Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2019

Être doublement à l'os numérique

Numérique et pollution sont trop rarement associés. A tort, bien sûr. Mais le récit solutionniste du miracle d'une technologie qui ne laisse pas de traces continue à jouer à plein. Face aux ringards courriers postaux, vive les envois dématérialisés par mails,  plus d'émissions de billets de spectacles, de transports, nous allons vers un monde du zéro papier, zéro émission. Youpi. Au début d'internet, ça passait. Et puis, la taille des entrepôts géants de Facebook et Google implantés dans les forêts du grand nord pour limiter la chaleur des data centers a commencé à faire tiquer. Depuis, le désastre est archi renseigné, depuis la conception des appareils électroniques (lire "la guerre des métaux rares" de Guillaume Pitron) à notre incapacité à penser des services peu gloutons en énergie (lire "l'âge des low tech" de Philippe Bihouix). Surtout, le total d'énergie liée aux écrans fait peur : le visionnage de vidéos à fait exploser la demande mondiale avec une célérité non prévue par les experts. Et nous sommes déjà au pied du mur.

Nous sommes doublement à l'os. Premièrement, car la trajectoire actuelle est folle : la part des gaz à effet de serre liée aux écrans pourrait doubler à horizon 2025 (soit demain...) passant de 4 à 8% de l'ensemble mondial. En cinq ans... Deuxièmement, car nous sommes déjà au delà de la sursollicitation avec des centaines de messages publicitaires qui nous arrivent chaque jour et un nombre de sollicitations sociales ou informatives qui dépasse l'obésité. Au-delà de la civilisation du poisson rouge, il n'y a pas grand chose, à part la civilisation des lemmings ou des morts vivants. Peu engageant. 

Les fortunes liées au numérique se sont constituées avec une telle rapidité, avec un tel mépris des règles commerciales et fiscales, mais aussi si peu de souci des contraintes environnementales, qu'il ne faut pas attendre des géants qu'ils s'autodisciplinent. Comme l'ont rappelé tous les repentis lanceurs d'alerte issus desdits géants comme Tristan Harris, leurs algorithmes n'ont qu'un but : maximiser notre temps de présence sur Facebook et nous faire cliquer sans fin sur d'autres liens à partir de Google. Chouette... 

Le salut ne peut non plus venir des consommateurs. Il existe bien des applis pour bloquer la présence sur les réseaux sociaux ou bout d'un temps donné, mais elles ne rencontrent pas un succès fulgurant. Netflix a connu un premier coup d'arrêt dans ses abonnements, mais la consommation de VOD continue d'exploser. Le meilleur moyen de diminuer notre temps passé en ligne, c'est encore d'habiter en zone blanche ou d'attendre des bugs réseaux.... 

Le seul moyen de réduire massivement l'empreinte carbone du numérique doit donc être collective, ou politique. En exigeant des acteurs économiques de nouvelles normes beaucoup moins énergivores, d'une part. Retourner à la 3G, plutôt que d'aller chercher la 5G. Inutile de dire que nous ne sommes pas encore sur cette trajectoire... 

Mais cette trajectoire pourrait finir par nous être imposée par un dérèglement climatique accéléré obligeant à des mesures coercitives. Deux scénarios se dessinent : le premier est proposé depuis des années par des acteurs engagés pour un numérique responsable, donner un crédit numérique à chacun. Libre à nous d'utiliser ce stock comme bon nous semble, comme un forfait, mais limité par essence. La fin de la consommation non stop, du binge watching. Les usages étant très différents, les gros visionneurs pourront racheter à leurs voisins moins gourmands, mais on encadre la consommation globale de bande passante. Tempêtes sous crâne d'oeufs pour réussir à modéliser et chiffrer tout ça, mais au moins on comprend le principe.

La montée en puissance des régimes autoritaires ou pour emprunter le dernier néologisme en vogue, de "contrôlocratie" pourrait aussi laisser penser à un encadrement "pragmatique" du web. Après tout, le visionnage de vidéos porno dans le monde émet autant de GES que l'ensemble des bâtiments français. On interdit. Les vidéos de chatons ? On interdit. Ce genre de mesures pourraient même avoir l'assentiment d'élites déjà habituées à cette rhétorique en ce qui concerne la surveillance "si on n'a rien à se reprocher, ça n'est pas grave d'être écouté". De la même manière, tant qu'on est un bon citoyen, l'interdiction de vidéos nuisibles ne doit pas nous déranger, le porno est une atteinte aux bonnes moeurs et les chatons une insulte à l'intelligence. Viendront ensuite les tutos maquillages, les compilations de buts de foot, les tubes de l'été, puis Games of Thrones et Casa de Papel. Là, évidemment, ça braillera, mais il sera bien trop tard, car on nous dira que la maison brûle et qu'il faut être responsable. Ça ressemble à un épisode de Black Mirror et le principe de cette série étant de se situer aux confins de la réalité, nous voilà bien...   

 

 

Commentaires

..................................................................
Heureuse ( providentielle ? ) coïncidence : 24 h avant de lire le texte de Castor , je recevais un technicien à l'ancienne ,du service ( encore ) public , venu osculter mon bon vieux téléphone fixe en dérangement pour la première fois en 22 ans !

Selon lui, j'appartiens à une espèce en voie d'extinction : les gens de l'immeuble et du quartier ont pour la plupart délaissé l'antique truchement pour le portable et internet.

Ce n'est pas sans risque , dit-il , car ces nouvelles technologies sont fragiles , dépendant de l'électricité
( piles ) et de matériaux rares , voire rarissimes , et étant par ailleurs menacées tant par des méga-pannes que par des opérations de piratage ( par des individus malveillants , des organisations terroristes et même des états-voyous ) .

Une panne généralisée , mondiale , qui ne peut être exclue serait une catastrophe aussi grave qu'un méga accident atomique ou une guerre nucléaire.

Propos d'autant plus crédible que ce technicien , pour être à l'ancienne , n'en est pas moins très averti en fait de progrès technologique et pas du tout ringard ...

Écrit par : J Mentor | 02/08/2019

................................................................................
Puisqu'il est question de coïncidence : la nuit dernière , sur France- culture , retransmission d'un très ancien entretien avec Céleste Albaret , la gouvernante de Proust .

Il y a été longuement question des rapports étranges de l'écrivain avec le téléphone , instrument encore nouveau dans les années 1910 .

Proust répugnait à en avoir un à domicile , préférant se faire appeler et faire appeler quelqu'un de la loge de la concierge ou d'un café voisin ; le contact direct l'indisposait ...

j'ai par ailleurs lu ( je ne me rappelle plus où ) que dans les " bonnes " familles de la Belle Epoque , l'appareil téléphonique était relégué dans une pièce de service et qu'il était considéré comme de mauvais goût que le maître ou la maîtresse de maison l'utilisât en personne ; c'était un job de domestique ....

Écrit par : Cluny | 02/08/2019

.........................................................................
"donner un crédit numérique à chacun..."

Bonne idée , difficile à mettre en oeuvre mais pas impossible .

Proposer à quelques administrations et entreprises de se prêter à une expérimentation ; faire la part , dans les communications par voie numérique , tant internes qu'externes , de ce qui est utile et irremplaçable ; utile mais non indispensable , et absolument inutile .

La communication numérique se nourrit elle-même , s'enfle pour ainsi dire naturellement ....

Risque d'une expérimentation de cette sorte : on saura à quoi les travailleurs passent vraiment leur temps dit " de travail".

Cette curiosité ( légitime) est ancienne : je me souviens d'une adminsitration qui, naguère, avait entrepris en son sein , de mener un "recensement des tâches " ; catastrophe ! la plupart des agents interrogés étaient incapables , le jour où la question leur était posée , d'énumérer en termes de " tâches" précisément identifiées , la majeure partie de leur activité de la veille .

Surtout , cette initiative avait été mal ressentie : "contrôle policier" , "manque de considération pour l'aspect qualitatif du travail"

Écrit par : Léo | 02/08/2019

...................................................................
J'ai entendu parler de ce recensement des "tâches" qui avait mal tourné , faute d'avoir été bien préparé : les agents impliqués avaient compris qu'il s'agissait d'accroître leur " productivité " au mépris du " qualitatif"
Initiative maladroite d'un jeune auditeur à la Cour des Comptes féru d' "Organisation et Méthodes" ( O et M )
préfiguration rustique mais efficace du " management" et de la Rationalisation des Choix Budgétaires " ( RCB ) ; on a fait pire depuis .

Je pense pour ma part , comme Léo , que le numérique est un gros consommateur de temps et d'énergie, qui se nourrit lui -même ; agitation plus qu'action.

Les " tâches " ou plutôt les activités sont , de ce fait , très difficiles à identifier et à évaluer ( utilité ?) car elles
consistent en multiples pulsions ( je pense donc je clique ) .

Le " qualitatif" : alibi, trop souvent , de ceux qui ne veulent pas que l'on s'interroge sur leur utilité ; on peut le faire sans viser à déshumaniser le travail; le salarié en proie au numérique n'est pas particulièrement heureux ...

Écrit par : Jacques Aubin | 02/08/2019

.......................................................................
Bravo Castor qui a le courage de nous inviter à penser à l'essentiel !

Mon métier m'autorise à avancer que le numérique, dont il pointe les abus , conduit à vivre une double vie , reproche qui peut aussi être fait à l'automobile ; il fut un temps où l' "homme d'action" se contentait d'avoir une maîtresse à mi -temps ou une pute régulière .

Aujourd'hui, souvent , il vit en parallèle trois vies : la sienne, officielle ( famille , travail , loisir ) + la voiture, + le numérique compulsif , avec parfois une 4ème : la maîtresse ou la pute .

Une situation fréquente : se rendre chez la maîtresse ( ou la pute), en voiture et en téléphonant.

Le pauvre homme ne sait plus qui il est et il me revient de l'aider à sortir de cet imbroglio; mission quasi impossible ...

Écrit par : Anna -Lisa | 02/08/2019

......................................................................
Mon vieil ami , le poète post-surréaliste , regarde tout cela d'un oeil amusé , sans malveillance ni pessimisme excessif: il rappelle que la diffusion de l'imprimerie avait
donné lieu à des prédictions apocalyptiques ; et puis tout s'était arrangé : l'écrit n'avait pas disparu, pas plus que la peinture à l'arrivée de la photographie .

Que la bonne vieille carte postale reprenne du poil de la bête le réjouit ...

Écrit par : Sidonie | 03/08/2019

....................................................................
" carte postale " : le moindre propos tenu par un politicien qui ne veut pas qu'on l'oublie ; détournement regrettable , même si cela peut amuser ; certains élus sont incapables d'aller pisser sans le faire savoir au monde entier ...

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 03/08/2019

Merci Castor. Ces questions sont aussi développées dans le programme de la FI: https://avenirencommun.fr/reponses-aux-associations-aux-professions-nouvelles-technologies/ et le livret https://avenirencommun.fr/le-livret-numerique/ . J'en profite pour exprimer ma déception profonde des résultats des élections européennes où la liste conduite par la valeureuse Manon Aubry n'a obtenu que 6% des votants. Tout cela parce que l'intelligencia et les bofs adicts aux petites phrases en boucle sur les media mainstream des super-riches s'accrochent à 3 petites phrases de JLM (au demeurant même pas candidat) qui ont l'air malheureuses mais qui sont pourtant parfaitement justes et humaines. Au lieu de soutenir le seul programme solide construit, démocratique, intelligent, écologiste à la base, social et ayant tiré le leçons de l'Histoire de cela, la minorité de la gauche votante s'est éparpillée dans les N micro candidats sortis de nulle part au nom d'un stupide "tout sauf JLM". C'est à la fois écoeurant et insultant pour tous les efforts des militants et anonymes qui ont participé au processus démocratique d'élaboration des programmes, des "premières directives européennes" etc... La "petite gauche de rassemblement" n'a pas plus de jugeote que les pauvres gilets jaunes qui se sont jetés en masse dans les bras du RN (Pourquoi n'ont-ils pas décypté le film de F Ruffin comme une main tendue - trop respectueuse d'éviter la récupération - de la FI). J'admire ceux de la FI qui continuent le combat institutionnel (le groupe parlementaire) et ceux qui ne lâchent rien sur le fond (les Garrido, Girard qui travaillent le terrain et la base) dan un but convergent d'amener la France (décidément bien à droite ou hors de la démocratie) vers la révolution pacifique qui mettra en cause le capitalisme international. Les nouvelles générations feront peut-être ce que nous sommes encore incapables d'accomplir.

Écrit par : Eric H | 03/08/2019

............................................
On ne peut exclure que la mode du " tout numérique " se démode brutalement , notamment chez les plus jeunes , comme commence à le faire l'avion et l'a déjà fait l'automobile.

Ennemie du snobisme quand il exprime un comportement de classe , j'y suis favorable s'il vise à ridiculiser et à ringardiser une mode nuisible à l'environnement et , au-delà, à la liberté .

Écrit par : Mimi l'insoumise | 03/08/2019

...............................................................
"Les nouvelles générations feront peut-être ce que nous sommes encore incapables d'accomplir."

Ne négligez pas , cher Eric H , les générations moins "nouvelles" qui , sans voter pour les Insoumis , peuvent avoir une certaine sympathie pour J L M , certaines de ses idées mais surtout le personnage, son honnêteté incontestable et le peu de souci qu'il a d'être à la mode .

Pour nombre d'entre eux, il est " authentique " , espèce rare en ce moment...

Écrit par : J Mentor | 03/08/2019

..................................................................
Eric H , un nouveau parmi nous , qui fait un excellent début sur le blog ; bravo et merci !

D'accord avec ce que Mentor dit des générations moins "nouvelles "

Le programme de JL Mélenchon n'est peut -être pas assez clair sur la situation et les attentes des anciens

Écrit par : Pépé Castor | 03/08/2019

...............................................................
"la valeureuse Manon Aubry n'a obtenu que 6% des votants" ( Eriic H )

Bienvenue au petit ( ? ) nouveau et merci pour le lien figurant dans son message ( fort dense )

J'espère que la très jeune et "valeureuse " Manon repart d'un bon pied ; ce médiocre résultat n' a pas d'importance ; elle s'est bien battue et son image est bonne.

D'accord avec nos deux pépés pour demander des éclaircissements sur le programme " anciens" de JL Mélenchon ; d'accord aussi avec ce que dit Mentor de son " authenticité "

Ce qui me préoccupe dans la situation des anciens ,en plus de leurs difficultés objectives ( pouvoir d'achat, santé ), c'est le sentiment qu'ils éprouvent d'être déconnectés ( le "tout numérique " , le jargon à la mode , un " jeunisme " parfois agressif ...)

Écrit par : Barbara | 03/08/2019

...................................................................
La "valeureuse" Manon s'est bien battue , comme la petite chèvre de Monsieur Séguin et sans finir mangée par le loup; bravo ! et merci à Eric H de nous l'avoir rappelé .

Elle est plus nette et franche que la Marion royaliste et catholique ,pas très catholique et que son copain, le jeune Bel Ami , un faux -jeton .

Il se peut que Manon ait été confondue avec une autre Aubry, celle de Lille , pas grâcieuse du tout ...

D'accord avec ceux que disent Mentor et autres sur les anciens qui sont un peu perdus dans le numérique et toutes les innovations du moment .

Si Eric H fait partie des collaborateurs de JL Mélenchon, qu'il lui recommande de rester lui-même , sans essayer de faire " moderne" dans sa tenue et ses propos ; nous l'aimons bien tel qu'il est depuis toujours ( je me souviens de ses débuts )...

Écrit par : Mémé Octogénie | 03/08/2019

............................................................................
Une championne de l'inauthenticité , la Marlène S à laquelle le JDD consacre son gros titre en 1ère page et un long portrait plus assassin que bienveillant ...

Dans le genre "nature" : Nadine Morano , qui s'évertue à être prolo France profonde .

Moi aussi je souhaite que JL Mélenchon reste lui -même sans courir après la "modernité " .

Écrit par : 20 100 | 04/08/2019

.............................................................
Cette Marlène ne rend pas service , bien au contraire , à la cause des femmes ; Nadine Morano pas davantage bien qu'elle soit plus authentique en même temps que parfois marrante .

Ce qui fait cruellement défaut dans le débat public , c'est un féminisme qui soit autre chose qu'un phénomène de mode .

On peut le dire aussi de l'écologie que nos écolos ont
discréditée , et hélas , du socialisme à la française.

Écrit par : lesbie | 04/08/2019

....................................................................
Cher Eric H. J'ai lu à tête reposée votre texte d'hier et le
" lien" qui y figurait; tout cela mérite réflexion .

Question : pourquoi les Insoumis ne rejoignent -ils pas le PC ? pour être devenu groupusculaire , ce parti n'en est pas moins toujours porteur d'un message historique fort , d'une idéologie cohérente ; et riche de militants chevronnés et encore bien implanté sur les territoires.

Écrit par : Paul Prolo | 04/08/2019

...................................................................
Jl Mélenchon a largement contribué à tuer le PC , dans la ligne de son boss Mitterand qui avait entrepris de le marginaliser au lendemain du Congrès d'Epinay ...

Je suis loin de partager les positions du Parti de Thorez et de Marchais mais je crois en sa capacité de rebond ; son message est cohérent et le courage de ses militants ne fait aucun doute .

" Les gens que vous tuez se portent assez bien"
( Cluny trouvera la référence "

Écrit par : J.Mentor | 05/08/2019

............................................................
Citation : Corneille , Le Menteur .

Une mode , un snobisme à lancer : adhérer au PC ou voter pour lui .

Si ce parti continue à exister en dépit des épreuves subies ( pacte germano-soviétique , déstalinisation, Mitterrand , Mélenchon ...) cela prouve qu'il est indestructible .

Son avenir est devant lui

Écrit par : Cluny | 05/08/2019

.......................................................................
Pour ce que j'en sais(1 ) , le mental des membres du PC est infiniment plus sain et solide que celui des autres militants politiques ...

Explication possible : une très ancienne mémoire de la " confession" , comme c'est aussi le cas de certains produits de l'enseignement ...confessionnel (l'art du mensonge ) .

Sans doute aussi : un corpus idéologique cohérent et robuste qui ne laisse guère de place à un doute ravageur pour le mental ( ex : les Insoumis )

(1) aucun parmi mes patients

Écrit par : Anna -Lisa | 05/08/2019

.............................................................
La mémoire des confessions version soviétique : le dernier rescapé des procès de Moscou d'avant-guerre est mort en 2012 dans sa 100ème année ; en Sibérie où on l'avait oublié ( un climat qui conserve )

Sont encore en vie quelques rescapès des purges de l'après-guerre , moins meurtrières ; mes ex-collègues des services russes recourent souvent ( avec ménagements ) à leur souvenirs pour affiner leurs méthodes d'interrogation et surtout pour mieux déjouer les mensonges ( tout un art , en effet )

Écrit par : Boris Vodka | 05/08/2019

....................................................................
Je t'ai vu à l'oeuvre , il y a bien longtemps , à Bologne : méthode douce , plus psy que manuelle ...l'inquisition à visage humain, presque " trop humain"

Le client était pourtant coricace ...

Un morceau d'anthologie ...

Écrit par : Javert | 05/08/2019

........................................................................
Coriace au mental mais intellectuellement faible : vous l'avez enfermé dans une contradiction dont il n'est sorti que par un suicide accepté ...

Peut-être a-t-il aussi craint d'être interrogé par vous , les services français ayant mauvaise réputation, ou par les Carabiniers , peu délicats à l'époque ...

Une brève allusion à cette affaire dans " Vivre avec le terrorisme" de Marcelle Padovani .

Une affaire prémonitoire : gauche extrême , droite non moins extrême et mafia, même combat comme aujourd'hui...

Écrit par : Boris Vodka | 05/08/2019

..............................................................
Une nuance , toutefois : la CIA était aussi dans le coup , ce qui ne se fait plus guère aujourd'hui , en Europe en tout cas ...
Le bouquin de Marcelle Padovani tient toujours la route .

Écrit par : Jacques Aubin | 05/08/2019

...................................................................
"vous l'avez enfermé dans une contradiction " ( Boris )

De mon temps la dialectique permettait de surmonter une contradiction; ça s'enseignait à l'école , dès la maternelle .

Votre client de Bologne n'était manifestement pas marxiste .

Écrit par : Natacha | 06/08/2019

.........................................................
"le bouquin de Marcelle Padovani tient toujours la route"
( Jacques-Aubin )

Oui , les policiers français de l'anti-terrorisme en font leur livre de chevet .

L'un des carabiniers ( ou magistrats ) italiens interrogés par la journaliste du "Nouvel Obs) sur les méthodes expliquant leurs succès avait répondu : " nous nous sommes mis à lire " ( la littérature abondante des terroristes ).Tout y était ; aujourd'hui , la littérature des terroristes , aussi bavarde que celle des gauchistes et droitistes italiens des Années de braises , fleurit sur le net ...

.

Écrit par : Javert | 08/08/2019

----------------------------------------
Le Pape François nous a demandé , à son prédécesseur Benoît ex- XVI et à moi , de lui rédiger un résumé du livre de Marcelle Padovani ( " vivre avec le terrorisme") ainsi qu'une anthologie des articles de presse qui l'ont commenté à l'époque .

Bien qu'il soit très agréable de ne rien faire dans les jardins du Vatican , nous nous y sommes mis , avec l'aide du charmant Ado-Nice qui continue à dispenser son savoir aux prêtres et aux séminaristes en stage au Saint -Siège .

Écrit par : Zénon | 23/08/2019

-----------------------------------------
Ne manquez pas de mettre en évidence :

-la collusion circonstancielle des deux extrêmes , gauche et droite ( notamment lors de l'attentat de Bologne )

-le rôle de la Mafia ( encore influente , d'ailleurs , tant dans la politique italienne que dans les arcanes du Vatican )

Soyez discrets en évoquant le jeu pas très net de la Démocratie Chrétienne de l'époque , car quelques-uns de ses anciens membres , certes grabataires , sont encore bien présents au sein de la Curie et dans les bureaux du Vatican .

Écrit par : Javert | 23/08/2019

--------------------------------------
Ne pas confondre Mafia et " Sainte Mafia " , surnom déplaisant un temps donné à l' Opus Dei ,organisation désormais assagie et bien intégrée dans la nébuleuse vaticane .

Celle-ci possède une section numérique ( intelligence artificielle etc. ) dénommée " Puce Dei " , très présente chez les cadres et dans l'Université .

Écrit par : Myriam | 23/08/2019

---------------------------------------
Rentré du Vatican où j'ai été chaleureusement accueilli par Ado-Nice et ses amis Zénon et Benoît ex-XVI, je prépare activement ma rentrée à Sciences-Po .

Tout est chamboulé depuis qu'il a été décidé de substituer aux concours administratifs traditionnels des formules encore mal définies visant à réduire les inégalités et les discriminations tant sociales qu'ethniques .

Suppression des épreuves écrites et peut-être même orales ; prime à l'illettrisme ?évaluation des candidats sur dossiers par une commission ( éviter " jury ) composée de représentants des syndicats tant ouvriers qu' universitaires ?

Ce n'est pas encore clair et mes collègues " humains" , toujours en vacances , me harcèlent via internet de questions auxquelles je ne sais quoi répondre.

Si , chers amis du blog , vous en savez plus là-dessus ,
dites-le moi , svp .

Écrit par : Julius | 24/08/2019

--------------------------------------
Voici de quoi vous aider , peut-être , à y voir un peu plus clair :

Paroissienne de St Thomas d'Aquin , l'église la plus proche de Sciences -Po , j'ai rencontré hier soir au sortir des Complies deux appariteurs du célèbre Institut , fidèles comme je le suis , aux offices vespéraux ( une liturgie latine , émouvante )

Selon eux ( source généralement fiable ) la suppression des épreuves traditionnelles aux concours n'est pas encore actée , la personnalité chargée d'établir le rapport préparatoire à d'éventuelles décisions traînant les pieds ( il a pris un mois de vacances )

Macron , réflexion faite ( à Brégançon) serait lui-même de moins en moins chaud pour trancher dans le vif .

Donc, wait and see ; ce qui semble presque acquis , selon mes co-paroissiens :

-un toilettage du vocabulaire ; à bannir comme anachroniques en même temps que stressants , des termes tels que " examen" , " concours " ,"épreuve" , "jury"," note" , " classement " , " programme" , "connaissances " et surtout " "culture générale" ( la bête noire de Sarkozy , dont l'avis importe beaucoup à Macron :
----- rappel : il a naguère ironisé sur le fait qu'une question sur la Princesse de Clèves avait été posée à un candidat au concours de gardien de la paix

-prise en compte de l'origine sociale et territoriale des candidats aux concours selon une formule mathématique assez complexe encore en chantier...

- association de représentants syndicaux et de militants associatifs à l'étude( éviter " examen" et " évaluation" ) des dossiers des postulants ; en chantier également : problèmes de représentativité , de pondération : y intégrer des représentants des partis, des cultes ? )

Écrit par : Bénédicte | 24/08/2019

--------------------------------------------
Tout ceci , chers Julius et Bénédicte , ressemble fort à de l'intox : le rapporteur n'a pas pris de vacances et selon ce que l'on sait, à ce stade , de ses probables conclusions est que rien ne sera changé sinon une petite dose supplémentaire de " discrimination positive " dans la continuité de ce qui a déjà été fait depuis quelques années .

Un coup de quelques profs ultra conservateurs visant à déconsidérer Sciences-Po et les concours de la fonction publique .

Ma source : un vigile de l'Elysée qui, lui , n'a pas pris de vacances et est plus crédible que les dévots de St Thomas d'Aquin censés avoir assisté à des Complies en latin supprimées à la suite du Concile Vatican II .

Écrit par : J Mentor | 24/08/2019

-----------------------------------------
Français d'adoption et de coeur , je ne m'ingère jamais par principe dans les affaires de mon pays d'origine .

Je le fais cette fois pour émettre une idée qui pourrait contribuer à résoudre le problème des examens et concours qui s'est posé jadis aussi dans ma Chine natale :

Pourquoi pas un grand concours national visant à pourvoir tous les postes tant administratifs que politiques d'un certain niveau ?

A définir :

-sa périodicité : 5 ans , 7 ? ; avec une session annuelle de rattrapage pour tenir compte des décès , démissions et départs à la retraite.

-la composition du jury chargé d'examiner les candidatures et d'établir la liste des candidats retenus
( et leur classement en fonction des résultats )

-la nature des épreuves et leur programme ; suggestion : un oral comportant un court écrit rédigé sur place ( sans préparation ) ; une section générale , dominante ,sans programme et quelques sections spéciales visant à pourvoir les postes à caractère techique , avec cette fois un programme .

Je me permets d'insister sur ceci : ce concours national doit permettre de recruter à la fois les cadres administratifs et le haut personnel politique , l'élection
se révélant un mode à la fois inefficace (incompétence) et dangereux ( démagogie , populisme) de désignation des dirigeants .

Écrit par : Mandarin | 25/08/2019

-------------------------------------
Merci et bravo, cher Mandarin ; je prends !

J'apprécie particulièrement votre dernier paragraphe : l'élection des hauts dirigeants politiques est en effet une mascarade , coûteuse , clivante et dangereuse ( Mussolini , Hitler , le populisme favorisé aujourd'hui par les réseaux sociaux ).

Vous n'évoquez pas les mesures de " discrimination positive " qui prolifèrent sous diverses appellations et ne contribuent pas à réduire les inégalités ; ni davantage le problème de la parité hommes-femmes et autres .

Question : pouvez vous en dire un peu plus sur les sections spéciales du grand concours unique ? y en aurait-il une pour le recrutement des enseignants ?

Écrit par : Jacques Aubin | 25/08/2019

---------------------------------------
Une idée séduisante ; je ne puis qu'être d'accord avec le dernier paragraphe : le suffrage dit " universel" , s'agissant du recrutement des hauts dirigeants politiques a fait son temps.

Quid du recrutement des policiers , des militaires et des gardiens de prison ? concours général ou spécial?

Périodicité ; plutôt tous les 7 ans car il faut éviter d'agiter trop souvent la société ; de préférence à la session annuelle de rattrapage ( occasion d'agitation )désigner avec chacun des lauréats du concours ( général ou spécial ) un suppléant qui lui succéderait en cas de décès , de démission ou de départ à la retraite

Écrit par : Javert | 25/08/2019

-----------------------------------------
Je n'ai pas réponse à tout !

Police , armée , gardiens de prison : un concours spécial sécurité pour les postes les plus importants ; ceux de base peuvent être peuvent être confiés à des citoyens ordinaires , après vérification de leurs aptitudes tant physiques que mentales et morales .

Même formule pour les enseignants, actuellement trop nombreux et qui peuvent être , pour une large part , remplacés par des robots et un accès plus aisé au numérique .

Écrit par : Mandarin | 26/08/2019

-------------------------------------
Oui , il y a trop d'enseignants , et ils sont mal adaptés aux évolutions de la société , et ceci dès le collège ; d'accord pour les remplacer largement par un recours aux robots et au numérique ( sans affecter le nombre d'emplois , au moins dans un premier temps)

Maintenir des petits concours pour la maternelle et le début du primaire , avec des Ecoles Normales départementales de "hussards " tels que ceux d'avant 1914 .

Pour le secondaire et l'Université , remplacer les profs par des moniteurs formés à préparer les élèves et les étudiants au bon usage du numérique ; à la classe et à l'amphi d'aujourd'hui , substituer des lieux d'apprentissage et d'échanges libres d'accès et encadrés par des vigiles .

Écrit par : Cluny | 26/08/2019

------------------------------------------
Pour ce qui est de l'armée , je serais assez favorable à une formule du type de celle que propose Mandarin pour la police et les autres forces de sécurité .

Les guerres de la Révolution et celle de 14-18 ont été gagnées par des civils en armes ( " Aux armes citoyens" ) plus que par des professionnels galonnés .

Pour tous , rétablir un service militaire ( n'ayons pas peur des mots ) de quelques mois et , pour les jobs les plus techniques , une formation plus pointue et longue ( avec séjour obligatoire sur un terrain d'opération extérieur : Afrique , Guyane , Corse ...)

Écrit par : Général Bol | 26/08/2019

---------------------------------------
Quid de la désignation du Président de la République et du pouvoir législatif ?

Écrit par : J Mentor | 26/08/2019

--------------------------------------
Si l'on tient à garder un " président" ( terme et fonction ambigus ) , il peut être le lauréat n°1 du grand concours général .

ou bien tiré au sort parmi les 5 ou dix premiers du classement ( avec vérification par un comité médico-civique de son aptitude à exercer la fonction )

Le Premier Ministre ( s'il en faut un ) et les responsables des départements ministériels ( en nombre très réduit ) qui subsisteraient seraient désignés selon la même procédure ( tirage au sort parmi les têtes de liste ).

Le pouvoir législatif d'aujourd'hui ( qui est devenu largement illusoire ) serait exercé par des comités de juristes issus du Conseil d'Etat , de la Cour des Comptes et de l'Inspection Générale des Finances
( leurs membres étant recrutés par la voie du concours général -des têtes bien faites - suivi d'un concours spécial portant sur des connaissances )

S'inspirer du Consulat de Bonaparte : un " législatif" de pure forme suppléé par des conseils de juristes éprouvés ...

Écrit par : Mandarin | 26/08/2019

-----------------------------------------
Ce dispositif permettrait-il de réduire les inégalités et les discriminations de toutes sortes (entre genres , sociales, ethniques , territoriales ...) ?

Le recours au concours risque plutôt de les aggraver en leur donnant une certaine légitimité ( la concurrence , concept éminemment " libéral" ainsi que le rappelle Castor )

Écrit par : 20 100 | 26/08/2019

----------------------------------------
---Je ne sais ce qu'en dira Mandarin ,mais j'incline à penser que :

-l' égalité est un concept emblématique que l'on met à toutes les sauces ( celle de Castor étant particulièrement piquante ) sans que l'on prenne la peine d'en définir le contenu; beaucoup d'incantations et guère de mesures concrètes .Plus on en parle , moins on en fait ...

- c'est loin en amont des procédures de désignation des dirigeants ( élection, concours ) que l'on doit viser à la rendre effective : lutte contre la pauvreté , l'ignorance, le racisme ...) ; supprimer la compétition à tous les niveaux revient à reculer pour mieux sauter ; les bénéficiaires de la discrimination positive finissent toujours par devoir affronter la concurrence d'une façon ou d'une autre et mal préparés à le faire , ils en sont les victimes frustrées .

-il faut donc mettre l'accent sur l'aide à affronter la compétition , pour instaurer un véritable égalité des chances ( en matière de concours , les "prépas" , plutôt celles qui existent déjà dans l'administration -finances, police ...) plutôt que celles que propose l'éducation nationale ,trop académiques ) ; extension de la bonne vieille formule des bourses , sans substituer comme on tend à le faire , des critères " sociaux " mal définis à l'évaluation des capacités intellectuelles et ce qu'il faut bien appeler le "caractère" et la " motivation" .

-A propos de la croisade de Castor contre les inégalités : je la crois sincère encore qu'un peu exaltée
( Qu'en pensez-vous , chère Anna-Lisa ? )

Écrit par : JC Jaurras | 26/08/2019

------------------------------------------
Castor , un mystère pour moi ; il n'est pas de mes patients et s'il l'était je serais tenue par le secret professionnel .

Peut-être une enfance malheureuse , victime de discriminations ?

Quoi qu'il en soit , sa croisade est respectable , aussi exaltée soit-elle ....

Écrit par : Anna -Lisa | 26/08/2019

-----------------------------------------
Dans le style " enfance malheureuse " ( rien à voir avec Castor ) , un certain " Moix" , ex-enfant torturé et à Orléans , ville heureuse , par ses parents , dit-il .

On ne parle que de ça , même au Luxembourg , ce qui n'est pas mauvais pour la promotion de son denier bouquin.

On va jusqu'à lui chercher des poux à propos de dangereuses liaisons de jeunesse avec des nazillons antisémites ; ça aussi c'est bon pour les ventes ...

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 31/08/2019

------------------------------------------
Je ne sais rien de ce Moix , ni de ses péchés (supposés) de jeunesse ; ni davantage de la torture ...

Ce que je déplore c'est qu'il ait retenu " Orléans" pour titre de son roman : la Ville que notre Jeanne, oriflamme au vent , sauva de nos ennemis héréditaires , les Anglais

Écrit par : Jean -Marie | 31/08/2019

--------------------------------------
Le dernier coup de com' de ce Moix : il vient de dire qu'il renonce à la promotion de son roman , ce qui sert ladite promotion .

On attend la mise au point de son Mentor BHL ( dans l'Express de mercredi : à tout péché ( de jeunesse ) miséricorde ! etc.

BHL a bien besoin , lui aussi que l'on parle de lui qui vieillit mal ( il y a pléthore de " philosophes" sur le marché , plus jeunes et médiatiques que lui )

Écrit par : Léo | 02/09/2019

-----------------------------------------
Absolution pour Moix : un Pater , un Ave et on n'en parle plus ; tout le monde ou ; presque s'y est mis et un académicien a consacré à son " Orléans" un article flatteur ...

Indulgence aussi pour le dérapage légèrement raciste de L Thuran ( pas de quoi fouetter un chat ) ...

Même chose pour la dernière sortie de JL Mélenchon en visite chez Lula ; il est vrai qu'il est , avec une exquise courtoisie républicaine , monté au créneau pour défendre notre première dame , une fois de plus insultée par un machiste brésilien .

Écrit par : J Mentor | 07/09/2019

---------------------------------------
Un bon point pour JL Mélenchon : il a , je l'ai toujours pensé , un bon fond sous une forme un peu rugueuse.

Écrit par : Mémé Octogénie | 07/09/2019

Écrire un commentaire