui , même quand ils sont régionalistes ...

Écrit par : ...Barbara .... | 22/06/2017

---------Vous allez finir par énerver Castor avec ces histoires d'occupation , une époque qu'il n'a sans doute pas étudiée en classe ...

Écrit par : ...Mémé Octogénie .... | 22/06/2017

Pour ne pas être taxé d'antisémitisme , dire non juif mais "capitaliste" , " banquier " ou " sioniste " ;ça revint au même mais c'est plus clean

Écrit par : ...Euphémie .... | 22/06/2017

"certains résistants juifs disaient " bretons" pour désigner leurs correligionnaires ; précaution qui a donné lieu à des histoires savoureuses dont on a bien ri le danger passé"

Pouvez-vous , chère Sidonie , nous raconter une de ces ""histoires savoureuses de juifs bretons ?

Écrit par : ...20 100 | 22/06/2017

Bien volontiers mais un peu plus tard : c'est l'heure où je me mets au rosé bien frais pour lutter contre la canicule ... avec mon vieil ami post surréaliste

Écrit par : ...Sidonie .... | 22/06/2017

---Pour nous autres robots aussi , la canicule est une rude épreuve: le métal chauffe et je dois passer une partie de la journée et de la nuit dans ma baignoire .

Écrit par : ...julius .... | 22/06/2017

"Pouvez-vous , chère Sidonie , nous raconter une de ces ""histoires savoureuses de juifs bretons ?"

En voici une , en résumé , cher 20 100 ; on peut en sourire maintenant , son héros ayant , par bonheur , survécu .

Au terme d'une longue opération de surveillance téléphonique , la Gestapo de Quimper met la main sur un résistant du lieu ...breton et bretonnant ; au cours d'un interrogatoire musclé , il apparaît que l'individu est circoncis ; plusieurs autres cas de ce genre sont signalés, notamment à Paris

Rapport à Berlin; une haute autorité universitaire , consultée ,en conclut que " les Bretons sont en fait non des Celtes mais des Juifs "; références invoquées à l'appui: quelques lignes dans un ouvrage de Rosenberg et un autre , plus académique , de Martin Heidegger ...

Écrit par : ...Sidonie .... | 23/06/2017

Cette supposée judéité des Bretons " de souche" explique que la mouvance néo nazie européenne se méfie de la famille Le Pen , qui a pour berceau le charmant petit port morbihannais de La Trinité -sur-Mer ...

Écrit par : ...Léo .... | 23/06/2017

--"-A quand une opération mains propres visant la presse vertueuse ? et les syndicats ?
Écrit par : ...Séraphita "

Sujet tabou comme le discret soutien apporté par des profs de médecine l'industrie pharmaceutique ( sauf quand éclate un scandale )

Écrit par : ...Ravachol .... | 23/06/2017

Écrire un commentaire