Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2022

Deux adversaires à devancer au prochain premier tour

Les réactions de nombre d'électeurs de gauche hier soir m'ont anéanti. Quand le sage montre l'affolant score des fascistes qui, à 42%, n'ont jamais été aussi proches du pouvoir, l'imbécile regarde le sourire plein de contentement de Macron, les déhanchements de Barbara Pompili et le zèle de Manuel Valls... " Ha ! Vous avez tremblé, bourgeois, vous êtes tombés dans le piège et vous avez réélu le banquier", disent en substance les abstentionnistes du second tour, intentant un procès en couardise inepte.

Camarades, c'est le 10 avril que nous avons perdu, que nous avons échoué. Pas hier soir. La haine, légitime, que suscite Macron nous fait trop souvent oublier les fascistes qui, eux, ne nous oublient pas. Zemmour a commencé son discours hier en disant que le pays comptait trois blocs "le bloc national, le bloc Macron, qui est mondialiste, et le bloc islamo gauchiste de Mélenchon". Tout en nuances... Le Pen ne fut pas plus subtil, elle qui fit siffler Mélenchon en meeting hier soir.

Les fascistes font 42% avec une candidate déplorable, pas de parti, pas de lieutenants et pas non plus de programme. L'entre deux tours lors duquel elle fut -enfin- questionnée sur son programme a rappelé la nullité crasse du camp nationaliste. Trump était tout aussi nul (mais plein d'argent, ce qui aide) et le camp du Brexit idem (avec tout autant de moyens). Eux seuls peuvent se permettre le luxe d'être nuls. C'est ainsi partout dans le monde, la colère qui déborde pousse d'abord les désespérés à voter pour la solution simpliste qui promet de mettre les étrangers dehors comme panacée. Le score d'hier est une victoire pour eux. Après tout, ils ont fait la moitié du chemin vers l'Élysée et ça va les galvaniser pour les législatives. Zemmour n'insultait pas l'avenir, hier, en évoquant clairement l'union des droites pour juin. On ne peut pas banaliser un adversaire pareil.

Les 58% de Macron hier ne lui donnent pas l'élan à même de gagner les législatives. La caravane de tocards plein de casseroles (30 mises en examen pendant le quinquennat) qui le félicitait hier sur le plateau montre bien que le vampire n'a plus de sang frais. Il a fait 28% au premier tour, c'est ça qui compte. Il faut devancer ces 28% là et les 30% du bloc d'extrême droite, ce qui signifie rassembler toute la gauche pour virer en tête. Il y aura foule de triangulaires, de combats serrés et la division sera mortelle à chaque fois. Il reste une chance de porter une augmentation générale des bas salaires, à commencer par le SMIC, une retraite juste, de stopper la course à l'héritocratie pour remettre de la justice, pour arrêter la casse des services publics et l'inaction climatique. Ça n'est plus le moment de moquer les castors du second tour, car sans eux il n'y avait pas de législatives sincères. Quand deux adversaires cumulent près de 60% des voix, on avance avec humilité et on évite la dispersion... 

Commentaires

-
-"Tout en nuances".
-Et Castor s'y connait en nuances ...

Écrit par : Léo | 25/04/2022

--
-"le vampire n'a plus de sang frais. "
-Une nuance de plus ...Il est vrai que la guerre d'Ukraine se déroule non loin de chez Dracula ..

Écrit par : Anna-Lisa | 25/04/2022

-
-"Les réactions de nombre d'électeurs de gauche hier soir m'ont anéanti."
-Pitié pour notre pauvre Castor ! ne tirons pas sur l'ambulance !

Écrit par : Vincent | 25/04/2022

-
-chez nous , hier , l' unique mélanchoniste '(1)de la commune , qui ayant bien compris le vrai message du chef a voté Le Pen, a noyé son chagrin dans le vin ...
- C'est moins mauvais pour la santé que la grosse déprime du pauvre Castor .

-A La Douceur Angevine : 85 % pour Macron comme au 1er tour ! champagne ( avec modération , vu l'âge des résidents )

(1) Gilet Jaune il y a peu encore et communiste dans sa jeunesse

Écrit par : Mémé NonaGénie | 25/04/2022

-
-Le gros score de Le Pen ; à relativiser : en juillet 1940 les Français occupés soutenaient en masse le Maréchal porté au pouvoir par un parlement républicain et largement de gauche; au fur et à mesure que la défaite allemande devenait possible puis probable , ils se réfugiaient dans un attentisme prudentissime ; quelques-uns résistaient , pour le faire en grand nombre à partir de juin 44 et unanimement au coeur de l'été...

Écrit par : Jacques Aubin | 27/04/2022

-
-Il n'y avait , sous l'occupation , ni élections ni sondages ; les rapports des préfets rapportaient ce que les gouvernants appréciaient que l'on rapportât
( c'est encore assez souvent le cas )

-Difficile donc de savoir ce que pensaient les Français et encore plus difficile d'en parler objectivement , même aujourd'hui , de Gaulle et les communistes ayant imposé une vérité officielle ( la France résistante ) ayant valeur de dogme .

Écrit par : Léo | 27/04/2022

_
-La police parisienne a résisté quasi unanimement dès ...la mi-Août 1944 ! ; Sartre et Beauvoir un tout petit peu plus tard et avec pour armes des stylos , non des mitraillettes ...

Mieux vaut tard que jamais !

Écrit par : JAVERT | 27/04/2022

-
-"chez nous , hier , l' unique mélanchoniste de la commune , qui ayant bien compris le vrai message du chef a voté Le Pen, a noyé son chagrin dans le vin" ...( Mémé NonaGénie )

-Dans mon bistrot préféré , on est aussi très déçu par le score de Marine et sa proclamation triomphaliste ( " on a gagné ! " ), jugée ridicule , plus encore que la gesticulation de Mélenchon .

-La télé y est à toute heure branchée sur la chaîne de Bol-de-riz , le célèbre marchand de papier-cul par ailleurs très engagé dans l'aide aux pays pauvres .

A l'heure où je prenais mon premier café-calva on y faisait la promotion d' "Etron Libre ", groupuscule facho-écolo tout récemment créé par des dissidents de "Reconquête " qui reprochent à Zemmour sa mollesse (à la limite de l'intelligence avec l'ennemi )
sur l'immigration et l'Islam ...

Écrit par : Nouveau Parisien | 29/04/2022

-
L' " Etron Libre " envisage de candidater aux prochaines législatives dans une centaine de circonscriptions ; négociations en cours avec quelques autres formations de la mouvance "facho -écolo" : "Slips Roses" ( dissidence des Gilets Jaunes),"Pissent-Debout" ( féministes insoumises encore dénommées "Vespasiennes" ), "S O S-Racines " (écolos radicaux tendance JJ Rousseau )

Écrit par : Léo | 29/04/2022

-
Les négociations pré-électorales, fort serrées , portent surtout sur les planques anciennes à préserver et les éventuelles nouvelles à distribuer ; les " socialistes" et les "Républicains " ,experts en la matière , ont désormais tout à perdre et peu à espérer , d'où leur désarroi , proche de la panique .

Les insoumis et les marinistes , encore peu présents sur ce marché ne peuvent qu'y progresser ; les macronistes itou mais avec davantage d'atouts tant matériels ( finances ) qu'humains ( à leur tête un fin stratège en la personne du président reconduit )

Écrit par : Jacques Aubin | 30/04/2022

-
", "S O S-Racines " (écolos radicaux tendance JJ Rousseau )" écrit Léo .

C'est abusivement qu'un groupuscule dit " écolo-facho" s'est auto-dénommé " SOS Racines " .
Et qu'il soit dit "de . tendance jj Rousseau " ajoute à la confusion .

Je me dois donc de préciser :

-que " SOS-Racines " est un service de la mairie de Paris ,auquel j'ai l'honneur d'appartenir , qui se consacre à la promotion , dans les écoles maternelles et primaires de la Ville , d'une écologie concrète et humaniste .

-qu'une dame Rousseau bien connue en écologie politique n'est pas de ma famille et ne se prénomme pas JJ

Écrit par : Jean-Jacques | 30/04/2022

Écrire un commentaire