Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2018

Ecologie et libéralisme : la fin de la pensée magique ?

La réception de la loi EGA sur l'agriculture et l'alimentation a de quoi laisser pantois. Il fallait, sans rire, entendre des éditorialistes et autres experts massés sur les plateaux avant le vote de la loi pour parler du cas Hulot et dire des choses comme "pendant la campagne, Macron a été très clair sur l'économie, mais on ne sait pas vraiment ce en quoi il croit sur l'écologie". A force, on va tous finir en Vénus de Milo, mais c'est vrai que les bras vous en tombent devant tant de naïveté... Comment tous ces brillants cerveaux peuvent ils croire qu'on peut à la fois essayer d'obtenir les prix les moins chers possibles avec une surproduction forcenée, ne vouloir aucune entrave règlementaire, sanitaire, et en même temps (...) mener une politique écologique ? Si ça n'était si dramatique, on rigolerait de la naïveté de ces commentateurs, mais c'est dramatique. 

Macron croit au libre échange, point barre. Au nom de cette doctrine écocidaire, il arrive à arranger sa conscience avec l'installation près de Marseille d'une usine qui produira annuellement 300 000 tonnes d'huile de palme pour le compte de Total. Mieux, il a réussi à faire dire à Nicolas Hulot "dans l'intitulé de mon portefeuille ministériel, il y a "solidaire" et je n'oublie pas les emplois à la clé". T'as raison, au nom de la même logique, on n'a qu'à autoriser le gaz de schiste, et pourquoi pas demander à quelques centaines de personnes d'enfouir les déchets nucléaires dans la Creuse... Désespérant. Ca n'est qu'au nom de cette absence d'entrave qu'on arrive à prendre des lois barbares. Quand on interroge les députés sur le fait qu'on pourra continuer à broyer des poussins ou éviscérer des porcs, il ne faut pas se tromper de combat : quand il vote pour, ça n'est pas par goût pour la souffrance animale, juste par l'agro business leur demande de continuer ces pratiques qui permettent d'aller plus vite pour décimer et produire... Il n'y a pas d'autre logique, pas d'éthique cachée. 

De même pour le glyphosate, ça n'est pas goût pour l'empoisonnement des masses, mais juste parce que cet herbicide dégueulasse va plus vite pour de grandes surfaces. Tous les agriculteurs qui y ont recours disaient d'ailleurs "si on veut l'interdire, faut nous aider parce que sans ça on ne s'en sortira pas sur nos terres". Et ainsi de suite, ad nauseam. Là, les députés LREM vont défoncer la loi littoral, un texte fondateur sur la protection que ni Chirac ni Sarkozy n'ont osé remettre en cause, mais que ces idéologues du marchés vont défoncer pour permettre aux géants du BTP de bétonner les rivages corses, bretons, basques et ainsi de suite... Qu'on ne s'étonne pas s'il y a des chantiers plastiqués, ça s'appelle la violence légitime et les origines de ladite violence sont à chercher au Palais Bourbon.

La semaine dernière, le héros de Macron, Justin je fais du surf du yoga et de la boxe Trudeau, est allé plus loin qu'aucun autre en rachetant 4,5 milliards à Kinder Morgan l'exploitation d'un gisement de pétrole dégueulasse... Il a nationalisé l'écocide sous les yeux médusés des conservateurs classiques (Stephen Harper est enfoncé) sans parler des écologistes qui n'ont plus qu'à pleurer...  Chez Trudeau, comme chez Macron, la réponse à leurs actes coupables pour la planète est toujours la même "on ne peut pas tout changer du jour au lendemain". Un sophisme inacceptable. Si on ne peut pas sortir du nucléaire demain quand 80% de notre production énergétique, on peut arrêter de construire des centrales (Macron en promet une toute dernière avant la fin du quinquennat), ne pas renouveler leur concession, accélérer leur fermeture avec le seul en même temps qui vaille : mettre le paquet sur les renouvelables. C'est intolérable de voir tant de pays montrer que la volontarisme suffit : au Chili, au Portugal, la révolution énergétique s'est accomplie à un niveau national en moins de 5 ans et nous sommes immobiles pour préserver quelques intérêts privés. Idem pour l'agriculture, on ne sera pas autosuffisant demain, mais on peut d'une décision cesser de faire l'apologie de la malbouffe au lieu de se coucher devant les annonceurs qui ont obtenu sans problème l'interdiction du Nutriscore à la TV (le fait d'afficher la dangerosité des aliments dans les pubs). Si la génération à venir pouvait nous intenter un procès en irresponsabilité générale et requerrait des peines lourdes, elle aurait tout à fait raison. Y a des baffes et des révolutions agraires qui se perdent...  

Commentaires

-----------------------------------------------------------------------
Pas un mot sur les " écolos" et autres " verts" qui ont réussi à ridiculiser et à décridibiliser l'écologie: un de leurs leaders pris la main dans la culotte des femmes , un autre hissé à la présidence de l'Assemblée , le mirobolant Con - Bandit recyclé en conseiller de Macron ...

Écrit par : Léo | 04/06/2018

-----------------------------------------------------------------------
Je ne suis pas certaine que Castor s'intéresse vraiment à l'écologie : c'est pour lui un prétexte à faire de l'anti macronisme basique , à la façon de Don Quichotte qui s'escrimait contre les moulins à vent .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 04/06/2018

-----------------------------------------------------------------------
A notre Castor-Don Quichotte , il manque un Sancho Pança qui le remettrait de temps en temps en face du principe de réalité .

Écrit par : Pol Lux | 04/06/2018

--------------------------------------------------------------------
La réalité , c'est LE problème de Castor ; mais son combat contre les moulins à vent ne manque pas de panache et est bien sympathique , en ces temps qui souffrent d'un déficit d'idéalisme .

Écrit par : Anna-Lisa | 04/06/2018

-----------------------------------------------------------------------
La réalité , Don Quichotte et les moulins à vent , sujet de conversation parmi d'autres avec un sympathique journaliste suédois accompagné de son photographe qui ne l'était pas moins .

Ils enquêtaient , m'ont -ils dit , sur les occupants d'un appartement situé presque en face du mien et cherchaient à en prendre des photos .

Comment en sont-ils venus à sonner chez moi ? respectueux de la liberté de la presse , je ne le leur ai pas pas demandé; peut-être sur la suggestion du patron du bistrot voisin ....

Leur travail effectué , d'une façon très pro si je puis en juger , nous avons conversé à bâtons rompus autour d'un vin blanc auquel ils ont fait honneur .

Parmi les sujets abordés : la vie politique française , plus amusante et chaude que celle de leur froid pays , et la presse , très différente aussi de la nôtre,( plus pro et rigoureuse , semble-t-il ) ; Intéressantes réflexions sur les mots , l'appauvrissement du vocabulaire ,dans notre langue comme dans la leur...

Écrit par : J Mentor | 06/06/2018

---------------------------------------------------------------------------
Il se dit que la presse suédoise s'intéresse au domaine immobilier de certains expatriés mis en cause chez eux dans une affaire de corruption ; un bon sujet ,( explosif) de polar à la suédoise , dans le style Millénium ...

Écrit par : Léo | 06/06/2018

---------------------------------------------------------------------------
J'espère, cher Mentor , que vous ne leur avez pas dit trop de mal de la presse française : il y va de l'honneur de notre pays...

Cette affaire d'appartement ne me paraît pas invraisemblable , bien que de telles pratiques soient généralement plutôt le fait de notables africains et nord-africains , friands de l'immobiliser parisien .

Je vais me renseigner ...

Que ce soit vrai ou non, c'est un bon sujet de polar

Écrit par : Jacques Aubin | 06/06/2018

-------------------------------------------------------------------------------
Je vous rassure, cher Jacques Aubin : évoquant la presse française , j'ai pris soin d'éviter les généralisations trop faciles ; je leur ai dit un peu de mal de quelques organes ( La Pravda , l'Obs ...) et beaucoup de bien de quelques autres ( La Croix , le Canard , Média Part , et même ,avec quelques réserves , Charly )

J'ai comme vous le plus grand souci de l'image de la France , surtout devant des étrangers .

Écrit par : J Mentor | 06/06/2018

------------------------------------------------------------------------------
J'ai lu quelque part que l'affaire " explosive" concerne le sexe , non l'immobilier ; mais il peut exister un lien entre les deux sujets, car pour les cabrioles , il vaut mieux être à l'intérieur plutôt qu'en plein air , que ce soit en Suède (climat froid) ou en France ( climat plus doux mais météo assez capricieuse ces temps-ci.)

Écrit par : Euphémie | 06/06/2018

----------------------------------------------------------------------------
A propos du sexe en plein air : je puis vous certifier que cela ne se fait pas dans le jardin qui m'est cher ; ce n'est pas dans la culture des usagers , coureurs ou non , et les gardiens , aussi débonnaires soient -ils , y veillent.

Les grands prédateurs parisiens mis en cause ont toujours officié en appartement , dans des parkings , des bureaux ou des ascenseurs , ou encore à l'hôtel .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 06/06/2018

----------------------------------------------------------------------
Chez nous , en Anjou, cela ne se fait plus à ciel ouvert depuis qu'i n'y plus dans les champs de meules de foin ni de blé ; elles ont été remplacées par des cylindres peu confortables issus des machines agricoles modernes ; et il n'y a plus depuis longtemps ni bergères ni bergers , remplacés par des barbelés et des clôtures électriques.

Écrit par : Mémé Octogénie | 06/06/2018

------------------------------------------------------------------------------
Chez nous , ça se fait encore un peu à Central Park mais non sans danger ( du fait non de la police que des professionnels du racket)

Les autorités ferment les yeux car l'amour à l'air libre est bon pour la démographie , comme c'est le cas aussi en Russie .

Écrit par : Trumpeete | 06/06/2018

------------------------------------------------------------------------
" je leur ai dit un peu de mal de quelques organes ( La Pravda , l'Obs ...) et beaucoup de bien de quelques autres ( La Croix , le Canard , Média Part , et même ,avec quelques réserves , Charly )" .

J'espère , cher Mentor , que vous avez épargné Le Point persécuté par des fanatiques turcs pour avoir qualifié Erdogan de " dictateur" .

Nous sommes tous Le Pont !

Écrit par : Lesbie | 06/06/2018

-----------------------------------------------------------------
"La réalité , c'est LE problème de Castor " ; de lui comme de bien d'autres , chère Anna-Lisa .

Plutôt que de la méconnaître ou de la travestir consciemment , on peut l'interpréter , ne la voir qu'avec des oeillères , comme Don Quichotte , ou plus près de nous , les sympathiques Bouvard et Pécuchet , pionniers en complotisme .

Cette manie de l'interprétation est largement aidée par le recours à un vocabulaire pauvre et stéréotypé ; ainsi chez Castor : " libéralisme" , " inégalités " etc.
Mettez vingt centimes dans la machine et ça fonctionne.

Écrit par : Jacques Aubin | 08/06/2018

----------------------------------------------------------------------
Don Quichotte et le couple Bouvard et Pécuchet : dans sa remarquable préface à l'édition en Folio de Don Quichotte , Jean Canavagio met en évidence ce lien .

Cervantès a , dans son " histoire" ( qu'il ne qualifie pas de " roman" ) créé un autre monde qui peut passer pour aussi réel que l'Espagne de la fin du XVI éme siècle .

Une lecture qui peut nous aider à mieux comprendre les articles surréels de Castor ...

Écrit par : Euphémie | 08/06/2018

------------------------------------------------------------------------------
Je comprends que Castor se réfugie dans le surréel car le réel est loin d'être rose ...
Ce qui importe c'est qu'il puisse de temps en temps redescendre sur terre , avec l'aide des Sancho Pança du blog .

Écrit par : 20 100 | 08/06/2018

--------------------------------------------------------------------------
Difficile de se libérer d'une addiction au surréel : on finit par croire à ce que l'on dit et écrit .

Les amis de Don Quichotte , plutôt que de le contredire
ouvertement , accompagnaient son délire afin de l'aider à atterrir en douceur ; Sancho lui-même évitait de le contrer frontalement .

Écrit par : Pol Lux | 08/06/2018

-------------------------------------------------------------------------------
Dans le cas considéré , l'accompagnement en vue d'un atterrissage en douceur ma paraît préférable au remède de cheval ; cessons donc de contredire notre ami

Écrit par : Anna-Lisa | 08/06/2018

------------------------------------------------------------------------
D'accord avec vous sur le fond , mais pas d'accord avec votre " ma" devant " paraît" ...

Écrit par : Pépé Castor | 08/06/2018

---------------------------------------------------------------------
Qu'est-ce que j'ai bien pu fare au Bon Dieu pour attirer chez moi tant de journalistes ?

L'an dernier un enquêteur de Media Part à propos des turpitudes du rugby ; il y a quelques semaines une reportère danoise sur les événements de 68; plus récemment un journaliste suédois accompagné de son photographe ,en quête d'infos sur des compatriotes à eux impliqués dans une affaire de sexe et de corruption, selon eux explosive ...

Tout à l'heure , en début de sieste , un sympathique barbu qui s'est présenté comme " grand reporter " à La Pravda , intéressé , m'a -t-il dit, par ce que je pouvais savoir et penser du dissentiment survenu entre Certaines obédiences maçonniques et Emmanuel Macron !

Plutôt que de l'éconduire aussi sec ( il faut bien que chacun gagne sa vie comme il peut ), je lui a répondu :

1-que je ne connais pas Macron et que je ne m'intéresse que de loin aux faits , gestes et écrits du personnage ...

2-que je ne suis pas maçon et n'ai que peu de sympathie pour ceux qui le sont ou disent l'être ou encore laissent dire qu'ils le sont , trouvant ridicule le goût immodéré de trop de mes contemporains pour les secrtets de polichinnelle et le complotisme de salon

Cela ne l'a en rien découragé et il a bien fallu que j'accepte de lui fart de ce que je sais et pense de ce sujet dont je ne sais et ne pense( presque ) rien , plusieurs bières partagées aidant .

Parmi ce que je lui ai dit : quelques " fake-News " improvisées , mêlées à l'affaire suédoise et explosive évoquée plus haut ; ça l'a beaucoup intéressé si j'en crois l'abondance des notes qu'il a prises .

Au terme de nos libations , je n'avais toujours pas compris pourquoi il s'était adressé à moi et , par courtoisie , je ne le lui ai pas demandé ; erreur sur la personne? prolongement de l'enquête suédoise ?

Écrit par : J Mentor | 10/06/2018

-------------------------------------------------------------------
5 lignes avant la fin : " faire part et non " fart" "! excès de bière ?
je comprends que ce reporter vous ait demandé ce que vous savez et pensez d'un sujet dont vous ne savez et pensez rien ou presque : c'est le b a ba du journalisme

Fake news : une bonne idée; quelques exemples svp

Écrit par : Pépé Castor | 10/06/2018

---------------------------------------------------------------------
Selon moi , la visite de ce reporter de La Pravda se situe dans le prolongement de votre récent entretien avec des journalistes suédois

Il n'est pas invraisemblable que des maçons y soient mêlés , puisqu'il s'agit d'immobilier , mais il y a peu de chances que l'Elysée le soit .

Inventer des fake -news : bonne façon de résister à la curiosité journalistique ; ceci dit , il est difficile de distinguer ce qui est fake de ce qui ne l'est pas .

Écrit par : Jacques Aubin | 10/06/2018

--------------------------------------------------------------------------
Une autre explication qui vaut ce qu'elle vaut : dans un récent commentaire placé sur ce blog, Mentor à brocardé les " visiteurs du soir" qui se vantent de murmurer à l'oreille de Macron .

Cela n'est peut -être pas tombé dans l'oreille d'un sourd :pour La Pravda notre ami est l'un de ces conseillers discrets du président ; qu'il soit un parfait inconnu ne fait que contribuer à rendre ce rapprochement plus que vraisemblable dans une rédaction imbibée de complotisme

Ce qui a très peu de chances d'être vrai ne peut que l'être .

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 10/06/2018

-------------------------------------------------------------------------
Ce qui est sûr , c'est que Macron se rend parfois incognito au domicile d'un retraité de la fonction publique dont il a naguère croisé la route; qu'il s'agisse de Mentor , cela reste à prouver , mais je ne l'exclus pas pour ma part .

Écrit par : JC Jaurras | 11/06/2018

------------------------------------------------------------------------
Un indice qui rend la chose assez vraisemblable : Mentor multiplie sur ce blog les piques visant Macron ( son expression relâchée ...) , comme s'il voulait donner le change .

Un autre : Mentor a toujours fait office de de " coach" au bénéfice de quelques jeunes fonctionnaires aux dents longues ; je le tiens de certains d'entre eux qui ont fait et poursuivent une brillante carrière jusqu'aux sommets de l'état .

Écrit par : Saint -Thèse | 11/06/2018

------------------------------------------------------------------
" Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable " ; (c'est de Boileau ," Art Poétique" , si j'ai bonne mémoire )

Écrit par : Cluny | 11/06/2018

-------------------------------------------------------------------
Certains de mes étudiants de Sciences-Po appartiennent à des " écuries" coachées à grands frais par des fonctionnaires déjà installés et qui connaissent toutes les ficelles ; si Mentor a naguère soutenu des jeunes , j'espère qu'il l'a fait à titre bénévole .

Écrit par : Julius | 11/06/2018

--------------------------------------------------------------------
Je vous rassure, cher Julius : je l'ai fait mais sans jamais me faire rémunérer ; on pouvait à la rigueur m'offrir un déjeuner ou un livre .

Les " écuries" que vous évoquez regroupaient non des étudiants débutants mais des candidats à des concours ;les résultats étaient d'ailleurs inégaux , les coaches étant souvent des marchands de soupe plutôt que des pédagogues avertis .

Il m'arrive encore , à l'occasion , de soutenir certains jeunes mais dans un tout autre milieu que celui dans lequel vous officiez .

Écrit par : J Mentor | 11/06/2018

-----------------------------------------------------------------------------
Mes parents souhaitent , mon bac obtenu , m'inscrire dans une de ces ""écuries" dont vous parlez , chers Julius et Mentor ; comment faire ?
Le coût n'est pas pour eux un problème ; ce qui importe c'est que ce soit sérieux .

Écrit par : Ado-Nice | 14/06/2018

----------------------------------------------------------------------
Attendez , si vous y tenez , cher Ado , d'avoir votre bac en poche et d'être inscrit dans une fac ou un institut d'études politiques .
Pour ma part , je vous déconseille de le faire car ce n'est guère utile et , d'autre part , c'est immoral .
Je puis , à la rigueur , vous fournir via internet , le moment venu , quelques conseils de méthode , et bénévolement , cela va de soi.

Écrit par : Juius | 14/06/2018

-----------------------------------------------------------------------------
Je ne saurais mieux dire ; d'accord pour vous aider quand vous y verrez plus clair .

Écrit par : J Mentor | 14/06/2018

--------------------------------------------------------------
Julius et Mentor sont de bon conseil ; tenez donc le plus grand compte de leurs avis et suggestions .
Leur aide vous sera certainement utile mais ce qui importe le plus c'est que vous vous aidiez vous-même.

Écrit par : Pépé Castor | 14/06/2018

----------------------------------------------------------------
"ce qui importe le plus c'est que vous vous aidiez vous-même."
C'est ce que nous disons aux élèves de l'école voisine qui viennent nous demander de revoir leurs rédactions ; souvent , cela revient à les récrire de A à Z

Aide -toi et Mémé t'aidera !

Écrit par : Mémé Octogénie | 14/06/2018

---------------------------------------------------------------------
Un grand merci pour ces conseils ; je me félicite de plus en plus d'avoir osé intervenir sur ce blog en surmontant ma timidité .
Pas de problème pour le bac : mon lycée est l'un des plus performants de France .
Ce qui me serait utile dans l'immédiat , c'est que vous m'aidiez à établir un programme de lectures pour les vacances ; domaines : sciences politiques et littérature .
J'ai renoncé, renseignements pris , à m'inscrire pour un stage à l'institut lyonnais de Marion Maréchal ; du toc selon mes parents , pourtant proches de ses idées .

Écrit par : Ado-Nice | 14/06/2018

--------------------------------------------------------------------------------
Votre bac en poche et votre inscription en fac validée , accordez-vous un temps de repos et lisez un peu de tout sans programme ; flânez dans les bibliothèques et les librairies , lisez la presse sans vous en tenir à un seul journal .

Ecrivez chaque jour quelques lignes , peu importe sur quels sujets ...

Je vous suggérerai plus tard quelques titres , comme le fera aussi sans doute Mentor .

Écrit par : Julius | 15/06/2018

------------------------------------------------------------------
"Ecrivez chaque jour quelques lignes , peu importe sur quels sujets ..." : suggestion de Julius que je fais mienne .

Quand vous n'êtes pas inspiré , piquez dans un livre feulleté en bibliothèque ou dans une librairie , une idée qui vous aura frappé ; il peut s'agir d'une citation ou d'un passage succinctement résumé ; gardez trace de tout sur un cahier en affectant chaque trouvaille d'un numéro ; n'écrivez que sur la page de droite ou de gauche , en réservant l'autre pour des commentaires et des renvois que vous y placerez plus tard.
Contentez-vous , dans un premier temps , de le faire une fois chaque jour .
Mais votre urgence du moment , c'est tout de même le bac !

Écrit par : J Mentor | 15/06/2018

----------------------------------------------------------------------------
Futur bachelier moi aussi , je vais également m'y mettre et j'attendrai avec impatience vos suggestions de lectures pour les vacances ( je me prépare à des études supérieures de lettres classiques ) .

J'apprécie énormément que ce blog de grandes personnes soit aussi attentif aux besoins des jeunes .

Cher monsieur Julius , êtes-vous comme il est dit par ailleurs un prof-robot ? ici , à Rennes , nous n'avons aucun enseignant de ce statut ; s'il y en a , cela reste confidentiel .

Écrit par : Télémaque | 15/06/2018

----------------------------------------------------------------------
Oui , cher Télémaque, j'en suis un et je ne m'en cache pas , contrairement à certains de mes homologues en butte à la robophobie qui peut sévir en province et même dans une ville éclairée telle que Rennes .

Il est vrai que j'ai su me faire accepter et même apprécier en ne faisant de l'ombre à personne dans ce milieu où les susceptibilités sont vives en dépit d'une tolérance affichée .

Écrit par : Julius | 16/06/2018

---------------------------------------------------------------------------
La robophobie est un vilain péché !

Notre Saint-Père François ne mange pas de ce pain-là ; il se fait doubler à l'occasion par un sosie-robot qui le supplée dans l'accomplissement de tâches fatigantes telles que le maniement répétitif du goupillon .

Écrit par : Bénédicte | 16/06/2018

--------------------------------------------------------------------------
Nous n'avons pas de pape mais le recours à des robots serait bien commode pour l'accomplissement de certains rites répétitifs ; j'en parlerai à un ami théologien de l'Université d'El-Bazar .

Il faut vivre avec son temps!

Écrit par : Lulu Charia | 16/06/2018

------------------------------------------------------------------
En philo , hier , j'ai pris le sujet " La culture nous rend-elle plus humain ?" ; je crois que ça a bien marché .

J'ai pu glisser une allusion aux migrants , ce qui , selon mon prof , est toujours apprécié des correcteurs , surtout à Nice , ville voisine de l'Italie .

Écrit par : Ado-Nice | 19/06/2018

-----------------------------------------------------------------------------
J'ai pris le sujet " Peut-on renoncer à la vérité ? je suis assez content de mon travail , même si j'ai eu du mal à définir la " vérité" .
En introduction , j'ai évoqué la Pravda et dans ma conclusion les " vérités" de Trump; dans les deux cas , en évitant de polémiquer car le correcteur peut être ou communiste ou trumpiste .
J'ai placé une citation de " A chacun sa vérité " et le proverbe " Toute vérité n'est pas bonne à dire "

Écrit par : Télémaque | 19/06/2018

------------------------------------------------------------------------
Chers Ado-Nice et Télémaque , ne refaites pas le match , certainement gagné .

Le résultat connu , préparez-vous à des vacances reposantes , avec seulement quelques lectures stimulantes et en même temps ludiques .

Quelques suggestions suivront en temps utile .

Écrit par : J. Mentor | 19/06/2018

--------------------------------------------------------------------
Sans refaire le match ; à propos du sujet sur la vérité ; une façon de la travestir sans précisément mentir : l'interpréter à partir de quelques idées simples , voire d'une idée fixe ; assez souvent : Castor ; rien n'est faux mais tout l'est .

Un cas très répandu : les " bios" dont les détails peuvent être exacts mais qui sont globalement mensongères ; un DRH averti ne s'y trompe pas .

Écrit par : Jacques Aubin | 19/06/2018

--------------------------------------------------------------------------
Nul n'ignore que Mentor est un spécialiste de l'analyse critique des " bios" ; il est dommage qu'il reste très discret sur ce point ...

Écrit par : Pépé Castor | 20/06/2018

-----------------------------------------------------------------
Une spécialité que je ne pratique plus guère, étant retraité et rangé des voitures .
Les découvertes que l'on peu y faire sont d'ailleurs à manier avec précautions , tant juridiques que morales .

Écrit par : J Mentor | 20/06/2018

Écrire un commentaire