Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2020

A quand le 2ème tour de l'abolition des privilèges ?

231 ans après, faut-il une seconde nuit du 4 août ? Pour les tenants de l'universalisme républicain, de même qu'il ne saurait y avoir de différence de traitement face à une recherche d'emploi ou de logement en raison de son origine, sa couleur de peau, son sexe, il ne peut y avoir de privilèges rapportés à un de ces mêmes critères, mais vu du côté beurré de la naissance.

Et leur rhétorique, même si elle confine au sophisme, fonctionne à plein. Avez-vous plus de chances de vous en sortir dans la vie si vous êtes la fille d'Omar Sy, ou le fils d'un ouvrier blanc de chez Renault sur le point d'être licencié ? Il ne saurait y avoir de privilège blanc, de privilège mâle, puisque l'on retrouve des non blancs et des femmes à presque toutes les strates du pouvoir. Certes, depuis l'éviction d'Isabelle Kocher à la tête d'Engie, le CAC 40 est composé de 40 PDG mecs blancs. Mais bon, le jeu est ouvert à tout le monde ! 

C'est assez fou, tout de même, les dénis actuels sur les privilèges. Au Moyen-Âge, on acceptait la supériorité de la naissance, parce que c'était ainsi, et le dimanche à la messe, on récitait des exempla, où d'humbles travailleurs parvenaient à trouver la quiétude et le ciel grâce à leur labeur. Par rapport à la réalité sociologique, c'était carabistouille, mais les curés savaient embrouiller. En 1789, ça c'est fâché, on a exigé de naître tous égaux et puis la méritocratie ferait le reste. 

231 ans, c'est tout de même un promontoire assez lointain pour voir que certains sont toujours beaucoup plus égaux que d'autres. Sur les postes à pourvoir, sur l'accès au logement, sur l'orientation scolaire, l'espérance de vie en bonne santé, le PIB moyen, tous les indicateurs sont là pour compléter un adage populaire. Mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade... Et pour être riche en bonne santé, mieux vaut être un homme blanc (les femmes sont en meilleure santé que les hommes, mais si on croise avec le niveau de richesses, on retombe sur les mecs riches qui s'en sortent mieux...). Nier ça, crier à l'égalitarisme, au nivellement par le bas, à l'arasement des singularités, c'est certes autorisé par le droit à la liberté d'expression, mais ça ne peut être envisagé comme un argument sérieux. 

Réparer les injustices, mais surtout doter toutes et tous des mêmes droits, des mêmes chances à la naissance, on peut difficilement faire plus fédérateur politiquement. Les libéraux sont, en théorie, d'accord avec ça. On enlève l'héritage comme ça chaque génération repart sur un pied d'égalité financier et après, que le ou la meilleur.e gagne. Il reste évidemment le capital culturel, mais il est délicat de demander aux parents de ne rien transmettre de leurs goûts et appétence au nom d'un idéal de justice commune... Les anticapitalistes sont, en théorie, d'accord avec ça aussi, parce que ça s'appelle le partage. Les seuls qui peuvent être en désaccord avec ça, sont ceux qui n'osent pas l'avouer, mais qui, quand même, sont assez contents d'être privilégiés par essence. Et ils ne lâcheront jamais sauf deuxième surboum du 4 août. 

Commentaires

--------------------------------------------
"Il reste évidemment le capital culturel" : façon discrète
d'évoquer le carnet d'adresses ( pistons ...) de toute bonne famille aux idées avancées soucieuse de pousser ses rejetons ...

Voir les descendants des " révolutionnaires" de 68
confortablement planqués dans les médias, l' université , la politique et la culture parasitaire ...bonne conscience en prime ...

Écrit par : Paul Prolo | 24/06/2020

--------------------------------------------
La Nuit du 4 août 1789 : une bouffée d"émotion qui n'a rien aboli sinon quelques " privilèges " seigneuriaux désuets .

La mise en vente des Biens Nationaux qui suivit enrichit ceux qui avaient les moyens de les acheter , bourgeois et paysans riches ...

Sur ce sujet , voir Marx ( Castor l'a-t-il lu ? ) et mieux
( même question ) Balzac ( "Les Paysans " ," Eugénie Grandet " etc. )

Écrit par : Rosa du Luxembourg | 24/06/2020

-------------------------------------------
" En 1789, ça c'est fâché, on a exigé de naître tous égaux et puis la méritocratie ferait le reste. "

La méritocratie ne fonctionne pas trop mal pour peu que l'on fasse l'effort de travailler à l'école et de passer un concours , ce à qui répugnent les apprentis petits marquis ,

Écrit par : Jacques Aubin | 24/06/2020

--------------------------------------
"à quoi " conviendrait sans doute mieux que " à qui ", si je peux me permettre de corriger une bête à concours fort méritante , élève et disciple , semble-t-il , de Mentor qui en a d'autres sur ce blog.

A propos de la méritocratie : avant -hier une brève intervention sur LCI (chez Poujadas ) de Jean-Pierre Chevènement , pur produit des écoles de la République de la communale à l' ENA ;bien conservé,
ferme sur les valeurs et moins agité qu'au temps où il collectionnait les portefeuilles ministériels .

¨Poujadas l'écoutait courtoisement sans vraiment le comprendre , avec un petit sourire en coin...Pour lui un dinosaure ...

Écrit par : Pépé Castor | 24/06/2020

--------------------------------------
Si , j'ai bien sur ce blog , cher Pépé , quelques anciens élèves , il ne s'agit pas de " disciples" et je ne suis en rien un gourou

---" Nathanaël , jette mon livre ! " ( André Gide ," Les Nourritures Terrestres" ).

Un nouveau gourou , Michel Onfray , très présent dans les médias ? autour de midi , ce jour ,sur une des chaînes de l'info en continu il a mis en grande difficulté JL Mano un vieux routier du journalisme agréé qui s'est dit" désarçonné " et faisait peine à voir ...

Sa revue " Front Populaire " fait un tabac , ce qui énerve pas mal de gens .

Castor ne manquera pas de nous dire ce qu'il convient d'en penser .

Écrit par : J Mentor | 25/06/2020

----------------------------------------
Ici , à la Douceur Angevine , nous apprécions , tant à l'écrit qu'à l'oral , Michel Onfray , un Normand et donc voisin .

Un peu excité parfois mais ça nous réveille , surtout en ce temps de canicule quand on a trop tendance à somnoler .

C'est sans doute en raison de son origine populaire que les petits marquis de la politique et de la presse en disent pis que pendre ; il s'est fait tout seul , sans héritage : impardonnable !

Écrit par : Mémé Octogénie | 26/06/2020

-------------------------------------
"Castor ne manquera pas de nous dire ce qu'il convient d'en penser"

Sans représenter Castor , je suis assez proche de lui ;
Il dira sans doute que Michel Onfray est un électron
( voire un étron ) faussement libre .

Un poisson-pilote de Macron chargé de diviser en même temps la droite et la gauche ...

Écrit par : 20 100 | 26/06/2020

----------------------------------
Michel Onfray est mal vu au PC depuis qu'il a eu l'outrecuidance de rappeler que le " Parti des fusillés", ardent soutien du Pacte germano-soviétique , ne s'est décidé à résister à l'occupant allemand que quand Hitler et Staline , potes jusque-là , se sont brouillés à mort .

Mal vu aussi chez les socialistes fauriens et les Insoumis mélenchonistes pour avoir dénoncé les accointances vichystes de Mitterrand ...

Écrit par : Ravachol | 26/06/2020

Écrire un commentaire